x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 29.04.13 | 17:41 ESPRIT-RACING.COM | 29.04.13 | 17:41


Intervew de la nouvelle vedette française du side-car cross avant sa venue à Plomion le 1er Mai !


« Je ne suis venu qu'une seule fois sur le circuit de Plomion, en spectateur, pour le championnat du Monde de side-car cross en 2010. J'avais quinze ans, je roulais déjà mais je n'avais pas l'age (16 ans) pour avoir une licence et rouler en compétition. Il faisait mauvais, il y avait de la boue et malgré cela j'étais impressionné par le circuit et le nombre de spectateurs. »

Ces propos sont ceux de Nicolas Musset. Depuis le minot a sacrément gravi les échelons. Avec son cousin Valentin Giraud, 19 ans, ils sont au sommet de la discipline en France (deux titres, 2011 et 2012 en inter) et peut-être cette année du monde !

Ils occupent en effet la seconde place du classement provisoire du mondial après la première épreuve disputée début avril à Fraunfeld en Suisse.


Nicolas MUSSET : « En Suisse, le circuit avait été arrosé par la pluie, c'était étroit et très rapide, nous avons mis beaucoup de temps à revenir derrière le leader Ben ADRIAENSSEN après un départ assez moyen. Nous avons réduit l'écart de six à trois secondes, ensuite nous avons roulé à la même cadence que le belge.
C'est encourageant pour la suite du mondial, car nous espérons réunir le budget pour faire toute la saison. Le second des treize Grand-Prix aura lieu en Ukraine le 19 mai.
»


En attendant, Giraud et Musset se sont préparés dimanche pour les France à Plomion.

Bien qu'ils aient largement dominé leurs principaux adversaires, l'équipage Belgoletton Hendrickx-Liepins, en remportant cinq manches sur six à l'occasion des deux premières épreuves, ils ne sont que second du provisoire avec 10 pts de retard (125 à 135) sur les champions du monde 2009.

Et Joris Hendrickx et Kaspars Liepins connaissent bien Plomion. Ils y avaient remporté la manche française de mondial en 2010 lorsque le petit Mussset était venu...en spectateur.

Mais depuis les temps ont changé, et beaucoup voient dans les deux cousins les futures vedettes tricolores de la discipline. Cela fait plus de vingt ans que les supporters français attendent ça. Depuis 1991, l'année où les savoyards, Gilles Mécène et Eric Morgan terminaient troisième du Mondial.

Depuis 1971, seulement six attelages français ont terminé dans le top dix du championnat du monde de side-car cross. Les derniers en date, les frères Bigand de Reims contraints de mettre fin à leur carrière faute de budget.


Alors pas trop inquiets pour le 1er Mai ?

Nicolas MUSSET :
« Non, nous sommes souvent deux secondes plus rapides au chrono et la différence se creuse plus encore dans les manches.
A Beaugé, nous nous échappions une nouvelle fois en tête lorsque le moteur a cassé.
Ce sont des choses qui ne nous arrivaient pas avant. Nous avons préparé les moteurs, la puissance a augmenté, il va falloir améliorer rapidement la fiabilité.
»


Sixième du mondial en 2012 pour leur première saison complète, sont-ils surpris de se retrouver d'un seul coup seconds du mondial ?

Nicolas MUSSET :
« Nous avons beaucoup travaillé cet hiver, nous avons davantage soigné la préparation physique, nous sommes encouragés par les résultats. On s'entraîne seuls, il fallait cette confrontation pour juger des progrès. Le niveau évolue en France avec l'arrivée de jeunes équipages même si Jean-Marie AINS le multiple champion de France pointe encore à plus de quarante ans en cinquième position du provisoire en compagnie de son fidèle passager Bernard JAYET. »


Et le circuit ?

Nicolas MUSSET :
« Les pilotes du championnat de France inter se réjouissent bien sur qu'une des épreuves passe par Plomion un haut-lieu du motocross en France. C'est un beau circuit, large, spectaculaire, et il y a toujours beaucoup de spectateurs. J'ai aussi entendu dire qu'il se pourrait que le Grand-Prix de France de side se dispute ici l'an prochain... »

Dans ce championnat ouvert aux équipages étrangers, ces derniers ne manqueront pas de barrer le chemin de la victoire à nos deux jeunes loups. Certains hors classement (moins de trois saisons en France) comme les belges VAN DAELE SMEUNINX.

Pourtant cette fois les bonnes surprises pourraient venir de la relève tricolore. Les vendéens AUBOURG-LELARGE sont de ceux-là, qui étaient troisième du provisoire avant qu'une casse moteur à Beaugé ne les relèguent au septième rang.

Mais on ne peut s'empêcher de penser surtout au jeune Anthony Mécène. Oui, le fils de Gilles, associé à Patrick Chène, il pointe déjà troisième du provisoire pour sa première saison !

Quant aux fréres Florian et Vincent Blanco, quatrièmes, licenciés à L'UMMarne de Reims ils courront presque à domicile et devant leurs supporters.



Didier HOUISSE pour www.motocrossplomion.com






  • MX Elite à Plomion 2/4 » Voir MX Elite à...
  • MX Elite à Plomion 3/4 » Voir MX Elite à...
  • MX Elite à Plomion 4/4 » Voir MX Elite à...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Nicolas MUSSET, j'ai hâte de rouler à Plomion ! (R. Martinaud)
    Nicolas MUSSET, j'ai hâte de rouler à Plomion ! (R. Martinaud)
    • Dans la même catégorie

    • L'Elite à Villars sous Ecot ce week-end !

    • Mx & FreeStyle à Plomion !

    • Le Motocross de retour à Villars sous Ecot

    • Championnat de France Elite à Lacapelle Marival ce week-end

    • Plomion Ouvre Dimanche !

    Plus de news »

    Publicité