x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 11.11.18 | 18:43 ESPRIT-RACING.COM | 11.11.18 | 18:43


La saison d'apprentissage de la catégorie #LMP3 de #CDSport s'est achevée à #Estoril, en même temps que la V de V Endurance Series.


Comme lors des précédentes épreuves, l'équipe co-dirigée par Claude Degrémont et Laurent Cazenave a fait preuve d'une bonne fiabilité, de performances brillantes et d'une stratégie inspirée, mais aussi… d'un flagrant manque de réussite. Nicolas Mélin, Jacques Wolff et Vincent Beltoise ont rallié l'arrivée au 8ème rang au Portugal.

En signant le 3ème temps des qualifications, Vincent Beltoise met en valeur à la fois sa pointe de vitesse et la performance de la Norma M30 de CD Sport. Nicolas Mélin, qui pouvait encore prétendre au titre en arrivant à Estoril, accomplit le relais de départ. Il s'en sort remarquablement bien et mène la course du 32ème au 40ème tour. Mais peu après, il commet une petite erreur, en mettant une roue dans l'herbe au moment d'inscrire l'auto dans le virage numéro 2. Un séjour dans le bac à graviers coute trois tours à la n°30. Le team décide de prolonger le plus possible le relais du Parisien pour pouvoir profiter d'une neutralisation. Justement, un pilote sort de la piste et le team anticipe la sortie du safety-car, mais pour une fois, celle-ci ne se produira pas... sauf au moment où Jacques Wolff, de retour au sein d'une équipe avec laquelle il a remporté deux courses en 2015, quitte les stands ! Le safety-car ne le laisse pas passer, comme cela se produit normalement pour que le peloton soit emmené par le leader, et CD Sport perd encore un tour dans l'aventure.

Au terme d'un excellent relais de Jacques Wolff, Vincent Beltoise s'installe dans la Norma pour la mener à un rythme des plus soutenus vers l'arrivée. « Je suis content d'avoir pu qualifier la voiture à la 3ème place avec un seul train de pneus. Je n'étais pourtant pas trop confiant, car aux essais libres, la piste n'a jamais été totalement sèche. On n'a pas pu préparer la qualif et la course comme on l'aurait voulu. Mes coéquipiers aussi auraient bien aimé rouler davantage, surtout Jacques qui ne connaissait pas notre Norma. Mais la voiture s'est révélée très équilibrée et performante et c'était bien de pouvoir partir sur une des deux premières lignes pour réduire les risques d'incidents en début de course. »

« Je me suis chargé de faire les drive-through de handicap, comme le prévoit le règlement, et de finir la course afin d'être prêt pour aller éventuellement chercher une place dans les derniers tours » poursuit Vincent. « Cela ne s'est hélas pas produit mais je suis content de mon relais. Je le considère comme le plus beau depuis que je roule en LMP3. Je n'ai pas perdu de temps en doublant et c'était ma première expérience de nuit avec la voiture. Sans notre manque chronique de réussite sur les safety-cars et la petite sortie de Nico, on pouvait jouer le podium. Sur le bilan de la saison, la voiture et l'équipe ont bien progressé, sur les réglages, la stratégie et les pitstops. Nous avons constamment été compétitifs mais une multitude de petits détails nous ont couté de meilleurs résultats. Je suis satisfait d'avoir moi aussi progressé et d'avoir pu me montrer, c'était l'objectif. »

Laurent Cazenave : « Vraiment dommage cette faute de rien du tout de Nico au milieu d'un relais solide. Le safety-car nous a fait perdre à peu près autant de terrain. Je retiens toutefois l'absence de soucis techniques, qui confirme notre haut niveau de fiabilité avec sept arrivées en sept courses. »

Claude Degrémont : « On a subi les aléas de la course mais je pense que 2019 devrait nous sourire, au vu de la qualité de notre package. Notre ingénieur Imanol Zubikarai est très bon et apprécié des pilotes. Notre voiture s'est montrée performante, avec beaucoup ou peu d'essence, en pneus neufs ou usagés. Des pilotes ayant conduit d'autres Norma ont trouvé la nôtre assez facile à conduire. Ils se sont sentis en confiance. »

A noter pour finir qu'en Formula Renault 2.0, le jeune Toulousain Augustin Collinot, qui n'a participé qu'à quatre des sept meetings, est entré par deux fois dans les points à Estoril, dont une belle 6ème place en course 1. Il s'est hissé au 9ème rang final du Challenge Monoplace V de V.

La saison pour apprendre est maintenant terminée, place maintenant à la saison pour gagner !

Infos CD Sport: www.cd-sport.com



Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Une saison pour apprendre ... (D.R.)
Une saison pour apprendre ... (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Naissance de l'Ultimate Cup Series en 2019

  • Autodrome Italian Meeting

  • CD Sport, la seule équipe à avoir fait gagner la Porsche Cayman au général en France en 2018

  • L'Autodrome de Linas-Montlhéry aux couleurs de l'Italie

  • Gregory Guilvert champion de France FFSA GT

Plus de news »

Publicité