x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 06.06.12 | 11:53 ESPRIT-RACING.COM | 06.06.12 | 11:53


Me voilà de nouveau sur le circuit de Dijon Prenois pour ma première course de l'année.


Nous arrivons le jeudi soir, installation dans notre box, montage du campement, quelques retrouvailles et hop au lit.


Vendredi : entrainement
Réveil aux aurores et déjà les premières séances d'entrainements arrivent, cinq pour moi qui me permettront de retrouver mes repères sur ce circuit sur lequel je n'ai roulé qu'une fois ; je reviens rapidement dans mes chronos de référence avec un joli 1'32"96 qui s'approche de mon meilleur chrono de l'année dernière en course.

Nous passons une soirée calme, très raisonnablement arrosée avec mes potes, Rhrrrr, Buzzuck, Jiloo, Gab et de nouveaux du box d'à coté (Damien, Celia, Gab et leur accompagnateur).


Samedi : la course
8h55, première qualif : Je pars en balles neuves et plaquettes neuves, c'est dire si je vais m'y mettre doucement ; après 2 tours de rodage, je me lance et réalise déjà un chrono en 1'35". Je décide de sortir afin d'économiser les pneus pour la deuxième séance qualif.

12h35, seconde qualif : Je m'élance bien décidé à améliorer mon temps du matin, j'ai un peu de mal à trouver un tour clair et il me faut près de 6 tours pour passer les pilotes qui me précèdent. J'ai finalement le champs libre et m'applique à accélérer le rythme et essayant de rattraper celui au loin devant moi. Le résultat s'en fait sentir rapidement et réalise un 1'33"827, yesss. Je sors et une fois de plus j'oublierai de faire après le drapeau à damier un ou deux tests de départ. Je passe par la case sonomètre qui m'annonce 95.5db loin des 101 autorisé en course.

Pose déjeuné et sieste, beaucoup d'eau car il fait très chaud. La course est prévue pour 16h50 et je ne sais encore dans quelle finale je serai. Vers 14h le verdict tombe, je suis en Finale B (celle des moins rapide) mais je suis en pole position, hihaaaaaa !!! ca sent le podium !

16H15 : on nous appelle pour nous placer en pré grille, Jiloo, Gab, et moi, endossons nous habits de "lumière" (tout râpé), casques, les moteurs démarrent et hop c'est parti....la pression monte, les regards complices se croisent. Jiloo n'est pas loin derrière moi et m'a promi de faire un départ canon, je devrais voir son arrière dès le premier tours, c'est sûr.

Il fait très chaud, ma tendre moitié est là, elle m'attend et sera mon humbrella girl. On attend, on boit un peu et la on entend " MOTEUUUUR"

C'est parti, on remonte le pit lane, on monte sur la piste, premier tour un peu soutenu, la piste est vide devant moi ; quelle sensation, les commissaires présentent le drapeau vert, j'arrive sur la grille de départ et vient me placer sur le premier trait au sol à coté de mon amie Khristel, qui tient le panneau indiquant la première ligne. Je me retourne et vois la horde des 39 autres pilotes qui, de même, se mettent en place. Le directeur de course est là, face à nous avec son drapeau rouge tenu en hauteur, après quelques minutes qui semblent interminables, il nous lance ligne par ligne pour le tour de chauffe, je tante de m'essayer au départ mais ce n'est pas merveilleux, j'enchaine les virages et entends la meute derrière moi, ho putain la pression monte ...

On y est, le directeur de course s'efface, les feux sont rouge puis vert! GAZZZZZ

Merde c'est quoi ce départ ??? ils sont déjà trois, puis quatre devant toi mais merde réveille toi ; comme promis je vois Jiloo et deux autres pilotes, illico je repasse dans le double droit le 22 qui force mais non je ne le laisse pas m'impressionner. Je pointe 4 au premier tour, je réattaque jiloo dans le double droit de Villeroy et essaie de suivre les deux premier mais déjà ils sont loin (mais comment deux pilotes qui ont été qualifié 2" moins vite que moi peuvent en un tour partir aussi fort ????) ; je pointe 3 pendant trois tours et en pleine ligne droite jiloo me réattaque grâce à son puissant 1000 cm3 qui ne laisse pas une chance à mon petit 600, haaaa mais tu va pas me la faire comme ça Jiloo, et je le reprends dans le même droit,  Arghhh la pression continu de monter.

