x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 18.05.11 | 18:28 ESPRIT-RACING.COM | 18.05.11 | 18:28


Yann Clairay a poursuivi en Allemagne sa campagne mondiale entamée au Portugal la semaine précédente. Sur le magnifique tracé du Sachsenring, situé comme son nom l’indique dans l’Etat libre de Saxe, l’équipage de la Ford GT Belgian Racing n°10 a décroché le point de la 10ème place. Yann s’est également illustré en signant des chronos de premier plan et encourageants pour la suite…


Yann dispute sa huitième saison internationale et connaît donc une bonne partie des circuits européens, mais il n’avait encore jamais exercé ses talents sur le Sachsenring. En visitant le site Internet officiel du circuit, on croise l’histoire avec un grand « H », car nous sommes ici dans l’ex-RDA. Alors que les grandes épreuves de moto attiraient la grande foule (jusqu’à 480.000 spectateurs en 1950 !), le gouvernement décida en 1973 de n’accueillir que des concurrents issus des pays de l’Est. Il a donc fallu attendre une vingtaine d’années pour que le Sachsenring retrouve son rang.

A la manière de Spa-Francorchamps, de Brno, du Nürburgring ou de Charade, il s’agissait au départ d’un circuit naturel de 8.7 kilomètres, contre 3.671 pour l’actuel tracé. Celui-ci n’en a pas moins conservé un certain cachet, avec des reliefs vertigineux. En résumé, le lieu se prêtait idéalement à l’organisation d’une manche d’une série aussi relevée et spectaculaire que le championnat du Monde FIA GT1. Les 45.000 spectateurs ne s’y sont pas trompés.

A Portimao, Yann avait intégré le team Marc VDS pour remplacer Frédéric Makowiecki qui disputait le même week-end les 1000 km de Spa. Dans la foulée, il a répondu à l’appel de l’écurie-soeur Belgian Racing pour constituer avec Antoine Leclerc le seul équipage franco-français du championnat du Monde. Le
bilan est plutôt positif : Yann est le premier pilote à avoir qualifié le team en Q2, avec le 11ème temps, et partage avec Antoine l’honneur d’avoir offert à Belgian Racing son premier Top 10 dans une course de championnat. Entre ces deux performances, Yann s’est également permis de réaliser le 4ème temps de la course de qualification et le 3ème temps du warm-up !

Ce petit point marqué en Allemagne, il a tout de même fallu aller le chercher, après une course de qualification calamiteuse : 8ème à mi-distance, la Ford GT n°10 perd trois places au « pitstop ». En pleine attaque derrière une Lamborghini, Yann en laisse deux autres dans un tête à queue. Pour couronner le tout, l’implication d’Antoine dans la collision du départ vaut cinq places de pénalité au duo tricolore. Malgré une 17ème place sur la grille, la course de championnat sera heureusement plus favorable. « J’ai pris un bon départ et j’ai fait les bons choix pour éviter les accrochages. Mais notre manque de vitesse
de pointe nous pénalise pour dépasser. C’est une situation assez frustrante quand on sait que la voiture est performante. » Antoine termine en effet 10ème à moins de 7 secondes de la Nissan classée 4ème…

Cette quatrième manche du championnat du Monde FIA GT1 a été remportée par une Aston Martin de l’équipe HEXIS AMR, que Yann retrouvera le week-end prochain (21/22 mai) à Navarra pour la deuxième manche de la Blancpain Endurance Series. Lors de l’ouverture de ce championnat à Monza, ’équipage Clairay/Mena/Rodrigues avait longtemps occupé la tête de la course avant d’abandonner. Quant au circuit espagnol, il rappelle à Yann le délicieux souvenir de son premier podium mondial en FIA GT1…

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
Un point durement gagné pour Yann Clairay ! (Eric Fabre)
Un point durement gagné pour Yann Clairay ! (Eric Fabre)
  • Dans la même catégorie

  • Une très belle remontée pour Nelson Panciatici

  • Le Mans story 2011

  • Jean-Eric Vergne, veni vidi vici

  • HEXIS AMR: La victoire de celle qu’on attendait… moins !

  • Le Milano Racing et l’Abarth 500 R3T au Tour de Corse !

Plus de news »

Publicité