x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 14.07.19 | 15:48 ESPRIT-RACING.COM | 14.07.19 | 15:48


Les pilotes de la Mercedes-AMG GT4 CD Sport Arthur Rougier et Edouard Cauhaupé sont montés sur leur premier podium en GT à Lédenon mais la première marche a refusé leurs avances.


La semaine précédente, Baptiste Berthelot avait remporté sa première victoire en sport auto au volant de sa monoplace de Formule Renault. L'été commence fort pour CD Sport et ses jeunes pilotes qui ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. Pour l'anecdote et pour renforcer la satisfaction des dirigeants du team Claude Degrémont et Laurent Cazenave, les trois garçons dont il est question ici se sont assis pour la première fois dans une voiture de course à l'occasion d'un stage à l'école de pilotage CD Sport !


Championnat de France FFSA GT : sur le podium mais privés de victoire

On dit parfois des jeunes qu'ils sont « chaud bouillants ». A Lédenon, Edouard Cauhaupé et Arthur Rougier ont une fois de plus su garder la tête froide malgré les coups de chaud des mécaniques malmenées par la canicule.

En fait, si la 3ème marche du podium conquise à l'issue de la course 1 a ravi les membres de l'équipe, ce bonheur était contrebalancé par la légitime déception d'être passé à côté d'une retentissante victoire.

En qualification, Edouard, le benjamin du championnat (16 ans), décroche sa plus belle place de grille depuis le début de la saison en signant un joli 5ème chrono. Non sans regret car, gêné dans le dernier secteur, il estimait avoir perdu une chance d'obtenir la pole position.

Le Toulousain tient sa place au départ mais soudain, la Mercedes n°187 ralentit. Elle s'est mise en sécurité pour cause de température moteur excessive. Le temps d'effectuer un « reset », plusieurs secondes se sont envolées. La chevauchée d'Edouard reprend, prolongée par un Arthur royal. La vitesse et la constance du duo lui permet de se retrouver en fin de course dans le sillage des deux leaders. Le Limougeaud passe la ligne à un peu plus de 2 secondes seulement du vainqueur.

Un scénario un peu semblable attendait CD Sport le lendemain, avec une conclusion moins festive. Lui aussi auteur de sa meilleure qualif 2019 en 6ème position, Arthur (19 ans) est à la lutte aux avant-postes quand il est retardé par un accrochage survenu juste devant lui. Puis l'alerte de température de la boite de vitesses le renvoie à la… 35ème place ! En donnant leur maximum, en enchainant les dépassements hauts en couleur, Arthur et Edouard parviennent à revenir à une incroyable 8ème place ! Edouard a battu un adversaire de 5 millièmes sur la ligne selon les transpondeurs et la photo finish est requise… pour reclasser la Mercedes au 9ème rang. L'incident du début de course a couté plus de 20 secondes et la plus faible moyenne d'âge du championnat a terminé à 14 secondes de la tête. Une deuxième chance de victoire s'est donc sans doute évaporée sous le soleil gardois.

Edouard Cauhaupé : « Quand la voiture se met en sécurité, c'est surprenant car on perd aussi la direction assistée. Samedi, après l'avoir réinitialisée, j'ai essayé d'éviter une nouvelle surchauffe en passant les rapports plus tôt et en me décalant dans les lignes droites pour avoir de l'air frais. Mais je ne pouvais pas prendre l'aspiration des autres concurrents, ce qui n'est pas idéal pour dépasser. Sinon, la voiture était très bien réglée et nous avons toujours été parmi les plus rapides. »

Arthur Rougier : « Dans la course 1, Edouard m'a laissé la voiture avec des pneus en bon état et j'ai vite compris qu'on avait un gros rythme. Par contre il fallait gérer la température et la moindre aspiration la faisait monter de 2 à 3 degrés. Sans le problème du début ou avec quelques tours de plus, nous aurions gagné ! Dimanche, le départ a été mouvementé. L'alerte température m'a obligé à stopper en bas du circuit avant de repartir et de signer le 2ème meilleur tour en course. »

Laurent Cazenave : « Avec le recul, je vois surtout du positif car la performance était là pour l'équipe et pour nos pilotes. Nous venons de vivre notre meilleur week-end depuis le début de la saison car on a pu se battre pour la victoire à la régulière et plus seulement pour le podium. La constance d'Arthur et d'Edouard est remarquable, sur un relais comme sur les trois premiers meetings puisqu'ils ont marqué des points six fois sur six. Ils sont en avance sur nos attentes et à mon avis ils peuvent encore améliorer leur 5ème place provisoire au championnat de France ! » La suite à Spa du 25 au 27 juillet.


Ultimate Cup Series Monoplace : Berthelot rime avec Mugello

Après quelques piges l'année dernière, le team CD Sport s'est engagé en monoplace sur une saison complète en Ultimate Cup Series. Son pilote Baptiste Berthelot n'ayant jamais couru en karting, son bagage se limitait à une saison en F4 au moment d'entamer la campagne 2019. Le Marnais d'Epernay a atteint le Top 5 lors de la troisième étape du championnat fin mai sur le Slovakia Ring avant de créer la surprise du 28 au 30 juin au Mugello. Il s'est d'abord offert les deux pole positions puis un sans faute dans la course 1, remportée avec une avance de plus de 9 secondes. La course 2 aurait dû lui revenir également mais le drapeau rouge a interrompu les débats alors que Baptiste venait de prendre l'avantage. Et comme on retient en pareil cas le classement au tour précédent… Baptiste s'est contenté de la 2ème place. La course 3 s'est conclue sur un résultat identique.

Baptiste Berthelot : « En arrivant dans le championnat, il m'a d'abord fallu apprendre une nouvelle auto tout en affrontant des rivaux plus expérimentés. J'ai pu compter sur le soutien du team et le coaching d'Arthur Rougier pour progresser plus rapidement. En Italie, je visais d'abord mon premier podium, sachant que jusque-là les qualifications n'étaient pas mon point fort. Je considère que j'ai encore des lacunes dans ce domaine et dans d'autres, même si j'ai été le plus rapide du week-end au Mugello. Rien n'est jamais acquis. »

Comme Arthur et Edouard en GT, Baptiste s'est hissé à la 5ème place d'un championnat qui reprendra à Valencia le dernier week-end de septembre.

Romane Didier / future racing commm





  • Café Racer Festival 2019 (2/8) » Voir Café Racer...
  • Café Racer Festival 2019 (3/8) » Voir Café Racer...
  • Café Racer Festival 2019 (4/8) » Voir Café Racer...
  • Café Racer Festival 2019 (5/8) » Voir Café Racer...
  • Café Racer Festival 2019 (6/8) » Voir Café Racer...
  • Café Racer Festival 2019 (7/8) » Voir Café Racer...
  • Café Racer Festival 2019 (8/8) » Voir Café Racer...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Le festival estival de CD Sport (D.R.)
    Le festival estival de CD Sport (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité