x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 06.11.20 | 17:50 ESPRIT-RACING.COM | 06.11.20 | 17:50


Clément Desalle a été une référence du MXGP pendant ces quinze dernières années, mais le GP de Garda Trentino marquera ce weekend la fin de la superbe carrière du pilote officiel du Monster Energy Kawasaki Racing Team.


Avec vingt trois succès en GP, trente cinq manches remportées et quatre vingt deux podiums à son actif, Clément est à trente et un ans l'un des pilotes les plus victorieux de son époque. Il n'a certes jamais décroché de titre mondial, mais il a terminé dans le top trois de la catégorie reine à pas moins de six reprises, et a remporté en 2013 l'or avec le team Belge au Motocross des Nations.

Quand Clément a rejoint le Monster Energy Kawasaki Racing Team en 2016 il était l'un des pilotes de pointe de la discipline, capable de gagner des GP et de se battre pour le titre. Durant cinq saisons il a mis toute son énergie pour aider le team à performer au plus haut niveau, et pour fournir à l'usine les meilleurs conseils pour être encore plus compétitive. Malgré quelques blessures durant ces cinq saisons Clément a offert d'excellents résultats au team avec quatre succès en GP, dix huit podiums et une médaille d'argent en Mondial MXGP en 2018. Natif de la Louvière, ville située entre Mons et Charleroi près de la frontière Française, Clément a officialisé le mois dernier qu'il stoppait sa carrière à l'issue du dernier GP de l'année, sa quinzième saison en tant que pilote professionnel. Cela se passera donc ce weekend, à l'issue du MXGP de Garda Trentino, sur la piste de Pietramurata ou il s'est imposé en 2014 et ou il a signé dimanche dernier son plus récent succès lors de la seconde manche. Kawasaki et le Kawasaki Racing Team remercient Clément de son investissement tout au long de ces cinq années, et lui souhaitent le meilleur pour son futur, professionnel comme familial.

Clément Desalle : « J'ai toujours eu une bonne relation avec François (Lemariey) qui fut mon mécanicien plus tôt dans ma carrière ; quand j'ai signé avec Kawasaki j'étais enchanté de le retrouver. Pour moi cela a toujours été très important d'être heureux dans mon environnement de travail et d'avoir un bon feeling avec les gens autour de moi. Je suis fier du travail que l'on a fait ensembles. Bien sûr j'aurais aimé offrir à Kawasaki plus de victoires de manches, plus de podiums, plus de victoires en GP et aussi ce titre mondial après lequel j'ai couru durant toute ma vie. Après la Lettonie je me suis posé quelques questions quand à mon futur, et j'ai pris ma décision ; avant l'Espagne j'étais convaincu que c'était la bonne décision et j'ai donc annoncé que je me retirais en fin d'année. La course va me manquer bien sûr, mais ma passion pour le motocross est telle que je ferais encore de la moto. »

Giuseppe Luongo (Président Infront Moto Racing) : « Clément est un des pilotes qu'il a écrit l'histoire de notre sport dans la dernière décennie, il était toujours au top et chaque année a lutté pour le podium. Il est très talentueux, toujours avec des trajectoires parfaites ce qui fait qu'il est l'un des pilotes le plus difficile à passer. Il s'est toujours comporté très correctement en piste et en dehors de la piste. Il va nous manquer beaucoup mais on espère de le revoir, comme d'autres champions, qui mettent à disposition leur talent pour aider les jeunes. On lui souhaite dans sa vie future le même succès qu'il a eu comme pilote. »

Steve Guttridge (Kawasaki Europe Racing Manager) : « Depuis qu'il a rejoint le Kawasaki Racing Team en 2016 Clément s'est toujours comporté de façon très professionnelle. Nous avions besoin d'un pilote de pointe capable de fournir au team et à l'usine un retour consistant et intelligent pour nous aider à développer la KX450 dans la meilleure direction, et Clément nous a toujours donné le meilleur de lui même, que ce soit en testing ou en course, saison après saison. Je pense qu'il est juste de dire qu'il a fait un excellent travail, qui fait que notre modèle de série est le meilleur que nous n'ayons jamais produit ! Au sein de Kawasaki nous voulons tous souhaiter à Clément et à sa famille une excellente santé et beaucoup de bonheur dans la prochaine étape de leur vie, et nous espérons qu'il restera sous une certaine forme proche du motocross, un sport qu'il aime tant. »

Thierry Chizat Suzzoni (Propriétaire du Team) :
« Clément est un personnage qu'il faut apprendre à connaître, et avec lui on a passé cinq très belles saisons, avec des hauts et des bas. Il a toujours été très professionnel au sein de l'équipe ; il nous a offert des podiums, des victoires et un top 3 au championnat du Monde, je dirais qu'on ne retient que d'excellentes choses. Il a un fort caractère, c'est un monsieur entier dans son comportement, mais c'est une bonne personne, avec un bel état d'esprit, et on a beaucoup apprécié de travailler avec lui. Je pense qu'à un moment donné quand on passé quinze années dans la catégorie reine on mérite une super retraite en famille. Je sais que la moto restera toujours dans un coin de sa tête, je pense qu'il a pris une sage décision et je la respecte. »

François Lemariey (Team manager) : « On se connaît depuis longtemps ; c'est devenu un ami avec qui on a vécu de belles choses, à commencer par ce podium conquis en 2003 au sein d'un team privé, sans beaucoup de moyens mais avec de bons souvenirs, avant que l'on se retrouve chez KRT en 2016 avec le soutien de Kawasaki et de Monster Energy. Clément évolue en MXGP depuis quinze ans, son expérience a été précieuse pour développer la moto qu'il connaît mieux que quiconque, mais aussi les pneus Dunlop. Sa présence a permis au team d'évoluer ; aujourd'hui il souhaite tourner la page et cela se respecte. Ce que j'ai toujours apprécié chez lui c'est qu'il sait ce qu'il veut, et à partir de là on sait dans quelle direction aller ; c'est un garçon entier, quand il y a un problème il en parle directement et cela fait gagner du temps à tout le monde. C'est quelqu'un d'honnête ! Je ne suis pas surpris de sa décision, je la sentais venir même si au niveau du travail il n'y a jamais eu de relâche de sa part. »

Joël Smets : « C'est un peu dommage de le voir arrêter, mais c'est vrai qu'il a 31 ans, qu'il a roulé quinze saisons en GP. Il a eu ses bonnes années ; c'est un bosseur, je pense qu'il a eu une très belle carrière et que beaucoup de pilotes peuvent être jaloux de son palmarès. Gagner 23 GP ce n'est pas rien ! C'est dommage qu'il n'ait jamais remporté de titre, mais pendant une décennie il s'est battu pour le podium et ce n'est pas rien ! »

Antonio Cairoli : « J'ai vraiment apprécié notre seconde manche à Arco dimanche dernier avec Clément ; c'était comme il y a cinq ou dix ans, quand on se battait ensemble tous les weekends. C'était super de le voir à nouveau se battre pour la victoire ; c'est dommage qu'il ne soit plus avec nous l'an prochain, mais je voudrais le féliciter vraiment pour sa magnifique carrière, en mon nom et en celui du team, et je lui souhaite un bel avenir. »

Jeffrey Herlings : « Félicitations pour ta belle carrière ! Tu étais un vrai guerrier, un battant, toujours difficile à doubler. A chaque fois que je me retrouvais derrière toi, je savais que cela allait être compliqué ! Nous n'avons jamais vraiment parlé ensemble, mais j'ai un grand respect pour toi. Profite bien du prochain chapitre qui s'ouvre devant toi. »

Mickael Pichon : « Bravo Clément pour ta fantastique carrière. La première fois que j'ai croisé ta route tu m'avais fait un dépassement de fou en championnat d'Allemagne, je ne te connaissais pas et tu m'avais impressionné déjà. J'avais évidemment eu le dernier mot car tu étais si jeune, 17 ans. Tu auras eu un magnifique parcours, un superbe palmarès, longue vie à toi et profite bien de ta petite famille. »

Kevin Strijbos : « Félicitations pour ta superbe carrière ! Heureux de t'avoir eu comme coéquipier pendant plusieurs saisons ! On a passé de bons moments, bien rigolé, on a eu quelques belles bagarres ensemble. Rien ne sera pareil sans toi. »



Kawasaki Racing Team MXGP





  • SuperCross de Paris (2/8) » Voir SuperCross de...
  • SuperCross de Paris (3/8) » Voir SuperCross de...
  • SuperCross de Paris (4/8) » Voir SuperCross de...
  • SuperCross de Paris (5/8) » Voir SuperCross de...
  • SuperCross de Paris (6/8) » Voir SuperCross de...
  • SuperCross de Paris (7/8) » Voir SuperCross de...
  • SuperCross de Paris (8/8) » Voir SuperCross de...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Clément Desalle se retire, notre guerrier dit adieu aux Grands Prix (D.R.)
    Clément Desalle se retire, notre guerrier dit adieu aux Grands Prix (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Un cinquième podium pour Romain Febvre

    • Tom Vialle sacré Champion du Monde de Motocross catégorie MX2

    • Victoire de manche et podium pour Clément Desalle en Italie

    • Romain Febvre second en Belgique

    • Une chute prive Romain Febvre du podium en Belgique

    Plus de news »

    Publicité