x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 25.07.11 | 08:46 ESPRIT-RACING.COM | 25.07.11 | 08:46


C’est le dernier rendez vous pour les Coupes de France Promosport avant la trêve estivale qui va durer un mois. L’ASM 24H en collaboration avec l’ASM ACO et l’ASM ACO IDF avait prévu du spectacle sur la piste et en dehors avec plusieurs animations dont un super concert le samedi soir. Côté météo, les éclaircies sont annoncées pour le samedi avec un dimanche presque ensoleillé.


Les Essais Chronométrés
Les 125cc / Pré GP ouvrent le bal des essais. Le ciel est plutôt gris, les températures fraiches (18°C) et la rosée du matin, n’a pas encore disparu de l’ensemble du circuit. Avec 8 pilotes engagés, les Pré GP dominent la séance et occupent les 3 premières places de la grille. Le plus rapide est Robin Anne qui devance le leader du classement provisoire Hugo Casadesus. Local de l’étape, Julian Loison est un peu décroché en 3ème position. Pour compléter la première ligne, Charly Halope signe la meilleure performance des Promo 125 devant Alexandre Golly qui, malgré une petite chute, reste devant Ken Suire, le leader de la catégorie. Karl Croix (Pré GP) et Jeff Chapelle (125 Promo) complètent la seconde ligne.

En 500 Promo Cup, Si Aurélien Chevallier occupe le haut de la feuille de classement pendant les ¾ de la séance, c’est bien Thibaut Doutre qui prend la pole position avec un temps en 1:57.109, soit 18 centièmes de mieux que Chevallier. Derrière, le leader du classement provisoire, Frédéric Besson n’est qu’à 884 millièmes, juste devant Julien Gillet, un local sociétaire de l’ASM ACO.

La catégorie 600 Promo est très serrée à l’image de la première série où Julien Pilot (Yamaha) devance Lomig Carnette (Yamaha), Thibaut Bertin (Yamaha) et Erwan Quellet (Kawasaki). Les 4 hommes se tiennent en 252 millièmes. Les 7 premiers sont en une demie seconde.
En deuxième série, Kevin Longearet (Yamaha) et Maxime Bourdon (Kawasaki) se détachent du reste en roulant en 1:44. Les deux hommes sont séparés de 184 millièmes. Didier Vincent (Kawasaki) est 3ème à 7 dixièmes tandis que Patrick Mageot (Yamaha) complète le top 4 à 1,2 seconde.
Au cumul des séries, Longearet a le meilleur temps devant Bourdon, Pilot et Carnette. Le top 6 se tient en moins de 6 dixièmes.

La première série des 1000 Promo voit Claude Lucas, actuel leader du classement provisoire, mettre un coup de massue à ses concurrents lors de son premier passage : il signe un temps en 1:42.769. Ils ne sont que  3 à réussir à rouler en 1:43 : Jérôme Danton, Nicolas Guichette-Debord et Fernand Dos Santos. Pour Kawasaki, c’est le carton plein puisque les 7 premiers représentent la marque. Noel Roussange et sa Honda est le premier non Kawasaki de la séance.
En seconde séance, un autre pilote atteint un temps en 1:42 et c’est avec une BMW puisqu’il s’agit de Charles Geers (1:42.588). Derrière, ils sont de nouveau 3 à rouler en 1:43 : Nicolas Salchaud (Kawasaki), Cyril De Laville (Kawasaki) et Julien Diguet (Suzuki).
Au cumul des séries, Geers signe le meilleur temps devant Lucas, Salchaud et Danton.

La matinée se termine avec les Promo Découverte. Avec 21 représentants, l’ASM ACO est bien présente dans cette catégorie ouverte uniquement aux débutants. En première série, Sébastien Loyez (Yamaha) signe le meilleur temps devant Fabien Assemat (Kawasaki) et Romuald Truffier (BMW). Yvann Brossard (Suzuki) signe le 4ème temps et est le premier local.
En seconde série, Stéphane Ortu (Aprilia) occupe pendant un bon moment le haut de la feuille de classement, mais il doit céder sa place à Jannis Van Der Slikke (Triumph) qui se montre plus rapide. Jorge Santos (BMW) et Stéphane Rameil (Yamaha) complète le top 4.
Au cumul des groupes, les 41 plus rapide partent en finale A avec Loyez, Assemat, Van Der Slikke et Truffier en première ligne et les autres en finale B avec Michael Robinson (Suzuki) Maxime Bertrand (Honda), Guillaume Fouassier (Suzuki) et Willy Lefèvre (Suzuki) pour la première ligne.


