x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 19.05.15 | 07:25 ESPRIT-RACING.COM | 19.05.15 | 07:25


Robin Mulhauser, son début de week-end n'est pas si mal, après un GP d'Espagne très difficile pour lui, à Jerez de la Frontera.


Robin a repris sa marche en avant et s'il parvient à entrer dans le top 22 des qualifications, il pourrait nous réserver une belle surprise dimanche.

Vendredi :
Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten, 26e) :
"Je me sens à l'aise sur ce circuit. Mon temps idéal, si j'arrive à aligner mes meilleurs chronos partiels sur un seul tour, est à moins de 1,8 seconde de la pole provisoire. Cet après-midi, j'ai beaucoup appris en roulant quelques tours derrière Tom. Mon rythme n'était alors pas mauvais et j'ai réussi mon meilleur chrono avec des pneus qui étaient déjà sensiblement usés. A Aragon, nous avons essayé beaucoup de choses différentes; j'ai couvert plus de 160 tours et mon chef technique, Didier Langouët, a ainsi pu accumuler de nombreuses informations. Je me sens bien ce week-end et je veux le prouver en course."

Samedi :
Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten, 26e)  :
"La journée a mal commencé pour moi, parce qu'après avoir mis un pneu neuf ce matin, j'ai voulu augmenter mon rythme et j'ai perdu le contrôle de l'avant. Avec mon chef technique Didier Langouët, nous avons alors décidé de changer complètement ma moto pour les qualifications, nous sommes revenus en arrière par rapport à des choses que nous avions trouvées lors des tests en Aragon et, dès mon deuxième tour, j'ai compris que nous étions sur la bonne voie. Cette fois, je ne suis plus loin du tout du bon groupe, jamais l'écart n'avait été aussi faible avec les meilleurs et j'ai retrouvé le plaisir. Demain, je sais que j'aurai une moto qui me convient et je me réjouis beaucoup de cette course."

Dimanche :
Robin Mulhauser (Technomag Racing Interwetten, 20e) : "Une course à oublier. J'ai réussi un super départ, je devais pointer pas loin de la quinzième place, dans la roue de l'Italien Morbidelli, lorsque je suis sorti de la piste au virage de la Chapelle. Je me suis retrouvé dans l'herbe et dès cet instant, à chaque accélération, je me faisais lâché par tous mes adversaires; un problème d'adhérence que nous devons résoudre. Hier, je roulais presque "facile" en 1'38''8 et en course, j'ai dû me battre comme un fou pour réussir un chrono de 1'39''3. Ce que je veux retenir, c'est le moment fort où j'ai pu féliciter le vainqueur, Tom Lüthi, dans son tour d'honneur: entendre l'hymne national, c'est toujours quelque chose d'impressionnant et Tom a prouvé aujourd'hui qu'il était vraiment là pour jouer le titre mondial."



Franck MILLET Communication



Cliquez pour agrandir l'image
Robin Mulhauser handicapé par un souci d'adhérence en course (D.R.)
Robin Mulhauser handicapé par un souci d'adhérence en course (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Malchance pour les pilotes du CIP au Mans

  • GP de France

  • GP de France, tout avait bien commencé ...

  • Moto GP Le Mans

  • Loris Baz réalise le meilleur temps de la quatrième séance

Plus de news »

Publicité