x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 20.07.11 | 21:24 • Mis à jour le 23.07.11 | 15:05 ESPRIT-RACING.COM | 20.07.11 | 21:24 • Mis à jour le 23.07.11 | 15:05


Après mon douloureux week-end de Brno, nous sommes repartis presque immédiatement à Magny Cours, afin de disputer la 5ème manche du Championnat de France. C’est en général sur cette course en terre bourguignonne, que mes proches et mes partenaires viennent m’encourager. Je mets donc toujours un point d’honneur à bien y figurer.


J’adore le circuit de Magny Cours. C’est l’un des plus rapides du championnat et il présente les caractéristiques typiques d’un circuit français puisque la vitesse de passage ne semble pas être déterminante au chrono. Ses changements d’angle demandent une grande tonicité pour manoeœuvrer rapidement la moto à grande vitesse. Hélas, pour moi, une semaine seulement après avoir contracté mes deux entorses à la cheville gauche, ce n’était sûrement pas le circuit le plus adapté à mon état physique.

Lors de la première séance d’essais du vendredi, compte tenu de mes difficultés avec la cheville et le genou endommagés, je réalise peu de tours. Nous nous concentrons à régler l’écartement des guidons, la hauteur des repose pieds et du sélecteur de vitesse afin que je ne subisse pas trop la douleur.

Je me place aux avant postes tout le reste des autres séances. Je n’arrive pas à exprimer pleinement mon potentiel sur le tracé nivernais puisque je manque de force pour balancer la moto dans les changements d’angle. Je sur-pilote ailleurs pour compenser la perte de temps mais cela ne suffit pas. Dans le même temps, nous travaillons d’arrache pied pour rendre la moto plus stable en entrée de virage et à l’accélération.

Même aux qualifications, où je suis habituellement le meilleur, je ne m’empare seulement que de la 3ème place sur la grille départ.

Météo France annonce pour ce dimanche de course, une journée entrecoupée d’averses et d’éclaircies. Le vent souffle en rafales amenant des odeurs d’humidité. Il a plu sur le circuit à l’orée du jour.

Le Warm up se déroule donc sur une piste humide. Je suis extrêmement prudent :  pas question de casser la moto juste avant la course.

La séance de dédicaces est l’occasion de voir mes amis, voisins, sponsors locaux venus m’encourager et vibrer avec moi, aux émotions fortes. C’est toujours un moment très agréable.

Puis, c’est l’heure. La piste a séché et je suis  motivé à montrer que même blessé, je peux être au rendez-vous.

Je réalise un très mauvais départ et me positionne à la 7ème place après quelques virages. Je réussis cependant à prendre le dessus très vite sur mes adversaires directs et passe 4ème à la fin du premier tour. Je double Clive RAMBURE, mais trop fougueux, je n’évite pas un tout droit à la chicane d’Imola. Heureusement, les dégagements sont en bitume et je repars de nouveau 4ème dans la roue de Clive que je repasse le tour suivant.

Malheureusement, un écart de plusieurs secondes s’est creusé avec mes prédécesseurs Greg DI CARLO et Maxime CUDEVILLE. La course va être dure. Je donne tout pour remonter sur eux et puise dans mes réserves physiques si bien qu’au 6ème tour, alors que je réalise la jonction, je suis à bout de souffle et ma cheville gauche me lance dans chaque enchaînement.

S’ensuit alors entre nous trois,  une bataille acharnée pour la victoire où je me montre extrêmement agressif. Dans le dernier tour, je fais l’erreur d’ouvrir la porte à Adelaïde (le virage….) pensant que je repasserai facilement plus tard. Greg me double. Je tente une dernière attaque dans l’ultime virage du Lycée mais m’élargis trop à l’accélération et me fais repasser par mon adversaire. Nous passons la ligne d’arrivée roue dans roue.

La déception n’a d’égale que ma douleur physique après l’arrivée. Il faut m’aider à descendre de la moto.

Je réalise une très mauvaise opération au championnat puisque Gregory DI CARLO accentue son avance de 24 points à deux courses de la clôture du championnat.

Malgré cela, cette deuxième place reste belle compte tenu de mon état. J’ai en effet effectué une très belle remontée qui m’a permis de me battre à l’avant poste pour le restant de la course.

Merci à mes fidèles piliers : mon père, Antonin, Guy DELRIEUX. J’ai été particulièrement heureux que ma sœur Catherine, Jean-Jacques, Jacques MASSON et ses enfants viennent m’encourager.

La visite des  sponsors, sur les courses est toujours un moment important et je remercie Stéfano RADO et mes osthéos magiques : Nadia et Stéphane LINGOT d’avoir fait le déplacement.

Les membres de PIT LANE BIZ sont venus en force : Marc, Emmanuel, Mickey et bien sûr Joseph BON, mon mécano de l’année dernière.

La structure TECMAS est toujours un havre de tranquillité où il fait bon travailler. A tous les TECMAS BOYS: merci. Et bise à RORO notre cuisinière/mascotte.

 

 

 

 S’ouvre aujourd’hui devant moi la trêve estivale. Je vais pouvoir me ressourcer en paix puisque je passe en seconde année de licence d’éco et gestion des entreprise. Je vais me soigner afin d’être opérationnel et défendre mes chances plus que jamais. RV au LEDENON les 2, 3 et 4 Septembre prochains. Bonnes vacances à tous.


Richard de Tournay #6



Cliquez pour agrandir l'image
Richard de TOURNAY au FSBK Magny-Cours, un podium dans la douleur ! (PhotoPress)
Richard de TOURNAY au FSBK Magny-Cours, un podium dans la douleur ! (PhotoPress)
  • Dans la même catégorie

  • Le Planet Motor Racing au retour de Magny Cours est un team HEU-REUX !

  • Week end mitigé pour le Team ProBoost les 16 et 17 Juillet à Magny Cours

  • Etienne Masson à Magny Cours : une sixième place en forme de victoire !

  • FSBK Magny-Cours, week-end compliqué et moral en baisse pour Xavier Demarey.

  • Une 10ème place pour Ornella Ongaro lors du FSBK à Magny Cours

Plus de news »

Publicité