x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 16.08.20 | 19:58 ESPRIT-RACING.COM | 16.08.20 | 19:58


Pour la deuxième étape de la saison, les Coupes de France Promosport avaient rendez-vous sur le circuit Carole !


Accueillis par le MC Motors Events sous l'égide de la FFM, les pilotes ont fait le spectacle tout au long du week-end malgré des conditions climatiques aléatoires.


PROMOSPORT 1000
COURSE 1 : FONTANELLE NE LAISSE AUCUNE CHANCE À SES ADVERSAIRES


Sur le circuit où il a brillé en 2019, le poleman, Benjamin FONTANELLE (Yamaha), prend un départ canon et creuse immédiatement l'écart. Son premier poursuivant Kévin TRUEB (Honda) se voit déjà distancé de plus d'une seconde après trois tours… À la troisième position, le leader du classement général, Maxime GUCCIARDI (Yamaha), emmène dans sa roue William HERBILLON (Yamaha), Lothaire HEMMER (Yamaha) et Bryan CHUAT (Yamaha).

Après cinq tours, alors que FONTANELLE est déjà seul en tête, TRUEB chute dans le quatrième virage. À cet instant de la course, personne ne semble en mesure de revenir sur l'homme de tête.

Dans le groupe de poursuivants, HERBILLON est le plus rapide et roule isolé en deuxième position. HEMMER, CHUAT et GUCCIARDI se retrouvent alors en bataille pour la dernière marche du podium.

Alors que FONTANELLE fait cavalier seul devant HERBILLON, GUCCIARDI, au troisième rang, ne parvient plus à suivre le rythme et se laisse distancer par HEMMER et CHUAT.

À l'arrivée, c'est une victoire nette et sans bavure pour Benjamin FONTANELLE qui, par la même occasion, reprend les commandes du classement Promosport 1000. De son côté, HERBILLON termine la course sans être inquiété et monte sur la deuxième marche du podium. Ce dernier est complété par HEMMER qui parvient à prendre le dessus sur CHUAT en fin de course. Deux semaines après son week-end presque parfait à Nogaro, GUCCIARDI se contente de la 5ème place au Circuit Carole.

COURSE 2 :  FONTANELLE IMBATTABLE À CAROLE

Dans le premier tour, un accrochage entre Cyril ERUAM (Suzuki) et Nicolas ERHEL (Yamaha) oblige la direction de course à déployer le drapeau rouge.

Après une courte pause, les pilotes s'élancent à nouveau pour vingt tours avec en pole position le vainqueur de la course 1, Benjamin FONTANELLE (Yamaha). À la sortie du premier virage, Kévin TRUEB (Honda) pointe devant FONTANELLE. Maxime GUCCIARDI (Yamaha), William HERBILLON (Yamaha), Lothaire HEMMER (Yamaha) et Bryan CHUAT (Yamaha) restent à courte distance des deux hommes de tête.

Dès la fin du premier tour, FONTANELLE reprend les commandes de la course et accélère le rythme, seul TRUEB parvient à le suivre : les deux pilotes s'échappent.

Avant la mi-course, TRUEB est distancé à son tour par FONTANELLE, le leader du général file seul en tête et compte bien réitérer sa performance de la veille… Dans leurs dos, le groupe de poursuivants ne lâche rien.

TRUEB perd du temps au fil des tours, ce qui fait les affaires de HERBILLON. Ce dernier en profite et fait les freins au pilote de la Honda n°34. Dans la foulée, GUCCIARDI, HEMMER et CHUAT reviennent à hauteur de TRUEB alors que HERBILLON roule déjà isolé en deuxième position.

À l'arrivée, Benjamin FONTANELLE signe sa troisième victoire de la saison au terme d'une course tout en maîtrise. De son côté, HERBILLON maintient l'écart avec ses poursuivants et s'offre la deuxième place. Déterminé à remonter sur la boite, GUCCIARDI accélère dans les derniers tours et décroche la dernière place sur le podium au dépend de HEMMER, TRUEB et CHUAT respectivement quatrième, cinquième et sixième.


PROMOSPORT 600
COURSE FINALE : RIZZA L'EMPORTE SUR AEBI


Après les demi-finales, les pilotes du Promo 600 se retrouvent sur la grille de départ pour la course la plus importante du week-end. Dans le premier tour, un groupe de quatre pilotes composé de Ludovic RIZZA (Yamaha), Kilian AEBI (Suzuki), Luca CERSOSIMO (Yamaha) et Samuel TRUEB (Honda) se forme en tête de course.

Après 5 tours, TRUEB part à la faute et retombe dans le cœur du peloton, laissant RIZZA, AEBI et CERSOSIMO batailler à trois pour la victoire. En lutte pour la quatrième place un autre trio fait le spectacle, il s'agit de Tom ROCHARD (Yamaha), Benjamin VAUCHER (Suzuki) et Jérôme DANTON (Yamaha).

À la mi-course, AEBI et RIZZA se détachent de CERSOSIMO pendant que leurs trois poursuivants se tiennent toujours en une seconde.

En deuxième partie de course, AEBI mène la danse devant RIZZA mais le leader du classement général ne lâche rien et reste dans la roue de AEBI. Dans le même temps, TRUEB refait son retard et parvient à revenir au sein du groupe VAUCHER, DANTON, ROCHARD.

En fin de course, AEBI s'incline face à RIZZA qui s'impose et accroit son avance au classement général. Le jeune CERSOSIMO monte sur la troisième marche du podium. De son côté VAUCHER est quatrième à l'arrivée devant TRUEB auteur d'une belle remontée suite à son erreur en début de course. DANTON et ROCHARD se classent sixième et septième.


PROMO 500 CUP
COURSE 1 : ZIMMERMAN VERS UN NOUVEAU DOUBLÉ ?


Après s'être élancé depuis la pole position, Willem ZIMMERMANN (Honda) perd la tête de la course dans le premier tour au profit de Baptiste VAUCHER (Honda). Alors, Gregory DEBAIX (Honda) et Patrice DI GREGORIO (Honda), qui avaient déjà concurrencé les deux hommes à Nogaro emboîtent le pas du duo de tête devant un Benjamin RENAULT (Honda) aux aguets.

Au fil des tours, l'écart se creuse entre le duo ZIMMERMAN / VAUCHER et les trois autres pilotes. À noter, DI GREGORIO se laisse distancer par ses adversaires.

Au fil des tours, ZIMMERMAN creuse l'écart sur VAUCHER et l'emporte avec 3''485 d'avance. Après s'être détaché de DEBAIX dans la deuxième partie de course, RENAULT monte sur la troisième marche du podium. DEBAIX pointe au 4ème rang sur la ligne d'arrivée, loin devant DI GREGORIO 5ème.

COURSE 2 : BOURDON VICTORIEUX DANS UNE COURSE À REBONDISSEMENTS

C'est sur une piste déclarée « wet » par la direction de course que les pilotes et leur Honda CB 500 prennent le départ. En s'élançant depuis la deuxième position, Baptiste VAUCHER (Honda) prend les commandes de la course dans le premier tour. Dans la foulée un peloton se forme derrière le pilote de tête composé de Willem ZIMMERMANN (Honda), Julien BOURDON (Honda) et Benjamin RENAULT (Honda).

Après quatre tours, VAUCHER semble en capacité de creuser l'écart mais ses adversaires donnent tout pour rester au contact. Un tour plus tard, ZIMMERMANN chute ! Le leader de la catégorie est contraint à l'abandon.

Finalement, RENAULT et BOURDON font mieux que résister à VAUCHER et prennent l'avantage ! VAUCHER recule alors à la troisième position et ne parvient pas à suivre le rythme des nouveaux leaders. Dans le même temps, le paddock observe le retour du jeune Lucas LENTAIGNE (Honda) à la quatrième position.

À un tour de l'arrivée, RENAULT s'accroche avec un retardataire dans le virage Charlie et chute ! La situation profite à BOURDON qui se retrouve seul en tête et s'impose. Après avoir pris le dessus sur VAUCHER en difficulté sur la fin de course, LENTAIGNE monte sur la deuxième marche du podium pour sa première participation dans la catégorie. VAUCHER complète le podium.


PROMOSPORT 400
COURSE 1 : SUR LE FIL, PONCET L'EMPORTE DEVANT NÉGRIER


À l'issue du premier tour, le paddock retrouve aux avant-postes, les quatre premiers du classement général :  Alexy NEGRIER (Kawasaki), le poleman Diego PONCET (Kawasaki), Ludovic AMOURET (Kawasaki) et Fergus CHRETIENNOT (KTM).

Après cinq tours, NEGRIER, PONCET et AMOURET imprime un rythme trop élevé pour AMOURET et bataillent la tête à trois. Cependant, 3 tours plus tard, c'est à CHRETIENNOT d'être distancé par NEGRIER et PONCET, les Kawasaki n°126 et n°36 s'envolent vers un duel pour la victoire.

