x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 29.07.19 | 14:39 • Mis à jour le 29.07.19 | 15:41 ESPRIT-RACING.COM | 29.07.19 | 14:39 • Mis à jour le 29.07.19 | 15:41


Un pur auvergnat peut avoir un père espagnol et une mère italienne ! Tel est le cas d'Adrien #MORILLAS ! Qui ne le connaît pas dans le paddock ? Il a commencé la compétition assez tard (à 28 ans) et a pris « sa retraite sportive » en 1996 avec un palmarès bien rempli !


L'après-course se passe plutôt bien pour lui puisque, depuis déjà pas mal d'années, il transmet son expérience aux p'tits jeunes dans l'espoir que de poulains (qu'il emmène «  débourrer  » en Espagne) ils deviennent chevaux de course ! Mais ma brave dame, la jeunesse d'aujourd'hui c'est plus ce que c'était ! Adrien est quelqu'un de carré et il faut que ça file droit ! Si les résultats escomptés ne sont pas là ça barde dans le box et ses coups de gueule sont bien connus !

J'ai rencontré «  l'écurie MORILLAS  »  au FSBK à MAGNY-COURS ! Elle est composée de trois poulains qui courent en catégorie supersport :
- Ludovic CAUCHI dit «  Ludo  » (15 ans) « Yam n° 74 », fils de la compagne d'Adrien,
- Maxence CHACHUAT (16 ans)  « Yam n° 8 »,
- Matthieu GREGORIO (17 ans) « Yam n° 24 ».


Comme je ne me trimballe jamais sans mon magnéto dans un paddock, j'ai voulu tout savoir sur ces p'tits jeunes !

Ludo : « J'habite PERTUIS (Vaucluse), à côté d'AIX-EN-PROVENCE. J'ai réclamé une moto quand j'avais cinq ans et j'ai eu envie de faire du circuit ; j'ai commencé la compétition à 11 ans, en faisant le RFME CEV challenge 80 puis le CEV 300 CBR Honda.
Mon objectif : aller en GP.
Etudes : J'ai passé mon brevet et je passe en seconde.
Pilote préféré : Casey STONER.
Les coups de gueule d'Adrien ? Il est pas commode mais on a l'habitude
».

Maxence : « J'habite ISSOIRE (Puy-de-Dôme). Depuis tout petit je fais du ski en compétition à SUPERBESSE. J'ai commencé à faire de la moto vers 11-12 ans. Mon père faisait de la moto en amateur quand il était jeune, je le suivais sur les circuits et on regardait les GP à la maison, ça m'a donné envie de faire de la moto. J'ai fait quelques courses en Promosport 400 mais cette année est ma première saison complète en compétition.
Objectif : si je peux faire le championnat du monde d'endurance c'est déjà super, je n'essaie pas d'aller plus haut.
Comment as-tu connu Adrien ?
Mon père a travaillé chez Voxan et s'occupait de BUELL ; Adrien a fait le Moto-Tour et mon père était son team-manager ; ils se sont connus comme ça et sont devenus amis.
Etudes : Je redouble ma seconde.
Pilote préféré : Fabio QUARTARARO
Les coups de gueule d'Adrien ? Ca fait réagir mais après on est habitué
».

Matthieu : « C'est mon père qui m'a donné envie de faire de la moto parce qu'il en faisait quand j'étais petit. J'ai commencé par du moto-cross, puis j'ai fait le championnat de France 50 cm3. Après je suis allé courir en Espagne et c'est là que j'ai connu Adrien.
Objectif : J'aimerais bien faire le mondial Supersport puis le mondial Superbike et pourquoi pas les GP pour voir.
Etudes : J'ai le statut de sportif de haut niveau ; j'ai loupé une épreuve du Bac que je vais rattraper en septembre.
Les coups de gueule d'Adrien ? Ca met un peu de pression c'est bien mais maintenant on est habitué
».

Après les jeunes poulains, j'ai voulu avoir l'avis du coach Adrien sur sa façon de driver son écurie :

«  Quand je vois des choses qui ne vont pas comme je voudrais je ne peux pas ne pas gueuler ! Gueuler ça met la pression mais, comme de toute manière ils n'écoutent pas ce que je leur dis, j'estime que la meilleure solution c'est que je ne vienne pas pour une course ou deux pour voir s'ils roulent mieux sans moi qu'avec moi ! S'ils roulent mieux ? Je viens plus !  » (J'ai pas parié avec lui !)

Tu as quand même pas mal de poulains qui sont devenus chevaux de course ? La liste est longue et j'en oublie sûrement !
-    Stéphane CHAMBON (qui coache maintenant son neveu Matéo PEDENEAU qui court en mondial Supersport 300)
-    Fabien FORET (qui coache Jonathan REA en mondial Superbike)
-    Yoann TIBERIO (reconverti au cyclisme)
-    Thibaut GOURIN (un des associés de la Race Expérience School)
-    Loris BAZ (engagé en Mondial Superbike)
-    Sylvain BARRIER (engagé en British Superbike)
-    Jérémy GUARNONI (Pilote officiel KAWA en endurance et championnat d'Espagne et tout juste Champion du Monde FIM EWC !)
-    Florian MARINO (endurance au sein du team VRD IGOL PIERRET EXPERIENCES ex-Viltaïs)
-    Christophe PONSSON (FSBK et championnat d'Espagne)
-    Corentin PEROLARI (engagé en mondial Supersport)

« Quand j'ai arrêté de courir, j'ai monté une école de pilotage (BMC) ; je me suis occupé de Stéphane CHAMBON et de Fabien FORET ; ils sont devenus tous les deux champions du monde Supersport.
Après j'ai créé la structure MRS (MORILLAS RACING SCHOOL) pour aider les pilotes à réussir en compétition. Je me suis occupé de Loris BAZ et de Sylvain BARRIER ; Loris a été champion d'Europe ;  Sylvain a bien roulé en 600, après il est passé en 1000 et a été deux fois champion d'Europe ; j'ai continué de m'occuper de Loris sur tous les GP tout en m'occupant de Jérémy GUARNONI qui a été champion d'Europe aussi. Je me suis occupé de Romain LANUSSE qui a été en tête du championnat d'Europe toute l'année mais qui, en fin d'année, suite à deux chutes, a perdu le titre mais sinon on avait trois titres de champions d'Europe avec les trois jeunes en 600. J'ai arrêté de m'occuper de Loris il y a deux ans
».

Tu t'occupes de Fabio QUARTARARO ?
« Non, je ne m'en occupe pas ; je l'ai seulement dirigé. Son père me l'a amené quand il avait 9 ans ; quand je l'ai vu courir j'ai vite conseillé à son père de lui faire faire le championnat espagnol et il a gagné tous les championnats ».

Tes p'tits jeunes 2019, tu veux les emmener où ?

« Tout dépend le niveau qu'ils auront ; s'ils gardent ce niveau là, ils resteront en France ; s'ils progressent, la suite c'est le mondial Supersport ».

Avant qu'il quitte son Auvergne natale pour aller s'installer à PERTUIS, le journal local « LA MONTAGNE  » lui avait consacré un article intitulé « Didou, le gourou du paddock ». Gourou ou pas, les résultats sont là ! Il emmène juste ses p'tits jeunes prier dans une église pour que Dieu leur donne la force d'accélérer sur l'angle ! Si c'est efficace ça vaut bien le détour ! lol ! Ce n'est pas ce qui effraie ceux qui attendent les conseils d'Adrien (les frères MICHAUD, Axel MAURIN, etc …)

En tous cas, moi j'ai fait la connaissance de p'tits jeunes qui, dans l'espoir de devenir chevaux de course, ne sont pas plus stressés par les engueulades d'Adrien que par leurs résultats scolaires !


Renée Durin





  • FSBK Le Mans (2/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (3/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (4/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (5/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (6/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (7/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (8/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Adrien Morillas et ses Poulains ! (D.R.)
    Adrien Morillas et ses Poulains ! (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Les Anciennes ont toujours la cote dans le coeur du public, succès pour la 12e Traversée de Paris estivale

    • BIHR se lance en Allemagne, en Autriche, en République tchèque, en Slovaquie et en Slovénie

    • 4e Festival Lotus à Montlhéry

    • Classic Days, un inédit au Mans

    • 12e Traversée de Paris Estivale, un nouveau départ !

    Plus de news »

    Publicité