Une Manche Sur Trois Pour Marvin Et Mickael Musquin
Championnat de France Elite à Villars sous Ecot


Marvin Musquin - MediaCross
Marvin Musquin Photo : MediaCross


Entre les GP d’Italie et de Grande Bretagne l’élite Française s’est retrouvée ce week-end à Villars sous Ecot (Doubs) pour la sixième épreuve de l’année. Absent de la scène française depuis dix ans, le circuit ‘new look’ de Villars n’aura pas vraiment réussi au team NGS puisque Marvin et Mickael n’ont pu terminer qu’une des trois manches du jour.


La météo était mitigée samedi, et l’adhérence maximale pour les séances qualificatives. Marvin dominait son groupe qualificatif, signant le second chrono de la journée à moins d’un dixième de seconde d’Anthony Boissière. Second temps de son groupe, Mickael allait entrer pour sa part en quatrième position sur le grille.

Après que de fortes pluies se soient abattues dans la nuit, la météo allait par chance être clémente dimanche et c’est dans des conditions optimum que les manches allaient se disputer.
Au premier départ Marvin et Mickael se positionnaient bien vite aux troisièmes et quatrièmes places derrière le duo Boissière-Frossard. Marvin était manifestement plus rapide que Frossard mais ne trouvait pas l’ouverture et finissait par prendre un faux rythme, alors que Mickael réalisait l’une de ses meilleures sorties de l’année en suivant de près le trio de tête, signant le quatrième temps en course dans la même seconde que les trois premiers.

La suite des évènements allait être moins réjouissante ; tous deux auteurs d’un bon départ et classés une nouvelle fois troisièmes et quatrièmes en début de course, Marvin et Mickael connaissaient des fortunes diverses. C’est tout d’abord Mickael qui devait rentrer au parc après quatre tours, roue arrière bloqué par le filet servant à délimiter la piste ; c’est ensuite Marvin qui renonçait en fin de course, boite de vitesse cassée alors qu’il était dans le sillage immédiat des deux leaders.
Moyennement placés sur la grille pour le départ de la super finale, Marvin et Mickael se retrouvaient côte à côte au premier freinage. Mika ne pouvait exploiter sa bonne envolée, puisqu’un rival tassait tout le monde vers l’extérieur obligeant Mika à couper pour ne pas percuter son frère. Marvin se plaçait bien vite en sixième position, alors que Mickael se lançait dans une remontée malheureusement interrompue par un radiateur explosé. Quelques tours plus tard c’était au tour de Marvin d’abandonner, victime d’un problème de kick. Deux épreuves restent au programme, Iffendic fin juin et Lacapelle Marival mi août.



Bruno Losito : « On est arrivé à Villars avec des objectifs élevés, malheureusement la malchance était encore avec nous.
Samedi Marvin était très rapide et a fait le meilleur temps de son groupe, alors que Mickael se qualifiait lui en quatrième position. Dans la nuit il a beaucoup plu et la piste a évolué, elle a rapidement séché mais il y avait beaucoup d’ornières. La première manche fut parfaite, Marvin était au contact des deux leaders mais Frossard lui a fait prendre un faux rythme et il termine troisième devant son frère qui a fait une bonne manche.
La seconde manche fut moins bonne, cela a commencé avec Mickael qui a pris un filet de bord de piste dans sa roue arrière et s’est retrouvé bloqué. Marvin avait un très bon rythme, jusqu’à ce qu’il casse la boite à dix minutes de la fin.
En super finale il s’est rapidement installé en sixième position, jusqu’à ce que le kick s’enclenche en raison d’une casse d’une petite patte et oblige Marvin à rentrer car il y avait le risque que le moteur se bloque. Mickael a tapé un obstacle et cassé le radiateur gauche, on ne sait pas s’il a heurté une pierre ou un piquet mais il s’est retrouvé s


Marvin Musquin : « Je repars déçu de Villars sous Ecot, ou j’avais une très bonne vitesse de pointe qui aurait du m’amener sur le podium. Samedi le circuit était glissant, puis il s’est asséché et aux chronos j’ai signé le meilleur temps de ma série.
En première manche je me suis rapidement retrouvé troisième derrière Steven Frossard qui m’a bouchonné, si bien que j’ai pris un faux rythme et que je n’ai pas pu les suivre jusqu’au bout. Je termine troisième, j’occupais cette même place en seconde manche quand la boite de vitesse s’est bloquée peu après la réception d’un saut. J’étais bien, dans la roue de Boissière et Frossard que je suivais sans problèmes quand l’incident est arrivé.
J’ai changé de moto pour la dernière manche, je ne suis pas trop mal parti au milieu des 450 et je me suis rapidement retrouvé sixième entre Frossard et Boissière. La moto marchait encore mieux que la précédente, je me sentais bien quand j’ai eu un problème de kick qui m’a obligé à rentrer au parc. Ces deux abandons me coûtent cher, je reste troisième au championnat mais il va falloir marquer plus de points lors des deux dernières épreuves pour rester sur le podium’


Mickael Musquin : « En première manche je suis bien parti, et j’ai longtemps été dans le sillage du trio de tête jusqu’à ce qu’on arrive sur les attardés qui m’ont gêné.
Ils se poussaient pour laisser passer le trio de tête, mais pas pour moi si bien que j’ai perdu le contact avec eux. J’ai alors décidé de m’économiser pour la seconde manche, ou mon départ a été encore meilleur ; j’ai suivi Marvin pendant quelques tours, et comme je voyais que j’étais plus rapide que lui j’ai décidé de l’attaquer proprement, pour qu’il n’y ait surtout pas d’incident entre nous. J’ai élargi ma trajectoire à l’appel d’un saut, et sur le saut mon moteur s’est bloqué du fait que le filet de délimitation de la piste s’était enroulé dans ma roue arrière. Je ne pensais vraiment pas l’avoir touché.
En super finale je suis bien parti, j’étais à côté de Marvin au premier virage mais Frossard a élargi son virage et j’ai du couper pour ne pas m’accrocher avec lui ; j’étais dernier et je suis rapidement revenu dans le top dix jusqu’à ce que le radiateur soit endommagé dans une ornière. Je suis déçu du résultat global avec deux abandons, mais d’un autre côté j’ai réussi ce week-end à bien me concentrer sur la course et dans les trois manches j’étais dans le rythme du trio de tête’



MediaCross




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 26/05/2008 21:22:48