x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 16.06.11 | 22:32 ESPRIT-RACING.COM | 16.06.11 | 22:32


Le championnat de France FFSA GT et la Clio Cup comportent l’un comme l’autre sept meetings de deux courses chacun. La mi-saison sera donc atteinte samedi 25 juin au soir sur le circuit du Val de Vienne. Depuis les Coupes de Pâques, Jean-Philippe Lamic a couru à Spa-Francorchamps, Paul Lamic à Dijon, et pour la première fois depuis quatre ans, les deux frères se sont retrouvés ensemble sur la même grille de départ, dans les rues de Pau…


Jean-Philippe en Eurocup Clio et Clio Cup
Dans la foulée des excellents résultats de Motorland Argon (pole position et deux fois 2ème en Clio Cup France) et de Nogaro (une autre 2ème place pour ses débuts en Super Copa Seat Leon), Jean-Philippe Lamic attendait beaucoup de la première manche de l’Eurocup Clio. Devant les 60.000 spectateurs de Spa-Francorchamps, il ne parvient pas à confirmer sa 7ème place des tests collectifs en qualification. En s’élançant au beau milieu d’une grille de départ forte d’une quarantaine de Clio en furie venues des quatre coins de l’Europe, les courses promettaient d’être mouvementées… Ce risque se confirme au début de la course 1, avec une bousculade qui l’envoie frôler le mur en tête à queue au freinage de la Source. Une course 2 plus calme lui vaut de remonter 11ème au général et 5ème des Juniors.

Une véritable ambiance de fête a régné pendant les trois jours de la 70ème édition du Grand Prix de Pau. Le peloton de la Clio Cup y a contribué avec la fougue qui a fait sa légende ! Auteur du meilleur temps des essais libres, Jean-Philippe ne trouve pas le bon grip en qualification et doit se contenter de la 6ème place sur la grille des deux courses.

La première est programmée en nocturne le samedi soir. Le pilote de la Clio bleu métal n°6 s’empare de la 5ème place au départ puis de la 4ème au troisième tour. Il est le plus rapide dans deux des trois secteurs du circuit palois et lutte pour le podium quand le dépassement d’un retardataire met fin à sa prestation.

« Il ne m’a pas vu, j’ai touché le rail à 160 km/h, mais heureusement la voiture n’a pas trop souffert »
racontait Jean-Philippe très déçu d’avoir perdu de gros points dans sa mésaventure. Le lendemain, il doit abandonner la 2ème place qu’il occupe dans les premiers tours en raison d’une pénalité pour départ anticipé.

« Je suis 6ème au championnat, il me faudra des podiums et des victoires pour remonter au classement. J’aimerais bien être le premier à battre Nicolas Milan, le patron de l’équipe, qui est invaincu cette saison en France comme en Europe ! »


Paul en championnat de France FFSA GT… et en Clio Cup !
L’équipage de l’Aston Martin DBRS9 n°007 a marqué des points à Lédenon avant de connaître un week-end pascal difficile à Nogaro. Il attendait monts et merveilles du tracé vallonné de Dijon-Prenois, censé convenir aux envolées à haut régime du V12 britannique. En fait, le week-end ne sera qu’une alternance de montées d’adrénaline et de descentes aux enfers. A la 3ème place des essais libres succède une modeste 11ème position sur la grille de la course 1. Mais l’équipage Lamic/Gabillon est 5ème au 47ème des 53 tours… avant de casser un disque de frein ! De nouveau 11ème au départ de la course 2, l’Aston Martin pointe au 8ème rang à la mi-course quand la courroie qui entraine, entre autres, l’alternateur et la direction assistée, abandonne lâchement le combat.

Manque de pot ? Disons plutôt… en manque de Pau ! La semaine suivante, Paul retrouve le volant d’une Clio dans la capitale du Béarn, pour une parenthèse dans une discipline qu’il a assidûment fréquentée il y a quelques années.

« C’était vraiment sympa de marquer le coup pour le retour du Grand Prix de Pau au calendrier, et de rejoindre mon frère chez Milan Compétition. Nous étions deux pilotes échappés du Grand Tourisme sur la liste des engagés puisque Fabien Barthez avait lui aussi décidé d’effectuer une pige en Clio au sein de notre équipe. »
On a vu que le parcours béarnais de Jean-Philippe n’avait pas été de tout repos, et c’est Paul qui s’en est finalement le mieux tiré, avec une 9ème place en qualification, la 8ème au terme de la première course et un bon 6ème rang à l’arrivée de la deuxième.

« Je me suis vraiment fait plaisir dans une bonne ambiance, la voiture marchait bien et mes temps n’ont cessé de progresser. »


Les deux Gersois attendent avec impatience les joutes estivales en terre poitevine (Val de Vienne 25/26 juin) et nivernaise (Magny-Cours 9/10 juillet) pour retrouver le chemin du podium.


Partenaires: TEXTILOT PLUS, ADOUR PISCINES, AQUALANDE, ARMAGNAC CAVE, CHARAL, DEKRA, RONSARD, CONSEIL GENERAL DU GERS, CIRCUIT DE NOGARO, ECHAPPEMENTS ELUSATES, NESTLE WATERS, DELPEYRAT, MAD CROC, E.LECLERC SALON DE PROVENCE – BISCARROSSE – EAUZE, INSTITUT ROUSSEAU TOULOUSE

Romane Didier / future racing



Cliquez pour agrandir l'image
Jean-Philippe Lamic (future racing)
Jean-Philippe Lamic (future racing)
  • Dans la même catégorie

  • Radical Meeting, encore une innovation sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry

  • Paul Loup Chatin abonné aux podiums

  • Autodrome Heritage Festival : passion et convivialité partagées couronnent cette troisième édition.

  • HEXIS AMR arrive en leader à Silverstone

  • GP2: Un Pic peut en cacher un autre !

Plus de news »

Publicité