Dans les derniers instants, PONCET enchaine les passes d'armes sur NEGRIER qui résiste tant bien que mal. Finalement, PONCET parvient à prendre l'avantage sur son adversaire juste avant la ligne d'arrivée et s'impose ! Quant à AMOURET, il s'accroche à la troisième place après avoir résisté en fin de course à Dorian JOULIN (Yamaha) et Dylan DELOUVY (Yamaha) respectivement quatrième et cinquième. De son côté, CHRETIENNOT vit une deuxième partie de course difficile et échoue à la treizième place.

COURSE 2 : POTVIN VAINQUEUR SUR LE FIL FACE À CAZARD


Sur une piste à l'adhérence piégeuse, Alexy NEGRIER (Kawasaki) prend un départ canon et file immédiatement seul en tête. Alors, Noa POTVIN (Yamaha), Ludovic AMOURET (Kawasaki), Gabin CAZARD (Yamaha), et Fergus CHRETIENNOT (KTM) prennent en chasse le leader. Dans le 2ème tour, AMOURET chute dans le virage Charlie, le pilote de la Kawasaki n°67 ne repartira pas.

Après seulement 2 tours en tête, NEGRIER est rejoint par CAZARD, POTVIN et CHRETIENNOT, les pilotes forment un quatuor en tête de course.

À trois tours du terme, CHRETIENNOT et NEGRIER sont distancés par POTVIN et CAZARD.

Finalement, au terme d'une belle passe d'arme, POTVIN prend le meilleur sur CAZARD pour l'emporter avec seulement 0''010 d'avance ! Le duel pour la troisième place est remporté par CHRETIENNOT face à NEGRIER qui conclut au pied de la boite malgré un excellent début de course.


PROMOSPORT 125
COURSE 1 : PLAINDOUX PREND SA REVANCHE SUR DAHMANI


Leader du classement après la première étape, Enzo DAHMANI (Suzuki), s'élance depuis la pole position. En pleine confiance après un bon départ, le pilote de la Suzuki n°92 contient Evann PLAINDOUX (Suzuki), Louis CAMUS (Suzuki) et Robin SAUTEREAU (Suzuki).

Après deux tours seulement, SAUTEREAU semble moins à l'aise que ses adversaires… Ce dernier ne pouvant suivre le rythme de ses adversaires, sort fatalement de la course au podium qui est alors disputée par DAHMANI, PLAINDOUX et CAMUS. À quatre tours de l'arrivée, c'est CAMUS qui éprouve des difficultés à suivre les deux leaders.

Finalement PLAINDOUX parvient à prendre le dessus sur le poleman et monte sur la plus haute marche du podium. DAHMANI se classe deuxième, devant CAMUS qui, malgré une belle résistance, n'est pas parvenu à batailler avec PLAINDOUX et DAHMANI jusqu'à l'arrivée. De son côté, SAUTEREAU valide sa place au pied du podium.

COURSE 2 : DAHMANI SE REPREND ET L'EMPORTE DEVANT CAMUS

Dans le premier tour, un drapeau rouge interrompt la course suite à la chute de Robin SAUTEREAU (Suzuki) dans le virage Echo.

Au second départ un trio de pilotes se forme en tête de course, il est composé des inévitables Enzo DAHMANI (Suzuki), Evann PLAINDOUX (Suzuki) et Louis CAMUS (Suzuki).

Au troisième tour, PLAINDOUX part à la faute et chute. Les deux garçons de tête se rendent coup pour coup alors qu'à la troisième position, Pierre VERRIER (Suzuki) tente de résister à Ryan CHAUVEAU (Suzuki), Nicolas GUIGNAT (Suzuki) et Mathéo BOUDELOT (Suzuki).

À sept tours de l'arrivée, DAHMANI parvient à se défaire de CAMUS et creuse l'écart. De leur côté, GUIGNAT, VERRIER et CHAUVEAU se tiennent dans un mouchoir de poche alors que BOUDELOT est distancé.

DAHMANI s'impose finalement sans trembler devant CAMUS et prend le large au classement Promo 125. Après avoir pris l'avantage sur ses deux adversaires dans le dernier tour, CHAUVEAU monte sur la troisième marche du podium devant VERRIER et GUIGNAT, quatrième et cinquième.


PROMO MASTER
COURSE 1 : MUTEAU, ULMANN EN DUEL


Au départ, le poleman Olivier ULMANN (Yamaha) emmène ses deux rivaux Gérald MUTEAU (BMW) et Fernando DOS SANTOS (Kawasaki). Alors que le trio prend déjà le large, DOS SANTOS chute à la fin du premier tour et recule à la dernière position. En embuscade, Bernard FOURCADET (Yamaha) tente de rester au contact des leaders.

À la mi-course, ralenti par des retardataires, ULMANN perd du temps sur MUTEAU qui évolue en tête. Le pilote de la Yamaha n°4 donne tout pour revenir sur le leader.

Dans le même temps, Bernard FOURCADET est isolé en troisième position alors que trois pilotes sont en lutte pour la quatrième place, il s'agit de Giovanni LEGNAME (Yamaha), Daniel CERSOSIMO (BMW) et Patrick RICHARD (Kawasaki).

Confirmation à l'arrivée, MUTEAU remporte la course avec 0''855 d'avance sur ULMANN. De son côté, FOURCADET valide son ticket pour le podium. Dans son dos, CERSOSIMO s'octroie la quatrième place au dépend de RICHARD, cinquième et LEGNAME, sixième.

COURSE 2 : COUP DOUBLE POUR MUTEAU

Sur une piste enfin sèche, Olivier ULMANN (Yamaha) s'élance depuis la pole position et conserve le leadership dans le premier virage et qui d'autre que Gérald MUTEAU (BMW) pour prendre sa roue ? Les deux pilotes impriment, d'entrée de jeu, un rythme très élevé qui met Bernard FOURCADET (Yamaha) et Lionel ANCELIN (Yamaha) hors-jeu pour les deux premières positions.

Tour après tour, alors qu'il a pris l'avantage sur ULMANN, MUTEAU ne parvient pas à faire le break tant son rival reste dans son sillage. Pour la troisième marche du podium, FOURCADET et ANCELIN font le spectacle.

C'est environ à sept tours de l'arrivée que le top 4 se dessine, MUTEAU augmente le rythme et laisse ULMANN à plus d'une seconde. Même manœuvre pour FOURCADET qui fausse compagnie à ANCELIN.

À l'arrivée le classement ne change pas et MUTEAU signe le doublé à domicile devant ULMANN. De son côté FOURCADET s'octroie la troisième place au dépend d'ANCELIN qui se classe au pied du podium.


PROMO DECOUVERTE

GROUPE A :

COURSE 1 : DEUX INTERRUPTIONS ET UNE NOUVELLE VICTOIRE DE LOPES

Alors que Romain LOPES (Yamaha) occupe la tête de la course, son poursuivant Louis BUSQUET (Yamaha) chute dans le deuxième tour. La direction de course déploie le drapeau rouge suite à cet incident finalement sans gravité pour le pilote.

Sept tours après le second départ, c'est un nouveau drapeau rouge causé par une double chute qui interrompt la course. Encore en tête, Romain LOPES l'emporte devant Johann FAREZ (Yamaha) et Franck MASSARI (Yamaha).

COURSE 2 : SANS FAUTE POUR LOPES


Pour la deuxième fois du week-end, Romain LOPES maitrise son sujet et l'emporte avec 3''864 d'avance sur Johann FAREZ (Yamaha), 2ème. Le pilote n°109 Franck MASSARI (Yamaha) complète le podium de la course.


GROUPE B :
COURSE 1 :  LEROI MONTE SUR LE TRÔNE  

Après l'arrivée de la pluie, un peloton diminué prend le départ sur une piste détrempée.

Mathias LEROI (Yamaha) maitrise la situation et s'impose devant Thomas CORBLIN (Yamaha) et Nicolas MERULLA (Yamaha).

COURSE 2 : IGLESIAS FAIT PREUVE DE CARACTÈRE DEVANT DRIEUX

Malgré l'apparition de la pluie en fin de course, Sébastien IGLESIAS (Yamaha) l'emporte dans le dernier tour après une belle bataille l'opposant à Damien DRIEUX (Kawasaki) et Thomas CORBLIN (Yamaha). Le pilote de la Kawasaki n°72 est donc deuxième à l'arrivée, devant Jordan PELTIER (Kawasaki) qui profite d'une faute de CORBLIN redescendu à la septième place dans les derniers instants.  


SUIVEZ LES COUPES DE FRANCE PROMOSPORT 2020

Le site internet, dédié aux Coupes de France Promosport, www.cdfpromosport.fr, vous propose de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats…





  • Promosport Carole (2/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (3/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (4/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (5/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (6/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (7/8) » Voir Promosport...
  • Promosport Carole (8/8) » Voir Promosport...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    les Coupes de France Promosport avaient rendez-vous sur le circuit Carole ! (Esprit-Racing)
    les Coupes de France Promosport avaient rendez-vous sur le circuit Carole ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Coupes de France Promosport 2020, Acte 2, Carole

    • Promosports Carole !

    • Promosport, belle entrée en matière à Nogaro

    • Coupes de France Promosport, Un lancement à Huis clos à Nogaro

    • FFM - Promosport - Le calendrier 2020 dans l'aspiration

    Plus de news »

    Publicité