x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 21.06.12 | 07:05 ESPRIT-RACING.COM | 21.06.12 | 07:05


La quatrième épreuve du Championnat de France Superbike à Ledenon, marquait précisément la mi saison. Greg Di Carlo y a réalisé de bonnes performances et a roulé sur des rythmes qu'il n'avait pas encore atteints... ce qui lui a joué un mauvais tour.


Deux jours après la manche du Vigeant, Greg avait participé à une journée d'essais à Dijon. Avec son mécanicien, Vatea Deloge, ils ont pu prendre le temps d'améliorer le châssis, le travail sur le moteur ayant été réalisé en amont.

Vendredi pour les essais libres Greg se sent tout de suite bien avec la moto et améliore considérablement ses temps l'après midi. Il n'a qu'une seconde d'écart avec le meilleur chrono de la séance.

Samedi pour les qualifications le scenario est à peu près le même. Greg établit un temps l'après midi, légèrement meilleur que le matin, sous la chaleur et alors que la plupart des concurrents n'améliorent pas. Il est qualifié 13ème en 1'26''104. De plus il n'a pas pu exploiter son pneu qualif par manque de tour clair.

Au début de la course de dimanche matin, Greg garde sa position pendant deux tours. Passe un concurrent dans le troisième tour, puis un autre dans le cinquième tour. Il s'installe ensuite en 9ème position, recolle au groupe de devant, se bagarre un temps avec David Checa, venu faire une pige à Ledenon, et passe ainsi la ligne d'arrivée.

II réalise son meilleur temps en course au huitième tour en 1'25''084, soit plus d'une seconde de mieux que son temps de qualification. Greg roule dans des chronos identiques à ceux de Matthieu Lagrive (vainqueur de la course) jusqu'à ce que celui-ci n'améliore dans son dernier tour.

En seconde manche Greg prend un bon départ, mais ce n'est que dans le deuxième tour qu'il dépasse deux concurrents. Il se retrouve derrière Checca et les deux bataillent de nouveau dans un « à toi à moi » qui tient les observateurs du duel en haleine. Greg prend même l'avantage et commence à s'échapper.
C'est alors que, imposant un rythme nouveau à sa machine, la fourche de celle-ci arrive en butée et entraîne la chute de Greg. La déception est grande car notre pilote était en train de remonter fort et se sentait vraiment bien. Mais c'est aussi un enseignement de plus dans l'apprentissage de la catégorie Supersport, et des exigences qu'elle comporte. Greg a maintenant confirmé et prouvé qu'il peut prétendre à de meilleures positions, il lui faut désormais arriver à mieux se placer sur la grille de départ pour avoir ses toutes ses chances.

Gregory Di Carlo : « Il y a des choses vraiment positives, la seule négative c'est la chute en deuxième manche, mais même cela nous a fait avancer. Il n'était pas possible de prévoir que j'allais être comme électrique sur la moto et que j'allais en trouver les limites. Mes chronos sont désormais équivalents aux pilotes qui jouent en tête et qui ont bien plus d'expérience que moi. C'est ce que je retiens du week-end et j'ai hâte d'être à Magny Cours la semaine prochaine. »



Grégory Di Carlo fait son entrée en Endurance.

L'an dernier avec l'apprentissage d'une machine 600cc et surtout le fait qu'il visait le titre en Pirelli 600, l'évocation de l'endurance comme nouvelle discipline pour Greg intervenait un peu trop tôt.

Suite logique dans la carrière d'un pilote français et une fois le championnat Supersport mis en route, son envie de découvrir ce type de course s'est installée. Des propositions sont venues à lui et le programme sportif de Greg s'est étoffé.

Il fera ses premières armes en endurance -et sur une moto 1000cc- dès les 24 Heures de Barcelone, les 7 et 8 juillet prochains. Il y participera avec l'équipe Louit Moto 33.

Ensuite ce seront les 8 Heures d'Oschersleben et les 24 Heures Moto avec le Team 3D Endurance.

Un programme estival bien chargé donc, puisque l'alternance des manches du FSBK, des essais et des courses d'endurance ne vont laisser que peu de place pour le repos.


Gregory Di Carlo : « Nous nous disions avec mon entourage qu'il aurait été intéressant que je puisse participer aux 24 Heures Moto. Puis sont venues les idées de Barcelone et Oschersleben. Les propositions que l'on m'a faites sont arrivées au bon moment, j'étais prêt. Ceci étant, je sais qu'il s'agit d'une discipline difficile et je me prépare au mieux physiquement. J'attaque directement avec une épreuve de 24 heures, c'est pas rien ! C'est un nouveau challenge qui m'enthousiasme vraiment. Et puis ce sont de bonnes équipes et expérimentées, je sais que les membres qui les composent m'aideront. Je suis content de démarrer sur une machine chaussée de Michelin, cela donne une continuité au bon travail que nous effectuons sur le FSBK. »



FSBK de Ledenon :
Place en qualification : 13ème
Places en course : 9ème et résultat blanc
5ème temps le plus rapide en course 1, à 0,3 seconde du meilleur
Place au championnat : 12ème
Prochain rendez-vous : Magny Cours, 28 juin au 1er juillet



Retrouvez Gregory Di Carlo sur son site www.gregdicarlo.com et sur FaceBook www.facebook.com/GregDiCarlo



Cliquez pour agrandir l'image
Gregory Di Carlo (Bruno Daguier)
Gregory Di Carlo (Bruno Daguier)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité