x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 27.03.12 | 20:49 ESPRIT-RACING.COM | 27.03.12 | 20:49


Ils arrivent sur les bancs de l’Auto Sport Academy pleins d’espoir, en sachant qu’à la fin de la saison, il n’y aura qu’un seul champion de France F4. Le Francilien Victor Sendin a pour but d’être celui-là, et objectivement, il parait difficile de ne pas le compter parmi les favoris…


Côté Karting, Victor se présente en effet avec de solides références.
Dans la catégorie KF2, très prisée des jeunes loups désireux de passer à l’automobile, il s’est classé 3ème au championnat de France, 8ème au championnat d’Europe et 10ème à la Coupe du Monde. A ce tableau flatteur, on peut ajouter les deux podiums acquis dans les très relevées WSK Euro et Master Series, ainsi qu’une enrichissante expérience aux 24 Heures du Mans.

Autre indice, l’apprentissage de la monoplace, pour lequel Victor a pu compter sur les conseils de son coach et parrain sportif Alexandre Prémat. En 2000, celui-ci est devenu vice-champion de France de Formule Campus, « l’ancêtre » de l’actuelle F4. Il a ensuite gravi les échelons de la filière monoplace avant de devenir professionnel en DTM, aux 24 Heures du Mans et aujourd’hui dans le championnat australien V8 Supercars.

« La F4 est une bonne catégorie » estime Alex.
« Elle a mené de nombreux de pilotes vers le professionnalisme, et même, on le voit aujourd’hui, jusqu’à la F1. Je suis heureux d’aider Victor à aborder cette étape, avec le concours de l’Auto Sport Academy et de la FFSA. Je suis passé par là et je sais que pour un jeune, il est important d’être bien entouré. Avec Nico Lapierre, nous l’avons bien préparé dans le cadre de notre structure LPDA (Lapierre & Prémat Driver Academy). Nous pensons qu’il a du talent et qu’il peut prétendre au titre. »

Victor a également participé au Volant Euroformula, dont il s’est classé 2ème de la finale en novembre dernier.

Les membres de la promotion 2012 de l’Auto Sport Academy ont déjà eu l’occasion de découvrir leur nouvel environnement et la monoplace qu’ils piloteront lors des sept épreuves du calendrier. La F4 pèse 470 kg, elle est équipée d’une monocoque carbone, d’un moteur Renault 1600 cm3 de 140 chevaux et d’une boîte de vitesses séquentielle à 5 rapports. Son système d’acquisition de données permet de travailler avec un ingénieur et de progresser sur le plan de la mise au point et du pilotage.

« Les premiers roulages au Mans ont été concluants » indique Victor.
« J’ai réalisé le meilleur temps de la première journée d’essais collectifs. La route est encore longue mais je me sens prêt pour aborder sereinement la suite du programme. »

Les « académiciens » du sport auto viennent de vivre une semaine chargée avec des cours de média training, de mécanique, de sponsoring et une nouvelle journée d’entraînement au circuit Bugatti. Celle-ci incluait notamment des essais de départ. Pour la compétition proprement dite, il faudra patienter jusqu’aux 28 et 29 avril, date de la première épreuve du championnat de France F4 sur le circuit gardois de Nîmes-Lédenon.

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Victor Sendin (D.R.)
Victor Sendin (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Aurélien Panis : meilleur rookie dès son premier meeting !

  • En 2012, l'ACO se démultiplie

  • Jordan Perroy dans le Championnat European Open 2012

  • McLaren MP4-12C GT3 Hexis - Championnat du Monde FIA GT1 - Bon présage ?

  • Simon Gachet se confie avant le début de saison du championnat de France F4

Plus de news »

Publicité