x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 06.07.15 | 15:27 ESPRIT-RACING.COM | 06.07.15 | 15:27


La Famille FORAY (Bis) !


Le Père : Ilann
Le fils : Joseph (HONDA CBR 500 R CUP JUNIOR - n° 78)

Eh oui ! Encore des FORAY qui font partie de la famille FORAY : le neveu Ilann et le petit-neveu Joseph ! Au début, quand je voyais tous ces FORAY rouler je croyais que Jean avait trois fils : Kenny, Freddy et Ilann !

Qu'est-ce qu'elle a dû entendre parler moto dans sa vie la grand-mère !

Joseph est le petit jeune qui débute en compétition. Avec une famille pareille il ne pouvait pas en être autrement !

Il débute la compétition en 2012 par la coupe YAMAHA 125 YZF. Il  fait quatre courses sur six et gagne deux fois le prix du meilleur rookie.  En 2013 il refait la coupe 125 et  finit 11ème du championnat. Son meilleur résultat en course est 9ème.
Actuellement, il est 4ème du championnat.

Joseph, quand as-tu eu envie de faire de la compétition ?
Toute ma famille en a fait, ça m'a donné envie. Pour mon anniversaire on m'a offert une moto pour faire de la piste. Je suis allé rouler sur un circuit de kart avec la moto. C'était une 125 YZF. Après j'ai pris goût à la piste. L'année suivante j'ai voulu faire de la compétition.

Papa était d'accord, maman a suivi ou elle était réticente ?
Maman n'était pas d'accord mais elle m'a laissé faire.

Quels sont tes objectifs pour cette année et pour l'avenir ?
Pour cette saison c'est de terminer régulièrement dans le top 15 et de tenter des tops 10.
Pour l'année prochaine, c'est de gagner.

Tu es étudiant ?
Je suis au lycée en première ES.

Quel est ton trait de caractère principal ?
Motivation.

Le papa, lui, a couru en championnat de France avec tonton et les cousins.
J'ai roulé à 17-18-19 ans. Il y a quelques années puisque je vais en avoir 40. J'ai fait trois saisons. J'ai roulé d'abord en Coupe Yamaha à l'époque où Régis LACONI a gagné la coupe et après j'ai fait deux saisons de 250 Open financées par Papa. Malheureusement les finances n'ont pas permis de continuer à l'époque donc ça s'est arrêté une première fois. Quand mes cousins Kenny et Freddy, qui ont 10 ans de moins que moi, se sont mis à faire de la course on s'est retrouvés avec trois motos au milieu de la deuxième saison. Du coup j'ai dit à Jean "je veux bien rouler avec la 3ème moto" quitte à ce qu'il faille la laisser disponible pour Kenny ou Freddy. J'estimais que j'avais déjà passé le stade de pouvoir prétendre à devenir pilote professionnel. Du coup j'ai roulé pendant toutes les premières années où Kenny et Freddy roulaient avec Jean. Moi je roulais sur les mulets, je roulais déjà plus pour le plaisir que pour la victoire. Je pense que j'étais moins bon qu'eux aussi faut être honnête. Je roulais avec cette troisième moto et ça nous est arrivé de devoir la dépouiller et que je ne puisse pas prendre le départ mais c'était le jeu.

Ilann, fier que le fiston fasse de la compétition ?
Oui très fier qu'il fasse de la compétition et qu'il soit la troisième génération de FORAY.

Qu'attends-tu de lui ?
Déjà qu'il se fasse plaisir, qu'il aime son sport et puis également qu'il y ait des résultats bien entendu parce que ça reste quand même un sport et on a envie qu'il brille au plus haut niveau. Maintenant c'est un sport difficile comme beaucoup d'autres sports. Ca demande beaucoup d'engagement de tout le monde mais c'est une superbe école de la vie parce qu'on touche à plein de choses, dès très jeune,dans ce sport notamment à l'enjeu financier qui fait que parfois on est bloqué par des choses. Il faut être bon mais il n'y a pas que ça. Y a plein de choses. C'est une vraie école de la vie donc ça c'est très bien.

D'abord le plaisir et après les résultats bien évidemment.

Que lui prodigues-tu comme conseils ? Les applique-t-il  ?

Les conseils il les applique à retardement certainement, jamais tout de suite parce que quand un papa dit quelque chose c'est pas forcément le bon conseil. On attend de l'entendre par d'autres pour dire finalement "mon père n'a peut-être pas dit de bêtise, il avait peut-être raison,  je vais peut-être essayer".
Au fond je pense que c'est un peu comme toutes les relations père-fils. Le fils dit non et puis une fois qu'il a enfilé le casque il dit "papa s'il m'a dit ça je vais peut-être essayer" ; quand ça marche on n'avouera pas que ça marche et qu'on l'a essayé.

y a-t-il des prises de becs quand ça ne va pas comme tu voudrais ?
Oui il y en a. Dans la famille FORAY on aime bien élever la voix un petit peu parfois. Globalement je pense qu'il n'y en a pas plus qu'ailleurs ou en tout cas la forme est peut-être différente. Ca se passe de mieux en mieux. Je crois que ça a été difficile. Les débuts de saison sont toujours très difficiles parce qu'il faut se remettre dans le bain. Il y a tout ce stress tout cet enjeu qu'on a un peu oubliés pendant l'hiver. Les premières courses sont toujours un peu compliquées ; moi je suis stressé, après on retrouve son petit équilibre .

Merci aux neveux FORAY et longue carrière à Joseph !



Renée Durin





  • FSBK Magny-Cours (2/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (3/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (4/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (5/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (6/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (7/8) » Voir FSBK...
  • FSBK Magny-Cours (8/8) » Voir FSBK...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Tel Père Tel Fils, Episode IV, La Famille FORAY (Bis) (Esprit-Racing)
    Tel Père Tel Fils, Episode IV, La Famille FORAY (Bis) (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité