x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 20.07.12 | 23:10 • Mis à jour le 29.07.12 | 17:54 ESPRIT-RACING.COM | 20.07.12 | 23:10 • Mis à jour le 29.07.12 | 17:54


Je retrouve le circuit de Dijon-Prenois 7 ans après l’avoir laissé avec le super souvenir d’une victoire a une course de 4 heures remportée avec mon pote Pascal Ambrosini.


Mais les motos et les pneus ont bien changés depuis tout ce temps, mon pilotage aussi, et dans les premiers tours de roues je m’aperçois qu’a part savoir dans quel sens ça tourne, il va falloir tout réapprendre.
J’attaque la séance d’essais libres avec des pneus usés, les repères sont un peu longs à trouver mais un rythme correct s’installe petit à petit, les chronos descendent jusqu’à 1’28.078 ce qui me classe 6eme de la séance.

L’après-midi le temps se gâte, la piste est détrempée et il pleut fort, je décide de conserver les réglages de suspensions pour le sec, juste pour voir, si l’avant s’est bien comporté, l’arrière lui s’est révélé assez promeneur et j’ai du rester assez prudent, je finis la séance a la 9eme place mais avec une bonne piste de réglage pluie au cas où…


Ce vendredi une mauvaise nouvelle, notre mécano Tom est tombé en panne en venant nous rejoindre ça va pas être simple surtout avec les changements de roues qu’occasionnent la météo incertaine du week end.


Le samedi nous sommes rejoints par Yoan mon concessionnaire de Chambéry ainsi que sa femme Amandine, qui au départ venaient en spectateur se retrouvent recruté comme mécano et panneauteuse. Pour la première qualif le ciel est très chargé, je conserve mes vieux pneus, pas une bonne idée les chronos sont pas terribles en 1’27.564 ce qui me classe 8eme.
Pour la seconde qualif un rayon de soleil est sorti, je pars en pneus neufs, et j’améliore grandement mon chrono en 1’26.212, je gagne une ligne sur la grille et me classe 6eme de la qualif.

Samedi soir alors qu’il était juste venu pour la journée, Yoan nous propose de rester le dimanche pour nous aider, un immense soulagement.


Surtout que dimanche matin, il a plu juste avant le départ des Superbike, mais la pluie a cessé de suite, la piste est au trois quart sèche, je vais pour partir en slicks quand une énorme pluie se met à tomber, branlebas de combat dans les boxes, alors que j’ai déjà mon casque et mes gants Yoan et moi changeons les roues à vitesse grand V et changeons les réglages de l’amortisseur, dans le tour de formation, je jauge l’adhérence qui est très précaire, José Lattuada justement s’envole littéralement juste devant moi.
Dans le tour de chauffe qui n’a jamais si bien porté son nom mes pneus pluie atteignent leurs température de fonctionnement et me renvoi une super sensation de sécurité, ça va chier !!!!
Je baisse les yeux sur mon tableau de bord, l’ABS et l’antipatinage se sont mis en défaut, tant pis on va piloter à l’ancienne…

Le départ est donné je patine un peu de l’arrière, les chiens fous en 848 en profitent pour me passer, je pars au-delà de la 10eme place, dans le premier tour, c’est comme dans un rêve, je double tout le monde comme si j’étais le seul a faire la course, je sors de la ligne droite je suis … 3eme.
Pas pour longtemps je vois Fabrice Lock qui a loué mon ancienne KTM pour la course, je l’ai quasiment rattrapé en 2 virages quand il prend une énorme chute, je suis 2eme, je ne vois pas le premier à l’horizon, j’ai du mal a sentir si mon rythme est bon, surtout que mes adversaires qui ont commencé à prendre confiance et m’ont en référence se rapprochent. Je passe la moitié de la course 2eme quand je me fais passer une première fois en aspiration dans la ligne droite par Denis Paviot qui a gagné la course de Magny-Cours, suivi par Stéphane Pagani, le champion en titre, je les suis quelques tours et je m’aperçois qu’ ils sont tous les 2 plus lents que moi dans le sinueux, mais par contre me distancent considérablement dans la ligne droite.
De plus un retardataire avec une Panigale rouge qui ne sait pas ce qu’ est un drapeau bleu reste en plus sur la trajectoire et me fait perdre un peu de terrain, mais a la force du poignet je double Paviot et Pagani dans le même tour, Paviot me double de suite dans la ligne droite, j’attaque le dernier tour en troisième position, il faut que je double Paviot dans le dernier tour sinon adieu Podium tant lui et Pagani vont plus vite que moi en ligne droite, mais Paviot se méfie en ferme toutes les portes, ca ne loupe pas dans la ligne droite Pagani me double a l’aspiration, je finis 4eme a un centième de seconde du podium.

Pas le temps de se lamenter sur mon triste sort, la course de l’après-midi arrive déjà et va se dérouler cette fois sur le sec, je rate encore mon départ et me fait bouchonner par les 848 dans le premier tour, Solari et sa KTM sont devant aussi, il me faut 3 tours pour le rattraper, une fois n’est pas coutume c’est moi qui le double à l’aspiration dans la ligne droite, je suis alors 6eme, je vois les 3eme, 4eme et 5eme pas loin, ils ne m’ont pas distancé, dixième par dixième je remonte, drapeau a damiers !!!!
Ah mince la course est déjà fini il m’a manqué 3 tours, je termine 6eme mais a 3 secondes seulement du podium et en améliorant encore mon meilleur chrono en 1’25.87 !


Il va falloir essayer de garder cette spirale positive pour continuer à progresser dans les deux courses qui restent dans la saison et essayer de viser mieux la prochaine fois.


Je tiens à remercier mes partenaires : Azama Works et BMW Chambéry Warm Up Evolution
Merci à PLV Racing pour leur accueil. Et un grand merci à ma femme Laetitia toujours présente à mes côtés, Yoan et Amandine pour leur aide durant cette course.

Merci aussi à mon nouveau Moto Club : le Moto Club de Cannes. Sans oublier un énorme remerciement à Philippe Papy qui m’a gentiment prêté les roues de sa BM sans qui rien de tout ça n’aurait été possible.

RDV à Lédenon le 25 aout !!


Fred Viale #52
www.fredviale.com





  • FSBK Dijon - Les images (2/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • FSBK Dijon - Les images (3/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • FSBK Dijon - Les images (4/4) » Voir FSBK Dijon -...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Pour un centième de trop… (Esprit-Racing)
    Pour un centième de trop… (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Dijon n’a pas réussi à Gregory Di Carlo

    • Cédric Tangre ne concrétise pas en course !

    • Le doublé pour Rémi Sallès, Alexis Mathieu garde l'avantage au provisoire

    • Guillaume Dietrich : du Casse-Tête au Podium

    • Etienne Masson : un week-end dijonnais très décevant...

    Plus de news »

    Publicité