x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 08.07.19 | 06:31 ESPRIT-RACING.COM | 08.07.19 | 06:31


Les écarts se creusent et se réduisent. #FSBK #Superbike #FFM #MagnyCours


Ce dimanche 7 juillet, le Moto Club de Nevers et de la Nièvre et la Fédération Française de Motocyclisme accueillaient la 5ème manche du Championnat de France Superbike. Sur le Circuit de Nevers Magny-Cours des favoris ont confirmé et des outsiders se sont illustrés malgré la chaleur étouffante.


SUPERBIKE

COURSE 1 : GINES FAIT LE TROU

Les pilotes de la catégorie reine s'élancent pour 16 tours, avec Christophe PONSSON (Yamaha) en pole position. La 1ère ligne est complétée par Mathieu GINES (BMW Tecmas) et Morgan BERCHET (Yamaha). Dès le 1er tour, le leader du classement général prend la course à son compte. Contre toute attente, aucun pilote, même PONSSON, ne parvient à suivre GINES.

L'écart devient rapidement très conséquent entre le pilote de la BMW n° 41 et ses poursuivants. C'est pour la 2ème place que la lutte s'intensifie entre de nombreux pilotes : Morgan BERCHET et Christophe PONSSON bataillent avec Julien DA COSTA (BMW), Hugo CLERE (Yamaha Moto Ain), Enzo BOULOM (Yamaha) et Matthieu LUSSIANA (Yamaha).

Au fil des tours, GINES gère de mieux en mieux sa course alors que DA COSTA et BERCHET se disputent les commandes du groupe de poursuivants. Pourtant poleman, PONSSON ne fait pas partie des plus rapides du groupe et stagne en 5ème position. En embuscade derrière ce groupe, Louis BULLE (Yamaha) et Gregory LEBLANC (Yamaha) tentent de se mêler à la lutte.

À 3 tours du dénouement, DA COSTA fausse compagnie à BERCHET et les autres, pour s'envoler vers la 2ème marche du podium. Le pilote de la Yamaha n°63 doit faire face à l'agressivité de PONSSON, LUSSIANA ou encore CLERE.

Sur la ligne d'arrivée, GINES l'emporte en toute logique et reprend confiance après une précédente étape difficile à Pau Arnos. Le pilote de développement Dunlop, DA COSTA, monte sur la 2ème marche du podium pour sa première participation de la saison. Belle performance également pour Morgan BERCHET, efficace au guidon de la Yamaha n°63, il fait sa première apparition sur le podium en 2019.

Au pied de la boite, Christophe PONSSON nourrit des regrets. De son côté, LUSSIANA confirme sa bonne forme et se classe 5ème de la course. Malgré son changement de machine suite à son accident, CLERE réalise une belle prestation, parti de la 4ème ligne, il se classe 6ème. Derrière, BULLE, BOULOM puis LEBLANC suivent. À noter, Axel MAURIN (Yamaha) ne se classe que 10ème et voit peut-être s'envoler ses espoirs de titre.

Sur décision du Jury, Julien DA COSTA est hors classement, GINES conserve donc la 1ère place devant BERCHET et PONSSON.

En Challenger, BOULOM domine donc la catégorie grâce à sa 8ème place au scratch. Pour compléter le podium, Maxime BONNOT (BMW Tecmas) et Guillaume ANTIGA (Honda) terminent 11ème et 12ème de la course. Le paddock observe la baisse de régime des pilotes du Team Suzuki LMS, une nouvelle fois privés de podium, Clément STOLL et Johan NIGON sont 13ème et 16ème du scratch.

COURSE 2 : GINES VOIT DOUBLE
La 1ère ligne est composée de Mathieu GINES (BMW Tecmas), Julien DA COSTA (BMW) et Hugo CLERE (Yamaha Moto Ain). Le leader du général reproduit sa performance matinale et s'échappe dès le 2ème tour. Julien DA COSTA et Morgan BERCHET (Yamaha) le prennent en chasse.

Après 4 tours, plusieurs pilotes du top 10 chutent, notamment Enzo BOULOM (Yamaha) qui reprend la piste et Guillaume ANTIGA (Honda) contraint à l'abandon. Louis BULLE (Yamaha) et Matthieu LUSSIANA (Yamaha) s'accrochent, la chaine de LUSSIANA se brise et entraine la chute de BULLE, un fait de course sans gravité pour les deux pilotes.