Les Demi-finales
Après la pause déjeuner, les Promo 1000 entrent en piste pour disputer leurs demi-finales. La première série connaît un départ en deux temps après la chute de 4 pilotes dans le premier virage juste après le premier départ. Au second départ, Nicolas Salchaud réitère une excellente entrée en matière tandis que Cyril De Laville chute dans le premier tour. Charles Geers est bien parti aussi et il ne tarde pas à doubler Salchaud. Le pilote du Nord imprime un rythme très élevé qui décroche Salchaud. Ce dernier, tout d’abord poursuivi par Nicolas Guichette-Debord doit faire face à la remontée spectaculaire de Florent Manniez. Alors qu’il se rapproche à quelques dixièmes de Salchaud, Manniez commet une petite erreur qui lui enlève toute chance de gagner une place. Geers l’emporte facilement avec plus de 6,7 secondes d’avance en signant son meilleur tour en course en 1:43.108. Salchaud et Manniez sont les deux autres pilotes à marquer des points dans cette demi-finale.
En seconde série, alors que le soleil offre une belle éclaircie, Claude Lucas fait un magnifique départ qui relègue ses poursuivants à plus d’une seconde et demie dès le premier tour. Jérôme Danton et Xavier Deletrez tente de s’accrocher et y parviennent tout à fait. Lucas ne semble pas forcer et gère son avance. A mi-course, les 3 premiers ont lâché un peu le reste de la meute menée par Fernand Dos Santos. Le pilote Francilien semble décidé à remonter sur le trio de tête et en profite pour signer le meilleur tour en course dans son 7ème tour en 1:42.825. Malheureusement pour lui, au tour suivant, il chute et perd tout espoir de partir en première ligne pour la finale de demain. Intouchable, Lucas remporte la course. Derrière, Deletrez passe, Danton, repasse, l’explication est de toute beauté. Danton a le mot de la fin avec 31 centièmes d’avance.
Pour la finale, Geers partira une nouvelle fois en pole (la seconde de la saison) devant Lucas, Danton et Salchaud.

Le départ des Promo 600 est donné avec le retour des nuages. Kevin Longearet prend le meilleur départ devant Thibaut Bertin et Julien Pilot. Pilot prend la seconde place dans le premier tour et se colle derrière Longearet. Après quelques tours, une attaque du Charentais porte ses fruits et lui permet de prendre les commandes. L’échange entre les deux pilotes se poursuit et les passes d’armes sont très impressionnantes. Derrière, eux, un groupe de 3 pilotes s’est détaché mais ne parvient pas à suivre leur rythme. Jusqu’à l’arrivée, Thibaut Bertin, Marius Tabaries et Patrick Mageot vont se battre pour le point de la 3ème place. Devant Pilot s’impose pour 2 dixièmes tandis que Bertin double Tabaries dans les derniers virages pour le devancer de 125 millièmes.
En seconde série, Erwan Quellet prend le meilleur départ avec dans son dos Hugo Clere. En début de course, ils parviennent à creuser un petit écart sur un groupe commandé par Samuel Camier. Au 3ème tour, Maxime Bourdon en prend les commandes et se lance à la poursuite du duo de tête qui ne lâche rien et cherche à tout prix a rester devant l’autre. A ce petit jeu, ils perdent un peu de temps et permettent à bourdon de les recoller. Quellet contient bien Clere qui se retrouve sous la menace de Bourdon. A 3 tours de l’arrivée, Bourdon parvient à passer 2ème mais la réplique ne se fait pas attendre et Clere repasse. A l’arrivée, les 3 hommes sont dans la même demie seconde à l’avantage de Quellet et de Clere.
Pour la finale de demain, Pilot partira en pole devant Quellet, Longearet et Clere.

Après le spectacle sur la piste, le spectacle dans le paddock prend le relais. En partenariat avec France Bleue Maine, les spectateurs, les accompagnateurs, et les pilotes ont pu participer à un quizz où de nombreux lots offerts par les partenaires des Coupes de France Promosport avec notamment les deux gros lots constitués par un train de pneus Dunlop ont été gagnés. La musique a pris le relais avec les « Jeunes Talents du Maine » et le groupe « SWINDLE » qui a délivré une musique joyeuse et très énergique. Un second groupe s’est produit ensuite sur la scène montée pour l’occasion dans le paddock : EKHO. L’ambiance rock voir pop par moment a ravi tout le monde qui a salué l’initiative de ce concert.


