x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 20.07.11 | 22:16 ESPRIT-RACING.COM | 20.07.11 | 22:16


Il faut parfois mobiliser plus de détermination, de fougue, d’opportunisme, de courage et de dextérité pour décrocher une 10ème place qu’une victoire ! Michaël Rossi espérait mieux, mais il peut tout de même tirer un bilan positif de la manche française du championnat du Monde FIA GT1 disputée le week-end dernier sur le circuit Paul Ricard « High Tech Test Track ».


Premier motif de satisfaction : la confirmation de l’adaptabilité du pilote Rhône-alpin. Confronté au « paradoxe de la course à domicile », il est vite monté en puissance sur un tracé varois qui ne lui était pas plus familier que Navarra ou Abou Dabi !

« Nous avons réussi notre meilleure qualification en nous hissant plus rapidement dans le rythme des leaders en début de meeting. A deux dixièmes près, je pouvais grimper dans le Top 8 et accéder à la Q3. »

La Corvette noire de l’équipe DKR Engineering est devenue rouge en prévision de son prochain voyage en Chine. 10ème sur la grille, Michaël est 9ème au moment de laisser le volant à son équipier Dimitri, qui profite de l’abandon de l’autre Corvette pour passer 8ème. Ce sera son classement à l’arrivée, maaaiiiiiis… Les commissaires sportifs ne l’entendent pas de cette oreille. Sous l’œil de Jean Todt, le Président de la Fédération Internationale de l’Automobile, les rapports, convocations et autres pénalités pleuvent sur les concurrents. La Corvette n°47 est rétrogradée à la 13ème place sur la grille de départ de la course de championnat.

« On m’a reproché d’avoir coupé la chicane au départ, comme beaucoup d’autres pilotes, mais c’était surtout pour éviter l’accrochage, je n’ai pas gagné de places dans l’opération. J’ai aussi touché une Ford GT, alors que je me faisais moi-même pousser par une Nissan. Je pense donc que cette pénalité était un peu disproportionnée, si ce n’est injustifiée. »

Dimanche, c’est au tour de Dimitri de prendre le départ. Il se bat pour remonter au 9ème rang mais un léger manque de vitesse de pointe l’empêche de résister aux assauts d’une Nissan et d’une Aston Martin. Une nouvelle fois, le changement de roues entraîne une perte de temps pour l’équipage tricolore.

« Nous nous sommes beaucoup entraînés pour descendre à une quinzaine de secondes sur le seul changement de pilotes, ce qui est hyper rapide. Mais les mécanos mettent plus de temps à changer les roues car la Corvette est une auto dotée d’écrous d’ancienne génération, à six pans, et nous perdons environ une seconde par roue. »

Entre l’entrée et la sortie des stands, le chrono moyen est de 53 secondes, contre 57 pour l’américaine. Michaël s’emploie à regagner du terrain et à l’entame du dernier tour, il est 11ème dans le sillage d’une Aston Martin. Une manœuvre habile lui donne finalement l’avantage et un point au championnat du Monde bien mérité.

« J’aurais aimé passer plus tôt car la 9ème place de la Lamborghini victorieuse à Navarra était à ma portée. L’objectif d’entrer dans le Top 5 est remis à plus tard mais nous sommes clairement sur la bonne voie. Nous commençons à bien nous connaître avec les ingénieurs. Techniquement, le progrès majeur est une meilleure gestion de l’usure des pneus. Le comportement de l’auto est plus constant, nous pouvons donc régulièrement améliorer notre position de départ et nous battre jusqu’au bout pour gagner des places. Je voudrais enfin remercier les nombreux amis et partenaires qui se sont déplacés pour m’encourager au Castellet, ainsi que les supporters qui suivent mes courses sur Internet et à la télévision. J’ai reçu beaucoup de textos dimanche après l’arrivée ! »

L’aventure se poursuivra sur un circuit qui ne sera pas seulement inconnu de Michaël… Les pilotes qui ont déjà visité Ordos, ville-préfecture de la province de Mongolie Intérieure, ne sont pas légion ! Le championnat du Monde FIA GT1 fera étape en Chine du 2 au 4 septembre prochain.

Romane Didier / future racing



Cliquez pour agrandir l'image
Michaël Rossi : Dix de der (future racing)
Michaël Rossi : Dix de der (future racing)
  • Dans la même catégorie

  • Gaël Lesoudier reste en lice pour le titre

  • Hexis AMR: Un Ricard, ça va, trois…

  • Yann Clairay: A fond sur trois fronts !

  • Le Volant Euroformula 2011

  • Les premiers points ne seront pas les derniers

Plus de news »

Publicité