x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 15.06.15 | 08:05 • Mis à jour le 15.06.15 | 08:42 ESPRIT-RACING.COM | 15.06.15 | 08:05 • Mis à jour le 15.06.15 | 08:42


La 4ème épreuve du championnat de France Superbike se tenait dans le Gard sur le circuit de Lédenon, un des tracés les plus techniques du championnat.


C'est devant un public de passionnés que Sébastien GIMBERT, s'est imposé par deux fois avec autorité. En Supersport, David PERRET et Louis BULLE se sont partagés les victoires.



GIMBERT DANS SON JARDIN

Auteur d'un très bon départ, Sébastien GIMBERT (Honda Race Experience – Dunlop) sort en tête au premier virage. À la sortie du « triple gauche » Gregg BLACK (Suzuki LMS – Dunlop) est 2ème, Gregory LEBLANC (Kawasaki SRC – Pirelli) 3ème.

LEBLANC, très incisif, fait l'intérieur sur BLACK, au virage du « pont » et ressort très proprement, le leader du championnat s'empare donc de la 2ème place.

David MUSCAT (Ducati – Michelin), en difficulté avec sa machine, passe par la voie des stands et repart bon dernier.

Les trois hommes de tête prennent rapidement le large avec plus de 2 secondes d'écart sur les deux pilotes du Team GMT 94. Kenny FORAY (Yamaha GMT 94 – Dunlop) 4ème, David CHECA (Yamaha GMT 94 – Dunlop) 5ème.

GIMBERT mène la tête de course avec brio. Kenny FORAY se rapproche et revient dans la roue de BLACK, David CHECA le talonne également à une seconde.

C'est au 8ème tour, que Grégory LEBLANC décide finalement de porter son attaque sur GIMBERT au niveau du fer à cheval. La tentative s'avère concluante, le leader du championnat prend alors la tête de course.

Au 11ème tour, chute dans le groupe de tête, c'est Gregg BLACK qui se retrouve à terre au virage du « pont ». Kenny FORAY et David CHECA se livrent un duel « viril mais correct ». Plus rapide que le pilote Stock, le pilote catalan prend l'avantage et creuse l'écart. « Je me suis aperçu, à la mi-course, que le rythme ralentissait, j'en ai profité pour revenir sur le groupe de tête. Ma blessure à la cheville n'est plus qu'un mauvais souvenir, je voulais prouver et j'ai porté mon effort, ca a payé, je suis content de ma course ».

Le trio de tête se rapproche des retardataires de quoi pimenter la fin de course. Vous avez dit piment ? Au 14ème tour, GIMBERT reprend la tête aux dépends de LEBLANC. Coup de théâtre à la sortie du « triple gauche » David CHECA intenable dépasse lui aussi le champion de France en titre.

Dans les deux derniers tours, CHECA ressort très bien du « triple gauche » et porte une attaque au virage du « pont » sur Sébastien GIMBERT, qui s'avère finalement veine. Définitivement déterminé à jouer le premier rôle, David CHECA prend de nouveau sa chance dans la « carrierrasse », mais le pilote varois ressort mieux et garde l'avantage.

GIMBERT– CHECA – LEBLANC – FORAY, rentrent respectivement dans le dernier tour, David CHECA, encore lui, essaie de passer GIMBERT, au virage du « pont » et de nouveau à la « carrierasse » mais en vain…

L'ordre restera le même jusqu'au drapeau à damier, Sébastien GIMBERT, remporte sa première course de la saison devant David CHECA et Gregory LEBLANC.

En catégorie Stock, Kenny FORAY, le leader du championnat conforte son avance au classement. Romain MAITRE 2ème de la catégorie est parvenu à contenir les assauts répétés de Baptiste GUITTET qui complète le podium.

Soulagé de conjurer le sort, Sébastien GIMBERT confiait : « Depuis le début de saison, j'enchaîne les galères, je suis très heureux de renouer avec la victoire, surtout ici devant toute ma famille qui sont venus m'encourager spécialement pour l'occasion. Cette victoire est une véritable récompense pour toute mon équipe ».

Voyant revenir CHECA dans sa roue, GIMBERT a fait « parler l'expérience, et a fermé les portes » pour préserver sa victoire.


GIMBERT POUR UNE DIXIEME VICTOIRE DEPUIS 2009

Rapidement la locomotive emmenée par GIMBERT et LEBLANC s'envole, comptant 4 secondes d'avance dès le 3ème tour. Grégory LEBLANC, se tenant à quatre dixièmes derrière la Honda N°7, n'est pas encore en position de porter son attaque, mais reste à l'affût de la moindre erreur.

Derrière, le cortège s'installe composé de FORAY, BLACK, et CHECA. Les 2 pilotes du GMT 94 vont ils pouvoir contenir la « Black Attack » particulièrement agressif mais toujours correct.

A la mi-course, Grégory LEBLANC se montre de plus en plus incisif derrière GIMBERT, redoublant ses attaques sur le varois, si bien que l'écart n'a jamais été aussi serré dans l'avant dernier tour avec 71 millièmes d'écart, mais de ses propres mots, l'actuel leader du championnat de France le confesse « Sébastien GIMBERT est intouchable sur ce circuit de Lédenon, j'ai hâte d'être à Magny-cours ».

Le classement sera donc respecté jusqu'à la ligne d'arrivée, la Kawasaki N°1 ne parvenant pas à trouver la faille sur Sébastien GIMBERT. Pour le pilote varois, « c'est le circuit de mes débuts, et devant mon public, je ne pouvais pas perdre, je suis désormais à 10 victoires ici depuis 2009. C'est un circuit très technique où le pilotage parle plus que le moteur, ce qui me permet de faire la différence ».

La bataille se poursuit également pour la 3ème place. Les pilotes en ont gardé sous la poignée, à l'entrée du dernier tour, BLACK et FORAY se livre un combat sans précédent, d'abord BLACK passe FORAY en bout de ligne droite, le pilote GMT 94 repasse le pensionnaire du Lycée Le Mans Sud au virage du « pont ». Mais une nouvelle fois Gregg a fait parler la « Black Attack » pour s'emparer de la 3ème place. Malgré sa méconnaissance du circuit, le natif de Derby en Angleterre a tout tenté, « en observant patiemment Kenny, j'ai vu où il était rapide et où je pouvais le passer ».

Au classement provisoire du championnat de France, Grégory LEBLANC compte désormais 146 points, devant Kenny FORAY 114 points et Sébastien GIMBERT 113 points. Après un week-end prolifique, Gregg BLACK, quant à lui, occupe la 4ème place avec 108 points.

Kenny FORAY « un peu déçu et n'ayant pas retrouvé la moto de la course du matin » prend tout de même la première place en classement Stock devant Baptiste GUITTET, toujours aussi régulier, et Romain MAITRE qui monte progressivement en puissance à chaque course.

Kenny FORAY conforte son avance au classement provisoire avec 191 Points, devant Baptiste GUITTET 127 points et Emeric JONCHIÈRE 109 points.


UN GRAND DAVID PERRET

Excellent départ de Hugo CLERE (Yamaha – Dunlop), qui confirme sa bonne forme du week-end, et vire donc en tête au premier virage. Peter POLESSO (Yamaha – Dunlop), très rapide sur ce circuit de Lédenon prend la 2ème place, suivi de Louis BULLE (Yamaha – Pirelli), également sur une excellente dynamique depuis la dernière étape du Vigeant. Mathieu CHARPIN (Yamaha – Dunlop) et David PERRET (Yamaha – Pirelli) sont à l'affût à une seconde derrière le groupe de tête.

Malgré sa grosse chute hier, le pilote du team Moto Ain, ne faiblit pas et impose un rythme soutenu à ses adversaires. Cependant la chute de Paul CAREW (Honda – Pirelli) et Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli), vient relancer les débats, la safety car étant appelé par la direction de course, les pilotes se regroupent, et les avances sont neutralisées.

Après 3 tours sous safety car, les fauves sont de nouveau lâchés, avec une appréhension toute particulière au passage de la cassure, les pneus ayant refroidi. David PERRET, bien décidé à monter sur la plus haute marche du podium, prend tous les risques et entame une formidable remontée. CHARPIN, et BULLE, en feront notamment les frais. Puis c'est au tour de POLESSO de subir les assauts du pilote angevin, qui finira, lui aussi par céder.

Derrière la bagarre fait rage entre Hugo CLERE et Mathieu CHARPIN. Robin CAMUS (Suzuki – Dunlop) 6ème et Cédric TANGRE (Suzuki – Pirelli) 7ème s'emploient à revenir sur le groupe de tête. Au 9ème tour, Peter POLESSO particulièrement incisif sur le virage du « fer à cheval », avec une trajectoire radicalement différente que ses adversaires, passe David PERRET.

A 6 tours de l'arrivée, les esprits sont toujours aussi chauds, et la tête de course ne cesse de creuser l'écart. Bientôt les retardataires se présentent, et risquent de perturber les débats.

David PERRET toujours dans les roues de POLESSO, se montre de plus en plus pressant. À plus de deux secondes, c'est Louis BULLE qui pointe à la troisième position, et quand on connaît la capacité du pilote du MC Annemasse à gérer une course, vous pouvez être sûr qu'il compte bien perturber la hiérarchie entre les 2 hommes de tête.

A 4 Tours de l'arrivée, décidemment intenable aujourd'hui, David PERRET attaque dans la descente du virage du « camion », et prend l‘avantage. POLESSO ne baisse pas les bras et se met à l'intérieur du « fer à cheval », mais PERRET sort mieux et reprend la tête.

Durant les 3 derniers tours, BULLE et POLESSO se rendront coup pour coup, et c'est finalement Peter POLESSO, qui tire son épingle du jeu définitivement plus rapide.

David PERRET passe sous le drapeau à damier en premier devant Peter POLESSO et Louis BULLE. Au pied du podium, on retrouve Mathieu CHARPIN, auteur d'une course régulière et solide face notamment à Hugo CLERE 5ème.

Le leader provisoire du championnat de France Cédric TANGRE, se place quant à lui à la 8ème place.

En Pirelli 600, c'est Jayson URIBE (Race Experience Junior - Honda), le pilote américain qui s'illustre. « j'ai pris un super départ et je n'ai pas commis d'erreurs », très régulier le pilote Honda file vers sa première victoire.

Après un très mauvais départ, Alexandre SANTO DOMINGUES (Yamaha) se retrouve dernier au premier virage. Mais le leader du Trophée Pirelli 600 entame une remontée fantastique. Bien qu'affaibli par une grosse chute de vendredi, il réussit à tenir le rythme et s'empare de la 2ème place. Yvan LAETZIG (Yamaha) très régulier cette année termine à la 3ème place de sa catégorie.


LOUIS BULLE FAIT LA COURSE EN TÊTE

A l'image du second débat Superbike, la deuxième course Superport / Pirelli 600 se tiendra en 12 tours. Les pilotes s'élancent sur une piste, certes humide, mais qui sèche très rapidement.

Louis BULLE, auteur d'un excellent départ, vire en tête au premier virage devant Hugo CLERE, Peter POLESSO, Cédric TANGRE et David PERRET.

Les pilotes semblent s'accommoder de cette piste « séchante » et prennent le temps de s'observer et décortiquer les trajectoires de leurs adversaires. La patience n'étant sans doute pas la qualité première de David PERRET, c'est au 3ème tour que le pilote angevin porte son attaque à la « carrierasse », et passe TANGRE.

Au même moment, malheureusement pour lui, Peter POLESSO rencontre une avarie technique et se voit contraint d'abandonner.

Très à l'aise, Louis BULLE impose son rythme et prend 1 seconde sur ses poursuivants. Derrière, David PERRET poursuit son effort et prend l'avantage sur Hugo CLERE.

BULLE et PERRET filent en tête, les 2 amis, et anciens équipiers, assurent le spectacle, même si Louis BULLE garde une courte tête avec 54 millièmes à 3 tours de l'arrivée.

