x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 14.07.11 | 20:33 ESPRIT-RACING.COM | 14.07.11 | 20:33


Ma participation à une manche de la Coupe d’Europe 600 Superstock, dans le cadre du Championnat du Monde Superbike à BRNO en République Tchèque, était pour moi le point culminant de ma première partie de saison. Je l’attendais depuis presque 5 longs mois.


Le but n’était pas seulement de se confronter aux meilleurs jeunes pilotes du continent puisque des Américains et des Australiens couraient aussi dans cette série.
Je devais participer à cette épreuve avec ma propre logistique et équipe technique. Au dernier moment, du fait du désistement sur problèmes de santé du pilote anglais Max WADSWORTH, j’ai été invité à le remplacer au sein du Team ASPI.
André LUSSIANA m’avait déjà accueilli l’année dernière lorsque j’avais débuté dans ce championnat. J’ai conservé tout de même tout de même mon staff technique composé pour l’occasion de mon père et Fred PROTAT.

Le format des week-ends en Coupe d’Europe est différent de celui du Championnat de France puisque il n’y a seulement qu’une séance d’essais libres, 2 séances d’essais qualificatifs et la course qui se déroule le samedi soir.

Vendredi, le soleil est de la partie mais la température ne dépassera pas les 25°. Lors de la première séance, je redécouvre le circuit avec difficulté. La moto n’est pas très bien réglée pour mes pneus dont les dimensions sont différentes de ceux que j’utilise en France.

Nous ajustons donc la géométrie de la moto pour l’après midi. Lors de la première séance qualificative, je gère extrêmement mal mon temps de roulage et ne profite pas des opportunités de prendre le rythme des pilotes plus rapides. Je me classe 17ème  sur les 25 engagés.

Dès 10h00, samedi matin, la chaleur flirte avec les 30° et la journée va être caniculaire. Je pars avec des pneus très usés lors de la deuxième séance qualificative pour redécouvrir le circuit. Je rentre aux stands et passe le bon train de pneus pour évoluer dans la hiérarchie du classement. Lors mon premier tour chrono, je me force afin de me fondre dans le rythme imposé. Mais malheureusement, je chute à l’accélération lors d’un grand virage à droite en descente.

Je ne peux pas me relever. Ma jambe gauche est bloquée. Les commissaires de piste arrivent tout de suite pour m’emmener en brancard jusqu’à l’ambulance. La douleur arrive peu à peu durant mon transfert vers le centre médical du circuit. L’orthopédiste et le kiné décèlent rapidement une entorse à la cheville gauche et craignent que mon tibia ne soit touché. Ils me font une radio et m’annoncent que l’os n’est pas cassé mais bien contusionné.

Je passe l’après midi à la clinique mobile pour soigner ma jambe et à 16h00, je reçois le feu vert du centre médical qui m’autorise à participer à la course. Il va falloir lutter contre la douleur. Sans avoir pu améliorer mon tour d’hier, je pars en fond de grille (22ème).

Je suis tendu car je ne sais pas comment la douleur va influer sur mes capacités. Je réalise un départ moyen mais je réussis un bon premier tour et prend la 19ème place. Je remonte ensuite petit à petit jusqu’à la 16ème place à la mi-course. Dans les 3 derniers tours, je me retrouve en bataille pour le petit point de la 15ème position. Je double mon adversaire direct et m’envole vers cette récompense bien maigre en rapport de mes ambitions de début du week-end mais honorable au vu de mon état physique.

J’oublierai définitivement mes désillusions le lendemain lors de ma première expérience télévisée en direct. Rémy TISSIER m’a invité à venir commenter pour Eurosport 2 la course de la Coupe du Monde Superstock 1000. Ce fut à la fois passionnant et instructif. J’ai été heureux de commenter cette course gagnée avec panache par Sylvain BARRIER : c’était la cerise sur le gâteau.

Je remercie le team ASPI de m’avoir accueilli encore une fois. Dédé et Pati sont des gens charmants qui font régner la bonne humeur tout en travaillant sérieusement. Partager ce week-end avec eux fut un grand plaisir. Merci à mon père et Fred PROTAT qui m’ont coaché tout au long de ces 4 jours et m’ont reconstruit une belle moto pour prendre le départ de la course. Merci à mon double savoisien qui veille sur moi avec attention, bienveillance et tendresse. Merci à tous mes sponsors sans qui il m’aurait été impossible de faire cette course. Merci à tous.


RV samedi 16 et dimanche 17 juillet 2011 pour la manche FSBK de MAGNY COURS.


Richar de Tournay



Cliquez pour agrandir l'image
Richard de Tournay : expérience douloureuse ... (D.R.)
Richard de Tournay : expérience douloureuse ... (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Team Garnier Alpha Racing, Reiterberger 4e à une seconde du vainqueur

  • Reiterberger brillant troisième sur l'Automotodrom de Brno

  • MotorLand Aragon, belle septième place de Markus Reiterberger

  • Clément Chevrier Wild-Card en championnat d'Europe 600 STK à Aragon

  • Markus Reiterberger dans le top 10 au essais à MotorLand Aragon

Plus de news »

Publicité