x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 17.08.12 | 11:00 • Mis à jour le 17.08.12 | 16:13 ESPRIT-RACING.COM | 17.08.12 | 11:00 • Mis à jour le 17.08.12 | 16:13


Et voilà c'est la dernière course de ma petite saison ... Le vigeant est un circuit que j'aime particulièrement et nous y voici ce jeudi 3 août.


J'y arrive avec ma moitié et deux de mes trois enfants car nous partons en Sardaigne tout de suite après la course, la voiture explose entre le matos de camping, les sacs de fringues et tout le matos piste ... De vrais manouches !
Nous y retrouvons Jiloo et son épouse, Gab et toute sa famille et ses deux adorables petites filles; et Damien et son papa que nous découvrons pour la première fois.


Vendredi pour trois séances de roulage
Ma première à 8H30 n'est pas facile, faut dire qu'à cette heure là j'ai jamais réussi à faire grand chose, mais la c'est pire la moto me donne un mauvais feeling, j'ai la sensation qu'elle tombe dans le trop tard pfffff je rentre un tour avant la fin de la séance.

Avec Lou on amène la moto au contrôle technique, tout va bien, j'obtiens les autocollants certifiants que le moto et le matériel pilote sont aux normes du règlement FFM.
Mais un truc cloche malgré tout, le moteur du R6 hoquette au ralenti, ça sent la bougie HS. Je me lance dans le remplacement des bougies, ce qui sera ma pose déjeuner car ma prochaine séance est à 13H00 et je n'ai pas de temps à perdre d'autant que c'est une première pour moi !

Heureusement, grâce aux sages conseils de Sir Picquot junior je m'en sortirai haut la main, je suis prêt et chaud bouillant pour la seconde séance.

C'est parti, je met quelques tours à me lancer, la température a sévèrement augmenté et je transpire déjà comme un boeuf, mais la moto fonctionne bien et le bonhomme s'en sort pas trop mal avec un 1'57" ce qui est un temps respectable en entraînement pour moi.
Alors que je descends de la moto, je sens une vive douleur dans le bas de mon dos et m' allonge immédiatement au sol, je connais bien ce genre de douleurs qui en général me cloue au lit pour un ou deux jours selon la dose d'anti-inflammatoire que je prends. Ma troisième séance est une cata malgré un anti-inflamatoire, je ne ferai pas mieux que 2'07"; bref c'est pas la fête mais bon on verra demain après une bonne nuit de sommeil et un décontractant musculaire et surtout beaucoup de rires avec les copains du box lors du dîner que nous passons ensemble au restaurant du circuit.
Jiloo offre le champagne pour marquer son nouveau record personnel sur ce circuit, ce qui aura un effet double avec le décontractant (je sais, je sais, c est pas raisonnable les médocs avec l'alcool, mais suis-je vraiment quelqu'un de raisonnable à la vu de ce que je suis venu faire ce week-end ! Haha haha)


Samedi matin : le jour J

Une fois encore, grâce au superbe 67 (l'année de naissance de ma moitié) que j'arbore sur ma machine je roulerai en qualif 1, c est à dire tôt le matin pfffff non pas encore à 8H30 ... et ben si !

La moto est prête, j' ai changé les gommes hier, le pilote est tout dur. L'ordonnance d'hier soir n'est pas un succès total mais au moins je marche.

Ding dong, j'ai l'impression d'être un boeuf qui va à l'abattoir, bref pas motivé du tout ! Allez mon Sto, faut y aller même si tu sais que t'es pas du matin ! rôde les pneus et chauffe-réchauffe toi autant que tu peux.

Une séance très difficile d'où j'en sors un petit 2'03" ..... C'est toujours pas la fête. Je sors, mets les chauffantes sur les pneus (merci à Fabrice pour le prêt :-)) et commence à attendre la seconde séance de qualif. Je croise Alain Saadoun #46, je lui explique ma séance et mes problème de dos et courbatures, direct il me propose un anti-douleur et se lance dans une séance  massage et craquage de vertèbres dorsales, bon faut dire que le garçon est un expert en kung-fu et l'ostéopathie ça le connait ! Il a réussi à me détendre, merci l'ami ;-)
Chiotte j ai encore oublié de passer au contrôle sonomètre, si j y vais pas de suite je serai out, mort de rire, Gab et Damien ont eux aussi zappé le truc; on y part ensemble et tout le monde le passe finger in the nose.


12h20 seconde séance
Je ne sens plus mon dos, ni mes courbatures de la veille. Alors gazz, mes tours s'enchaînent et mes temps descendent rapidement autour des 1'58, c'est tant mieux j'arrive un peu plus à piloter qu'hier et un petit peu de plaisir est de nouveau là.

Nous attendons le classement final pendant de longs moments, quand il tombe Jiloo est en P2, Gab assez loin derrière  et moi en P6 de la finale B
Bon la stratégie de course est assez simple, suivre la roue de Jiloo, car ce salopiot là, va encore nous faire le holshot et ensuite le pulvériser et finir premier hahaha ah ! Vu mon état physique et psychologique j'ai juste le droit d'y rêver ... l'attente est longue comme toujours, l'appel en pré grille est à 16H20; alors pendant ce temps on peut faire une petite sieste et boire, faire pipi et puis reboire et refaire pipi etc ...

