x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 16.07.18 | 15:29 • Mis à jour le 17.09.18 | 07:51 ESPRIT-RACING.COM | 16.07.18 | 15:29 • Mis à jour le 17.09.18 | 07:51


Le Superbike fait le plein de nouveautés dans les Pyrénées. #FSBK #Pau #Guarnoni


Après une nuit pluvieuse et orageuse, le soleil a timidement repris sa place au-dessus du circuit de Pau-Arnos. Le paddock a dû faire face à une piste déclarée wet en tout début de matinée pour finalement évoluer sur une piste dry. Entre rebondissements et confirmations, le spectacle n'a pas manqué pour cette 5ème étape du Championnat dirigée par l'équipe du Moto-Club Pau-Arnos et la FFM.


SUPERBIKE  

COURSE 1 : GUARNONI RÉSISTE SOUS LA PRESSION DE FORAY


La tension est à son comble sur la grille de départ et les trois hommes forts du Championnat se placent directement aux avant-postes avec Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions) en chef de file devant Kenny FORAY (BMW Tecmas) et Morgan BERCHET (Yamaha). La course est lancée sur un rythme élevé à l'image de FORAY qui pulvérise le record du tour en FSBK, qu'il détient depuis l'an passé, dès le troisième tour en 1'16''859.

Après une envolée moyenne, Axel MAURIN (Yamaha) fait l'effort dans les premiers tours et parvient à revenir au 4ème rang devant Sébastien SUCHET (Kawasaki), Louis ROSSI (Suzuki LMS) et Erwan NIGON (Honda).

Devant, personne n'est en mesure de suivre GUARNONI et FORAY qui caracolent en tête à plusieurs secondes de MAURIN, 3ème, qui s'emploie après avoir porté une attaque fructueuse sur BERCHET à la mi-course. La Yamaha n°63 est rejoint par SUCHET, NIGON et ROSSI, les 4 pilotes forment un groupe compact dont la hiérarchie est mouvante.

Tout proche de son plus grand rival, FORAY n'a pas été en mesure de porter une attaque sur la Kawasaki n°111 qui s'adjuge une sixième victoire cette saison. Auteur d'une très belle performance, MAURIN, est récompensé de ses efforts et monte sur son premier podium de la saison. Derrière, les places se sont échangées mais SUCHET a su contenir les assauts de ses poursuivants pour finir 4ème devant un valeureux ROSSI qui intègre le top 5 au détriment de NIGON, 6ème. Mauvaise opération en revanche pour BERCHET qui termine à la 7ème place.

En Superbike Challenger, victoire écrasante d'un remarquable Hugo CLERE (Suzuki LMS), 8ème du classement scratch. Maxime BONNOT (BMW Tecmas) monte sur la deuxième marche du podium et Jonathan HUGOT (Yamaha) complète le top 3.

COURSE 2 : GUARNONI DE RETOUR POUR UN NOUVEAU DOUBLÉ

Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions), Kenny FORAY (BMW Tecmas) et Morgan BERCHET (Yamaha), voici la liste du top 3 qui boucle le premier tour en tête. Excellent départ de Louis ROSSI (Suzuki LMS) qui se positionne au 4ème rang juste devant Sébastien SUCHET (Kawasaki) et Axel MAURIN (Yamaha).

Au-dessus du lot, les deux leaders se livrent un « mano à mano » exceptionnel qui ne manque pas d'attirer l'attention du public. Installé à la 3ème place, BERCHET semble bien parti pour monter sur le podium mais attention à MAURIN, revenu dans sa roue au détriment de ROSSI, 5ème, et SUCHET, 6ème, qui ont subi les foudres de la Yamaha n°89. Peu après la mi-course, le dépassement attendu a lieu, MAURIN, plus rapide, relègue BERCHET au pied du podium.

En tête de la course, FORAY n'a jamais laissé filer GUARNONI mais ce dernier enfonce le clou dans le dernier tour pour s'attribuer un superbe doublé. Pour les places d'honneur, les écarts sont infimes mais les positions se figent. La troisième marche du podium est à mettre au crédit de MAURIN. Les 4ème, 5ème et 6ème places sont attribuées dans l'ordre à BERCHET, ROSSI et SUCHET.

Au classement provisoire, Jérémy GUARNONI (247 points) reprend 10 points à Kenny FORAY (221 points) dans les Pyrénées. Sébastien SUCHET (112 points) est troisième.

