Les Promosport Dans Le Béarn : Première Partie
Bagarre à tous les étages


Baston entre Sotter et Chambosseau - FFM / Photopress
Baston entre Sotter et Chambosseau Photo : FFM / Photopress


Les essais et les Courses Qualificatives de la troisième manche des Coupes de France Promosport sur le tout nouveau circuit de Pau Arnos.


En effet, c’est avec un revêtement tout neuf que le MC Pau Arnos accueille l’ensemble des pilotes pour ce pont de la pentecôte et ce malgré une météo très capricieuse accompagnée de pluie et de températures froides de 15°C. Seul le dimanche s’annonce clément côté temps.


Les essais chronométrés :
Les Promo 600 débutent ces séances chronométrées sur une piste trempée malgré l’arrêt de la pluie une heure avant l’ouverture de la piste. En première série, David Nivière (Yamaha) et Yann Sotter (Honda) montrent vite qu’ils font partis des favoris à la victoire en se plaçant aux avant-postes. Frédéric Chabosseau (Kawasaki) est le 3ème à passer sous la barre des 1:36.

En deuxième série, la piste est toujours mouillée et ces conditions conviennent parfaitement à Sébastien Forest qui prend pendant un moment la tête du classement. Mais Eric Grarre, dont c’est le retour à la compétition, va mettre tout le monde d’accord avec un chrono en 1:33.5.

Forest reste second devant Emmanuel Piva (Yamaha) et Alexandre Perrault (Suzuki). Au cumul des séries, on retrouve Grarre, Nivière, Forest et Sotter.


Les Promo 1000 bénéficient d’une piste aux trajectoires sèches mais le reste de la piste est piégeur. En première série, Peter Polesso (Yamaha) reste prudent même si il mène les débats avec un 1:30.392 devant Vincent Le Quintrec (Suzuki), Frédéric Guérin (Yamaha) et Claude Lucas (Honda).

En deuxième série, la piste est quasi sèche partout et les chronos s’améliorent nettement avec cinq pilotes plus rapides que Polesso : Jonathan Hardt (Honda), Régis Segues (Kawasaki), Lionel Richier (Kawasaki), Jérôme Danton (Suzuki) et Marc Pasquinucci (Suzuki). Hardt est le plus rapide en 1:28.325.

Au Cumul, la première ligne vient donc de la deuxième séance : Hardt, Segues, Richier et Danton.


Place aux petits jeunes de la Junior Cup où l’on retrouve les leaders aux premières places dès le début de la séance. Les chronos sont serrés et les places pour la première ligne sont chèrement disputées. Guillaume Montessuit vient bousculer la hiérarchie en taxant Darre, Chevallereau et Pons de plus de 0,3 seconde signant ainsi sa première pôle position.


Les 500 Promo Cup partent à leur tour à la chasse aux chronos. En première série, Jérôme Putin passe dès son 6ème tour en dessous des 1:30. Au fur et à mesure des tours, les autres pilotes tentent de faire mieux mais en vain. Julien Pilot reste à 0,654 seconde avec dernière lui Benjamin Renault et Laurent Millon.

En seconde série, c’est Marc Bombardier qui commence à faire tomber les temps en 1 31.0 mais Alexandre Mottet fait mieux deux tours après pour 0,2 seconde. Florent Manniez, vainqueur de l’épreuve de Ledenon, les met d’accord avec un 1:30.369. Au cumul des deux séries, Putin est en pôle position devant Pilot, Manniez et Renault.


Les 125cc rentrent en piste pour clôturer la matinée et Thomas Junique va rapidement faire un bon tour en 1:32.355. La séance continue et ils sont cinq à se tenir dans la même seconde sans réussir à passer devant. Arnaud Restani échoue à 0,486 seconde devant Matthieu Sauve et Lionel Burraschi. Laetitia Lefevre, est 7ème et première féminine.



Les Courses Qualificatives :
Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante. Ce we, les 125 et les Juniors Cup ne sont pas concernés par ces courses qualificatives.

