Louis Rossi : 34ème Temps En 1.51.894 Aux Essais Qualificatifs Du Grand Prix D’espagne
Team FFM Honda GP 125 - Championnat du monde moto - Grands Prix 125cm3


Team FFM Honda GP 125 - Championnat du monde moto - Grands Prix 125cm3 - FFM
Team FFM Honda GP 125 - Championnat du monde moto - Grands Prix 125cm3 Photo : FFM


DU TRAVAIL POSITIF POUR LOUIS ROSSI


Le Grand Prix d’Espagne, qui se déroule ce week-end sur le circuit de Jerez de la Frontera près de Séville, marque la deuxième étape du championnat du monde de vitesse moto. Louis Rossi, le pilote du Team FFM Honda GP 125, continue son apprentissage en améliorant ses temps de une seconde au tour.


Alain Bronec, responsable sportif : « Ce Grand prix d’Espagne se déroule mieux que le précédent au Qatar. Louis commence à avoir de bonnes sensations et notre directeur technique Gilles Bigot met toute son énergie à lui trouver des réglages qui lui conviennent.
Nous avons vraiment senti une évolution dans le pilotage de Louis qui commence à se faire violence pour maîtriser notre Honda. Il y a une véritable progression en terme de pilotage, qui se concrétise par le gain d’une seconde pleine dans la dernière séance d’essai cet après-midi.
Nous avons encore le warm up demain matin, où nous travaillons comme une séance d’essais supplémentaire. »


Gilles Bigot, directeur technique : « Nous avons senti un vrai déclic cet après-midi. Hier et ce matin, Louis n’arrivait pas à progresser. Pourtant, je lui avais préparé deux motos au châssis réglé de manière totalement différente.
L’une lui convenait mieux mais sans amélioration au niveau du chrono. Dans la mesure où toutes les 125 sont des motos très rigides en suspensions, je lui ai fait passer des pneus tendres à l’avant comme à l’arrière pour cette dernière séance qualificative, afin qu’il éprouve des sensations qui lui permettent de ressentir les réactions de la moto.
Ainsi chaussée, la machine bouge dans tous les sens, mais ce n’est pas dangereux et ca peut déclencher la confiance du pilote.
Dès que nous sommes repassés en pneus course, plus durs, Louis a amélioré d’une seconde. Il semble qu’il ait compris un truc. C’est encourageant pour nous comme pour lui car cela lui enlève une part de culpabilité qu’il commençait à ressentir. »


Louis Rossi : « Hier encore, j’étais bloqué par l’aspect technique et je n’arrivais pas à améliorer.
Aujourd’hui, je sens que j’ai passé un cap. J’ai bien travaillé sur les entrées de virage et je sais que je dois améliorer l’accélération. Plus on avance et plus on cible des points précis à travailler et, surtout, je commence à avoir des commentaires à exprimer quand je descends de la moto.
D’autant que je n’ai roulé sur ce circuit que lors des essais IRTA en février dernier et j’y ai beaucoup chuté.
Je commence à avoir de bonnes sensations. J’ai suivi Mike Di Meglio sur un tour et j’ai pu observer comment il freinait, c’était super intéressant ! »


Jacques Bolle, vice-président de la Fédération Française de Moto : « Nous sommes au coeur de notre mission d’apprentissage.
Nous réalisons une fois de plus que la marche est très haute entre le Championnat de France et les Grands Prix. Ce n’est pas facile, mais nous sommes là pour accompagner Louis et je pense que nous avons la bonne structure pour cela. »



Circonférence Communication



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 29/03/2008 17:33:45