x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 16.05.11 | 10:45 ESPRIT-RACING.COM | 16.05.11 | 10:45


HEXIS AMR a souffert à Portimao, mais il ne lui a pas fallu plus d’une semaine pour réagir et remporter de superbe façon sa deuxième victoire mondiale de la saison au Sachsenring.


Qualifiée  à l’extérieur de la première ligne, l’Aston Martin DB9 n°3 de Stef Dusseldorp et Clivio Piccione semblait bien partie pour rééditer son succès d’Abou Dabi, avant de se faire pousser dans le bac à graviers au premier virage. C’est finalement l’autre voiture du team, pilotée par Christian Hohenadel et Andrea Piccini, qui s’est imposée après un étonnant parcours, de la dernière ligne de la course de qualification à la première marche du podium !

« La pression est forte dans un paddock de championnat du Monde. La satisfaction est à la hauteur quand on remporte la victoire, surtout ici, en terre allemande, dans le pays de l’automobile et devant 45.000 spectateurs » confiait Clément Mateu. « Nous sommes en même temps déçus pour Stef et Clivio qui méritaient une autre récompense. Nous avons de bonnes voitures, l’équipe pour les faire marcher et des pilotes de niveau mondial. J’ai d’excellents retours de notre réseau de contacts, les gens se disent impressionnés et ravis. J’espère que ce résultat permettra à l’équipe de gagner encore davantage de reconnaissance de la part des constructeurs, institutions et futurs partenaires. »

Impeccablement qualifiée en 2ème position, la n°3 de Clivio Piccione et Stef Dusseldorp rejoint l’arrivé de la course de qualification au même rang, gagnant ainsi sa place à l’extérieur de la première ligne pour le grand moment du week-end : la course de championnat. Stef prend une bonne impulsion au départ, mais se fait littéralement pousser dans le bac au moment de négocier le premier virage. Relégué en fond de peloton, le Néerlandais entame une remontée poursuivie par son équipier monégasque. Clivio harcèle la Nissan de Bernoldi pour le gain de la 4ème place quand il est contraint de rentrer au stand avec une crevaison. Il repart pour l’honneur et se classe 11ème.

Les vainqueurs du jour ont connu un destin inverse. L’affaire semblait mal engagée après la sortie de route d’Andrea Piccini en qualification. Compte-tenu de la 13ème place de la n° 4, l’équipe prend la décision de demander une « exonération » de parc fermé afin de disposer d’un laps de temps supplémentaire pour la remettre en état et aux standards HEXIS AMR. La contrepartie est une place en fin de grille, que Christian Hohenadel et Andrea Piccini transforment en 5ème place au terme des 60 minutes de la course de qualification. Au départ de la course décisive, le « clash » qui retarde les tenants de la première ligne profite à Christian. Le pilote Allemand s’infiltre à la corde pour pointer en 2ème position, tandis que la safety-car neutralise les débats. Au restart, Christian met la pression sur l’Aston Martin Young Driver AMR de son compatriote Mücke. Lequel des deux remportera sa course à domicile ? Christian finit par passer dans un trou de souris au freinage du bout de la ligne droite des stands. Andrea enchaîne avec un relais sans faille et conserve une avance supérieure à deux secondes et demi sous le drapeau. L’équipage de l’Aston Martin n°4 s’empare ainsi des commandes du championnat du Monde FIA GT1, et HEXIS AMR porte à 17 points son avance au classement Teams.

Comme de coutume, nous laissons le mot de la fin au team-manager Philippe Dumas :
« Il faut d’abord parler de Portimao, où l’on s’attendait à souffrir et ce fut le cas. Notre set-up ne convient pas aux pistes bosselées, mais on pouvait sauver les meubles comme l’indiquent les 6ème et 10ème places en qualification. Malheureusement, nous sommes tombés dans les mauvais coups du départ le samedi. Le lendemain, une transmission a lâché sur la voiture de Clivio et Stef dans le tour de formation, notre premier problème mécanique depuis notre arrivée en championnat du Monde. Christian et Andrea ont fourni une course solide pour finir 8ème. Sans avoir eu le temps de souffler, nous sommes arrivés au Sachsenring où nous savions qu’on pouvait être rapides et on l’a été tout le week-end. L’expérience de notre victoire de 2008 en GT3 nous a servi. Une nouvelle fois, un accrochage s’est produit au départ au niveau des premières lignes. On a affaire à des pilotes pros, ils savent que leurs voitures sont rapides et qu’ils marqueront de gros points à l’arrivée, je ne comprends donc pas comment ce genre de chose peut arriver. Quand on prend le meilleur départ, avec la meilleure voiture, c’est dur d’obtenir zéro point à l’arrivée. Mais c’est la course, c’est la vie, on n’y peut rien, et puis on a gagné avec l’autre voiture. Ce week-end, nous avons été les meilleurs. A Abou Dabi, le travail des pitstopmen avait fait la différence. Nous avons gagné au Sachsenring parce que tout le monde a été bon, les pilotes, les ingés, le team au grand complet. »


Prochain challenge, la 2ème manche de la GT3 Pro Cup – Blancpain Endurance Series à Navarra (21/22 mai), avant la 5ème épreuve du Championnat du Monde FIA GT1 à Silverstone les 4 et 5 juin.

Site Team: www.hexis-amr.com

Romane Didier / future racing commm



Cliquez pour agrandir l'image
La victoire de celle qu’on attendait… moins ! (Antonin Grenier)
La victoire de celle qu’on attendait… moins ! (Antonin Grenier)
  • Dans la même catégorie

  • Le Milano Racing et l’Abarth 500 R3T au Tour de Corse !

  • Yann Clairay, d'une Ford GT à l'autre !

  • Vintage Revival, pari gagné

  • L'Italie réussit bien à Paul Loup CHATIN

  • Sur la piste, dans les airs : toutes les animations et expos d’AHF 2011

Plus de news »

Publicité