x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 11.06.15 | 15:37 ESPRIT-RACING.COM | 11.06.15 | 15:37


La World GP Bike Legends accueillera les plus grands pilotes de vitesse des années 80-90 du 19 au 21 juin prochain sur le circuit andalou de Jerez de la Frontera (Espagne).


Pour cette grande première, outre un plateau de rêve qui fera résonner les moteurs deux temps de Grand Prix, de nombreuses animations sont au programme pour les amateurs de motos classiques ! En soirée, Bonnie Tyler, James Toseland et d’autres groupes se produiront en concert.

Jamais pareil plateau n’avait été réuni ! La World GP Bike Legends  regroupera les plus grands pilotes Grand Prix moto de l’histoire, représentant 36 titres mondiaux et 296 victoires en Grand Prix. De plus ils piloteront leur machine d’époque sur le mythique circuit de Jerez de la Frontera et ce, dans six cylindrées différentes : 50, 80, 125, 250, 350 et 500 cm3.
Pas moins de 14 courses permettront de voir s’affronter Freddie Spencer, Christian Sarron, Kevin Schwantz, Wayne Gardner, Phil Read, Loris Capirossi, Angel Nieto, Carlos Lavado, Didier de Radiguès et tant d’autres.
Le paddock, ouvert au public, permettra aux passionnés d’approcher les machines et d’aborder les pilotes, avec en bonus des séances d’autographes et de photographies.

Un programme alléchant pour les passionnés de motos anciennes !
Les réjouissances ne s’arrêteront pas là : expositions de motos anciennes, interviews publiques des pilotes, acrobatie trial, shopping classique et moderne dans les boutiques du village, parc d’attraction, etc. Enfin côté concert musical, du très haut niveau : avec Bonnie Tyler, Queenmania, un tribute à ZZ Tops, et l’ex-pilote MotoGP James Toseland !

La première World GP Bike Legends présente l’opportunité incontournable de revivre au plus près l’épopée légendaire des Grand Prix au cœur d’un panel d’animations sans égales sous le soleil d’Andalousie !


INTERVIEW CHRISTIAN SARRON : « CE SONT MES FRERES D’ARMES ! »

Christian Sarron, le plus célèbre pilote moto français, témoigne avant de retrouver ses adversaires de l’époque lors de la World GP Bike Legends :

Christian, dans quel état d’esprit vas-tu revoir tes adversaires des années 80 lors de la World GP Bike Legends ?
D’une manière générale, tous les pilotes que j’ai côtoyés en course et avec lesquels j’ai bataillé en piste sont restés des amis. Déjà à l’époque on se fréquentait beaucoup dans le paddock, on dinait ensemble, on jouait à la pétanque, bref on était proches, mais maintenant, quand on se retrouve sur des manifestations, tous autant que nous soyons nous retrouvons cette proximité qui nous a unis. Et à vrai dire, je les considère comme des frères d’armes, ni plus ni moins ! A l’époque, et j’en ai reparlé avec eux, on avait l’impression de partir au combat avec nos machines, surtout que les 500 étaient des motos très dures à piloter car très brutales. Spencer comme Gardner m’ont confirmé ce que j’ai toujours ressenti : quand il fallait rouvrir les gaz en sortie de virage, on serrait tous les fesses !

Aujourd’hui, votre rivalité appartient bel et bien au passé ?
Bien sûr, il n’y a plus cette rivalité qui nous opposait, mais les grands combats que nous nous sommes livrés durant toutes ces années ont fait naître un grand respect mutuel. Ce qui fait que quand tu as vécu l’intensité qu’on a vécue au sein d’un groupe d’hommes, quand tu les revois quelques décennies plus tard ce sont plus seulement de simples copains, ce sont vraiment des frères d’armes. Peu importe qui a gagné ou perdu à l’époque, aujourd’hui je les revois avec un très grand plaisir car on a partagé des choses très intenses, en prenant des risques mais en se respectant à chaque fois.

Quelles sont les images qui te viennent quand on te cite le nom de Freddie Spencer ?
Spencer fait partie des trois pilotes que j’ai fait tomber ! Il y a eu Agostini à Opatija en ex-Yougoslavie après un petit accrochage avec Katayama, puis Ballington sur un serrage à Salzburg, et puis Freddie à Assen sous la pluie, et cette fois complètement de ma faute : j’étais mal parti, il pleuvait des sceaux, je ne voyais plus la piste, je suis sorti dans l’herbe, et quand je suis revenu sur la piste il était trop tard pour me ralentir pour le virage suivant, et j’ai éperonné sa Honda. Le bon côté de l’histoire si on peut s’exprimer ainsi, c’est que le leader Yamaha Eddie Lawson a chuté un peu plus tard, donc les compteurs étaient remis à zéro entre Honda et Yamaha ! Aujourd’hui on en plaisante, mais à l’époque je n’en riais pas du tout…

Tu étais un des rares pilotes européens à être assez proche des Américains, que ce soit sur la piste ou dans le paddock…
Oui, et pour reparler de Freddie Spencer, c’était un pilote un peu dans son monde, souvent cloîtré dans son motor-home. A l’époque, il y avait clairement les pilotes européens d’un côté, et les Américains de l’autre, et j’étais un des rares pilotes européens à fréquenter Spencer et aller le voir régulièrement.

Wayne Gardner ?
Il reste dans ma mémoire comme un des plus saignants, et je sais que Lawson a déclaré la même chose il y a peu. Gardner, sur la piste et au coup par coup, était des plus chauds sur la poignée de gaz !

Kevin Schwantz et sa Suzuki ?
La vérité est qu’on ne peut pas départager tous ces pilotes exceptionnels, car chacun d’entre eux a eu ses grands moments de pilotage. J’ai vécu des batailles énormes avec Kevin, je me souviens surtout que sa Suzuki était la seule 500 officielle que j’arrivais à passer dans la ligne droite ! Mais j’ai eu moins d’affrontements avec lui qu’avec Gardner, Spencer ou Lawson car il a commencé en 500 un peu après moi et a d’ailleurs continué quand j’avais arrêté, fin 90.

Parlons de la 250 et de Lavado…
Avec Lavado j’ai plein de souvenirs fantastiques, des bourres qu’on s’est tirées tous les deux seuls devant, ou bien certains duels qu’il a livré avec sa Yamaha quand moi j’étais déjà en 500. Carlos Lavado a été un très grand pilote de 250, peut-être le meilleur de tous.

Didier De Radiguès ?
Avec lui, j’ai le souvenir en particulier d’un Grand Prix de Belgique à Spa, où il était à domicile sur ce tracé très rapide que j’adorais, lui au guidon de sa 250 Chevallier très rapide, moi sur ma 250 Yamaha stock sur laquelle Jean-Claude Olivier n’avait même pas voulu qu’on monte les cylindres Hummel qui étaient les plus véloces à l’époque. On était loin devant tout le monde et on s’est arsouillés durant toute la course !

Je suis très impatient de disputer cette épreuve exceptionnelle que promet d’être la World GP Bike Legends!


LE PLATEAU
Freddie Spencer (champion du monde 500 en 1983, champion du monde 500 et 250 en 1985)
Wayne Gardner (champion du monde 500 en 1987)
Christian Sarron (champion du monde 250 en 1984, 3ème au championnat du monde 500 en 1985 et 1989)
Kevin Schwantz (champion du monde 500 en 1993)
Angel Nieto (13 titres de champion du monde en 50 et 125)
Loris Capirossi (double champion du monde 125 en 1990 et 1991, champion du monde 250 en 1998, pilote 500)
Carlos Lavado (double champion du monde 250 en 1983 et 1986)
Phil Read (7 fois champion du monde 500, 250 et 125)
Didier De Radiguès (meilleur pilote moto belge de l’histoire, vice-champion du monde 350 en 1982, pilote GP 250 et 500)
Graeme Crosby (pilote GP 500 et vainqueur du TT)
Steve Parrish (pilote en GP 500 et patron d’écurie officielle)
Carlos Cardus (pilote en GP 250)
Jose Luis Cardoso (pilote de GP 125, 250 et 500)
Juan Garriga (multiple vainqueur en GP 250 et pilote 500)
Jorge « Aspar » Martinez (champion du monde 80 en 1986, 1987 et 1988, champion du monde 125 en 1988)
Tadayuki Okada (vice-champion du monde 500 en 1997 et 250 en 1994, multiple vainqueur en Grand Prix)
Manuel Herreros (champion du monde 80 en 1989 et pilote GP 125).
Niggi Schmassmann Un des meilleurs pilotes suisses des années 90


RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Dates : les 19, 20 et 21 juin prochains.
Lieu : circuit de Jerez de la Frontera, Andalousie, Espagne.
Horaires : vendredi de 14h à 23h30. Samedi de 8h à 23h30. Dimanche de 8h à 18h30.
Tarifs : 65€ avant le 18 juin, 80€ sur place. Conditions spéciales pour les moto-clubs.
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte.
Camping possible à côté du circuit, nombreux hôtels à Jerez.
Site internet : www.worldgpbikelegends.com



Circonférence Communication



Cliquez pour agrandir l'image
World GP Bike Legends, Les Légendes en Piste ! (D.R.)
World GP Bike Legends, Les Légendes en Piste ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité