x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 24.06.19 | 06:28 ESPRIT-RACING.COM | 24.06.19 | 06:28


Sous le soleil du Béarn, le Circuit Européen de #Pau #Arnos a accueilli ce week-end, la 4ème étape du Championnat de #France #Superbike.


Organisée par le MC Pau Arnos sous l'égide de la FFM, l'étape a permis aux leaders actuels des différentes catégories, de se mesurer à des pilotes Wildcards dont la réputation n'est plus à faire. Qui des habitués du FSBK ou des « externes », ont fait parler la poudre ? Réponse ci-dessous.


SUPERBIKE

COURSE 1 : VICTOIRE POUR SIMEON, LES HONNEURS POUR FORAY

Les pilotes de la catégorie reine s'élancent pour 20 tours avec Xavier SIMEON (Yamaha) en pole position. La 1ère ligne est complétée par Kenny FORAY (BMW Tecmas) et Christophe PONSSON (Yamaha).

Auteur d'un excellent départ, le Champion de France 2017 s'empare immédiatement des rênes de la course. À sa poursuite, le poleman, ainsi que Mathieu GINES (BMW Tecmas) lui emboitent le pas.

Au fil des tours, FORAY et SIMEON distancent le leader du général et entament un bras de fer en duo pour le gain de la course. Derrière eux, Mathieu GINES, voit Axel MAURIN (Yamaha), parti de la 6ème place sur la grille de départ, se rapprocher mais attention, isolé en 5ème position, Morgan BERCHET (Yamaha) semble pouvoir faire la jonction sur MAURIN et GINES.

Après 12 tours, SIMEON s'adjuge la première place au dépend de FORAY. Pourtant, dans les minutes qui suivent, un fait de course vient perturber la course, Hugo CLERE (Yamaha Moto Ain) chute et sa machine s'enflamme. La Direction de Course agite alors le drapeau rouge, synonyme de fin de course.

Selon le règlement, le classement se fige dans le 12ème tour alors que SIMEON était en tête devant FORAY suivi de son coéquipier, GINES, qui complète le podium. MAURIN conserve la place de 4ème devant BERCHET et PONSSON.

En Superbike Challenger, belle performance pour Enzo BOULOM (Yamaha), il s'impose et termine 7ème au scratch devant les pilotes Superbike, Matthieu LUSSIANA (Yamaha), Grégory LEBLANC (Yamaha) et Louis BULLE (Yamaha). Clément STOLL (Suzuki LMS) monte sur la 2ème marche de la boite des jeunes pilotes. Pour compléter le podium, Maxime BONNOT, 12ème à l'arrivée, offre la 3ème place au Team BMW Tecmas.

COURSE 2 : FORAY PREND SA REVANCHE SUR SIMEON
Pour clôturer l'étape de Pau Arnos, les 1000cc s'élancent en piste, avec toujours Xavier SIMEON (Yamaha) en pole position. Les pilotes du team BMW Tecmas, Kenny FORAY et Mathieu GINES prennent un excellent départ et s'emparent de la tête de course laissant l'ex pilote de Moto GP au 3ème rang. Morgan BERCHET (Yamaha) et Axel MAURIN (Yamaha) sont également dans le coup, les 5 pilotes creusent l'écart avec le reste du peloton dans le 2ème tour.

Après 6 tours, FORAY et SIMEON s'échappent en tête et un groupe de trois poursuivants se forme alors que GINES chute dans le même temps. Le groupe est composé d'Axel MAURIN, Morgan BERCHET et de Christophe PONSSON (Yamaha) qui fait la jonction. Derrière le trio, Matthieu LUSSIANA (Yamaha) réduit, tour après tour, l'écart qui le sépare de ses prédécesseurs.

À la mi-course, les deux hommes de tête se rendent coup pour coup. FORAY veut prendre sa revanche, alors que SIMEON espère réaliser le doublé mais aucun des deux protagonistes n'est en mesure de prendre un avantage significatif. Derrière eux, le groupe en lutte pour la 3ème place semble avoir trouver un leader en PONSSON…

Dans le dernier tour, Kenny FORAY porte une ultime attaque sur Xavier SIMEON et la passe d'armes se révèle fructueuse ! Le Champion de France 2017 passe la ligne d'arrivée en 1ère position et prend sa revanche sur SIMEON au terme d'un duel épique. Christophe PONSSON parvient, quant à lui, à conserver la 3ème place. Malgré de belles prestations, MAURIN est privé de podium mais se classe tout de même 4ème. Derrière le pilote de la Yamaha n°89, BERCHET termine 5ème devant Matthieu LUSSIANA et Grégory LEBLANC (Yamaha).