Dimanche matin, le soleil accueille les Promo Découverte groupe A pour leur première finale. Sébastien Loyez imprime d’entrée de jeu un rythme soutenu que Fabien Assemat n’arrive pas à suivre. Derrière eux, Stéphane Ortu, Romuald Truffier et Anthony Monteil tentent de se placer pour le podium. Loyez creuse un peu l’écart sur son poursuivant avec 3,4 secondes au 5ème tour. Assemat maintient sa cadence et commence à revenir sur le leader. A 3 tours de l’arrivée, l’écart s’est réduit à 8 dixièmes. Jannis Van Der Slikke, après un mauvais départ et après avoir pointé en 7ème position jusqu’au 8ème tour, fait une belle remontée pour finir au pied du podium. Le coup de théâtre intervient dans l’avant dernier tour avec la chute de Loyez au moment où il dépasse un attardé. Fabien Assemat hérite ainsi de la victoire devant Stéphane Ortu. Romuald Truffier monte sur la 3ème marche du podium.

Les 125cc / Pré GP prennent la piste pour leur première finale. Grosse frayeur pour Julian Loison qui calle au moment où les feux passent au vert. Heureusement, tout le monde l’évite et il peut repartir, mais, bon dernier. Devant, Hugo Casadesus fait un excellent départ avec dans sa roue, Robin Anne. Ce dernier le passe quelques virages plus tard. L’avantage technique entre les Pré GP et les Promo 125cc est accentué par la configuration du circuit Bugatti. A mi-course, le duo de tête compte plus de 30 secondes d’avance sur le groupe de 125 Promo composé d’Alexandre Golly, Charly Halope, et Ken Suire. Ils sont rejoints par Julian Loison qui les double dans le 6ème tour et emmène avec lui Karl Croix (Pré GP). La bagarre pour les podiums de chaque catégorie est magnifique. Les changements de leader sont nombreux, plusieurs par tour et tout se joue dans le dernier virage : Casadesus s’impose pour 2 dixièmes face à Anne ; Loison complète le podium. En 125 promo, Ken Suire l’emporte devant Alexandre Golly et Charly Halope.

En Promo Découverte groupe B, Guillaume Fouassier prend le meilleur départ avec dans sa roue Willy Lefèvre. Ils creusent un écart conséquent de 5 secondes dès le second tour. Au tour suivant, Lefèvre en profite pour prendre les rênes et s’échapper inexorablement vers la ligne d’arrivée. Si Fouassier assure sa place sur le podium en enchainant des tours réguliers, la 3ème marche est très disputée entre Michael Robinson et Camille Duchesne. Avec 181 millième d’avance, Robinson accède au podium et offre à Suzuki un triplé et à l’ASM ACO un doublé avec la 1ère et la 3ème place. A l’arrivée, les visages sont joyeux et pour chacun, la course a été un grand plaisir.

Dernière finale de la matinée avec les Promo 500 Cup. Aurélien Chevallier effectue le meilleur départ mais Frédéric Besson attaque et prend les commandes sous les yeux de Thibaud Doutre. Le trio de tête est suivi un temps par Julien Gilet, Patrice Di Gregorio et Vincent Zaragoza. Au 4ème tour, le peloton se scinde en deux groupes de 3. A mi-course, Doutre passe en tête et entame une seconde moitié de course ponctuée de nombreux dépassements où tantôt il est attaqué, se fait dépassé, tantôt il attaque et repasse. Gillet, un des pilotes locaux de la catégorie, se détache et occupe la 4ème position. A l’entame du dernier tour, Chevallier est devant Doutre et Besson. Dans les derniers virages, avec le jeu du dépassement des attardés, les positions ne changent pas donne sa 4ème victoire de la saison à Chevallier.