À la mi-course, GINES est toujours en tête et DA COSTA distance BERCHET. Dans leur dos, Christophe PONSSON (Yamaha), Axel MAURIN (Yamaha) et Hugo CLERE (Yamaha) bataillent pour la 4ème place. Grégory LEBLANC (Yamaha) est isolé en 7ème position devant David MUSCAT (Ducati) qui bataille avec les Challengers Maxime BONNOT (BMW Tecmas) et Clément STOLL (Suzuki LMS).

Dans les ultimes tours, GINES, toujours en tête, ne parvient pas à creuser un écart supérieur à 3 secondes avec DA COSTA. Cependant derrière, PONSSON et MAURIN reviennent à portée de BERCHET, la lutte pour la 3ème marche du podium attire toutes les attentions.

À l'arrivée, GINES remporte la course et reste installé dans son fauteuil de leader au général. De son côté, DA COSTA achève une course sans rebondissement et monte sur la deuxième marche du podium. Dans le dernier tour, un chassé-croisé entre BERCHET, PONSSON et MAURIN profite à la Yamaha n°5 qui passe la ligne en 3ème. MAURIN hérite de la 4ème place et BERCHET la 5ème. De son côté, CLERE se classe 6ème devant LEBLANC. Dans la bataille pour la 8ème place, c'est le doyen qui l'emporte, BONNOT et STOLL sont donc 9ème et 10ème derrière MUSCAT.

À noter, après sa chute, BOULOM parvient tout de même se classer 17ème.                 

Sur décision du Jury, Julien DA COSTA est hors classement, GINES conserve donc la 1ère place. PONSSON a été pénalisé de 5 secondes pour avoir coupé la dernière chicane. MAURIN et BERCHET montent donc sur le podium devant PONSSON, 4ème.

En Challenger, BONNOT est donc vainqueur juste devant son adversaire du jour, STOLL. Pour compléter le podium, Nicolas ESCUDIER (Yamaha) se classe 14ème au scratch.


SUPERSPORT 600 – SUPERSPORT CHALLENGER

COURSE 1 : BAU SE RAPPROCHE DU TITRE

Au départ, Maximilien BAU (Yamaha) s'élance de la pole position mais se fait surprendre par Guillaume RAYMOND (Yamaha) et Guillaume POT (Yamaha).  Les trois acteurs principaux du Championnat emmènent Rénald CASTILLON GIOANNI (Yamaha) et Martin RENAUDIN (Yamaha).

Dans les 3 premiers tours, Maximilien BAU prend successivement le dessus sur Guillaume POT et Guillaume RAYMOND (Yamaha). Le leader du provisoire fait la loi dans ce groupe de tête et les autres pilotes luttent pour ne pas être distancés.
 
À la mi-course, le paddock assiste à l'état des lieux suivant : BAU domine le duo instable RAYMOND – CASTILLON GIOANNI qui sont eux-mêmes poursuivis par l'autre duo POT – RENAUDIN.

Au fil des tours, BAU confirme sa supériorité en distançant RAYMOND et CASTILLON GIOANNI qui comptent plus d'une seconde de retard sur le leader à 3 tours de l'arrivée. Au même moment, Matthieu GREGORIO (Yamaha), alors 7ème, chute et entraine le déploiement du drapeau rouge par la Direction de Course.

La course est arrêtée et le classement se fige dans le tour précédent le drapeau rouge. BAU remporte donc sa 7ème victoire de la saison devant RAYMOND. Auteur d'une belle prestation, CASTILLON GIOANNI monte sur la boite pour la première fois de la saison. De son côté, RENAUDIN domine POT et se classe 4ème.

Dans la catégorie Challenger, BAU l'emporte devant son ami et adversaire RENAUDIN. Pour compléter le podium des jeunes, Charles CORTOT (Yamaha) s'octroie la 6ème place du scratch.

COURSE 2 : QUATRE PODIUMS EN UN WEEK-END POUR BAU
La catégorie Supersport 600 voit Guillaume RAYMOND (Yamaha) s'élancer depuis la pole position. Auteur d'un départ rapide, le pilote de la Yamaha n°127 conserve la position de pointe, Maximilien BAU (Yamaha) et Rénald CASTILLON GIOANNI (Yamaha) restent dans sa roue.

Après 2 tours, la Yamaha n°108 s'empare de la tête. CASTILLON GIOANNI part à la faute dans le virage du château d'eau et laisse place à une explication entre le leader du général et son dauphin. Habitué à batailler pour la victoire, Guillaume POT (Yamaha) est distancé par les leaders, mais parvient à maintenir un écart suffisamment faible pour espérer un retour en fin de course…mais est-ce possible ?
 
Au fil des tours, BAU est de plus en plus rapide et RAYMOND peine à imprimer son rythme, à 6 tours de l'arrivée, l'écart est de plus d'une seconde entre les deux. POT est trop loin pour rejoindre les hommes de tête alors que Martin RENAUDIN (Yamaha) court en solitaire en 4ème position. Après avoir perdu de nombreuses places, CASTILLON GIOANNI effectue une belle remontée et fait la jonction sur RENAUDIN à 2 tours de l'arrivée.

Finalement, BAU remporte sa 8ème victoire de la saison avec toujours la même aisance au guidon sa Yamaha blanche et rouge. Comme souvent, RAYMOND doit se contenter de la 2ème place. Quant à POT, il assure sa fin de course et valide la 3ème place sur la boite, suivi du pilote Challenger RENAUDIN. Au guidon de la Yamaha n°15, CASTILLON GIOANNI achève sa remontée à la 5ème place.

En catégorie Challenger BAU s'impose devant RENAUDIN à l'instar de la course matinale. Pour compléter le podium des pilotes de moins de 21 ans, Matthieu GREGORIO (Yamaha) se console après sa chute en course 1 et s'octroie même la 6ème place du scratch.


SUPERSPORT 300

COURSE 1 : GIRARDET ACTE 9

Intouchable à Pau Arnos, Hugo GIRARDET (Kawasaki), s'élance en tête et conserve ce statut dans le 1er tour. Fidèles à leurs habitudes, Tom BERCOT (Yamaha) et Alexis BOUDIN (Kawasaki) emboitent le pas. Après deux tours, BERCOT est déjà distancé mais BOUDIN résiste… Cependant, 2 tours plus tard, le pilote de la Kawasaki n°6 ne peut plus suivre le rythme, GIRARDET file seul en tête.

À la mi-course, alors que le leader est en pleine maitrise et qu'Alexis BOUDIN est isolé en 2ème position, Tom BERCOT voit Enzo CEOLOTTO (Yamaha) revenir dans sa roue. Quant à, Thomas FURLAN (Kawasaki), il vit une course « calme », en 5ème position, avec près de 10 secondes de retard sur son prédécesseur à 5 tours de l'arrivée, le pilote de la Kawasaki n°81 ne peut qu'assurer sa place.

Toujours plus rapide que ses concurrents, GIRARDET enchaine une 9ème victoire de rang. Pour le benjamin de la catégorie, il faudra encore attendre pour monter sur la plus haute marche du podium, BOUDIN termine tout de même 2ème. Tom BERCOT contient Enzo CEOLOTTO jusqu'à l'arrivée et le prive une nouvelle fois de podium alors que Thomas FURLAN conserve la 5ème place.

COURSE 2 : GIRARDET TOUT PROCHE DU TITRE
Poleman, Hugo GIRARDET (Kawasaki) perd sa position dans le 1er tour. La tête de course est récupérée par Alexis BOUDIN (Kawasaki). Ce dernier imprime un très gros rythme, passant même sous la barre des 1'58. Les deux leaders creusent un petit écart avec leur poursuivant : Tom BERCOT (Yamaha).

Après 3 tours, le pilote de la Kawasaki n°6 chute, laissant la tête de course à GIRARDET, seul. À cet instant, Tom BERCOT est isolé en 2ème position et n'est pas inquiété par Enzo CEOLOTTO (Yamaha), 3ème avec plus de 3 secondes de retard.
Derrière, Exupéry BEAUMONT (Kawasaki) et Thomas FURLAN (Kawasaki) prennent tous les risques pour décrocher la 4ème place.

Finalement, GIRARDET s'impose et fait la passe de 10 victoires. Le pilote de la Kawasaki n°70 se rapproche encore du titre qu'il pourrait obtenir dès l'étape de Carole. De son côté, BERCOT profite de la chute de BOUDIN pour monter sur la 2ème marche du podium. Enzo CEOLOTTO gère sa fin de course et monte sur la boite après une longue période d'absence parmi le trio de tête. Pour la 4ème place, FURLAN prend le meilleur sur BEAUMONT qui doit se contenter de la 5ème place.


OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : LE RETOUR DE SALVANS

Le poleman, José SALVANS (RMU TM 250) est l'auteur d'un excellent départ. Bien décidé à renouer avec la victoire, le pilote italien crée rapidement un écart conséquent avec le reste du peloton. Également partis depuis la première ligne, Vincent FALCONE (BEON Yamaha) et Bartholomé PERRIN (BEON Yamaha) prennent en chasse l'homme de tête.

À la mi-course, l'écart entre SALAVANS et ses deux poursuivants est trop important pour envisager un retour de FALCONE et PERRIN. 4ème, Line VIEILLARD (250SNF/Yamaha) contient les assauts de Charles AUBRIE (Over Yamaha).
 
À l'arrivée, SALVANS s'impose avec brio, il faudra compter sur le pilote italien pour jouer le podium du classement général. Avec près de 7 secondes de retard sur le leader, PERRIN prend finalement l'avantage sur FALCONE, et s'octroie la 2ème place. La victoire lui échappe, mais FALCONE monte tout de même une fois de plus sur le podium. Line VIEILLARD sort gagnante de son duel et se classe 4ème devant Charles AUBRIE.

COURSE 2 : SALVANS PREND RENDEZ-VOUS POUR LA SUITE   
Vainqueur en course 1, José SALVANS (RMU TM 250) s'élance de la pole position. Le pilote italien signe un excellent départ, mais cette fois Vincent FALCONE (BEON Yamaha) et Bartholomé PERRIN (BEON Yamaha) ne lui cèdent pas de terrain. Les trois garçons entament, alors, une bataille pour le leadership.

Derrière le groupe de tête, Line VIEILLARD (250SNF/Yamaha) et Charles AUBRIE (Over Yamaha) se disputent les 13 points de la 4ème place en course.
 
Durant la majeure partie de la course, SALVANS conserve les commandes du trio de tête malgré les attaques successives portées par PERRIN et FALCONE.

Dans le dernier virage, le pilote de la moto n°39 tente un dernier coup, mais l'italien est en grande forme ce week-end et l'emporte à 0''034 près. FALCONE complète donc le podium devant VIELLARD qui contient AUBRIE jusqu'à la ligne d'arrivée.


SIDE CAR

COURSE 2 : DELANNOY / ROUSSEAU VICTORIEUX, BARBIER / RIGONDEAU S'ACCROCHE

Comme en course 1, BARBIER / RIGONDEAU prend un excellent départ et s'empare des commandes de la course. À sa poursuite, DELANNOY / ROUSSEAU reste dans la roue du side n°72. Les deux sides s'échappent allant batailler pour la victoire.

Après deux tours, le leader du provisoire prend le meilleur sur le side n°72. BARBIER / RIGONDEAU ne peut pas suivre et laisse DELANNOY / ROUSSEAU s'envoler.

Une autre joute se déroule du côté du 600cc LEGLISE / CLEMENT qui est à la lutte avec le F1 de VINET / VINET pour la 3ème marche du podium. Le paddock observe également, MOREAU / ARIFON, de retour après son absence en première manche, il vit la course, isolé en 5ème position et compte un écart trop important pour revenir sur les duos qui le précèdent.

À l'arrivée, DELANNOY / ROUSSEAU décroche une nouvelle victoire, impérial ce week-end, le champion en titre semble être en route pour un nouveau sacre. BARBIER / RIGONDEAU conclut l'étape avec une nouvelle 2ème place devant VINET / VINET. Ce dernier termine 3ème suite à la pénalité de 10 secondes infligée à LEGLISE / CLEMENT pour dépassement des limites du circuit. Malgré une arrivée au 3ème rang, l'équipage n°°33 se voit donc délogé de sa place et termine au pied du podium.  

En F2, LEGUEN / LEGUEN se classe 12ème au scratch et l'emporte, suivi de CHANAL / LAVOREL, 12ème. LANCELLE / FERNANDEZ complète le podium des châssis courts avec une 16ème place à l'arrivée.


SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2019, la FFM diffusera chaque soir d'épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle fsbk et le site fsbk.fr.

D'autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d'un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfbk et Instagram : fsbk


CALENDRIER 2019
24/08 – 25/08 – Circuit Carole – Motors Events   
14/09 – 15/09 – Albi – MC Albi





  • FSBK Le Mans (2/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (3/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (4/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (5/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (6/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (7/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (8/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    FSBK Magny-Cours Les écarts se creusent et se réduisent. (Esprit-Racing)
    FSBK Magny-Cours Les écarts se creusent et se réduisent. (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité