x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 18.06.12 | 12:20 ESPRIT-RACING.COM | 18.06.12 | 12:20


Pour sa quatrième épreuve de la saison, le Championnat de France Superbike est venu trouver enfin le soleil dans le sud sur le circuit de Ledenon. En Effet, mise à part lors de l'épreuve du Mans, les conditions climatiques n'ont jamais été très favorables durant l'ensemble du week-end. Le MC Ledenon a ainsi pu bénéficier d'un temps estival pour cette manche où se retrouve l'élite de la vitesse française.


Les essais qualificatifs
C'est sous le soleil que débutent les essais des Pirelli 600. En local de l'étape, Thibaut Bertin (Yamaha) signe le meilleur temps devant Kevin Jacob (Yamaha, Kid Alsace Racing) pour seulement 38 millièmes. Gabriel Pons (Yamaha, Déclic Moto) confirme sa bonne progression en complétant la 1ère ligne provisoire. Florent Tourne (Yamaha, FTRT) Kevin Szalai (Yamaha, Team4you) et Hugo Clere (Yamaha, SLMoteur) forment la seconde ligne.

Les pilotes Supersport prennent la suite dans des conditions optimales. Revenu dans la catégorie pour « aider » son coéquipier David Perret (Yamaha, Dark Dog Academy) dans sa course au titre, Denis Bouan, le champion de France Supersport 2011, fait un retour remarqué avec la pole provisoire an 1:24.084. Il devance de 79 millièmes Gregory Leblanc (Kawasaki, SRC) qui semble plutôt bien remis de sa fracture de la jambe survenue il y a 2 semaines. Gérald Dury (Yamaha, Ecurie Berga) prend la 3ème place devant Matthieu Lagrive (Yamaha, GMT) et Axel Maurin (Yamaha, CMS). Perret est 8ème. A noter la présence en Wild Card de David Checa (Yamaha, GMT) qui évolue habituellement en championnat du Monde d'Endurance et qui prend la 11ème place.

En Superbike, malgré un tout droit et un passage par les stands pour vérifier l'état de sa moto, Sébastien Gimbert (BMW, BMW France) est le seul à franchir la barre des 1:23 en 1:22.787. Julien Da Costa (Kawasaki, SRC) se retrouve à 6 dixièmes talonné de peu (14 millièmes) par Anthony Dos Santos (Yamaha) qui étrenne ses nouvelles couleurs au sein de la Dark Dog Academy (en remplacement de Denis Bouan parti en Supersport). Derrière, on retrouve deux pilotes privés sur BMW : Guillaume Dietrich et Nicolas Pouhair. Mathieu Ginès (Honda, Tecmas), David Muscat (Ducati) et Hugo Marchand (Honda, Daffix Racing) complètent le top 8.

Petit changement en 125 / Moto3 puisqu'après Enzo Boulom au Vigeant, c'est au tour de Jimmy Petit de passer sur une Moto3. Si Jules Danilo (M3, Fury team) reste le plus rapide ce matin, Petit signe le second temps et montre que son adaptation à cette nouvelle monture se fait plutôt bien. Christophe Arciero (M3, Ciatti Racing) prend la 3ème place au dépendant du leader du championnat, Robin Anne (M3, Dark Dog Academy). Boulom prend la 5ème place et se classe 1er cadet. La première 125 2T pointe juste derrière à la 6ème place avec à son guidon Rénald Castillon Gioanni.

En European Bikes, Nicolas Trolard, Stéphane Pagani et Brice Nunnari jouent la pole avec leurs Ducati dans un mouchoir de poche en collant une seconde à Lionel Ancelin (Ducati) et Cyril Bouffier (Ducati) venu faire une pige avec une 848. Michel Amalric  poursuit l'aventure avec sa BMW (GD Performance) en prenant la 7ème place.

Les Side-Cars sont les derniers de la matinée à effectuer leur séance d'essais. Sans surprise, Delannoy / Lavorel domine la séance en l'absence de Le Bail / Chaigneau et mettent plus de 4 secondes à Barbier / Debroise. Brunazzi / Rigondeau se placent devant Marzelle / Lavidalie. En F2, Leblond / Quintre prennent un bel avantage d'une seconde et demie sur Guignard / Poux.

Après la pause déjeuner, les Pirelli 600 reprennent la piste pour établir la grille de départ de la course de demain. Maxime Cudeville (Yamaha, Team PMR) et 5 autres pilotes seulement arrivent à progresser par rapport à la séance de ce matin. Cudeville plus rapide que Thibaut Bertin et Kevin Szalaï est avec Kevin Méco (Honda, Team4you) le seul du top 15 à avoir amélioré sont temps de la matinée.
Au cumul des séries, Thibaut Bertin partira donc en pole position devant Kevin Jacob et Gabriel Pons. Tourne, Szalaï et Cudeville partiront de la seconde ligne.

En Superbike, c'est pratiquement la moitié du plateau qui améliorent leurs performances du matin dont 4 dans le top 10. Vincent Philippe (Suzuki, LMS) prend ainsi le 3ème temps de la séance derrière Sébastien Gimbert et Julien Da Costa à seulement 147 millièmes du pilote Kawasaki. Guillaume Dietrich fait une amélioration symbolique (+0,002 seconde) et confirme sa place dans le top 5.
Au cumul des séances, le trio du matin (Gimbert, Da Costa et Dos Santos) partira donc de la première grille des finales dominicales. Philippe, Dietrich et Muscat seront sur la 2nde ligne.

La seconde séance dédiée aux Supersport est une nouvelle fois très bataillée et, au final, c'est Axel Maurin qui signe le meilleur temps devant Leblanc et Bouan qui n'a donc rien perdu de sa maitrise du 600cc. Son coéquipier est à 5 centièmes derrière et devance Matthieu Lagrive et Peter Polesso (Yamaha, Team Proboost).  Gérald Dury complète un top 7 contenus en 8 dixièmes.
Au cumul, Bouan renoue avec la pole position devant Leblanc et Dury. Maurin, Lagrive et Etienne Masson (Kawasaki, UP Racing) complètent la seconde ligne.

En 125 / Moto3, Jimmy Petit parvient à réduire l'écart qui le sépare de Jules Danilo qui reste le plus rapide en piste. Un petit peu en difficulté, Robin Anne est relégué à 1.2 seconde et voit Arciero, Rafael et Boulom le priver de 1ère ligne.
Au cumul, Danilo, Petit  et Arciero sont confirmés en 1ère ligne devant Rafael, Anne et Boulom. 7ème temps, Castillon Gioanni est le premier représentant du Challenge de l'Avenir FFM  et des moteurs 2 temps.

Retour en piste de la coupe de France European Bikes avec une nette amélioration pour Brice Nunnari qui, au guidon de sa Panigale, parvient à boucler son tour le plus rapide en 1:25.649, soit 0.367 seconde plus vite que Nicolas Trolard et 521 millième que Stéphane Pagani. Les trois hommes sont encore une seconde plus rapide que le reste du plateau et laisse entrevoir une course à 3 pour demain.
Au cumul des séances, Nunnari partira donc en pole devant Trolard et Pagani. Ancelin, Bouffier et Paita partiront de la seconde ligne tandis que les deux premières non Ducati seront en 3ème ligne avec Amalric et Viale en BMW.

La journée se termine par l'ultime séance des Side-Car. Perturbés par la casse moteur d'un concurrent les essais ont pu reprendre pour confirmer la domination de Delannoy / Lavorel sur l'ensemble du plateau. Toujours en bonne position, Leblond / Quintre réalisent l'exploit de finir second avec leur châssis F2 devant un autre châssis F1 piloté par Brunazzi / Rigondeau.
Au cumul des séances, Delannaoy / Lavorel sont logiquement en pole devant Barbier / Debroise et Brunazzi / Rigondeau. En F2 Leblond / Quintre partiront de la 5ème position avec à leurs côtés un autre F2, Guignard / Poux.

La journée du dimanche débutent sous un superbe soleil et des températures déjà bien élevées (26°C à 9h) avec les warm'up qui s'effectuent sans rien de spécial à signaler.


Les Finales
Comme d'habitude, les Supersport ouvrent le bal des finales dominicales. Le soleil donne déjà beaucoup de chaleur. Grégory Leblanc prend le meilleur départ devant Matthieu Lagrive. Rapidement, un groupe de huit pilotes se détache. Mené jusqu'au 7ème tour par Leblanc qui s'incline face aux attaques d'Axel Maurin de Matthieu Lagrive et de Denis Bouan, le quatuor creuse un petit écart sur les poursuivants emmenés par Etienne Masson et David Perret. La bagarre en tête est de toute beauté. Il y a de nombreux dépassements qui permettent à Masson de changer de groupe et de se retrouver dans la lutte pour le podium. Les écarts restent très serrés et c'est à l'expérience que Lagrive arrache la victoire dans le dernier tour à Maurin. Dans un ultime effort, Leblanc résiste à Bouan qui perd une place dans la manœuvre au profit de Masson qui échoue au pied du po dium. A l'arrivée, Leblanc est très éprouvé et monte sur un podium qu'il n'espérait plus. Pour lui, la course de l'après midi avec une chaleur annoncée encore plus forte risque d'être vraiment très compliquée. Lagrive signe ainsi son premier succès dans la catégorie cette année. Arrivé 7ème, David Perret écope d'une pénalité de 20 secondes pour avoir travaillé sur sa machine lors de la procédure de départ. Ces 20 secondes de pénalité lui font perdre 3 places et le classe 10ème.

Le départ des Superbike est donné. Julien Da Costa part aux avant-postes avec dans sa roue Sébastien Gimbert et Anthony Dos Santos. Rapidement, Dietrich passe Dos Santos. David Muscat l'imite deux tours après en doublant coup sur coup, Vincent Philippe et Dos Santos. Da Costa tente l'échappée mais Gimbert reste bien dans son dos prêt à profiter de la moindre occasion. Derrière, Dietrich est décroché mais doit aussi batailler ferme face aux attaques de Muscat. Au 13ème tour, Gimbert trouve une belle occasion et la concrétise tout de suite. Une fois en tête, il maintient son cap et se détache inexorablement du leader du championnat. Dietrich et Muscat se livre à une lutte sans merci et sont proches de la limite. Si le dernier tour est une formalité pour Gimbert et Da Costa, c'est une passe d'armes incroyable que nous livre Dietrich et Muscat : pratiquement à tous les virages il y a un changem ent de position. Au moment de passer sous le drapeau à damiers, Dietrich compte 35 centièmes d'avance et retrouve ainsi le chemin du podium. Parmi les hommes forts de la catégorie, Mathieu Gines, Hugo Marchand et Anthony Dos Santos sont partis à la faute et ne marquent pas de point.

En European Bikes, Brice Nunnari tire tout le profit de sa pole position pour effectuer le meilleur départ et boucler le 1er tour en tête. Stéphane Pagani tente de rester au contact mais le pilote de la Panigale creuse l'écart et compte à la mi-course plus de 9 secondes d'avance. Si Pagani ne reste pas au contact du leader, il a Nicolas Trolard qui se colle bien à lui. Dans le dernier tour, alors que Pagani avait tenu toute la course à sa 2ème position, il se fait ravir sa place par Nicolas Trolard. Le local Bouffier prend une belle 4ème place, lui qui ne fait pas tout le championnat et découvrait un peu sa 848. Au challenge 848, l'homme de tête est Rémi Salles devant Philippe Pouvillon et Alexis Mathieu.

Les Side-Car entrent sur la piste pour la dernière finale de la matinée. Barbier / Debroise prennent le meilleur départ devant Marzelle / Lavidalie et Delannoy / Lavorel. Après moins 3 tours, un des concurrents casse son moteur et repend de l'huile sur une grande partie de la piste. Drapeau rouge. Les commissaires de pistent font un énorme boulot pour résorber toute cette huile qui rend la piste inroulable. Moins de 3 tours ayant été effectués par l'ensemble du plateau rendent cette première partie de course caduque et les concurrents Side-Car repartent pour 5 tours. Delannoy / Lavorel  prennent cette fois ci le meilleur départ alors que Barbier / Debroise ont un souci mécanique et ne boucle pas le premier tour. Partis timidement, Brunazzi / Rigondeau doublent dans le même tour Leblond / Quintre et Marzelle / Lavidalie pour s'installer en seconde position. Dans le dernier tour si les deux premières places s ont jouées, la 3ème est l'occasion d'une belle explication qui tourne à l'avantage du tamdem F2 Leblond / Quintre qui termine juste devant Guignard / Poux et Marzelle / Lavidalie. Ces 3 Sides franchissent la ligne d'arrivée groupés en 6 dixièmes.

Un peu en décalé, la visite des stands a pu ravir les quelques 4 000 personnes venus profiter du spectacle et du beau temps de Ledenon. Repartis avec les bras chargés de posters dédicacés, ils ont pu assister aux courses de l'après midi.