À noter, GINES se classe 18ème, donc hors des points, cette course pourrait lui couter cher pour la suite de la saison.

En Challenger, Enzo BOULOM (Yamaha) réitère sa performance de la course 1, avec une 8ème place au scratch, il monte sur la plus haute marche du podium des jeunes pilotes. Malheureux le matin, Johan NIGON (Suzuki LMS) retrouve le sourire en s'octroyant la 13ème place au scratch et la 2ème en Challenger. Il est suivi par Alan AGOGUE (Yamaha) qui réalise son premier podium de l'année.

Mathieu GINES reste leader du général avec 150 points suite à l'étape de Pau Arnos, devant son coéquipier, Kenny FORAY, (142 points) et Axel MAURIN (130 points). En Challenger, Clément STOLL mène les débats avec 136 points, devant Maxime BONNOT (135 points) et Johan NIGON (124 points).


SUPERSPORT 600 – SUPERSPORT CHALLENGER

COURSE 1 : RAYMOND IMBATTABLE ?

En Supersport 600, le peloton s'élance pour 19 tours. La 1ère ligne de la grille de départ est formée par Guillaume RAYMOND (Yamaha), poleman, avec à sa droite, Martin RENAUDIN (Yamaha) et Guillaume POT (Yamaha).

Très vite, Guillaume RAYMOND confirme sa bonne forme et creuse un écart conséquent sur le reste du peloton. Parti depuis la 2ème ligne de la grille de départ, Maximilien BAU (Yamaha) s'installe alors à la tête d'un groupe de poursuivants complété par RENAUDIN et POT.

À la mi-course, BAU confirme l'avantage sur ses deux adversaires et réduit l'écart avec le leader. Dans son sillage, RENAUDIN parvient à rester dans la roue de la Yamaha n°108, tandis que POT se laisse distancer par les deux hommes.

Sur la ligne d'arrivée, RAYMOND l'emporte pour la première fois de la saison alors que BAU monte sur la 2ème marche du podium. Ce dernier est privé de victoire pour la première fois depuis 5 courses. De son côté, Martin RENAUDIN remonte enfin sur la boite. Guillaume POT, quant à lui, se contente de la 4ème place, laissant de précieux points au profit de ses concurrents directs.

En Supersport Challenger, après BAU et RENAUDIN, Matthieu GREGORIO (Yamaha) et Ludovic CAUCHI (Yamaha) font le show !

Après une lutte acharnée, GREGORIO tire son épingle du jeu et relègue CAUCHI au pied du podium.

COURSE 2 : BAU RENOUE DÉJÀ AVEC LA VICTOIRE
Cela s'annonce corsé pour les adversaires de Guillaume RAYMOND (Yamaha), le poleman prend un excellent départ ! Il emmène dans sa roue Maximilien BAU (Yamaha). Parti 3ème, Martin RENAUDIN (Yamaha) tente d'accrocher son prédécesseur sans y parvenir.

Après 7 tours, pour la première fois du week-end, BAU prend la tête de la course au dépend de RAYMOND, est-il en mesure de viser la victoire ? Dans une forme olympique, son adversaire récupère pourtant son dû dans les tours qui suivent. Tout se joue dans les deux derniers tours.

Déterminé, BAU passe finalement la ligne d'arrivée en 1ère position, il retrouve déjà le goût de la victoire après sa seconde place du matin et un superbe spectacle offert au public de Pau Arnos. Derrière RAYMOND, l'autre pilote Challenger, RENAUDIN, conclut à la 3ème place. Malgré sa proximité avec RENAUDIN en début de course, Guillaume POT (Yamaha) passe la ligne d'arrivée avec plus de 11 secondes de retard sur le pilote de la Yamaha n°75. Pour la 2ème fois de la journée, POT termine au pied du podium.

Dans la catégorie Supersport Challenger, BAU réalise donc le doublé, RENAUDIN monte également sur podium et c'est Ludovic CAUCHI (Yamaha) qui, cette fois, parvient à s'y inviter grâce à une 7ème place au scratch. Son meilleur adversaire du matin, Matthieu GREGORIO (Yamaha), se classe, quant à lui, 8ème au scratch et 4ème de la catégorie.

Maximilien BAU reste leader du général avec 194 points suite à l'étape de Pau Arnos, devant Guillaume RAYMOND, (157 points) et Guillaume POT (140 points). En Challenger, Maximilien BAU mène également les débats avec 209 points, devant Martin RENAUDIN (167 points) et Matthieu GREGORIO (139 points).


SUPERSPORT 300

COURSE 1 : GIRARDET, TROP RAPIDE !

Poleman, Hugo GIRARDET (Kawasaki) garde l'avantage dans le tour n°1. Très rapidement, l'écart se creuse entre le leader du général et le reste du peloton. Pourtant, Tom BERCOT (Yamaha) et Alexis BOUDIN (Kawasaki), 2ème et 3ème au départ, conservent leur position et tentent de ne pas laisser filer GIRARDET.

Tom BERCOT parvient à augmenter le rythme et reste à moins de 3 secondes du leader. À l'inverse, BOUDIN se laisse distancer par ce dernier et doit résister au retour de Célian RIQUELME (Kawasaki) et Louis LAGRIVE (KAWASAKI) qui comptent bien batailler pour le podium.

Après la mi-course, GIRARDET conserve un rythme soutenu et met fin aux espoirs de victoire de son poursuivant, BERCOT. Derrière le duo, BOUDIN est bel et bien plus rapide que RIQUELME et LAGRIVE et les maintient à distance.

En toute logique, GIRARDET s'impose une nouvelle fois et se rapproche un peu plus du titre. Tom BERCOT gère sa fin de course et valide la 2ème place, suivi de BOUDIN qui monte également sur le podium. En 4ème position, le paddock retrouve Enzo CEOLOTTO (Yamaha), auteur d'une belle remontée dans les derniers tours, il prend le dessus sur Célian RIQUELME, 5ème, et Louis LAGRIVE, 6ème .

COURSE 2 : GIRARDET VAINQUEUR FACE À BERCOT
Au départ, Hugo GIRARDET (Kawasaki) s'élance de la pole position et conserve la tête dans le 1er virage. Il emmène Tom BERCOT (Yamaha) dans sa roue. Parti de la 3ème place sur la grille, Alexis BOUDIN (Kawasaki) se positionne en embuscade derrière les hommes de tête. Enzo CEOLOTTO (Yamaha), aux portes du podium en course 1, reste au 4ème rang, proche de BOUDIN.

Les deux motos de tête enchainent les échanges musclés pour la première place. Habituellement très dominateur en course, GIRARDET fait face à une belle ténacité de la part de BERCOT qui prend tous les risques.

À l'issue de leur entrevue, GIRARDET prend finalement le dessus sur BERCOT et signe un nouveau doublé à Pau Arnos. BOUDIN résiste au retour de CEOLOTTO et monte sur la 3ème marche du podium. Ce dernier se classe une nouvelle fois 4ème devant Célian RIQUELME (Kawasaki) qui réitère sa performance matinale en s'octroyant la 5ème place devant Louis LAGRIVE (Kawasaki), 6ème, lui aussi comme ce matin.

Hugo GIRARDET conforte sa place de leader au classement provisoire avec 218 points devant Tom BERCOT (157 points) et Alexis BOUDIN (112 points).


OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : ROUGE CONTRE TOUS

En pole position, Clément ROUGE (Mirowaki MD) s'élance aux côtés de Vincent FALCONE (BEON Yamaha), leader au général, et Bartholomé PERRIN (BEON Yamaha), 3ème sur la grille. Ce dernier prend un excellent départ et bascule en tête au 1er virage.

Après deux tours, deux groupes se forment aux avant-postes. Le premier en bataille pour le leadership est formé par PERRIN, ROUGE et FALCONE. Le second en chasse derrière les trois hommes de tête oppose José SALVANS (RMU TM 250) à Antoine BONNARD (Mirowaki MD).

À la mi-course, le trio de tête ne se sépare toujours pas et imprime un rythme très soutenu, passant même sous la barre des 1'25 ! Quant à SALVANS, il est isolé en 4ème position suite à l'abandon de BONNARD après 4 tours.

Dans le dernier tour, ROUGE prend le dessus sur ses deux adversaires et s'impose avec presque une seconde d'avance sur FALCONE. Malgré son excellent départ, PERRIN conserve la place qu'il avait sur la grille et termine 3ème. José SALVANS, le pilote italien, conclut la course au pied du podium sans opposition.

À noter, Charles AUBRIE (Over Yamaha) subit une panne mécanique dans le tour de chauffe et ne prendra pas le départ de la course.

COURSE 2 : CETTE FOIS ROUGE L'EMPORTE LARGEMENT
Dans la catégorie des espoirs du Moto GP, Clément ROUGE (Mirowaki MD), le favori, s'élance en pole position et conserve son avantage dans le début de course. Vincent FALCONE (BEON Yamaha), Bartholomé PERRIN (BEON Yamaha) et Antoine BONNARD (Mirowaki MD) forment un groupe de poursuivants et prennent en chasse le leader.

Au 4ème tour, BONNARD est contraint à l'abandon, laissant PERRIN et FALCONE seuls en chasse derrière le leader.

Après 6 tours, le pilote de l'équipe de France de Vitesse filière GP se montre trop rapide pour ses poursuivants et l'écart devient conséquent : 5'675. Les 2 autres jeunes hommes luttent alors pour la 2ème marche du podium.

À l'arrivée, ROUGE est vainqueur pour la deuxième fois ce week-end. De son côté, PERRIN prend le dessus sur FALCONE et décroche la 2ème place. Comme le matin, le pilote italien du peloton, José SALVANS (RMU TM 250) termine au pied du podium.

Vincent FALCONE conforte sa place de leader au classement provisoire avec 148 points devant Line VIEILLARD (102 points) et Clément GIABBANI (82 points).


SIDE-CAR

COURSE 2 : OPPORTUNISTE, LEGLISE / CLEMENT RENOUE AVEC LA VICTOIRE

Pour la 2ème fois du week-end en pole position, DELANNOY / COMMON prend un départ rapide qui lui permet de basculer dans le 1er virage en tête. LEGLISE / CLEMENT se met immédiatement dans sa roue.

En lutte pour la 3ème marche du podium, MOREAU / ARFON et VINET / VINET font parler la poudre : petit avantage au 600cc qui fait la course devant le side n°2.

Après 4 tours, DELANNOY / COMMON est contraint à l'abandon. Cet événement profite à LEGLISE / CLEMENT qui, avec plus de 10 secondes d'avance sur VINET / VINET, file vers la victoire. VINET / VINET se classe 2ème après une belle bataille avec MOREAU / ARIFON, contraint à l'abandon. Le fait de course profite à AZZOPARDI / FENOY qui monte sur la boite pour la 1ère fois de la saison.

En F2, LEGUEN / ROUBY, au pied du podium scratch, l'emporte dans sa catégorie, suivi de CHANAL / FARNIER et CROCHEMORE / VEGA, respectivement 7ème et 10ème au scratch.

Au scratch, DELANNOY / COMMON est leader avec 199 points, suivi de VINET / VINET (142 points) et BARBIER / RIGONDEAU complète le podium (89 points). En F2, CHANAL / FARNIER est leader avec 197 points, suivi de LEGUEN / LEGUEN (151 points) et LEBLOND / CLAEYS complète le podium (114 points).


SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2019, la FFM diffusera chaque soir d'épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle fsbk et le site fsbk.fr.

D'autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d'un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfbk et Instagram : fsbk


CALENDRIER 2019
06/07 – 07/07 – Magny-Cours – Moto Club de Nevers et de la Nièvre
24/08 – 25/08 – Circuit Carole – Motors Events   
14/09 – 15/09 – Albi – MC Albi





  • FSBK Le Mans (2/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (3/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (4/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (5/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (6/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (7/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (8/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    FSBK Pau Arnos des courses sous haute tension (Esprit-Racing)
    FSBK Pau Arnos des courses sous haute tension (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • FSBK Pau Arnos, les wildcards aux avants-postes

    • Championnat de France Superbike, Quatrième Étape à Pau Arnos

    • Objectif Grand Prix, Ledenon, Falcone récidive

    • FSBK Lédenon, bilan avant la mi-saison

    • FSBK Lédenon, Essais Chronos

    Plus de news »

    Publicité