x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 11.07.13 | 22:25 ESPRIT-RACING.COM | 11.07.13 | 22:25


Début septembre à Magny-Cours, la Porsche Carrera Cup France entrera dans sa deuxième demi-saison.


Pour le vice-champion 2012 Côme Ledogar, qui ne peut avoir pour but que de conquérir la couronne, il est temps de tirer les leçons des trois premières doubles courses. De façon brute, sa 3ème place ne lui convient évidemment pas, et l’écart avec le leader, qui atteint aujourd’hui 28 points, encore bien moins !

Au credit du jeune Lyonnais, on notera en revanche qu’avec une pole position et deux splendides victoires au compteur, il a pris un net ascendant sur ses équipiers, sur le terrain de la performance comme sur celui de la régularité.

Pour le Sébastien Loeb Racing, Côme représente donc la meilleure chance de conserver le titre acquis l’an passé. L’atteinte de cet objectif impose de se montrer irréprochable tout au long des trois derniers meetings. Côme sera soutenu dans sa quête par une équipe de techniciens hors pair, archi-spécialistes de la discipline tels que l’ingénieur en chef Jean-Pïerre Béchu et le technicien attaché à la Porsche n°1 Mickaël Haudebourg.

Bien sûr, il faudra aussi compter sur la faute ou la malchance de l’adversaire. Le score vierge de la course 2 du Mans, suite à un accrochage avec un de ses équipiers, pèse lourd dans le retard que Côme accuse sur Lonni Martins. Un comble, quand on sait que, depuis ses débuts en Porsche Carrera Cup France, Côme a terminé 19 des 20 courses auxquelles il a pris part, et jamais plus loin que la 6ème place. Cependant, il ne faut pas tout mettre sur le dos de cet incident de parcours.

A Pau, Côme a effectué une prestation quasi parfaite dans la deuxième course, de la pole décrochée aux forceps sous le drapeau jusqu’à la victoire, mais il a aussi laissé échapper des points précieux dans la course 1. De même, compte tenu de la coupure d’un mois et demi séparant les meetings de Pau et du Mugello, il aurait sans doute été possible de mieux préparer ce déplacement en Italie de tous les dangers.

Celui-ci fut en effet encore plus difficile que prévu ! Avec 39 pilotes engagés et un plateau équitablement partagé entre représentants des « Cups » France et Italie, il n’était pas toujours évident de retrouver ses adversaires directs. Le circuit du Mugello s’est révélé être un vrai juge de paix, et les cinq ténors de la Porsche Carrera Cup France qui avaient pris la précaution de venir, en avril dernier, participer à une course d’endurance de la série VdeV GT/Tourisme au volant d’une Porsche n’ont pas eu à le regretter. Faute d’une connaissance suffisante des lieux, Côme a eu du mal à se « lâcher » et à laisser son pilotage s’exprimer pleinement.

Dans ce contexte, on peut saluer la clairvoyance dont il a fait preuve, en rejoignant deux fois l’arrivée dans le Top 10 du classement général, parmi les six premiers de la Cup France et avec les points de la 4ème puis de la 5ème place à la clé. Dans le même temps, plusieurs favoris y ont laissé des plumes et l’essentiel de leurs derniers espoirs de titres.

Quoi qu’il arrive, le niveau de talent, de détermination et d’ambition des pilotes en lice nous promet une fin de saison passionnante à suivre. Rendez-vous à Magny-Cours les 7 et 8 septembre prochains, où les concurrents italiens se déplaceront à leur tour pour épicer les débats !

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Côme Ledogar (Antonin Grenier)
Côme Ledogar (Antonin Grenier)
  • Dans la même catégorie

  • Simon Gachet peut le faire !

  • Mi-saison, mi-figue, mi-raisin

  • Jim Pla, Un premier podium et une bonne affaire

  • Kévin Estre, Premier podium en 991

  • Soheil Ayari, Occasions manquées au Val de Vienne.

Plus de news »

Publicité