x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 19.08.12 | 15:00 • Mis à jour le 19.08.12 | 15:01 ESPRIT-RACING.COM | 19.08.12 | 15:00 • Mis à jour le 19.08.12 | 15:01


A l'inverse de Brno, les essais se sont effectués avec des conditions typiquement British mais la course s'est déroulée sur une piste séche.


Difficile d'affiner les réglages avec autant de paramètres changeants, chaque séance étant différente de la précédente. Malgré celà, nos pilotes ont tous amélioré sensiblement leurs chronos et ont pris plaisir à rouler pendant cette course.


QUALIFICATIONS :
Encore un circuit inconnu pour Héber PEDROSA… et pas le plus facile. Son traçé est long de près de 6 kms avec beaucoup de virages à mémoriser. Héber se met donc au travail avant, pendant et après les séances ce qui lui permet de prendre un peu ses marques. Mais la pluie, qu'il n'aime pas particulièrement, vient retarder sa progression et changer forçément ses repères. Il partira donc de la 22ème position aux côtés de Philippe THIRIET qui finit 21ème de la qualif.

Philippe réussit à améliorer ses chronos sur le sec et aussi sur piste mouillée. Il fait même une très bonne séance d'essais libres le samedi matin : il lui manque 7 dixièmes pour accrocher la 15ème place. Mais les conditions changeront encore lors de la qualification du soir. Partis sur piste mouillée, il faut passer des pneus secs en fin de séance et trouver la confiance car les trajectoires sèches ne sont pas nombreuses.

L'exercice est périlleux et les différences entre les chronos sont sensibles: près de 20 secondes de différence entre les pilotes…

Matthieu LUSSIANA (7ème en qualif 1) attend la 1ère partie de la séance au stand car les chronos n'évoluent pas. Mais à 10mn de la fin de séance, les trajectoires séchant, certains pilotes s'arrêtent pour passer des pneus secs. Matthieu s'élance donc pour les 8mn qui restent en pneus secs ne voulant pas perdre des places sur la grille. Il fera même mieux avec un très bon 4ème temps sur le fil qui le positionnera en première ligne sur la grille de départ.


COURSE :
Le départ est donné sur le sec. Matthieu réussit à garder sa place au premier virage et pendant 3 tours. Il reste au contact mais est obligé de concéder du terrain car la moto n'est pas réglée avec ses chronos: 3 secondes de mieux sur son meilleur temps des essais changent la configuration de la moto. Celle-ci s'écarte, il ne peut pas prendre les points de corde et placer sa moto. Alors qu'il est en passe de finir 6ème réussissant à contenir JESEK, la boite de vitesses se montre réticente au rétrogradage: il est obligé de forcer et passe de 5 en 2 avant la chicane. Croyant être en 3 et n'ayant plus de repères de vitesses au tableau de bord (ce dernier a rendu l'âme au warm up), c'est la chute et la déception de n'avoir pas pu finir la course.

C'est si facile quand on part devant: on a pas l'impression de forcer, on roule plus vite, on est pas gêné dans le paquet et on est plus serein. Cette course m'a confirmé que je peux rouler dans le top 5; il faut juste que la chance tourne..”

Philippe se place 16ème dès les premiers tours. Il réussit à passer deux pilotes qui le précèdent et lui aussi améliore ses chronos par rapport aux qualifs. Son frère Arthur qui est au panneautage est tout content lors du dernier passage : “ C'est bon ! Il va finir 14ème et marquer des points.” Mais, il va reperdre deux places dans ce tour final: ses poursuivants font le forcing au freinage et Philippe doit s'écarter pour que celà passe sans dommages. Il verra même le bout de la roue de Héber qui est revenu sur lui.

En effet, Héber a aussi fait une belle course. Dès le départ, il était tout confiant, sachant qu'il y avait peu de chance pour qu'il pleuve pour cette finale. Il gagne aussi quelques places au départ et plus de 2 secondes sur son meilleur temps des essais. Là aussi, n'ayant pas eu l'occasion de rouler dans ces chronos aux essais, il est un peu déstabilisé et manque de repères. Mais il arrive à progresser tout de même pendant la course ..et surtout à se faire plaisir. Il finit roue dans roue avec Philippe en 17ème position.

Le Team ASPI avait engagé aussi un des pilotes du SLMoteur qui roule en PIRELLI Junior.
Hugo CLERE n'a pas démérité pour sa 1ère participation en Championnat d'Europe en 600 surtout sur un circuit difficile à apprendre et, comme pour les 1000, avec l'impossibilité de rouler toujours avec les mêmes conditions de piste qui permettent de progresser et d‘adapter les réglages. Il termine 11ème à l'issue de la séance d'essais libres et 14ème aux qualifs sur une piste sèche.
Le dimanche soir, les pilotes partent “Race wet” c'est à dire sur piste mouillée. Hugo va chuter et occasionne un drapeau rouge. Un nouveau départ est donné. Malheureusement, Hugo ne pourra pas repartir pour cette course qui ne durera que 5 tours.

Cette expérience même si elle n'a pas eu les résultats escomptés a permit à Hugo de se mesurer aux meilleurs pilotes européens et de constater qu'il n'était pas si loin d'un top 10 pour une première participation.

Espérons qu'il sera engagé à Magny Cours « sur ses terres » : il devrait inquiéter sérieusement quelques pilotes permanents et expérimentés: Hugo a pour lui le talent et une énorme motivation.


Sportivement,
Team ASPI



Cliquez pour agrandir l'image
Le Team Brazil à Silverstone ... British Weather (D.R.)
Le Team Brazil à Silverstone ... British Weather (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité