x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 19.07.11 | 23:12 • Mis à jour le 19.07.11 | 23:13 ESPRIT-RACING.COM | 19.07.11 | 23:12 • Mis à jour le 19.07.11 | 23:13


Au volant de l’Aston Martin DBRS9, le pilote haut-marnais associé à Maxime Martin termine pour la troisième fois de la saison sur le podium et vise toujours le podium de ce championnat européen.


En ce mois de juillet, le calendrier du Championnat d’Europe FIA GT3 n’offre pas de répit. Après Navarra (Espagne) il y a deux semaines, Gaël Lesoudier et Maxime Martin avaient rendez-vous du vendredi 15 au dimanche 17 juillet, au Paul-Ricard dans le sud de la France. Plutôt que des vacances (certes méritées), le duo franco-belge envisageait d’inscrire le maximum de points possibles sur un circuit du Castellet convenant à leur Aston Martin DBRS9 suivie par LMP Motorsport.

La belle Anglaise possède des qualités indéniables mais aussi un défaut majeur par rapport aux voitures de dernière génération comme les Mercedes-Benz SLS AMG, Porsche 911 GT3 R, BMW Z4 et autre Ferrari 458 Italia. Celui-ci s’avère être une dégradation excessive des pneumatiques au fil des kilomètres de course.

« On manque véritablement de constance avec les gommes, confirme Gaël Lesoudier. Cela se reflète au niveau du chronomètre en course : on joue avec les meilleurs au début et on finit relégués à deux secondes au tour. L’Aston Martin est conçue ainsi ; on ne peut remédier à ce défaut car la voiture ne bénéficie plus d’évolutions*. Maxime et moi devons donc réussir le tour parfait lors des qualifications et gérer la fin de course comme on peut. »

Par la faute de quelques concurrents plus lents sur la piste au moment de la séance qualificative 1, le sociétaire de l’ASA Langres n’est pas parvenu à trouver un tour clair afin de concrétiser les bonnes performances de la veille en essais libres (6e et 3e temps, à moins d’une demi-seconde du premier).
La course 1 du samedi disputée sous une forte chaleur (plus de 30°C) s’est soldée par une 9e place. Le lendemain, l’équipe a su rectifier le tir.

« On a opté pour des réglages moins agressifs afin de solliciter moins les gommes », révèle le pilote haut-marnais heureux de terminer premier dauphin.

« Maxime a effectué un super travail lors de son relais, souligne-t-il. Un cafouillage dans la première chicane lui a permis de se porter en tête d’entrée. Mais la remontée des poursuivants était inévitable. Suite à un accrochage avec une Mercedes, une jante arrière était fendue, heureusement sans occasionner de perte de pression d’air. En toute fin de manche, notre Aston Martin a fini par céder la première place à une Porsche. Il était temps que l’on en finisse car le moteur coupait dans les grands appuis par manque de carburant dans le réservoir. Sur ce type de circuit rapide, l’Aston Martin a eu soif ! »

L’équipage, lui, a pu savourer le champagne : ce troisième podium en huit manches, synonyme de précieux points, permet à Gaël Lesoudier et Maxime Martin de rester en lice pour le titre. Les nouveaux leaders italiens, Francesco Castellaci et Federico Leo, ne sont qu’à dix points à quatre courses de la fin du Championnat d’Europe FIA GT3. Les deux prochaines se disputeront sur un circuit inédit en Slovaquie. Ça promet d’être chaud !

Aston Martin Racing préfère concentrer ses efforts sur la préparation de la remplaçante en 2012, la Vantage.

Résultats Gaël Lesoudier-Maxime Martin (Aston Martin DBRS9 n°9) :
29 partants
Essais libres 1 : 6e temps, à 0s562 du 1er
Essais libres 2 : 3e temps, à 0s262 du 1er
Essais Qualificatifs 1 (G. Lesoudier) : 12e temps, à 2s651 du 1er
Essais qualificatifs 2 (M. Martin) : 3e temps, à 0s324 du 1er
Course 1 : 9e, à 27s82 du 1er
Course 2 : 2e, à 9s668 du 1er

Classement après 8 manches : 4e avec 69 points, à 10 points des leaders Francesco Castellaci et Federico Leo. G. Lesoudier figure premier français.

Prochain rendez-vous : Slovakia Ring (19 au 21 août)

ASA Langres



Cliquez pour agrandir l'image
Gaël Lesoudier reste en lice pour le titre (DDPI)
Gaël Lesoudier reste en lice pour le titre (DDPI)
  • Dans la même catégorie

  • Hexis AMR: Un Ricard, ça va, trois…

  • Yann Clairay: A fond sur trois fronts !

  • Le Volant Euroformula 2011

  • Les premiers points ne seront pas les derniers

  • Jérôme Demay encore plus près du podium

Plus de news »

Publicité