Les Pirelli 600 sont les premiers à s'élancer. La chaleur est bien présente même si un petit vent la rend un peu mieux supportable. Thibaut Bertin prend le meilleur départ avec Gabriel Pons, Hugo Clere et Anthony Dumont dans sa roue. Très déterminé, Bertin met 3 tours pour se mettre à l'abri des attaques de Pons et des deux coéquipiers SLMoteur. Au 5ème tour, Dumont double Clere alors que Kevin Szalaï, après un départ un peu raté, effectue une belle remontée. Au tour suivant, le leader du classement provisoire est en mesure de portée une attaque à Clere. Il doit attendre le tour suivant pour trouver la faille et être virtuellement au pied du podium. A ce moment là, ils sont encore 5 avec Florent Tourne à pouvoir prétendre à une place sur le podium. Au 10ème tour, Szalaï chute et deux tours plus tard, c'est au tour de Pons d'aller faire un tour dans le bac à gravier. Dans ce 12ème tour, Jonathan Martinez part à la faute et entraine l'entrée en piste du Safety Car. Après consultation des Commissaires sur l'étendue des travaux pour remettre la piste en état, le drapeau rouge est sorti et stoppe la course définitivement alors qu'il restait moins de 3 tours à couvrir.
Résultat, Bertin empoche la victoire devant Dumont et Clere .
Au classement provisoire, le résultat blanc de son ancien coéquipier fait les affaires de Bertin qui revient à égalité de points avec Szalaï (75 pts). Anthony Dumont (53 pts), Hugo Clere (45 pts) et Gabriel Pons (40 pts) complètent le top 5.

En Supersport, la question est de savoir si Leblanc va tenir physiquement avec la chaleur ambiante et les efforts physiques qu'il a déjà fournis lors de la manche 1 du matin. Pour le départ, il rentre en tête dans le premier virage alors que Matthieu Lagrive se rate un peu et se retrouve 5ème derrière Denis Bouan, Axel Maurin et David Perret. Pendant les 6 premiers tours, Leblanc mène la danse. Maurin a passé Bouan et se fait de plus en plus pressant. Ils sont huit en bagarre pour la victoire. Maurin prend les commandes dans le 7ème tour. Leblanc est sous la menace de Lagrive et Perret qui sont au coude à coude. Au 11ème tour, c'est l'accrochage entre les deux hommes qui se retrouvent au tapis et voient leurs chances de podium s'envoler : ils étaient 2 et 3. Devant Maurin reste en tête mais ne parvient pas à se détacher franchement. Leblanc récupère la seconde place mai s doit conjuguer avec le retour d'Etienne Masson et Baptiste Guittet. Coup de théâtre au 13ème tour avec la chute d'Axel Maurin. Dans le dernier tour, Leblanc est toujours en tête et va devoir puiser dans ses ressources les plus profondes pour résister aux nombreuses attaques déclenchées par Masson qui tente tout mais n'est pas récompensé en retour puisque dans le dernier virage, il se rate un peu et Guittet qui était bien placé en embuscade réagit immédiatement pour s'emparer de la seconde marche du podium. A l'arrivée, Leblanc s'effondre dans les bras de ses mécanos. Il est épuisé et doit être aidé pour monter sur la plus haute marche du podium.
Au classement provisoire du championnat, Leblanc conforte sa place de leader avec 176 points. Etienne Masson rejoint Louis Bulle à la seconde place (90 pts) tandis qu'Axel Maurin prend la 4ème place (86 pts).

En 125 / Moto3, Robin Anne effectue le meilleur départ. En tête durant 4 tours, il doit laisser sa place à Jules Danilo qui a réussi a prendre le meilleur sur Jimmy Petit dont c'est la première course avec une Moto3. Les 3 compères sont dans un mouchoir de poches pendant de nombreux tours et creusent un écart conséquent sur leurs poursuivants menés par Christophe Arciero. Deux tours plus tard, Anne repasse une attaque et reprend le commandement. Danilo réplique toujours sous les yeux de Petit qui attend son heure. Il faut attendre le 10ème tour pour voir Danilo creuser l'écart et laisser Anne et Petit s'expliquer pour l'ordre du podium.  Petit prend l'avantage et le garde jusqu'à l'arrivée. Parmi toutes les Moto3, on peut noter la belle performance de Rénald Castillon Gioanni qui cumule la première place Cadet, avec la première place 125cc et la première place au Challenge de l'Aven ir. Guillaume Antigal et Clément Stoll complètent le podium 125.
Au classement provisoire, Jimmy Petit prend la tête du championnat avec un point d'avance sur jules Danilo et deux points d'avance sur Robin Anne soit un trio de tête contenu en 2 points. Castillon Gioanni est leader des 125cc et des Cadets.