Ding dong, c'est l'heure ! La meule est prête avec 10 litres d'essence autour, les gommards sont au chaud sous les couvertures et heureusement il fait moins chaud qu'hier alors rentrer dans la combarde est moins un calvaire que la veille !
On attend en pré grille, puis on s'élance pour le tour de formation, je viens me mettre sur la ligne 2 position 6 et cerise sur le gâteau ma moitié est là, elle tient le panneau 2 ! Le commissaire de course nous lance ligne par ligne pour le tour de chauffe, y a déjà un gugus en gex1000 orange fluo qu'est chaud patate et qui me double comme un sagouin, alors que dans ce tour on est pas censé se doubler, mais bon, laisse pisser me dis je ...

On revient en place, ce coup si c'est le bon. Je reste concentré, je vois Nathalie à droite, Lou à gauche qui mitraille de photos.  ... J'arrive plus à respirer dans le casque ... J'ouvre la visière ... Haaaa un peu d air mais putain faut que je la ferme s'il donne le départ maintenant, je la referme, pffff  chaud alors qu est ce qu'il fout le commisaire ... Je pose le pied droit puis le gauche puis le droit pfff HA ça y est il part avec son drapeau rouge; les feux sont rouges ... puis rouge ... puis encore rouge ... putain que c'est  long ...

VERT ! je pars fort et me colle à la roue de Jiloo, un métronome celui la, il nous fait le holeshot je m'accroche à lui je suis 2 mais ça attaque de tout côté. Je me fais doubler par le gex fluo et bataille avec une moto noire, je le reprends dans le pif paf rapide mais il ne lâche rien ... un 600 me prend au frein au bout de trois tour je suis derrière le 221 qui me gêne dans les virages. Mais il fait quoi celui là il arrête pas de se retourner avant chaque ligne droite et me dépose mais il n arrive pas à tourner, je fini par le passer et le lâcher.
Je chasse le groupe de pilotes devant moi et commence à accélèrer le rythme, allez appliques toi je passe fort, c'est bon !
Le kiff du pilotage arrive et je jubile ... je me rapproche et reconnaît Jiloo haha te voilà toi, j arrive ... on est déjà au tour 4 et il me faudra 4 tour pour pouvoir attaquer Jiloo dans le droite du fond mais il me reprend au tour suivant, nous engageons une passe d'arme digne des motos GP (enfin façon de parler hein ;-)) sur trois tour ! Ho putain je le rattaque dans le trop vite mais vraiment trop vite je passe sur la bande d'herbe synthétique, je redresse un peu la meule et je crois bien que si j avais eu une olive coincé entre les fesses j'aurai pu tirer un litre d'huile, Jiloo en profite pour me repasser ho putain ce que c'est bon ! Je ne lâche rien ...
Et puis au fond j'entends un gros moteur sur le coup je crois que c'est les pots de Jiloo mais non c'est hillbillyboyjoe le #57 qui me fait l'intérieur au sanglier, il est chaud, il m avait prévenu qu il finissait comme un TGV, j'arrive pas à les accrocher et les vois partir. Mes douleurs réapparaissent et me font faire de grosses erreurs. Mais p'tain Sto tu fais quoi là ? je passe sur le vibreur du gauche de la passerelle et manque de me mettre par terre, bordel reprends toi, on est à deux tours de la fin c'est pas le moment. Je reprends mes marques et m'applique jusqu'au damier. Pfff qu'elle course ... Dernier tour au ralenti à saluer les commissaires de piste et le public qui nous applaudit , que c est bon ...

Retour au box en nage, j'arrive à peine à marcher mais je suis comblé !

Je fini 6ieme et deuxième 600, je ne sais pas ou on va mettre la coupe tant la voiture est pleine. On passe au podium, c'est toujours un moment privilégié et mon fiston m'accompagne pour la remise de prix.
Samedi soir apéro pour fêter les 6 ans de mon fils avec tout les locataires du box ... CHAMPAGNEEEE ! Soirée arrosée pour fêter ça et demain départ pour les vacances.

Un grand merci à ma moitié et mes enfants pour me laisser vivre ça. À Al1, Kristel et tout le staff O3Z pour nous organiser de tel week-end, à Jiloo et son épouse pour leur positive attitude, à la gab famille pour leurs rires, Damien et son papa, Fab Mac gliss, maître Picquot et tout les pilotes que l'on croise et avec qui on papote et partage ce moment d'exception, à Esprit-Racing, fred pour son dérive chaîne, une pensée particulière pour Bertrand qui s'en est mis une sévère.


Christopher Sabri




Cliquez pour agrandir l'image
Cristopher Sabri prend son pied au Vigeant ! (D.R.)
Cristopher Sabri prend son pied au Vigeant ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité