x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 01.05.13 | 16:10 ESPRIT-RACING.COM | 01.05.13 | 16:10


Début de week-end pluvieux, températures matinales inférieures à 5°c, le rendez-vous d'Assen s'est toutefois déroulé sous le soleil le jour de la course.


Deuxième étape de la saison 2013 de la Coupe FIM Superstock 1000, Assen est le rendez-vous historique de ce début de saison et attire traditionnellement un public nombreux et passionné. Pour le team d'Adrien Morillas, le bilan de ce week-end aux Pays-Bas est positif, même s'il reste encore certains points à améliorer pour se mêler à la lutte pour le podium trusté sur le circuit Dutch TT par les constructeurs Européens BMW et Ducati.


Jérémy Guarnoni (5e)
« Après mon week-end au Bol d'Or et notre victoire à Magny-Cours avec mes coéquipiers Loris Baz et Grégory Leblanc sur la Kawasaki officielle d'endurance, je me suis rendu directement aux Pays-Bas. Physiquement, j'ai récupéré très rapidement. Mais dès les premiers essais, je me suis rendu compte que j'étais sur un faux rythme. Je venais de passer une course de 24 heures sur une moto très différente de celle que je pilote en Superstock 1000 et il m'a fallu me réadapter. Le bilan de la première partie du week-end est très mitigé car je ne peux décemment pas me réjouir d'une neuvième place sur la grille de départ. Heureusement, je me rattrape en course avec un bon départ et des temps au tour enfin comparables aux leaders. Malheureusement, je suis parti trop loin sur la grille de départ pour pouvoir prétendre au podium. Au mieux, je pouvais terminer quatrième, mais le pilote Argentin Mercado a réussi à me dépasser dans le dernier tour. Je termine cinquième d'une course où ma seule satisfaction est d'avoir retrouvé un rythme rapide sur la piste. »

Romain Lanusse (6e)
« C'est ma deuxième course en catégorie 1000 Superstock et je vois que je peux déjà me battre avec des pilotes qui ont deux ou trois saisons d'expérience. C'est très encourageant. Ma place de cinquième sur la grille de départ a démontré que j'avais la vitesse suffisante sur un tour. Malheureusement, je me loupe un peu au départ et je ne profite pas de cet avantage acquis lors des essais. Je pointe huitième au premier tour. Heureusement, je vais prendre un bon rythme durant la course et me caler dans la roue de mon coéquipier Jérémy Guarnoni. Je vais même prendre l'avantage sur lui avant de commettre quelques erreurs au passage des vitesses. Finalement, je passe la ligne en sixième position. J'aurais préféré améliorer le résultat de mes essais, néanmoins ma performance assez proche des pilotes de tête avec bien plus d'expérience que moi est très encourageante. »

Christophe Ponsson (16e)
« Des essais assez compliqués dès le début du week-end dont les deux premières séances se sont déroulées sous la pluie. Le deuxième jour, nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour trouver les bons réglages. Je me qualifie à une modeste vingtième position. Heureusement, la course se déroule nettement mieux. Je suis dans un paquet dès le départ autour de la quinzième place. Petit incident qui m'arrive sur la grille, la molette d'écartement de la commande de frein casse. Cela m'handicape en début de course. J'arrive cependant à maintenir le rythme. Mais à trois tours de l'arrivée, à cause de ce petit problème mécanique, je tire légèrement tout droit et je perds quatre places. Je repars dix-huitième et je parviens à reprendre deux places dans les derniers tours pour finalement passer la ligne d'arrivée en seizième position. »

Adrien Morillas (Team manager)
« Le résultat de Jérémy ne me satisfait pas. Durant tous les essais il a évolué sur un faux rythme à cause de sa participation la semaine dernière au Bol d'Or sur une machine totalement différente. Il a fallu qu'il se réadapte aux performances et aux exigences de sa moto. Le bilan de ce début de week-end est une neuvième place sur la grille. Une performance trop modeste pour prétendre se battre devant au sein de ce championnat très relevé. Heureusement pour lui, il a repris du poil de la bête durant la course et ses temps au tour se sont nettement améliorés. Il termine cinquième. Je suis nettement plus satisfait des résultats de Romain et de Christophe. Romain participe aux Pays Bas à sa deuxième course en 1000 Superstock et il se rapproche nettement du niveau des leaders. Il obtient une belle cinquième place sur la grille et termine la course derrière Jérémy en sixième position. Sa progression est positive. Tout comme celle de Christophe qui manque les points d'une petite place à l'arrivée. Il est tout jeune, il n'a que dix-sept ans, et il se bat avec des pilotes comme McFadden qui a été Champion national en Afrique du Sud. Et sans un petit problème mécanique sur la grille, il aurait pu encore gagner des places. »

Prochaine étape de la Coupe FIM Superstock 1000 : Monza (Italie), les 10, 11 et 12 Mai 2013.



Le Team MRS Kawasaki en Coupe FIM Superstock 1000 c'est sur www.team-mrs.com





  • World SuPerSport Assen » Voir World...
  • FIM SuperStocK 1000 Assen » Voir FIM SuperStocK...
  • Championnat du Monde SuperBike - Assen » Voir Championnat du...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Le Team MRS Kawasaki dans la cathédrale d'Assen (Esprit-Racing)
    Le Team MRS Kawasaki dans la cathédrale d'Assen (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité