Team Cls Les Deux Pilotes Marquent Des Points Dans L’enfer Espagnol
SECONDE EPREUVE DU CHAMPIONNAT DU MONDE MX2 EN ESPAGNE


Steven Frossard et son masque de beauté ... - MediaCross
Steven Frossard et son masque de beauté ... Photo : MediaCross


Le début de saison 08 est décidément grandement perturbé par les intempéries, et le Grand Prix d’Espagne n’aura pas échappé à cette (mauvaise) règle puisque les courses n’auront pu aller à leur terme. La seconde manche MX2 fut en effet stoppée après trente minutes de course, les pilotes MX1 refusant ensuite de prendre le départ de leur seconde course !

La météo était pourtant exceptionnelle samedi, offrant aux pilotes une superbe piste rapide et bien préparée qui allait sourire aux pilotes CLS. Steven Frossard faisait une course qualificative limpide l’amenant en seconde position derrière Anthony Boissière, tandis que Gregory Aranda se ‘crachait dans les mains’ pour revenir de la seizième à la douzième place de son groupe. Pour la première fois de l’année, les deux mousquetaires se retrouvaient donc au départ d’un GP à la plus grande joie de Jean Jacques Luisetti et Thierry Chizat Suzzoni qui depuis maintenant trois ans se battent au quotidien pour leur team.


Tombant sans discontinuer dès 4h00 du matin dimanche, la pluie allait transformer le circuit en un redoutable bourbier, la ligne de départ se retrouvant par exemple recouverte d’une dizaine de centimètres d’eau. De nombreuses flaques d’eau recouvrant les ornières les courses furent assez chaotiques et piégeuses, d’autant qu’au fil de la journée certaines portions du circuit comme la fameuse montée comportant trois paliers devenait un piège à pilotes. Dans la catégorie MX2 personne ne put éviter la faute, tous les favoris se retrouvant à un moment ou un autre au sol, les gants et la moto maculée de boue.
Nombreux furent également les problèmes techniques, l’eau et la boue s’infiltrant dans les boîtiers de filtre à air, dans les moteurs, dans les chaînes et dans les organes de freinage. Dans ces conditions très spécifiques Steven et Gregory ont tous deux marqué des points, tout en se mettant en évidence. Steven a ainsi longtemps occupé la seconde place en première manche avant de se retrouver sans freins et de perdre des places, alors que Gregory aurait du se classer deux fois parmi les douze premiers s’il n’avait lui aussi connu quelques soucis. Ils vous racontent tout cela dans les lignes qui suivent, avec de la boue plein les yeux puisque tout le monde dut jeter ses lunettes très rapidement compte tenu des projections !


Steven Frossard : ‘ Samedi je suis bien parti dans ma manche, je termine second sans prendre le moindre risque. En première manche je suis parti cinquième, mais j’ai très vite du jeter mes lunettes maculées de boue. Je me suis retrouvé sans freins dès le second tour mais j’ai pu revenir en seconde position derrière Rattray ; je me suis rapproché de lui mais à deux reprises je suis tombé et en fin de course cela est devenu de plus en plus difficile sans frein. La terre et l’eau sont rentrés entre les plaquettes et les disques de frein, il faut dire que nous roulions souvent dans de grandes gerbes d’eau…. En seconde manche je suis parti quatrième mais je suis tombé après deux virages, je suis reparti dernier et j’ai regagné quelques places avant que la moto ne s’arrête dans une montée. C’était vraiment une course difficile, il y avait des pilotes arrêtés un peu partout dans les montées.’


Gregory Aranda : ‘ Samedi je me suis donné pour aller chercher la qualification, je me suis retrouvé dix septième après une chute et je suis allé arracher la dernière place qualificative à Van Horebeek dans le dernier tour. Aujourd’hui c’est une bonne journée puisque je marque des points dans les deux manches, mais cela aurait pu être encore meilleur. En première manche je pars douzième mais très vite je me retrouve sans frein, et un caillou se coince dans ma chaîne et me bloque. Je repars loin, et je finis dix septième. En seconde manche j’étais neuvième après trois tours, et ma moto s’arrête deux-trois fois et finit par ne plus repartir. Par chance les écarts étaient importants, si bien que je suis classé seizième malgré cet arrêt’


Jean Jacques Luisetti : ‘ Ce week-end a confirmé une fois de plus le potentiel de Steven, qui à la fois en qualification samedi et en course dimanche a prouvé qu’il avait sa place dans le top cinq. La réussite a été moins bonne en course, avec des conditions très difficiles qui ont éprouvé le matériel ; alors qu’il était second il s’est retrouvé sans frein, l’eau et la boue ont usé les plaquettes puis cassé les étriers de frein et maîtres cylindres ! Il parvient néanmoins à se classer dixième dans ces conditions, avant de se retrouver bloqué en seconde manche. On peut se demander pourquoi le départ de cette manche a été donné, compte tenu de l’état du circuit…. Greg a fait une bonne qualification samedi, avant de se battre dimanche pour marquer des points à deux reprises. C’est un premier pas encourageant, même si on repart un peu frustrés d’Espagne ou un podium était à la portée de Steven’


Thierry Chizat Suzzoni : ‘ On a eu une très belle journée samedi et des conditions bien différentes dimanche, mais à chaque fois nos pilotes ont eu leur mot à dire et c’est très encourageant pour toute l’équipe. Second de sa qualification Steven a très bien roulé dimanche en étant le seul à contester la victoire de Rattray, dommage que ce problème de frein ne lui ait pas permis d’accéder au podium car il le méritait. La seconde manche était une vraie loterie compte tenu de l’état de la piste et des bourbiers, et la réussite n’était pas avec nous ! Gregory a franchit un cap ce week-end et tout cela est prometteur pour l’avenir, espérons que nous concrétiserons rapidement, pourquoi pas au Portugal le week-end prochain ? ‘



MediaCross




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 21/04/2008 07:14:28