Pour la première série des 600cc, Eric Grarre va faire un excellent départ avec dans sa roue Florian Brunet Lugardon (Suzuki), Frédéric Chabosseau et Alexandre Perrault. Au tour d’après, Chabosseau et Perrault passent Brunet Lugardon. Grarre tente de s’échapper mais Chabosseau est sur motivé pour gagner cette course qualificative. Au 7ème tour, il prend la tête mais Grarre repasse 4 tours après. Les deux hommes s’échappent et franchissent ensemble la ligne d’arrivée. Perrault est resté sagement en 3ème position voulant économiser ses pneus pour la finale.

Pour la deuxième série, l’homme du jour s’appelle David Nivière. Il fait un départ canon et tourne presque une seconde plus vite que les autres. Au bout de 7 tours, il compte 6,5 secondes d’avance sur Yann Sotter qui a lui-même relégué son premier poursuivant, Nicolas Salchaud (Suzuki) à 6,2 secondes.

Durant le 8ème tour, Lherisson chute et provoque un drapeau rouge. Les pilotes repartent pour 5 tours et Nivière recommence son festival. Il franchit l’arrivée avec 5,5 secondes d’avance sur Sotter.

Au cumul des deux parties, Nivière l’emporte devant Sotter et Nicolas Guichette Debord (Yamaha). La ligne de départ de la finale est composée de Nivière, Grarre, Sotter et Chabosseau.


Le temps est devenu très menaçant lorsque les 1000cc entrent en piste. En première série, Peter Polesso continue à faire des excellents départs et se retrouve en tête à la fin du 1er tour devant Claude Lucas et Frédéric Guérin. Mais Claude Lucas prend les commandes au tour suivant tandis que Fabrice Holub (Suzuki) passe 3ème. Holub met la pression à Polesso et arrive à le passer au 7ème tour alors que des petites gouttes de pluie commencent à tomber. Il part à l’attaque de Lucas mais échouera sur la ligne d’arrivée à 0,275 seconde.


Polesso est un peu décroché et doit faire avec le retour du vainqueur de Carole, David Quaegebeur (Honda). Malgré sa bonne volonté, l’ardennais ne parvint pas à passer et finit 4ème.

En deuxième série, les petites gouttes de pluie sont toujours présentes mais n’affectent en rien l’adhérence de la piste. Cependant, la course va être un peu moins disputée : Jonathan Hardt fait une course parfaite en atomisant ses poursuivants à plus de 13 secondes en 16 tours…

Jérôme Danton ne pourra pas suivre le rythme mais assure la seconde place avec 10 secondes d’avance sur les Kawasaki de Segues et Richier. On retrouvera pour la finale Hardt en pôle position avec à ses côtés son coéquipier Lucas puis Holub et Danton.

La pluie se fait un peu plus présente au moment du départ de la première série des 500 Cup. Alexandre Mottet prend le meilleur départ devant Putin et Manniez. Manniez passe vite Putin qui rétrograde 4ème au bénéfice de Laurent Milon. Au 5ème tour, la pluie devient averse mais cela ne chamboule pas trop le classement : Mottet reste devant avec Pezard et Manniez à ses trousses.

Au 10ème tour, Mottet perd les commandes de la course et passe directement 3ème. Au tour suivant, Manniez passe Pezard et va s’envoler vers la victoire. Pezard et Mottet finissent 2 et 3ème.

Pour la seconde manche, l’averse a cessé mais la piste reste trempée et ces conditions vont particulièrement plaire à Clovis Mery puisqu’il va faire cavalier seul durant toute la course. Julien Pilot est 2ème mais à 25 secondes. Pour la bagarre, c’est la 3ème place qui fait l’objet de toutes les convoitises de Benjamin Boudet, Claude Pénicaud, Benjamin Renault et Guillaume Oléron. C’est Boudet qui devance Pénicaud et Renault au drapeau à damiers.

Pour la finale, Clovis Mery est en pôle position suivit de Manniez, Pezard et Pilot.

A suivre les résumés de courses ...

Le service Presse Promosport - FFM



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 12/05/2008 09:32:12