x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 28.02.19 | 14:29 ESPRIT-RACING.COM | 28.02.19 | 14:29


Equipe de France Filière GP, Le voile est levé ! #FFM #GP #Motocyclisme #Vitesse


C'est sur le circuit d'Alès dans le Gard que se déroulait le 26 février dernier, en présence de Jacques Bolle, Président de la Fédération Française de Motocyclisme, et Claude Michy, l'organisateur du GP de France, la présentation officielle de l'Equipe de France de vitesse – Filière GP. Une structure lancée sous l'impulsion de la Direction Technique Nationale de la FFM et placée sous la direction d'Alain Bronec, responsable de la filière vitesse, qui doit accompagner les espoirs tricolores vers les sommets de la discipline, les GP vitesse.


Pour ce faire, la Fédération a mis en place un encadrement de pointe regroupant un entraîneur sportif, Thierry van Den Bosch, quadruple champion du Monde de Supermotard et plusieurs membres du comité médical : un médecin, un kinésithérapeute et une nutritionniste. Un staff qui doit permettre aux jeunes de progresser physiquement, mentalement et techniquement. Un dernier point qu'ils travailleront lors de stages organisés par Thierry tout au long de l'année et lors des épreuves. Un programme est d'ores et déjà établi mixant vitesse, motocross, dirt track.

L'école de la performance

Niveau technique, la FFM par l'intermédiaire de la structure CIP d'Alain Bronec mettra à disposition de nos jeunes qui participeront à l'European Talent Cup, l'anti-chambre du Moto3 qui fait concourir les meilleurs espoirs européens sur la même machine, des mécaniciens expérimentés et deux Honda 250 cm3 4T. Bref, tout est réuni pour que Clément Rougé, 16 ans, titré en France en Objectif GP en 2016, accède au Moto 3 dès 2020. Et que Marceau Lapierre, 15 ans, l'imite dans la foulée la saison suivante ! Evidemment, nous ne manquerons pas de vous communiquer leurs performances !

Jacques Bolle, Président de la Fédération Française de Motocyclisme : « Il y a un trou entre nos deux pilotes de MotoGP, Zarco et Quartararo, et les autres catégories où nous sommes absents. Avec Claude Michy, on s'est donc décidés à former une relève avec cette Filière GP. Une structure qui intervient en amont des GP tout en s'inscrivant dans le sillage des journées de détection organisées par Alain Bronec. C'est le maillon qui manquait et c'est pourquoi nous l'envisageons comme un entité pérenne qui s'inscrit dans le temps. »


Claude Michy, Organisateur du Grand Prix de France Vitesse : « En foot, en rugby, il y a de écoles de formation alors il nous semblait logique d'en créer une dans la moto. Permettre aux jeunes de rouler le plus souvent possible, avec un encadrement performant, c'est un impératif pour y arriver. Or, pour cela, il faut des moyens et des gens compétents, ce que nous avons réuni pour cette structure avec la FFM et les parents qui continuent à participer financièrement. »


Thierry Van Den Bosch, Entraîneur sportif :  « Nous aurons quarante journées d'entraînement, en plus des compétitions qui durent quatre jours pour travailler, autant dire que nous avons du pain sur la planche. C'est un gros programme car nous envisageons l'accompagnement dans sa globalité ; la préparation physique, le pilotage, le mental, les réglages de la machine… Ça peut sembler lourd, mais nous voulons engager un processus d'athlétisation pour permettre à nos jeunes, qui n'ont que 15 et 16 ans, d'atteindre le haut niveau. Il y a déjà deux mois que nous travaillons ensemble et ça se passe vraiment bien : il y a un travail fourni, de l'émulation et de la bonne humeur. Pas étonnant de constater qu'ils ont déjà progressé ! »



Clément Rougé, pilote de l'Equipe de France : « L'hiver dernier, je n'avais pas pu m'entraîner alors ça me change d'avoir intégré la Filière GP. Je me suis déjà senti progresser, ce que confirment mes chronos ! Et je sais que ce n'est que le début car il me reste énormément à gagner, physiquement, tout comme en pilotage. Moi qui rêve de GP, c'est un rêve de rouler dans cette structure, surtout sous les couleurs françaises ce dont je tire une grande fierté. En tout cas, mes objectifs sont hauts, je veux gagner l'European Talent Cup, et la Rookies Cup, la coupe KTM qui se déroule lors des GP, dès cette année ! »


Marceau Lapierre, pilote de l'Equipe de France : « Merci à la FFM, à Claude Michy et à mes parents ! Il me tarde de commencer les essais pour voir où j'en suis. La saison dernière, j'évoluais avec mon père tout en suivant quelques stages de pilotage, rien à voir avec mon programme actuel : je suis un planning physique quotidien, je roule une à deux fois par semaine et nous nous retrouvons toutes les deux semaines pour travailler le pilotage. C'est pro. Je n'ai pas de répit, surtout que je continue l'école, mais ça me va ! Il me tarde d'être sur l'European Talent Cup, même si je sais que ça va être difficile. Mais ça me va, je suis là pour réussir dans la moto. »

 

www.ffmoto.org





  • #FrenchGP 2018 (2/8) » Voir #FrenchGP 2018...
  • #FrenchGP 2018 (3/8) » Voir #FrenchGP 2018...
  • #FrenchGP 2018 (4/8) » Voir #FrenchGP 2018...
  • #FrenchGP 2018 (5/8) » Voir #FrenchGP 2018...
  • #FrenchGP 2018 (6/8) » Voir #FrenchGP 2018...
  • #FrenchGP 2018 (7/8) » Voir #FrenchGP 2018...
  • #FrenchGP 2018 (8/8) » Voir #FrenchGP 2018...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Présentation officielle de l'Equipe de France de Vitesse à Alès #FFM #GP #Motocyclisme #Vitesse  (D.R.)
    Présentation officielle de l'Equipe de France de Vitesse à Alès #FFM #GP #Motocyclisme #Vitesse (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Des Minots Heureux à la Race Experience School

    • Encore un Mois avant l'ouverture du 25 Power !

    • Malte et Saint Jean à Montlhéry 10e Edition !

    • 8e Edition, Back To The Roots !

    • Salon Rétromobile 2019

    Plus de news »

    Publicité