Retour en piste pour les Superbike avec leur seconde manche de la journée. Julien Da Costa prend son envol en emmenant avec lui Anthony dos Santos, Sébastien Gimbert et Vincent Philippe. Au 3ème tour, Gimbert et Dietrich passent Dos Santos  qui se retrouve sous la menace de Philippe et Ginès. Le trio de tête creuse l'écart avec en meneur de bal Da Costa suivi de Dietrich et Gimbert. Derrière eux, entre Dos Santos, Philippe, Muscat et Ginès, c'est très bataillé. Dès la mi-course, Muscat et Philippe font tourner la bagarre en duel. Aucun ne veut lâcher à l'image du trio de tête où le premier pilote qui commettra une erreur se fera décrocher. Da Costa garde le cap et Dietrich suit le rythme. Gimbert semble plus en difficulté pour pouvoir prétendre à une nouvelle victoire. Jusque dans le dernier tour et la ligne d'arrivée le classement du top 5 est incertain. Da Costa l'emporte finalement a vec 4 dixièmes d'avance tandis que Dietrich signe le meilleur résultat de sa saison en devançant Gimbert de 23 centièmes. Derrière Philippe s'impose sur le fil avec 118 millièmes d'avance.
Au classement provisoire, Julien Da Costa conforte sa place de leader avec 195 pts face à Sébastien Gimbert (143 pts) et Guillaume Dietrich (117 pts).

La coupe de France European Bikes se met en place pour le départ de sa seconde finale. Nicolas Trolard fait un bon départ mais se fait prendre les commandes par Brice Nunnari avant la fin du premier tour. Comme ce matin, avec Pagani, le trio de tête va se détacher du peloton puisqu'au 4ème tour, Cyril Bouffier compte 5.4 secondes de retard. 3 tours plus tard, l'écart est doublé. Au 9ème tour, Nunnari cède sous les attaques de Trolard lui même copieusement attaqué par Pagani. Au tour suivant, Pagani trouve la faille et prend les commandes. Deux tours avant la fin, Nunnari est décroché mais Trolard réplique et reprend les rênes pour franchir l'arrivée victorieux. Jean Louis Ocana, avec sa 10ème place est le premier du challenge 848.
Au classement provisoire, Pagani conserve la tête mais n'a plus que 2 points d'avance sur Trolard. Nunnari est 3ème avec 3 8 points de retard tandis que Michel Amalric, avec sa 4ème place est le premier pilote non Ducati.


La journée se termine avec la course des Side-Car. Si Marzelle / Lavidalie effectuent le meilleur départ, c'est Barbier / Debroise qui bouclent en tête le premier tour. Au 2ème tour, Delannoy / Lavorel passe second et 1er au tour suivant. Le trio de tête va s'étirer et se stabiliser pour ne pas changer jusqu'à l'arrivée. En F2, la passe d'armes entre Estelle Leblond / Quintre et Guignard / Poux va durer pendant la moitié de la course et tourner à l'avantage de Guignard / Poux.
Au classement provisoire, Delannoy / Lavorel s'emparent de la tête avec 158 points devant Barbier / Debroise (142 pts) et Brunazzi / Rigondeau (101 pts). En F2, c'est une affaire de famille puisqu'Estelle Leblond et Quintre (185 pts) sont devant le papa François Leblond avec Roussel (97 pts) juste pour deux longueur face à Guignard / Poux et Leguen / Cacciolatto (95 pts).

Peu de répit pour les pilotes du FSBK puisqu'ils sont attendus à Magny Cours d'ici 15 jours le 30 juin et le 1er juillet.


Retrouvez toute l'actualité du Championnat de France FSBK sur www.fsbk.fr


Le Service Communication FFM



Cliquez pour agrandir l'image
FSBK de Ledenon : Leblanc, le guerrier du Supersport ! (FFM / PhotoPress)
FSBK de Ledenon : Leblanc, le guerrier du Supersport ! (FFM / PhotoPress)
  • Dans la même catégorie

  • L'expertise MICHELIN s'impose à Ledenon

  • Pole positions de concert pour MICHELIN

  • La Dark Dog Academy resserre les rangs à Lédenon

  • Louis Bulle debout !

  • Episode IV du FSBK à Ledenon

Plus de news »

Publicité