x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 12.06.12 | 11:42 ESPRIT-RACING.COM | 12.06.12 | 11:42


Sepang, Malaysie, 10 juin 2012 - Cyndie Allemann disputait le weekend dernier à Sepang International Circuit sa troisième épreuve en Super GT et certains espoirs étaient permis suite à sa victoire sur ce même circuit en Malaysian Super Series il y a deux semaines. Cependant, un équilibre de performance nettement désavantageux pour la Zent Audi R8 LMS ainsi que la chaleur de la Malaysie allaient donner du fil à retordre à la suissesse.


"J'étais partie sur un weekend positif par rapport à il y a deux semaines et à ma victoire en MSS. Je maîtrise maintenant le circuit assez bien. À la séance d'essais libres, on s'est tout de suite rendu compte que notre voiture n'était pas trop vite en raison des restrictions FIA. On a eu des soucis de vitesse tout le weekend. On était sur la ligne droite et on perdait 15 km/h sur les plus rapides, ce qui était très pénalisant. On devait beaucoup se battre sur les freinages et les vitesses en virage pour essayer de rattraper notre retard mais ça ne suffisait pas pour faire un top-10 en qualif. Mon coéquipier a qualifié la voiture en 19e position après quelques soucis de réglage car on avait change la dureté des pneus. Mais on a bien travaillé sur l'auto au warmup et a réussi a trouver un bon équilibre pour la course."

La course a été fertile en émotions de toutes sortes pour Cyndie, qui a en plus effectué un des relais les plus longs de tout le peloton. Un top-10 en course était en vue mais la malchance et l'apprentissage de la procédure de départ spécifique au Super GT en a décidé autrement.

"Pour commencer, j'ai reçu un 'drive-trough penalty': le Super GT a une règle précise de ne pas dépasser la voiture qui nous précède avant la ligne de départ. La voiture sur ma gauche a vraiment dormi au départ et moi j'ai simplement suivi ma ligne et je me suis fait piégée à la ligne de départ où je me suis retrouvée devant lui. En plus au 3e tour, quelqu'un devant moi a eu un soucis ce qui fait que je suis mal ressortie d'un virage car il m'a bloquée. La voiture derrière moi a essayé d'en profiter avec une manoeuvre un peu trop optimiste et m'a touchée par l'arrière ce qui fait que je suis partie en demi tête-à-queue. Donc voilà, dès ce moment j'avais un demi-tour de retard sur le peloton. Après ça, je suis quand même bien remontée, en dépassant entre autres deux voitures et en faisant des temps rapides et réguliers."

La fin de son relais a également été riche en émotions de toutes sortes.

"Lorsque je suis retournée aux stands pour remettre la voiture à mon coéquipier, j'ai commis une erreur à l'entrée de la pitlane en essayant de passer le limiteur de vitesse alors que j'étais sur le 3e rapport - j'ai voulu rétrograder trop vite et je suis passée la ligne de contrôle à 63 km/h alors que la limite est à 60, donc on a reçu un autre 'drive-trough penalty'. Mais bon, mon relais a été super long (dans les plus longs, en fait) et avec la chaleur et la fatigue, ma concentration a commencé à faiblir. Les cinq dernier tours ont été vraiment pénibles avec toute cette chaleur. Mais j'ai essayé de tenir jusqu'au bout car mon team voulait que je fasse un long relais. Et c'est ainsi que j'ai commis cette erreur - on avait vraiment pas besoin de ça mais c'est l'expérience qui rentre. Malgré tout, je me sens de plus en plus à l'aise avec la voiture. Avec l'équipe, on a compris beaucoup de choses ce weekend avec les réglages. On a vraiment bien amélioré la voiture au cours du weekend, donc de ce côté-là, ça été très positif. Mais le résultat n'est pas ce qu'on espérait. Bon, on termine quand même 14e, ce qui est étonnant étant données toutes ces petites erreurs."

Les conditions extrêmes de chaleur et d'humidité on aussi poussé la pourtant très athlétique suissesse au bout de ses ressources. Elle est d'ailleurs passée au centre médical après son relais pour y subir un examen de contrôle.

"Étant de la Suisse, je ne suis pas habituée à tant de chaleur et d'humidité - dans le cockpit, il faisait plus de 55C. Ça me brûlait partout, comme au pieds et aux jambes, et surtout la tête qui était devenue très très chaude et je n'avais plus d'air pour respirer. Le plus difficile à gérer a été la sortie de la voiture où je me suis vraiment sentie étourdie et j'avais la tête qui tournait. En plus, j'avais du mal à respirer et la peau qui me brûlait. Ce sont des symptômes que je n'avais jamais vécu auparavant et qui sont assez surprenant, je dois ajouter. Et qui font aussi un peu peur. En fait, je suis même passée par le centre médical pour un contrôle car je me sentais vraiment pas bien et on voulait être certain que je n'étais pas en train de subir un coup de chaleur. On a mesuré mon pouls et ma pression. J'ai aussi reçu une ré-hydratation afin que je me sente mieux. Trois heures après ma course, j'ai encore des picotements aux doigts et j'ai mal à la tête, mais ça va mieux. Je dois maintenant m'assurer de bien boire et bien ré-hydrater mon corps. Dès cette semaine, je vais regarder pour un nouvel entraînement physique et de préparation afin qu'à la prochaine course où il fait très chaud, je ne me retrouve plus dans ces conditions où on se sent aussi mal que ça."

Weekend en émotions, mais aussi découverte du côté plus 'carte postale' de la Malaysie.

"J'ai bien aimé ce second séjour en Malaysie. Il y deux semaines, mon hôtel était à Kuala Lumpur et j'ai découvert une ville impressionnante. Pour cette fois-ci, j'étais sur le bord de mer du côté de Port Dickson dans un 'resort'. C'était vraiment cool avec la piscine et la plage, ce qui m'a permis de relaxer un tout petit peu, le vendredi à mon arrivée."

"Avant de terminer, j'aimerais remercier mon team, Hitotsuyama Racing, et sponsors, Zent et Racerbook. J'aimerais également remercier tous les fans qui sont venus me soutenir ce weekend. Ils sont nombreux en Malaysie et ça a été agréable de les rencontrer pendant les pitwalks."



Pour plus d'informations sur Cyndie ou pour suivre sa carrière, visitez son site internet : www.cyndieallemann.ch



Cliquez pour agrandir l'image
Super GT Sepang, Cyndie Allemann va au bout de ses forces dans la chaleur infernale de Sepang. (D.R.)
Super GT Sepang, Cyndie Allemann va au bout de ses forces dans la chaleur infernale de Sepang. (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Hexis Racing: Une première pole, un nouveau podium… et quelques contrariétés

  • Tristan Papavoine attaque l’Eurocup par la face Nord

  • lemans.org à l’heure asiatique

  • Week-end et missions bien remplis pour Kévin Estre !

  • Patrice Goueslard consolide sa seconde place au championnat

Plus de news »

Publicité