Cyril Carrillo : De “wild Card” à Premier Pilote
Championnat du monde moto 125 - Grand Prix du Portugal – Estoril – Course


Team FFM Honda GP 125 - Championnat du monde moto - Grands Prix 125cm3 - FFM
Team FFM Honda GP 125 - Championnat du monde moto - Grands Prix 125cm3 Photo : FFM


Cyril Carrillo était le seul représentant du Team FFM Honda GP 125 ce week-end pour le Grand Prix du Portugal puisque le pilote titulaire, Louis Rossi, s’est blessé lors des essais qualificatifs vendredi. Invité en tant que “wild card” de la catégorie 125, il termine à la 25ème place.


Alain Bronec, responsable sportif : “La position de Cyril n’a pas été facile ce week-end puisqu’il était venu disputer ce Grand Prix en tant qu’invité et deuxième pilote du team.
Or, après le forfait de Louis Rossi, il s’est retrouvé seul pour représenter l’écurie. A l’issue de ces trois jours, on peut dire qu’il a bien fait son travail puisqu’il n’est pas tombé ni en essais ni en course alors que les chutes ont été très nombreuses parmi ses concurrents.
Néanmoins, on espérait une meilleure prestation de sa part car on l’a vu rouler sur le circuit d’Alès et on sait qu’il a un gros potentiel.
Les techniciens sont un peu déçus car il donne de bonnes informations quand il descend de la moto mais a du mal à optimiser les modifications qu’il demande.”


Gilles Bigot, directeur technique : “C’est vrai que nous sommes un peu déçus car on pensait qu’il allait rouler plus vite en course par rapport à ses temps des essais.
D’ailleurs il peut le faire puisqu’il a réalisé son meilleur chrono dans le dernier tour, mais je pense qu’il est parti sur un faux rythme et que de ce fait, il a subi la course.
C’est dommage mais il est évident qu’il manque de roulage en compétition puisque cette saison, il n’a participé qu’à une manche du championnat de France, au Mans, sous la pluie, et avec une moto standard.”


Cyril Carrillo : “Je ne suis pas satisfait de ma course. Je me suis trouvé englué dans un mauvais groupe dont je n’ai pas réussi à m’extraire.
On se gênait sans cesse, au freinage, à l’accélération, du début à la fin. J’aurais aimé accrocher le groupe précédent qui roulait dans des temps proches de ceux que je peux réaliser. Je suis déçu pour moi mais également pour le team.”



Circonférence Communication



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 13/04/2008 17:29:09