Après la pause déjeuner, les 125 Promo / Pré GP reprennent la piste pour leur seconde finale. Comme lors de la première finale, les Pré GP prennent un avantage dès les premiers virages. Hugo Casadesus prend le meilleur départ mais Robin Anne lui prend  sa place avant la fin du 1er tour. Contrairement à ce matin, Casadesus ne parvient pas à rester au contact de son adversaire. Derrière eux, 3 pilotes Pré GP (Loison, Croix et Langlois) tentent de suivre le rythme, en vain. En 125 Promo, Ken Suire mène la danse au début. Alexandre Golly, porte la bonne attaque dans le second tour et gagne 2 places en doublant Charly Halope et Ken Suire. Anne fait cavalier seul. Casadesus et Loison sont esseulés, l’un en 2ème position et l’autre en 3ème position. Dans leur bagarre, Golly et Suire ont doublé Langlois qui devance Halope, un peu décroché. La pression est forte, Golly tente tout dans le dernier tour mais il échoue pour 227 millièmes et doit se contenter de la 2ème marche du podium. Ken Suire empoche ainsi sa 6ème victoire de la saison et conforte sa place de leader du classement provisoire avec 226 points. Golly est le mieux placé pour pouvoir l’empêcher de prendre le titre avec ses 202 points. En 3ème position, Alexandre Rodrigues a 122 points.
En Pré GP, le titre est quasiment joué pour Hugo Casadesus qui possède 137 points d’avance sur Julian Loison et 140 sur Jules Fourgeaud.

En 600 Promo, le départ est quelque peu mouvementé. Erwan Quellet passe en tête à la chicane Dunlop devant Hugo Clere et Julien Pilot. Dans le fond du peloton, 4 pilotes partent à la faute et chutent. Au tour suivant, une chute collective avec 7 pilotes à terre oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge. Seuls 3 pilotes dont Kevin Longearet et Hugo Clere ne pourront pas repartir par leurs propres moyens et ainsi prendre part au second départ.
Julien Pilot réussit mieux son second départ avec dans sa roue Thibaut Bertin et Erwan Quellet. Pilot prend le large tandis que Quellet prend les commandes du groupe de chasse composé de Bertin et Bourdon. Le Charentais ne laisse aucune chance à ses adversaires de pouvoir revenir et imprime un rythme une demie seconde plus vite que tout le monde. Quellet et Bertin s’en donnent à cœur joie dans les dépassements sous le regard de Bourdon qui reste spectateur. Intouchable, Pilot remporte sa 4ème victoire de la saison. Quellet résiste bien à Bertin qui ne trouve pas la faille et échoue pour 22 centièmes. A noter la belle remontée de Carnette Lomig qui, après une qualification via la consolante partait de la 37ème position. Il franchit la ligne d’arrivée en 11ème position.
Au classement provisoire, Pilot prend une petite avance avec 148 points devant Longearet et ses 105 points et Bertin et ses 95 points.

Les Promo Découverte groupe A prennent la suite pour leur ultime finale. Fabien Assemat effectue le meilleur départ devant Sébastien Loyer et Anthony Monteil. Stéphane Ortu part à la faute dans le premier tour et ne pourra pas remonter sur le podium comme en première finale. Assemat est à l’aise et aligne des tours réguliers. Loyer s’accroche à sa position tandis que Romuald Truffier passe Monteil. Jannis Van Der Slikke remonte petit à petit vers le podium en doublant Monteil dans le 6ème tour puis Truffier 4 tours après. Ce dernier réplique et récupère la place dans le trio de tête. Assemat et Loyer franchissent la ligne d’arrivée esseulés tandis que Truffier conserve sa 3ème place pour 6 dixièmes face à Van Der Slikke.
Au cumul de la journée, avec deux victoires, Fabien Assemat remporte la première place devant Romuald Truffier et Jannis Van Der Slikke.

Les Promo 500 Cup se placent sur la grille de départ sous un ciel de plus en plus nuageux. Frédéric Besson boucle le premier tour en tête devant Aurélien Chevallier et Thibaud Doutre. Reflétant bien la situation au classement provisoire, les 3 hommes se détachent rapidement et entrent dans une lutte sans merci pour la victoire. Derrière eux, deux groupes extrêmement bataillés se forment avec d’un côté Julien Gillet et Vincent Zaragoza et de l’autre, Christophe Lametrie, Vincent Steck, Sébastien Bacle et Dominique Pénicaud. Dans ces deux groupes, les positions des un et des autres changent pratiquement à tous les tours. Jusqu’à l’arrivée, les places de 4 à 9 sont indécises et évoluent virage après virage. En tête de la course, la bagarre n’est pas en reste mais Doutre prend les commandes dans le 2ème tour et va creuser l’écart pour laisser Chevallier et Besson s’expliquer pour l’attribution des places sur les autres marches du podium. Au final, Doutre remporte la victoire devant Besson qui franchit la ligne d’arrivée 2 dixièmes avant Chevallier.
Au classement provisoire, les écarts entre les 3 premiers se resserrent avec Besson, 219 points devant Chevallier, 204 points et Doutre, 190 points.

Au tour des Promo Découverte groupe B de prendre le départ. Guillaume Fouassier réussit bien l’exercice contrairement à Michael Robinson et Maxime Bertrand qui perdent respectivement 10 et 13 places dans la manœuvre. Excellent départ pour Philippe Cramaro qui, 16ème sur la grille de départ, pointe à la 3ème place à l’issue du premier tour. A partir du 3ème tour, un petit groupe de 3 composé de Fouassier, Marangoni et Combes se battent pour la victoire. Un autre groupe de 3 pilotes (Cramaro, Ben Sadoun et Duchesne) se battent pour les places d’honneur. Fouassier perd la tête dans le 6ème tour au profit de Combes. Jusque dans l’avant dernier tour, le trio de tête se tient en moins d’une seconde. A l’arrivée, Combes s’impose face à Fouassier, Marangoni a marqué un peu le pas dans ces deux derniers tours puisqu’il est relégué à 5,5 secondes mais reste 3ème malgré tout.
Au cumul de la journée, Fouassier l’emporte grâce à sa régularité devant Combes et Marangoni.

Dernière finale de la journée avec les Promo 1000. Absent au départ pour cause de cheville trop douloureuse, Florent Manniez ne partira pas de la 2ème ligne.  Les feux passent au vert et Nicolas Salchaud effectue le meilleur départ devant Claude Lucas et Charles Geers. A noter les départs extraordinaires de Cyril De Laville et de Fernand Dos Santos, alors qu’il partaient 36 et 37ème, ils pointent déjà au 13 et 17ème  rang à l’issue du premier tour. Geers ne tarde pas à doubler ses deux adversaires et à prendre la tête de la course. Lucas réplique au 4ème tour. Geers ne se laisse pas faire et repasse deux tours plus loin, toujours sous les yeux de Salchaud. Derrière, Julien Diguet remonte comme une fusée et fait la jonction dans le 6ème tour. A la mi-course, Geers et Lucas ont creusé un écart de 2 secondes sur Salchaud et Diguet. Au 11ème tour, Diguet trouve la faille et prend la 3ème place. Salchaud tente de repasser mais il doit aussi conjuguer avec le retour de Jérôme Danton et Xavier Deletrez. Geers Résiste bien et remporte la victoire avec 4 dixièmes d’avance au terme d’une course où le plus grand écart avec Lucas a été de 8 dixièmes. Dans le dernier tour, Julien Diguet commet une petite faute qui lui fait perdre 3 places. Danton en profite pour accéder au podium tandis que Xavier Deletrez coiffe sur le poteau (13 millièmes) Nicolas Salchaud.
Au classement provisoire, Claude Lucas est un solide leader avec 150 points. Son dauphin change avec l’arrivée de Charles Geers qui monte vraiment en puissance et qui a marqué 80 de ses 109 points lors des 3 dernières courses. Nicolas Salchaud passe à la 3ème place avec 96 points talonné par Xavier Deletrez et ses 94 points.


Avant l’épreuve du Mans, la Commission Nationale de Vitesse avait une réunion de travail importante où il a été décidé que l’ensemble du règlement qui régit les Coupes de France Promosport ne subirait pas de modifications majeures pour 2012. Ainsi l’ensemble des catégories de cette année sont reconduites pour l’année prochaine et tout particulièrement la catégorie 125cc / Pré GP, faisant ainsi taire les rumeurs sur un éventuel arrêt.

Après une trêve estivale de 4 semaines, le prochain rendez vous aura lieu à Alès (30) les 20 et 21 aout prochains.

Le Service Communication FFM





Cliquez pour agrandir l'image
Charles Geers, Vainqueur en 1000cc (Esprit-Racing)
Charles Geers, Vainqueur en 1000cc (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • Les Coupes de France Promosport font escale au Mans

  • Promosport à Pau, les leaders confirment !

  • Coupes de France Promosport Round 5 à Pau-Arnos (64)

  • 1er point dans la catégorie 1000 cc pour Clément Marmont

  • Mickaël Pibolleau à Magny pour sa plus belle course !

Plus de news »

Publicité