Je donne tout, il faut que je fasse le trou, je suis persuadé que Jiloo est derrière moi et qu'il attends tranquillement ma faute ou le dernière tour pour me terrasser ; les tours s'enchaine je pointe toujours 3 et j'accuse un petit coup de pompe, je sens bien que je suis moins rapide et que je commence à avoir du mal à bouger sur la meule. Tout à coup une fusée verte (que je crois être un 1000 mais qui se révèlera être un 600, la vache elle marche bien sa meule) me double dans la ligne droite ... Mais d'ou sort il celui la ???
Arghhh non toi non plus tu vas pas me piquer ma place et je le reprends dans le droit de villeroy, heureusement il n'arrivera pas à doubler un concurrent que nous rattrapons ; en fait ils sont deux et chaud comme la braise je double les trois pilotes d'un coup (je l'imagine fulminer dans son casque) Gazzzz mon grand Gazzzz il faut le lâcher ; je m'applique à accélérer, je ne n'écoute plus mon corps et ma douleur à la cuisse droite, mes temps baissent j'en suis sur, mais non !
Qu'est ce qu'il fait il me retaxe au même endroit ; une fois encore je lui fait l'exter au bout de la ligne droite et double rapidement deux autres pilotes dans le gauche qui suit. J'mets du gazzz, je me sens en ligne de mire, j'entame la remonté avant la ligne droite il reste un tour et paf le même....et devinez quoi ?
Je ne lâche rien, comme lui je le reprends dans le droit mais ce coup-ci il a le champs libre et ré accélère le rascal, je fais de même on est au coude à coude le genoux parterre à une vitesse pas possible, on sort du droit ensemble et je plonge dans le gauche, gaz en grand, je passe sur le vibreur et le double ; allez sto, allez sto faut pas mollir il est là, il te veux.

Mets du gazzzz, dépouille toi ! Mets tout c'est la fin, la ligne droite arrive, je n'ose pas me retourner de peur de le voir, là, derrière moi, le drapeau à damier est là, au bout de la ligne droite gazzz sto écrase toi sur le réservoir, ouvre ! ouvre les gazzzz, foonnnnce ... Je passe le drapeau seul il n'est pas là YESSSSS je suis 3 et je boucle ce dernier tour en 1'31"436, il arrive à ma hauteur , on se donne la main et nous nous félicitons mutuellement, quel combat, quelle bagarre !!! il a été très fort mais je n'ai rien lâché.

Tour d'honneur, la pression retombe, je salut le public qui nous applaudit, les commissaires sans qui rien de tout cela ne serai possible ; je les applaudis également. Je sors de la piste, un directeur de course m'indique la direction du parc fermé pour contrôle sonomètre et vérification de la moto.
C'est donc 3eme que je finis cette course et 2eme 600. Le pilote de la fusée verte fini 4 mais 3eme 600 pour sa première course, respect.

On pli tout le bazar, direction la remise des prix, deux coupes pour moi, Jiloo fini 3eme 1000 et Gab 2eme 600 twin light ; bref tout le monde a le sourire.

Bises à tous les potes, on se promet tous de se voir sur la prochaine et c'est parti pour le retour.

Merci à ma douce, ma fille et mon petit porteur de coupe. Jiloo, Gab et sa famille pour leur compagnie et leur bonne humeur. Rhrrrr, Boulou, Damien, Célia et compères pour leurs coups de mains précieux. A Al1, Kristel et toute l'équipe d'O3Z, sans qui, rien de ces courses n'existerait, J-michel, Buzzuck, et tous les autres avec qui il est toujours bon de plaisanter. www.esprit-racing.com



Cliquez pour agrandir l'image
Christopher Sabri fait podium à Dijon-Prenois ! (D.R.)
Christopher Sabri fait podium à Dijon-Prenois ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Nicolas Majastre en 1000cc pour un week-end de course by O3Z à Alcarras, Espagne

  • Deux courses Hypersport O3Z et bilan de la Saison 2011

  • Pau, Le Vigeant ... Les courses de l’été... Contraste à tous les niveaux !

  • Dijon = Progression, Dijon = Bras en coton !

  • Trophée Emma's Challenge Carole #67

Plus de news »

Publicité