x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 03.02.11 | 16:46 • Mis à jour le 09.02.11 | 16:13 ESPRIT-RACING.COM | 03.02.11 | 16:46 • Mis à jour le 09.02.11 | 16:13


Peugeot Sport entame une nouvelle saison sur les circuits et en rallye. Avec l’objectif de conquérir des nouveaux titres et de remporter des nouvelles victoires le Team Peugeot Total engagera une nouvelle voiture dans le programme officiel en endurance. Les 24 Heures du Mans restent l’épreuve phare du calendrier.


Objectifs 2011
La saison 2011 a commencé de la plus belle des manières avec le récent succès d’une Peugeot au « Centenaire du Rallye Monte Carlo ». L’équipage Bryan Bouffier – Xavier Panseri sur une 207 Super 2000 de Peugeot France a donné une impulsion à cette nouvelle année sportive. Peugeot Sport sera dans le sillage de ses filiales et clients engagés dans les différents championnats nationaux en rallye mais aussi en Intercontinental Rallye Challenge. A cela, l’entité sportive de Peugeot maintiendra ses très populaires formules de promotion en rallye et circuit pour satisfaire tous les passionnés, amateurs ou futurs champions.

Au premier plan des grands objectifs de Peugeot Sport s’affiche le programme officiel en endurance. Après avoir écrit un grand chapitre la saison passée en inaugurant le palmarès du nouveau championnat Intercontinental Le Mans Cup, Peugeot Sport vise la récidive avec en point d’orgue les 24 Heures du Mans les 11 et 12 juin. 2011 est marquée par un calendrier de sept épreuves, dont Le Mans - avec double attribution de points. Cette année est d’autant plus attendue qu’elle marque une nouvelle ère pour l’endurance avec le changement de réglementation technique synonyme de la naissance de nouvelles voitures.


De 90X à 908
Avec la 908 HDi FAP, Peugeot s’est constitué un palmarès de premier plan : le titre Le Mans Series 2007, le doublé au Mans en 2009 ou encore le premier titre de l’histoire en ILMC 2010. : « Nous avons souhaité appeler cette nouvelle voiture 908 pour continuer à écrire cette histoire chargée de succès, déjà associée au nom 908, explique Xavier Peugeot, Directeur du Marketing et de la Communication Peugeot.
Mais aussi, parce que cette voiture s’inscrit pleinement dans la modernité de la Marque. Dans la modernité incarnée par la 408 en cours de lancement en Amérique Latine, dans la modernité incarnée par la 508 dont les premiers  véhicules viennent d’arriver en concessions, dans la modernité incarnée par la nouvelle 308 dont nous parlerons en détail dans les prochains jours. Dans la modernité portée par notre premier hybride diesel au monde, la 3008 HYbrid4. Peugeot a toujours voulu inscrire son engagement sportif dans le réel, au bénéfice de l’ensemble de la gamme. Il était donc évident pour nous que cette voiture devait s’appeler 908 ».

Après 905 et 908 HDi FAP, 908 est la troisième voiture de compétition développée par Peugeot Sport pour les courses d’endurance. Comme ses aînées elle tentera de s’imposer dans le monde et aux 24 Heures du Mans pour offrir à Peugeot une quatrième victoire après 1992, 1993 et 2009. 908 répond à la nouvelle réglementation avec notamment l’apparition de l’aileron de requin. Voiture fermée avec quatre roues identiques, elle est propulsée par un moteur diesel V8 HDi FAP, 3,7 litres de cylindrée développant 550 chevaux. Peugeot Sport poursuit donc pour la cinquième année consécutive en endurance avec une motorisation diesel associée au FAP (Filtre à Particules). Avec plus de 7 millions de moteurs HDi vendus dans le monde depuis 1998, la Marque Peugeot se positionne comme un acteur majeur du développement du diesel propre.
908 adopte donc les mêmes technologies que celles utilisées dans la série. Une passerelle étroite existe entre les ingénieurs, spécialistes du groupe et ceux de Peugeot Sport afin de garantir un savoir faire transposable à la compétition et à la série dans tous les domaines tels que consommation, environnement et performance.



Les choix techniques de la nouvelle arme d’endurance

Dès l’arrivée des 24 Heures du Mans 2009, le bureau d’étude de Peugeot Sport a donné les premiers coups de crayon de la nouvelle voiture et s’est concentré sur la conception de celle qui doit répondre à la nouvelle réglementation technique. Capitaliser sur les enseignements de la 908 HDi FAP fut l’une des lignes directrices. « Le règlement a certes beaucoup évolué mais nous ne partions pas d’une feuille blanche, souligne Bruno Famin, directeur technique de Peugeot Sport.

Notre expérience au cours des quatre années passées nous a servi dans nos décisions et orientations mais au final, seuls quelques éléments tel que le balai d’essuieglace reste à l’identique ! L’une des difficultés principales a consisté à concevoir une voiture 100% nouvelle alors que l’on en exploitait une autre en parallèle. Une autre grande difficulté fut la synthèse voiture. Il nous a fallu fixer les bons objectifs pour assurer la bonne cohérence entre performances moteur, caractéristiques aérodynamiques et centrage des masses. Nous ne connaîtrons le bien fondé ou pas de nos choix que lors des premières courses ! »

Voiture fermée : « Nos essais passés, nous ont permis de constater qu’il n’y a pas de différence aérodynamique significative entre une voiture ouverte et fermée. D’autre part, en dépit des contraintes d’exploitation, une voiture fermée est un gage supplémentaire de sécurité pour le pilote. Nous sommes donc restés dans la même voie ».

Motorisation : « Nous avons également capitalisé sur notre expérience avec le V12. Nous avons opté pour un V8 turbo diesel dont les caractéristiques sont très proches du V12. Son angle a été ramené à 90° (100° pour le V12) pour des questions d’équilibrage. 3,7 litres de cylindrée, le V8 HDi FAP développe 550 chevaux et a tourné pour la première fois au banc le 25 janvier 2010. »

Quatre roues identiques : « Les LMP actuelles ont un déficit de tenue du train avant. Une manière de redonner aux prototypes du potentiel fut logiquement d'augmenter la surface de contact des pneus au sol et donc d'augmenter la dimension des roues avant et ce, jusqu’aux limites règlementaires. Nous avons réalisé ce développement en étroite collaboration avec notre partenaire Michelin. »

Aérodynamique : « Face à la très importante réduction de puissance par la réglementation 2011 (- 150 chevaux environ), il a fallu revoir le compromis aéro/trainée/appuis en réduisant fortement les appuis pour conserver une vitesse max pas trop faible »

La nouvelle voiture a roulé pour la première fois le 27 juillet 2010. « Nous nous étions fixés cet objectif, conscients que nous allions forcément rencontrer des problèmes sur une voiture 100% nouvelle. Nous en avons effectivement découvert et nous les résolvons les uns après les autres au fil des séances et des kilomètres. L’un des points très positifs est que le comportement de la voiture a d’emblée correspondu à nos attentes. Pour le reste des points forts et points faibles, nous devrons attendre les courses et nous mesurer à la concurrence. Mais nous travaillons sans nous préoccuper des adversaires en nous concentrant sur notre propre objectif. Ainsi, depuis les premiers tours de roues de la nouvelle voiture et d’ici Le Mans 2011, nous aurons réalisé un total de 12 séances d’essais sur des circuits différents », conclut Bruno Famin.



Un championnat complet

Disputé sur 3 courses en 2010, l’Intercontinental Le Mans Cup s’est étoffé en 2011 et offre désormais un calendrier de 7 épreuves dans le monde : deux aux Etats-Unis (Sebring et Petit Le Mans Road-Atlanta), trois en Europe (Spa-Francorchamps, Imola et Silverstone), une en Chine et en point d’orgue les 24 Heures du Mans. « Il est évident que notre objectif est de conserver notre titre acquis l’an dernier en ILMC, souligne Olivier Quesnel, Directeur de Peugeot Sport. Nous avions signé le grand chelem en empochant toutes les victoires de l’édition 2010.

Mais il y en a une que nous souhaitons en premier lieu en 2011, c’est celle du Mans. Cette course mythique est désormais intégrée dans ce championnat, ce qui dans l’intérêt de l’endurance était selon nous nécessaire, voire indispensable. Les 24 Heures du Mans vont ainsi tirer vers le haut ce championnat et offrir d’avantage de notoriété à cette discipline où les constructeurs tels que Peugeot peuvent mettre en avant leur savoir faire, leur technologie et les éprouver dans les conditions extrêmes. Nous avons donc déposé deux demandes d’inscription à l’ACO sur toutes les courses à l’exception de Spa-Francorchamps où nous en engageons trois dans l’objectif de réaliser une grande répétition avant les 24 Heures du Mans ».



Des pilotes exceptionnels
Le calendrier est plus consistant, la règlementation technique a été revue, une nouvelle voiture est née mais les hommes restent les mêmes. « A l’issue des 24 Heures du Mans 2010, lors du débriefing de cette course dans nos locaux de Vélizy, j’avais annoncé à tous nos pilotes que nous leur renouvelions notre confiance en 2011, conclut Olivier Quesnel, Directeur de Peugeot Sport. Ils ont tous, sans exception, fait preuve d’un grand professionnalisme et ce en toutes circonstances. Nous avons neuf pilotes de pointe et certainement parmi les meilleurs au Monde de la spécialité. J’ai donc misé sur la continuité ».

Equipages aux 24 Heures du Mans :
908 N°7 : Alexander Wurz / Anthony Davidson / Marc Gené
908 N°8 : Franck Montagny / Nicolas Minassian / Stéphane Sarrazin
908 N°9 : Sébastien Bourdais / Pedro Lamy / Simon Pagenaud



Un communiqué Peugeot Sport www.peugeot-sport.com





  • 24H00 du Mans 2011, une nouvelle ère » Voir 24H00 du Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Peugeot Sport annonce la 908 HDi FAP (Peugeot)
    Peugeot Sport annonce la 908 HDi FAP (Peugeot)
    • Dans la même catégorie

    • 24H00 du Mans 2011, la nouvelle ère

    • Paul-Loup Chatin va intégrer la « FIA Institute Young Driver Excellence Academy ».

    • 22ème TROPHEE ANDROS à Lans en Vercors

    • Le Volant Euroformula en évaluation à la FIA Institute Academy

    • Pegasus Racing : démarche alternative… pour courir en continu !

    Plus de news »

    Publicité