Louis Rossi : 34ème Temps En 2.10.153
Essais qualificatifs Grand Prix du Qatar - Losail


Team FFM Honda GP 125 Championnat du monde moto Grands Prix 125cm3 - FFM
Team FFM Honda GP 125 Championnat du monde moto Grands Prix 125cm3 Photo : FFM


PREMIERE QUALIFICATION VOLONTAIRE POUR LOUIS ROSSI


Première épreuve de la saison 2008, le Grand Prix du Qatar sera aussi le premier Grand Prix à se courir de nuit dans l’histoire du championnat du monde de vitesse moto.

Dans cette ambiance quelque peu surréaliste et sous 5,4 millions de watts de puissance d’éclairages, le tout jeune Louis Rossi, qui dispute sa première saison en mondial, poursuit son apprentissage au sein du team FFM Honda GP 125. Il partira dimanche de la 34ème place sur la grille.



Alain Bronec, responsable sportif : « On a fait des essais difficiles à Valence puis à Jerez avec pas mal de chutes, mais les réglages que Louis a essayé ici l’ont remis un peu en confiance.
Même s’il a encore à apprendre, je l’ai vu faire des choses intéressantes sur la piste. Il est certes 34ème et dernier sur la grille, mais notre objectif est de le voir s’améliorer à chaque sortie, chaque séance d’essai, chaque course.

C’est en roulant qu’on apprend, surtout en groupe ; il faut donc considérer ce premier GP comme une course d’apprentissage. Et dans cet esprit, notre Honda nous suffit largement car c’est d’abord en pilotage que Louis doit progresser, notamment sur ses entrées de virage sur les freins et ses sorties de courbes. »



Gilles Bigot, directeur technique : « Je suis un tout petit peu déçu car Louis espérait faire un 2’09 mais n’y est pas parvenu.
Il est un peu stressé ce qui le freine pour se lâcher au guidon, mais en même temps il a beaucoup de choses à apprendre.

Techniquement, nous avons travaillé sur les suspensions pour les adapter au roulage de nuit où il fait plus frais, et nous avons essayé un nouveau carénage plus enveloppant pour améliorer l’aérodynamisme compte tenu du gabarit de Louis, mais pour l’instant l’expérience n’est pas encore concluante. »



Louis Rossi : « J’ai découvert ce tracé lors des essais IRTA la semaine dernière, ce qui m’a permis de reprendre mes sensations.
Je pensais aussi que le roulage de nuit poserait plus de problèmes, mais finalement ça ne change rien si ce n’est qu’on roule en visière claire.

En plus, l’air plus frais favorise le rendement des moteurs, donc les mécaniciens se font plaisir. Au final, j’ai refait mon chrono des essais IRTA.

En fait, j’arrive du championnat de France et j’apprends encore des bases, ce qui démontre bien que la marche est haute entre ces deux championnats. Ce qui est important en GP, c’est de bien s’appliquer sur tous les domaines. Pour demain, vu que je suis à deux dixième de seconde de celui qui me précède, je voudrais faire ma course dans un groupe d’autres pilotes pour apprendre encore. »



Circonférence Communication




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
Esprit-Racing - Webteam - 09/03/2008 09:34:44