x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 02.07.12 | 11:02 ESPRIT-RACING.COM | 02.07.12 | 11:02


A Magny-Cours en France, sur une piste humide ou sous la chaleur autrichienne, MICHELIN et ses partenaires s'imposent en toute circonstance.


En Autriche, sur le circuit du Red Bull Ring, le manufacturier français et son partenaire BMW montent sur le podium coup sur coup : une deuxième place et une victoire en catégorie Superbike signées par Erwan NIGON.

Sur le circuit nivernais de Magny-Cours, c'est également une victoire pour les équipes de Bibendum et le GMT 94 dans la catégorie Supersport. Le vaillant Matt LAGRIVE signe le meilleur temps en course et brigue la victoire avec plus de 11 secondes d'avance sur son successeur.

Sébastien GIMBERT, de l'équipe BMW Motorrad France Thevent, décroche quant à lui, une seconde place, à 0,957 seconde du premier et signe le meilleur tour en course en 1'40.422.


Victoire de MICHELIN et BMW en Autriche en IDM
Course après course, le pneumaticien français occupe le haut du classement en équipant uniquement deux motos sur 23 et signe sa deuxième victoire de la saison, dès son retour en Championnat Allemand de Vitesse (IDM).
Dans des conditions ensoleillées, sur le tracé technique du Red Bull Ring, peu connu de l'équipe clermontoise, MICHELIN et son partenaire l'équipe Van Zon-alpha Technik, montent sur la deuxième marche du podium lors de la première course et s'emparent de la victoire lors de la deuxième course.

Erwan NIGON s'élance de la troisième place sur la grille de départ. Le pilote français prend la tête du classement dès le début de la première course, du 1er au 10ème tour, pour passer la ligne d'arrivée à la seconde place. Plus déterminé que jamais, il réalise une deuxième course exemplaire, en s'appuyant sur la constance de ses pneumatiques MICHELIN et s'impose. Il décroche ainsi sa deuxième victoire de la saison.

Bertrand ROCH, responsable de l'IDM pour MICHELIN, livre le choix pneumatique réalisé en Autriche : « Nous avons utilisé un pneumatique medium hard car nous avons rencontré des conditions similaires à celles de Doha : 28 degrés à l'air, 44 degrés au sol. Nous avons ainsi choisi le pneu le plus rigide parmi notre sélection. Contrairement à l'endurance, sur une course de sprint, la mise en régime doit se faire rapidement et le pneumatique doit délivrer son potentiel de grip tout de suite, pour que le pilote gère sa performance et c'est ce qui s'est produit ici.
Erwan a roulé en 1'30 du 3ème au 18ème tour, ce qui démontre la constance de nos solutions. Il conclut sur une belle victoire en fin de week-end. Nous félicitons l'équipe et saluons le talent d'Erwan.
»


Victoire pour MICHELIN en Supersport et deuxième place en Superbike
En catégorie Superbike, le pilote de la BMW N°7, Sébastien GIMBERT, de l'équipe BMW Motorrad France Thevent signe une deuxième place lors de la deuxième course en s'emparant du meilleur tour en course en 1'40.422.
Les conditions climatiques ont été un vrai casse-tête pour les techniciens d'écuries MICHELIN. La piste s'est avérée versatile en passant d'une piste mouillé en début de journée, à une piste glissante en matinée, puis une piste sèche dans l'après-midi, toujours sous un ciel menaçant. Au dernier moment, sur la grille de départ, pilotes, team managers et techniciens MICHELIN échangeaient pour confirmer les choix pneumatiques.

Dans la catégorie Supersport, le pilote de la Yamaha N°94, Matt LAGRIVE, de l'équipe GMT 94, décroche une victoire inattendue : depuis sa chute au Vigeant, Matt est au guidon avec le coude droit cassé. Ce matin, lors du warm'up, il chute et tombe du mauvais côté. Il prend le départ, malgré l'inquiétude de son entourage technique : « Il fera un tour et il rentrera ».
Dans des conditions de piste humide, équipé de pneumatiques pluie, le pilote en décide autrement : il remonte de la 7ème à la 2ème place, prend la tête de la course au 6ème tour et creuse un écart de deux secondes tour après tour. Le grip des pneumatiques pluie MICHELIN lui permet de s'imposer avec 11 secondes d'avance pour signer sa deuxième victoire de la saison.
Lors de la deuxième course, Matt LAGRIVE rentrera après trois tours, meurtri de douleur. Il revient néanmoins sur sa victoire et confie: « Je suis content d'avoir pu faire cette première course car suite à ma chute le matin pendant le warm'up, je n'étais pas certain de pouvoir prendre le départ. J'ai pris la mesure de la piste, des pneus, j'ai roulé tranquillement, j'ai creusé l'écart. Je connaissais la performance de mes pneumatiques pluie, il fallait que je les mette en régime et moi aussi ! La performance des pneus a été constante sur toute la durée de la course.
Je n'ai pas eu de surprise. Je connais bien la piste de Magny-Cours car nous roulons en Endurance ici. Le fait de savoir comment la piste sèche, connaître les moindres traces d'eau m'a permis de ne pas me faire surprendre.
»



Un communiqué MICHELIN





  • FSBK circuit de Nevers Magny-Cours 2/8 » Voir FSBK circuit...
  • FSBK circuit de Nevers Magny-Cours 3/8 » Voir FSBK circuit...
  • FSBK circuit de Nevers Magny-Cours 4/8 » Voir FSBK circuit...
  • FSBK circuit de Nevers Magny-Cours 5/8 » Voir FSBK circuit...
  • FSBK circuit de Nevers Magny-Cours 6/8 » Voir FSBK circuit...
  • FSBK circuit de Nevers Magny-Cours 7/8 » Voir FSBK circuit...
  • FSBK circuit de Nevers Magny-Cours 8/8 » Voir FSBK circuit...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Le vaillant Matt LAGRIVE signe le meilleur temps en course et brigue la victoire avec plus de 11 secondes d'avance (Esprit-Racing)
    Le vaillant Matt LAGRIVE signe le meilleur temps en course et brigue la victoire avec plus de 11 secondes d'avance (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Quatre podiums pour la Dark Dog Academy

    • FSBK Magny Cours : un week-end à rebondissements

    • Première permission de sortie pour Louis Bulle

    • Ledenon rime avec mi saison : bilan du PMR

    • Des podiums en ligne de mire à Magny-Cours

    Plus de news »

    Publicité