x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 23.05.13 | 16:41 ESPRIT-RACING.COM | 23.05.13 | 16:41


Sur cette deuxième manche du Championnat de France GT FFSA, Morgan Moullin-Traffort a vécu à Imola un week-end de rêve. Après un premier podium au Mans trois semaines plus tôt, le pilote toulousain espérait tout au moins bien figurer sur cette manche transalpine.


Finalement, l'équipage de la N° 16 réalise le carton plein en remportant une magnifique victoire sur la première course puis en signant la pole et en montant sur la deuxième marche du podium de la seconde. Ces brillants résultats propulsent Morgan Moullin-Traffort et Fabien Barthez à la deuxième place du classement général du Championnat pilotes, à seulement 3 petits points des leaders…

Cette saison, le championnat de France a prévu deux excursions hors de ses frontières. Imola était la première de ses deux escales. Morgan et ses équipiers n'avaient jamais roulé sur ce circuit et pour les familiariser avec ce tracé très particulier, le Team Sofrev-ASP avait organisé, deux semaines avant l'épreuve, une séance d'essais à Imola, un des temples italiens du sport automobile. Les deux Ferrari avaient ainsi pu prendre leurs marques non loin de l'usine même de l'emblématique cheval cabré, implantée à une centaine de kilomètres.

Un moral gonflé à bloc et quelques repères ont permis à Morgan de rentrer tout de suite dans le jeu. Dès les essais libres, le pilote est largement dans le rythme et les chronos tombent. Sur la première séance qualificative, Fabien Barthez signe le deuxième temps alors que Morgan se montre le plus rapide quelques minutes plus tard et décroche la pole de la seconde course.

« Des libres aux qualifs, nous étions dans le coup. Nous avions une auto quasiment parfaite, il est d'ailleurs assez rare d'atteindre un tel niveau de satisfaction. En pouvant à présent jouer sur le réglage des suspensions, nous avons gagné en efficacité. Imola est un circuit où les vibreurs font la différence et la Ferrari s'y montre plutôt à l'aise. Nous avons fait ce qu'il fallait au bon moment. Fabien a été excellent. Je savais la pole à ma portée et tout a parfaitement fonctionné. Il me restait un pas à faire pour y arriver, et c'est désormais chose faite. Signer le meilleur chrono, c'est déjà une belle satisfaction. »

A l'heure de la première course, Fabien se bat sur son relais comme un diable, en bagarre avec Gilles Vannelet et Philippe Giauque. Quand il passe le volant à Morgan, il pointe à la 4ème place…

« Nous avons particulièrement bien travaillé les changements de pilote et sur cette première course, nous en avons récolté les bénéfices. Fabien est rentré aux stands 4ème et j'en suis ressorti en tête. Ensuite, je me suis attaché à garder un rythme soutenu tout en faisant le trou sur mes adversaires. Le scénario parfait s'est déroulé et en passant sous le damier, j'ai ressenti une immense joie. Enfin, la première victoire de la saison ! Une victoire qui fait plaisir et que je partage avec Fabien et avec toute l'équipe. »

Le lendemain, en s'élançant de la pole, l'équipage de la N°16 peut envisager de doubler la mise…

« Partir en pole est un avantage mais la visibilité sur les feux de départ n'était pas excellente sur la première ligne. D'ailleurs, Greg Guilvert, positionné à mes côtés, s'est aussi fait piéger. Quand les feux se sont éteints pour signifier le départ, nous n'avons pas réagi tout de suite, contrairement à mon équipier, Soheil Ayari, sur la deuxième ligne, qui est parti comme un avion. Il est passé en tête et a imposé un rythme incroyable. J'ai réussi à me caler dans son sillage, ça roulait très fort… Au changement de pilote, je suis rentré aux stands en deuxième position mais comme nous avions gagné la veille, nous avons été pénalisés avec un temps d'immobilisation supplémentaire. Fabien a ensuite enchainé avec un superbe relais. Il est revenu sur Jean-Luc Beaubelique tout en parvenant à contenir Laurent Pasquali derrière. Nous terminons cette seconde course à une belle deuxième place qui nous permet de marquer de gros points pour le championnat. »

En effet, au terme de cette manche italienne, Morgan et Fabien sont deuxièmes du championnat avec seulement trois points de retard sur les leaders, Grégoire Demoustier et Ulric Amado.

« Le classement du championnat est serré, nous ne sommes qu'à trois points mais il y a de gros « clients »… Les points pris à Imola ne sont plus à prendre et pour la suite, il va falloir jouer la régularité. La prochaine étape sera Spa. Un circuit que je connais et où j'ai d'excellents souvenirs avec notamment les 24 Heures que nous y avons disputées en 2012 et notre podium en Pro-Am… »

La prochaine étape du GT Tour sera donc belge, sur le circuit de Spa-Francorchamps, les 8 et 9 juin.


RACE COMMUNICATIONS





  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (2/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (3/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (4/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (5/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (6/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (7/8) » Voir GT Tour - Le...
  • GT Tour - Le Mans - Les photos  (8/8) » Voir GT Tour - Le...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Carton plein à Imola : pole, victoire et podium ! (Esprit-Racing)
    Carton plein à Imola : pole, victoire et podium ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Cyndie et l'enfer vert

    • Matthieu Lecuyer sur le Podium à Imola

    • Soheil Ayari: une victoire en GT Tour et un podium ELMS !

    • GT FFSA, Imola, Course 2, le Team Sofrev-ASP et Ferrari doublent la mise avec Soheil Ayari et Jean-Luc Beaubelique !

    • GT TOUR, Imola, Course 1, Fabien Barthez et Morgan Moullin-Traffort font triompher la Ferrari du Team Sofrev-ASP

    Plus de news »

    Publicité