x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 24.09.18 | 08:37 ESPRIT-RACING.COM | 24.09.18 | 08:37


Ça y est, la fin de la saison a sonné sur le circuit d'Albi ! #FSBk #Albi #GUARNONI #BULLE #LAPIERRE


Cette septième et dernière épreuve, organisée par le MC Albi sous l'égide de la FFM, a été le théâtre d'un spectacle exceptionnel. Le bouchon a sauté et les bulles ont pétillé sur les derniers podiums de l'année pour célébrer comme il se doit les nouveaux Champions de France 2018 !


SUPERBIKE  

COURSE 1 : FORAY MAINTIENT LE SUSPENSE

Kenny FORAY (BMW Tecmas), Mathieu GINES (BMW), Morgan BERCHET (Yamaha PMR) et Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions) sont les 4 pilotes qui occupent la tête de la course dès les premiers tours. FORAY le sait, la victoire est obligatoire s'il souhaite emmener GUARNONI dans ses derniers retranchements. Le Champion de France 2017 prend la tête des opérations et semble intouchable même si GINES tente de s'accrocher.

Derrière, GUARNONI et BERCHET sont à la lutte pour la dernière marche du podium. La pression se fait ressentir pour la Kawasaki n°111 que le paddock n'a pas l'habitude de voir à cette position. Erwan NIGON (Honda) pointe au 5ème rang devant Sébastien SUCHET (Kawasaki Tech Solutions).

FORAY s'impose sans contestation possible devant l'autre pilote de la marque allemande, GINES. Le suspense tient toutes ses promesses entre GUARNONI et BERCHET mais un podium sans GUARNONI semble impossible cette saison, BERCHET s'incline et termine au pied du podium. NIGON et SUCHET se classent respectivement 5ème et 6ème.

En Superbike Challenger, Hugo CLERE (Suzuki LMS) a pris le meilleur sur Maxime BONNOT, 2ème, en fin de course pour s'adjuger une nouvelle victoire ! Absent à Carole, Gabriel PONS (Kawasaki TTS) revient de la plus belle des manières avec un podium à la clef.

COURSE 2 : GUARNONI CHAMPION DE FRANCE 2018 !
Les « gros bras » du Superbike entrent en piste, Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions) aborde la course tout en sachant qu'il n'a pas le droit à l'erreur sous peine de laisser le titre à Kenny FORAY (BMW Tecmas). À l'extinction des feux, C'est pourtant Morgan BERCHET (Yamaha) qui réalise le meilleur départ suivi de Mathieu GINES (BMW). Les favoris passent les premiers tours en embuscade, FORAY au 3ème rang et GUARNONI au 4ème.

Très vite, un écart se creuse entre le trio BERCHET – GINES – FORAY et GUARNONI. Au guidon de sa BMW n°141, GINES accélère et prend le meilleur sur BERCHET. Quelques virages suffisent à FORAY pour en faire autant laissant le pilote de la Yamaha n°63 dans le viseur de GUARNONI…

GINES et FORAY font le trou sur leurs poursuivants dans la seconde partie de course, les deux co-équipiers en Championnat du Monde d'Endurance deviennent des adversaires redoutables sur la piste du Circuit d'Albi. Dans l'avant-dernier tour, le Champion de France 2017 montre les dents et déloge GINES de la position de pointe puis s'impose, rappelant sa domination 2017.

Sans faire de faute, Morgan BERCHET se classe 3ème devant Jeremy GUARNONI. Auteur d'une course honorable, ce dernier s'assure le titre de Champion de France Superbike 2018 : Bravo « Guarno » !

En Superbike Challenger, Hugo CLERE (Suzuki LMS) a décroché son titre lors de la première course. Ce n'est pourtant pas ce qui va démotiver le pilote de la Suzuki n°11. Il bataille avec Maxime BONNOT (BMW Tecmas) et le pilote Wild-Card vainqueur du Promosport 1000, Johan NIGON (Yamaha). Après de multiples échanges, c'est pourtant BONNOT qui termine au premier rang devant CLERE. NIGON monte sur la dernière marche du podium, un exploit prometteur pour la suite !

Classement général Superbike
(sous réserve de motos conformes)
Jérémy GUARNONI – 293 points
Kenny FORAY – 256 points
Morgan BERCHET – 137 points

Classement général Superbike Challenger (sous réserve de motos conformes)
Hugo CLERE – 267 points
Maxime BONNOT – 210 points
Gabriel PONS – 169 points


SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

COURSE 1 : LA BONNE OPÉRATION POUR BULLE

Après plusieurs chutes successives dans les 2 premiers tours, la Direction de Course sort un drapeau rouge. De ce fait, Clément STOLL (Triumph), Guillaume RAYMOND (Yamaha), Maximilien BAU (Yamaha), Enzo BOULOM (Yamaha), Guillaume FRECHET (Yamaha) et Gaëtan MATERN (Kawasaki) ne seront pas en mesure de reprendre la piste. La course repart pour 11 tours après plusieurs minutes.

Louis BULLE (Yamaha) et Guillaume ANTIGA (Yamaha) sont les seuls à pouvoir encore espérer conquérir le titre. Les 2 hommes prennent tout de suite la mesure de l'enjeu et caracolent en tête de la course.

Derrière, tout est permis pour les outsiders qui voient le podium leur tendre les bras. Rapide lors des essais, Martin RENAUDIN (Yamaha) est le mieux placé en 3ème position mais Yvan LAETZIG (Yamaha) le suit de près.

Aux avant-postes, BULLE et ANTIGA ne se lâchent pas d'une semelle. À 4 tours de l'arrivée, ANTIGA passe à l'attaque et trouve l'ouverture mais « Loulou » réplique 2 tours plus tard et s'impose ! RENAUDIN accroche son premier podium de la saison lors de la finale après avoir résisté à LAETZIG, 4ème.

COURSE 2 : BULLE EN RÊVAIT, BULLE L'A FAIT !

La meilleure sortie de grille est signée Guillaume ANTIGA (Yamaha), le poleman emmène dans sa roue Louis BULLE (Yamaha) et Clément STOLL (Triumph). Bien décidé à en découdre STOLL passe coup sur coup BULLE et ANTIGA pour prendre la tête. Coup de théâtre ! Le pilote Triumph est contraint de rentrer au stand dans le 5ème tour suite à un problème mécanique : dommage !

Yvan LAETZIG (Yamaha) tire profit de la situation pour intégrer le top 3 avec quelques longueurs d'avance sur un groupe de pilotes compact dont la hiérarchie est mouvante.

Littéralement roue dans roue, BULLE ne laisse pas de répit à ANTIGA, toute l'attention du public est rivée sur les deux hommes, le suspense est insoutenable. Au final, BULLE l'emporte après avoir trouvé l'ouverture sur ANTIGA à 2 tours du drapeau à damier. « Loulou » ne pouvait rêver d'une fin de saison meilleure avec un doublé et un premier titre de Champion de France : félicitations ! Derrière, LAETZIG, 4ème, a subi les foudres de Guillaume RAYMOND (Yamaha) qui complète le podium.

En Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN (Kawasaki) n'est malheureusement pas en mesure de prendre part au débat suite à sa chute matinale. Joris INGIULLA a le champ libre pour tenter d'accrocher le titre. Pour sa première saison, INGIULLA compte bien sauter sur l'occasion, il parvient à s'imposer dans la catégorie ! Arnaud MULDERS (Yamaha) et Antoine CHAPEAU (Yamaha) terminent respectivement 2ème et 3ème.

Après contrôle technique, Joris INGIULLA est déclassé en raison de moto non conforme, il n'obtient donc pas les points du week-end.

Classement général Supersport (sous réserve de motos conformes)
Louis BULLE – 238 points
Guillaume ANTIGA – 212 points
Guillaume RAYMOND – 200 points

Classement général Trophée Pirelli 600 (sous réserve de motos conformes)
Gaëtan MATERN – 225 points
Joris INGIULLA – 176 points
Dylan MILLE – 159 points


OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : LAPIERRE PREND DE L'AVANCE
 
Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) profite d'un bon premier tour pour prendre le meilleur sur le poleman, Alexis BOUDIN (Yamaha Beon). Les deux pilotes, favoris de la formule OGP, s'échappent pour disputer la course seuls en tête. C'est très serré entre les deux adversaires mais à 2 tours du drapeau à damiers, BOUDIN se laisse distancer par LAPIERRE qui l'emporte avec plus de 5 secondes d'avance.

Pour le gain de la 3ème place, Bartholomé PERRIN (Moriwaki) évolue, serein, derrière les leaders. Ce dernier voit pourtant revenir en fin de course un trio composé de Charles AUBRIE (Over Yamaha), Lorenz LUCIANO (Yamaha Beon) et Antoine BONNARD (Moriwaki). Dans le dernier tour, AUBRIE tire son épingle du jeu et monte sur la dernière marche du podium. PERRIN, BONNARD et LUCIANO se classent respectivement 4ème, 5ème et 6ème.

COURSE 2 : LAPIERRE TITRÉ EN BEAUTÉ
Alexis BOUDIN (Yamaha Beon) prend directement la tête des opérations, la victoire est incontournable s'il souhaite garder un espoir de titre… Dans la roue du leader, Marceau LAPIERRE peut se contenter de cette seconde place pour être titré : quelle stratégie adoptera le pilote de la Yamaha Beon n°7 ? Il ne se content pas d'assurer et attaque BOUDIN qui réplique dans la foulée. Les deux jeunes pilotes se livrent une bataille à couteaux tirés avec de multiples passes d'armes dont Bartholomé PERRIN (Moriwaki) est spectateur en 3ème position à seulement 2 dixièmes.

À la mi-course, LAPIERRE décide de prendre de l'air et augmente significativement le rythme. BOUDIN ne parvient pas à suivre et doit résister aux attaques de PERRIN, ça sent bon pour LAPIERRE. Après 13 tours de course, LAPIERRE s'impose, réalise le doublé et remporte le titre : carton plein ! BOUDIN ne peut qu'admettre la défaite malgré une deuxième place bien défendue, PERRIN complète le podium.

Classement général (sous réserve de motos conformes) :
Marceau LAPIERRE – 265 points
Alexis BOUDIN – 250 points
Bartholomé PERRIN – 204 points


SIDE-CAR  

COURSE 2 : 13ÈME TITRE POUR DELANNOY / ROUSSEAU !

Le poleman MOREAU / ARIFON n'est pas là pour faire de la figuration ! Efficace en début de course, il donne le ton face à DELANNOY / ROUSSEAU mais peut-il maintenir le rythme ? Malgré leurs points d'avance au Championnat, Sébastien DELANNOY et Kévin ROUSSEAU ont envie de conclure sur une victoire. À 9 tours du drapeau à damier, le Side n°1 passe à l'offensive et récupère les rênes de la course. Mauvaise nouvelle pour MOREAU / ARIFON, il part à la faute et est contraint à l'arrêt. VINET / VINET, qui occupait la 3ème place, profite du fait de course et s'octroie la 2ème place.

La 3ème place est à mettre au crédit de LE BAIL / LEVEAU en 600cc. Intraitable lorsqu'il s'agit de victoire, il prend une avance confortable dès les premiers tours sur CARRE / DUPUIS, second de la catégorie, et ne s'arrête qu'une fois en haut du podium. LEBLOND / CESCUTTI s'adjuge la 3ème place.

Classement général scratch pilote (sous réserve de machines conformes) :
Sébastien DELANNOY – 282 points
Claude VINET – 225 points
Philippe LE BAIL 211 – 204 points

Classement général scratch passager (sous réserve de machines conformes) :
Kévin ROUSSEAU – 281 points
Cyril VINET – 219 points
Serge LEVEAU – 206 points

Classement général 600cc pilote (sous réserve de machines conformes) :
Philippe LE BAIL – 377 points
Clément CARRE – 201 points
François LEBLOND – 184 points

Classement général 600cc passager (sous réserve de machines conformes) :
Serge LEVEAU – 366 points
Félix DUPUIS – 197 points
Tiphaine GAULARD – 130 points


SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE
Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2018, la FFM diffusera chaque soir d'épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle fsbk et le site fsbk.fr.

D'autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d'un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfbk et Instagram : fsbk





  • FSBK Carole (2/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (3/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (4/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (5/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (6/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (7/8) » Voir FSBK Carole...
  • FSBK Carole (8/8) » Voir FSBK Carole...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Ça y est, la fin de la saison a sonné sur le circuit d'Albi ! #FSBk #Albi #GUARNONI #BULLE (Esprit-Racing)
    Ça y est, la fin de la saison a sonné sur le circuit d'Albi ! #FSBk #Albi #GUARNONI #BULLE (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • FSBK suspense entier pour l'ultime round de la saison

    • European Bikes à Carole

    • Luciano dans la cour des grands

    • FSBK Carole, Cédric TANGRE en difficulté sur ses terres !

    • FSBK au bout du suspense à Carole

    Plus de news »

    Publicité