En Superbike Challenger, Hugo CLERE (221 points) mène la danse devant Gabriel PONS (169 points) et Maxime BONNOT (162 points).


SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

COURSE 1 : SUCCÈS MÉRITÉ POUR BAU


La roue avant se lève un peu pour Enzo BOULOM (Yamaha) au départ, Guillaume RAYMOND (Yamaha) en profite pour virer en tête dans la première chicane mais le plaisir est de courte durée. BOULOM (Yamaha) reprend immédiatement le leadership et Guillaume ANTIGA (Yamaha) se hisse au second rang devant RAYMOND. Le trio de tête prend rapidement le large.

Derrière, ceux qui se sont mis en avant lors des qualifications répondent présent, Louis BULLE (Yamaha) emmène dans sa roue un Maximilien BAU (Yamaha), en forme et prêt à en découdre. Les deux hommes distancent rapidement Guillaume POT (Yamaha) qui peine à suivre le rythme.

La bataille au sein du trio de tête permet à BULLE et BAU de revenir au contact, c'est désormais un groupe formé de 5 pilotes qui assure le spectacle en catégorie Supersport. À la mi-course, moins d'une seconde sépare les hommes de tête.

Au bout du suspense, BAU décroche sa première victoire de la saison juste devant BOULOM. Les deux hommes ont réussi à élever le rythme en fin de course pour se mettre à l'abri d'un BULLE entreprenant qui renoue avec le podium. Le top 5 est complété par RAYMOND et ANTIGA. Isolé durant l'intégralité de la course, POT termine 6ème.

En Trophée Pirelli 600, Joris INGIULLA (Yamaha) inscrit une nouvelle victoire à son palmarès après avoir dominé la catégorie. Dylan MILLE (Yamaha) termine second après avoir pris le meilleur sur Gaëtan MATERN (Kawasaki), 3ème.

COURSE 2 : PREMIER TEMPS ET PREMIÈRE PLACE POUR RAYMOND

Le premier passage sur la ligne de chronométrage voit Guillaume RAYMOND (Yamaha) pointé en tête devant Enzo BOULOM (Yamaha) et Louis BULLE (Yamaha) pourtant parti depuis la 6ème place sur la grille.

La Yamaha n°3 de « Loulou » est suivie de près par Maximilien BAU (Yamaha) et Guillaume ANTIGA (Yamaha). De son côté, POT s'installe en 6ème position sans disposer des armes nécessaires pour rester au contact des leaders.

RAYMOND se montre plus rapide que le matin et parvient à faire la différence pour se défaire du peloton. De son côté, BAU revient comme un « boulet de canon » au second rang après avoir trouvé l'ouverture sur BOULOM, 3ème, et BULLE, 4ème. Les 3 hommes sont littéralement roue dans roue.

Coup de théâtre à 2 tours du drapeau à damier, le leader sur Championnat, BOULOM, chute et provoque la sortie d'un drapeau rouge qui stoppe les débats. RAYMOND empoche ainsi les 25 points de la victoire et continue sur sa bonne dynamique. BAU réalise, quant à lui, un magnifique week-end couronné par une deuxième place dans ce second débat où BULLE complète le trio gagnant pour son second podium de la journée. Après une course régulière, ANTIGA est 4ème et POT, 5ème. BOULOM se retrouve malheureusement hors classement suite à sa chute.

Côté Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN se classe premier au guidon de sa Kawasaki n°70 au détriment de Dylan MILLE (Yamaha), déchu de sa première place après qu'une pénalité de 10 secondes lui ait été attribuée. Antoine CHAPEAU (Triumph) complète le podium.

Enzo BOULOM (180 points) a perdu gros dans les Pyrénées mais il est toujours en tête du classement provisoire devant Louis BULLE (147 points) et Guillaume ANTIGA (141 points).

En Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN (175 points) reste en tête au provisoire. Dylan MILLE (139 points) est deuxième et Joris INGIULLA (134 points) troisième.


OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : BOUDIN OPPORTUNISTE


Le départ est donné sous la direction d'un Clément ROUGÉ (Moriwaki) autoritaire qui prend tout de suite la course à son compte. Les essais avaient donné une idée du scénario et c'est bien Alexis BOUDIN (Yamaha Beon), Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) et Bartholomé PERRIN (Moriwaki) qui se retrouvent à la lutte pour la seconde place. La surprise vient de Lorenz LUCIANO (Yamaha Beon) qui imprime le rythme et se met à l'aspiration derrière PERRIN.