Mais qu'il est difficile d'aller chercher BULLE au freinage du « pont », tant le pilote maîtrise cette partie du circuit. PERRET montre également sa roue à chaque tour dans la descente du « camion ».

David PERRET tente tout, change les trajectoires, repousse à l'extrême limite les freinages. Si bien qu'il parvient à passer Bulle à la « carrierasse ». Mais BULLE recolle immédiatement pour repasser PERRET dans la remontée du « camion » et passe sous le drapeau à damier en grand vainqueur.

Au classement provisoire Louis BULLE s'empare de la tête du championnat en cumulant 127 points devant David PERRET et Cédric TANGRE qui possèdent 119 points tous les deux.

En Pirelli 600, Alexandre SANTO DOMINGUES bien décidé à se rattraper du mauvais départ de la 1ère course est l'auteur d'une superbe envolée et l'emporte dans sa catégorie devant l'américain Jayson URIBE et Martin RENAUDIN (Yamaha).

Au classement provisoire le leader est Alexandre SANTO DOMINGUES avec 157 points, Martin RENAUDIN 2nd possède 125 points et le 3ème avec 118 points est Yvan LAETZIG.


DELANNOY / ROUSSEAU, IMPERIALES À LÉDENON

Excellent départ du duo HUET / ARIFON (Suzuki) qui prend rapidement l'avantage sur DELANNOY / ROUSSEAU (Suzuki). Les 2 équipages font course en tête, et le leader du championnat, à l'affût de la moindre faute, se montre très pressant.

Au 10ème tour, le side N°56 ouvre très légèrement la porte au triple gauche, sanction immédiatement exploitée par le side N°1 qui en profite pour filer en tête. Le leader du championnat ne sera jamais rattrapé.

MOREAU / GADET (Suzuki), relayé à plus de 13 secondes à la mi –course, ne pourra revenir et doit se contenter de la 3ème place.

DELANNOY / ROUSSEAU conforte donc sa place au classement provisoire, en comptant désormais 208 points. HUET / ARIFON reste 2ème avec 143 points devant MOREAU / GADET cumulant 128 points.

Après avoir signé le 3ème temps scratch lors de la séance d'essais de ce matin, l'équipage GUIGNARD / LAVOREL (Honda), en catégorie F2 confirme sa bonne forme du moment, et l'emporte devant LEBLOND / FARNIER (Suzuki) et BARBIER / DEBROISE (Suzuki).

Au classement provisoire du championnat de France F2, GUIGNARD / LAVOREL conserve la tête avec 169 points devant BARBIER / DEBROISE, 149 points et LEBLOND / FARNIER, 125 points.


SUIVEZ LE CHAMPIONNAT

Le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end. Le site www.fsbk.fr vous permet d'avoir des infos détaillées, des photos, les résultats en live des courses, les vidéos ainsi que tout l'historique des années passées.

Vous pouvez aussi suivre les dernières news sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk.fr, Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk

En partenariat avec Motors TV et Sport +, les magazines Wheelies et Motard reviendront en images à travers des reportages sur les épreuves du Championnat de France Superbike.


Diffusions pour cette épreuve :

    Motors TV : le mercredi 17 Juin.
    Sport + : le samedi 20 Juin.


PROCHAINS RENDEZ-VOUS 2015  


27-28/06 (58) – Magny Cours – MC Nevers et Nièvre
05-06/09 (93) – Carole – MC Motors Events
26-27/09 (81) – Albi – MC Albi





  • FSBK Le Mans 2/8 » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans 3/8 » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans 4/8 » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans 5/8 » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans 6/8 » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans 7/8 » Voir FSBK Le Mans...
  • FSBK Le Mans 8/8 » Voir FSBK Le Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    FSBK le retour de Gimbert aux avants postes (Esprit-Racing)
    FSBK le retour de Gimbert aux avants postes (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Ma rencontre avec Nicolas Salchaud

    • Championnat de France Superbike, Episode Iv, Ledenon

    • Au Top et Heu-Reux !

    • Retour sur le circuit du Vigeant, après 6 années d'absence.

    • FSBK, Opération Un Chrono pour un Don avec le Team CMS - R2T

    Plus de news »

    Publicité