Jules Cluzel Indisponible Pour Gp De France Suite à Sa Chute à Shanghai
Jules Cluzel - Team Loncin Grand Prix


Jules Cluzel au Grand prix de Shangai - D.R.
Jules Cluzel au Grand prix de Shanghai Photo : D.R.


Jules Cluzel au Grand prix de Shanghai : Essais, chute et conséquences


09.05.2008 : Jules est de retour chez lui, c'est l'occasion de faire le point sur ce week end malchanceux et sa blessure.
Jules a chuté pour éviter De Rosa dans la deuxième séance de qualification. Cette chute pas très violente s'est pourtant soldée par une facture du scaphoïde gauche, signifiant la fin de ce week end de course, et des soins appropriés indipensables.

Jules est revenu lundi en France pour être opéré dans la foulée par le professeur Antoine, chirurgien réputé à Paris Défense - Nanterre.
Randy de Puniet est passé entre ses mains, entre autre. Il sortait lundi soir de la clinique avec une vis dans le scaphoïde, qu'il gardera toute sa vie. Jules ajoute quelques détails dans son interview ci-dessous.


Bonjour Jules, comment vas tu ?
Bonjour, à tous, on fait aller vu les circonstances...


En quelques mots, ta blessure : comment est-ce arrivé, comment te sens-tu et qu'est ce que cela implique pour la suite du championnat ?
J'ai chuté à la fin de la seconde séance de qualif. Contrairement aux précédentes séances, celle-ci ne s'était pas très bien déroulée, je n'ai pas pu faire un bon tour et je profitais de cette fin pour essayer de faire mon tour chrono.
Je suivais De Rosa, le collant pour ne pas le perdre sa roue. Dans un virage, il a chuté, j'ai essayé de garder la corde pour l'éviter et continuer mon tour lancé, mais j'ai chuté à mon tour. Objectivement, ce n'était pas une chute que je qualifierai de dure. J'avais un peu mal à la main mais sans plus par rapport à d'autres fois. Mais cette fois-ci, la douleur n'est pas passée et les radios ont révélé cette fracture. Le week-end était terminé.
J'ai été opéré par l'équipe du professeur Antoine ce lundi. Une équipe d'une professionnalité et d'une efficacité impressionnante. Une vis a été placée dans mon scaphoïde de façon définitive. L'opération a été faite de façon à ce que je récupère rapidement, mais également pour que ça ne pose aucun soucis dans l'avenir.
A mon grand regret, cette opération condamne le Grand Prix de France, je ne courrais pas au Mans... C'est d'autant plus dommage que c'est un grand prix à la maison, que ce circuit est moins exigeant en vitesse de pointe pour le moteur, et que les températures s'annonçaient douces.


On a vu en effet ce week end que les conditions de piste des essais du matin te convenaient
Oui, lors des essais matinaux avec une piste à 20 - 25 degrés, le chassis était bien réglé et j'ai fait de bons temps ( 13ème de la séance ). La piste montait ensuite de plusieurs dizaines de degré et la moto glissait plus, et mon feeling était un peu moins bon.
C'est pour cela que je me voyais bien au Mans, où généralement la température de piste correspond exactement au conditions idéales décrites ci-dessus, avec moins de ligne droite, salvateur pour nos moteurs.


Tu seras quand même présent au Mans ? qu'en est-il du Mugello ?
Je serais au Mans en spectateur... Je passe des radios dans deux semaines, qui déterminerons ma participation au Mugello. Normalement, ça devrait être bon.


C'est vraiment tout ce que l'on te souhaite : bon rétablissement, de façon à être prêt rapidement, mais surement.
Tout est fait pour ce ça se passe bien, je vous dis à tous : à très bientôt !


Loïc FOURDACHON pour julescluzel.com



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 11/05/2008 20:16:36