Coup de théâtre à 4 tours de l'arrivée : ROUGÉ semble avoir un problème mécanique et laisse le champ libre à ses concurrents pour la victoire, tout reste à faire. BOUDIN, tout en contrôle, maitrise sa course et l'emporte pour quelques dixièmes devant LAPIERRE. La dernière marche du podium est à mettre au crédit de LUCIANO qui a fait sensation lors de cette première course. PERRIN marque le pas dans les dernières minutes et termine au pied du podium.

COURSE 2 : ROUGÉ NE FAIT PAS DE DETAIL

Clément ROUGÉ (Moriwaki) tire profit de sa pole position et conserve sa place de leader. Plus d'une seconde plus vite par tour, le pilote du CEV disparait rapidement du champ de vision de Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon), Bartholomé PERRIN (Moriwaki), Alexis BOUDIN (Yamaha) et LUCIANO (Yamaha Beon) qui se tiennent en moins d'une demi-seconde.

Rapide, concentré et appliqué, les adjectifs sont nombreux pour décrire l'attitude de ROUGÉ, implacable, qui signe une superbe victoire sans contestation possible. 4 pilotes derrière pour seulement 2 places sur le podium, les pilotes le savent, tous les coups sont permis pour s'accaparer le podium.

Au terme d'une joute dantesque, le plaisir du podium revient à LAPIERRE, 2ème, et BOUDIN, 3ème. Les deux hommes ont su tirer leur épingle du jeu et jouer des coudes pour dominer PERRIN, 4ème, qui a quelque peu subi la fin de course. Malheureux, LUCIANO est parti à la faute à 4 tours du drapeau à damier sans pouvoir terminer la course.

Au classement provisoire, Alexis BOUDIN totalise 190 points et reste aux commandes de la catégorie. Marceau LAPIERRE (182 points) et Bartholomé PERRIN (146 points) sont respectivement 2ème et 3ème.


SIDE-CAR  

COURSE 2 : LE BAIL / LEVEAU TITRÉ


Une fois n'est pas coutume, VINET / VINET s'extirpe le mieux de la grille de départ mais le Champion de France en titre, DELANNOY / ROUSSEAU, reprend les reines après 3 tours de course et augmente la cadence pour prendre de l'air.

Décidemment, les 600cc sont à l'aise sur le circuit de Pau-Arnos malgré le relief non négligeable du tracé. LE BAIL / LEVEAU parvient à suivre la cadence de VINET / VINET et semble observer les trajectoires du Side emmené par le duo familial. CARRE / DUPUIS évolue en 4ème position, loin devant la paire AZZOPARDI / FENOY CASAS alors 5ème.

Maitrise irréprochable pour DELANNOY / ROUSSEAU qui s'impose et réalise le doublé dans le Sud-Ouest devant VINET / VINET. Le « 3 roues » n°29 peut être satisfait de son bon week-end après avoir contenu les assauts du duo LE BAIL / LEVEAU, 3ème. Très régulière, la paire CARRE / DUPUIS termine au pied du podium tandis que LEGUEN / GAULARD profite des déboires de l'équipage AZZOPARDI / FENOY CASAS pour compléter le top 5.

En 600cc, avec cette nouvelle performance, LE BAIL / LEVEAU remporte le titre de Champion de France et poursuit son grand chelem. CARRE / DUPUIS et LEGUEN / GAULARD viennent s'installer respectivement sur la  2ème et la 3ème marche du podium.


SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2018, la FFM diffusera chaque soir d'épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle fsbk et le site fsbk.fr.

D'autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d'un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfbk et Instagram : fsbk


CALENDRIER 2018

25–26/08 – CAROLE (93) – MC Motors Events
22–23/09 – ALBI (81) – MCC Albi





  • FSBK Le Mans (2/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (3/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (4/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (5/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (6/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (7/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans (8/8) » Voir FSBK Le Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Le Superbike fait le plein de nouveautés dans les Pyrénées. #FSBK #Pau #Guarnoni (Esprit-Racing)
    Le Superbike fait le plein de nouveautés dans les Pyrénées. #FSBK #Pau #Guarnoni (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité