x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 04.04.11 | 10:15 • Mis à jour le 05.04.11 | 19:07 ESPRIT-RACING.COM | 04.04.11 | 10:15 • Mis à jour le 05.04.11 | 19:07


Les Coupes de France Promosport repartent pour une nouvelle saison avec un certain nombre de changements notables au programme : l’arrivée des pneus pluie, l’arrivée de demi-finales où les 3 premiers marquent des points, le départ de certaines catégories (Monobike, Junior Cup) et la venue d’une nouvelle : la Promo Découverte (catégorie ouverte aux novices n’ayant jamais eu de licence compétition FFM). L’ASM Armagnac Bigorre est donc le premier Moto Club à bénéficier cette nouvelle formule.


Côté météo, le samedi est placé sous le signe du soleil  et des températures très agréables (22°C). Le dimanche par contre, la bruine, le temps couvert et les températures plus basses (17°C) se sont joints à la fête.

Les Essais Chronométrés
Les Promo 500 Cup ouvrent le bal avec une séance particulièrement disputée entre Frédéric Besson et Patrice Di Gregorio. Besson a le dernier mot en passant sous la barre des 1:45 à cinq minutes de la fin. Aurélien Chevallier vient se mêler à la bagarre et Besson enfonce le clou avec un temps en 1:43.779. Chevallier est à plus de 6 dixièmes. Les cinq pilotes qui suivent sont dans un mouchoir de poche contenu en 4 dixièmes avec en fer de lance Di Gregorio et Johann Prunier.

Les 600 Promosport prennent la suite avec en première série deux pilotes en dessous de la barre des 1:35 : Marius Tabaries et Julien Pilot. Juste derrière à moins d’une demi-seconde, on retrouve Patrick Mageot et Maxime Bourdon, premier pilote Kawasaki derrière 3 Yamaha.
En seconde série, Thibaut Bertin (Yamaha) fait un début de séance incroyable puisque dès le premier tour, il roule en 1:34.023. Malheureusement, il chute dans le tour suivant et perd toute chance d’améliorer, les mécanos ont du pain sur la planche… Lomig Carnette (Yamaha) est le seul autre pilote de la série à rouler en dessous des 1:35 mais reste à 543 millièmes du pilote Varois.
Au cumul des séries, Bertin signe le meilleur temps à plus de 4 dixièmes de Tabaries. Carnette, Pilot, Levrier (Suzuki), Mageot, Mottet (Kawasaki) et Bourdon complètent le top 8.

Au tour des 1000 Promosport de se lancer à la chasse au chrono. En 1ère série, le grand favori de la catégorie, Claude Lucas (Kawasaki), ne trahit pas son statut avec son meilleur passage en 1:32.933. Marc Pasquinucci (Suzuki) prend le second temps à presqu’une demi-seconde du Picard. Nicolas Duprez (Suzuki) devance Fernand Dos Santos (Kawasaki) pour la 3ème place.
En seconde série, c’est un nouveau venu dans la catégorie qui fait parler de lui : Nicolas Salchaud, vainqueur des Promo 600 en 2009, après une saison en Supersport, est venu en 1000 pour la gagne. Avec un temps en 1:33.229, il réalise le meilleur chronos de sa séance devant Xavier Deletrez (Kawasaki). Florent Manniez (Kawasaki) prend le meilleur sur Cyril De Laville (Kawasaki) et offre à Kawasaki un carton plein dans cette séance.
Au cumul des séries, la domination des Kawasaki est forte avec Lucas et Salchaud au deux premiers rangs suivi de la Suzuki de Pasquinucci et d’une autre Kawasaki, celle de Deletrez. Le top 8 qui formera les premières lignes des demi-finales est complété par Duprez, Manniez, De Laville et Marmont soit une Suzuki, deux Kawasaki et une Yamaha.

Nouveauté cette année, la Promo Découverte. Le principe de cette nouvelle catégorie est d’ouvrir les épreuves Promosport aux gens qui n’avaient pas encore pris de licence compétition afin qu’ils puissent découvrir les plaisirs de la piste en toute sécurité avec des compétiteurs débutant comme eux. Ils viennent avec leurs motos (600 ou 1000cc, millésime à partir de 2000) avec pour seule contrainte, qu’elle soit en configuration piste. Tout le reste est libre (ou presque) !
Avec les conditions de temps idéales, c’est une 40ène de pilotes en devenir qui sont venus en découdre. Les 3 premiers roulent en dessous de 1:41 avec une pole position pour Jannis Van Der Slikke (Triumph) en 1:40.045. Anthony Monteil (Kawasaki), Fabien Assemat (Kawasaki) et Christian Cornelius (Suzuki) partiront avec le poleman de la première ligne pour les 2 finales programmées demain.

Pour finir la matinée, les 125 Promosport entrent ensuite avec à leurs côtés, les 125 Pré GP. Si les deux types de machines sont des 125cc à moteur 2 temps, la première (Aprilia) est très proche de la machine de série et représente les 2/3 du plateau, tandis que l’autre (BMS, HVA et Metrakit) développe plus de chevaux.
Logiquement, la machine la plus puissante se retrouve devant. C’est ainsi que Johan Rousseau (BMS) parvient à boucler son tour le plus rapide en 1 :45.493 soit 5,3 secondes de mieux que Hugo Casadesus (Metrakit). On retrouve ensuite 6 Aprilia menées par Ken Suire, Charly Halope et Alexandre Rodrigues. Passé à côte de ses essais, Jules Fourgeaud (HVA) est classé 9ème.

Les Demi-Finales
Autre nouveauté cette années, les courses qualificatives de l’an dernier sont remplacées par des demi-finales où les trois premiers marquent des points (1er 5pts, 2ème 3 pts et 3ème 1 pts). Pour rappel, ces demi-finales ont lieu lorsqu’il y a trop de pilotes engagés dans une catégorie pour faire deux finales. Ce weekend, les 1000cc et les 600cc sont les seuls concernés par ces demi-finales.

La 1ère demi-finale 1000 Promosport est menée de main de maitre par Claude Lucas, qui ne laisse aucune possibilité à ses adversaires de lui prendre les 5 points de la victoire. Longtemps roue dans roue, Cyril De Laville et Marc Pasquinucci maintiennent leur position jusqu’à l’arrêt de la course dans le 11ème tour (sur 13) sur drapeau rouge suite à une chute impressionnante mais sans gravité pour le pilote.
En seconde demi-finale, Nicolas Salchaud prend le meilleur départ devant Florent Manniez et Clément Marmont. Marmont chute dans le premier tour et repart loin derrière. Après 3 tours, Jeremy Cramer est 3ème et voit le retour de Xavier Deletrez qui s’était fait enfermé au départ. Une grosse chute impliquant plusieurs pilotes a lieu dans le 4ème tour et stoppe la course.
Nouveau départ et nouvelle lutte pour la victoire entre Salchaud, Manniez, Deletrez et Charles Geers (BMW). Manniez commet une petite erreur dans le 3ème tour et perd 7 places. Deletrez occupe un temps la place de leader mais doit s’incliner face aux attaques de Salchaud puis de Geers.
Au cumul des deux parties, Salchaud l’emporte logiquement devant Manniez, Deletrez et Geers.
Pour la finale de demain, la première ligne de la grille de départ sera dont 100% Kawasaki avec en pole position, Nicolas Salchaud devant Claude Lucas, Cyril De Laville et Florent Manniez.

La 1ère demi-finale 600 Promosport a lieu aussi sous le soleil. Thibaut Bertin, bien remis de sa chute du matin, ne met que quelques virages pour prendre le commandement à Alexandre Mottet auteur du meilleur départ. Bertin garde un rythme élevé et un écart significatif de 4 secondes dès la mi-course. Longtemps second, Mottet se fait doubler par Lomig Carnette dans le 9ème tour. En tentant une manœuvre dans le dernier tour, Mottet se rate et perd 8 places. Placé en embuscade, Frédéric Zaragoza hérite de la 3ème place et du point qui va avec.
En seconde demi finale, c’est un trio qui anime la tête de la course avec Marius Tabaries en tête pendant 3 tours. Julien Pilot prend l’avantage et le garde jusqu’au damier du 13ème tour. Un temps sous la menace de Patrick Mageot, Tabaries conserve la seconde place.
Pour la grille de la finale de demain, Julien Pilot partira en pole devant Thibaut Bertin, Marius Tabaries et Lomig Carnette.

Les Finales
La journée se termine avec la première finale de l’année pour les Promo 500 Cup. Frédéric Besson prend un très bon départ devant Aurélien Chevallier, Vincent Zaragoza et Thibaud Doutre. Chevallier met sous pression Besson et parvient à le passer dans le 3ème tour. Besson, reste au contact, est menaçant, reprend le commandement un temps mais la réplique de Chevallier est immédiate. Le groupe de poursuivants commence à marquer un peu le pas, Doutre a pris le meilleur sur Zaragoza qui reste à la lutte pour monter sur le podium. Dans le 9ème tour, Zaragoza se rate et laisse Doutre seul en lice pour la 3ème place. Devant Chevallier et Besson reste au coude à coude. Au tour suivant un concurrent à terre dans un endroit délicat oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge. Chevallier l’emporte donc sur Besson et Doutre.

Le dimanche matin, la Promo Découverte entame cette journée dédiée aux finales. Le temps est très menaçant avec une légère bruine au moment du départ. Le poleman Janis Van Der Slikke confirme ses bons essais en réalisant le meilleur départ devant Mickael Coelho (Yamaha) et Christian Cornelis. Dans le 3ème tour, la bruine est présente sur l’ensemble du tracé et commence à mouiller la piste. Dans ces conditions périlleuses, Coelho part à la faute dans le 4ème tour tandis que Cornelis commet une petite erreur qui lui fait perdre trois places. Les mésaventures de ses concurrents directs rendent la tache plus facile au leader qui compte à la mi-course plus de 16 secondes d’avance sur Florian Pichon (Suzuki) et Anthony Monteil qui sont en bagarre pour l’ordre du podium. Van Der Slikke gère son avance tandis qu’Aurélien Jacquemard (Kawasaki) et Christian Cornelis se sont joints à la lutte pour le podium. Dans le 10ème tour, la chute d’un concurrent oblige la direction de course à stopper la course. Le classement retenu pour le podium est Van Der Slikke devant Monteil et Cornelis.

La bruine a cessé et la piste est en voie d’être sèche  pour le départ des 125 Promo / Pré GP. Dès le départ, la puissance des Pré GP fait parler la poudre et Johan Rousseau prend un départ excellent et effectue un premier tour incroyable qui laisse ses poursuivants à plus de 12 secondes ! Jules Fourgeaud, parti de la 3ème ligne passe second dès le premier tour. Hugo Casadesus est 3ème devant Charly Halope, 1ère 125 Promo. Pour Rousseau, c’est un long cavalier seul où, à chaque tour, il creuse un peu plus l’écart. Casadesus double Fourgeaud. Halope tient un temps le rythme des Pré GP mais doit faire face à la remontée de Ken Suire qui porte une attaque décisive dans l’avant dernier tour. Si Rousseau l’emporte avec une avance incroyable d’1:25.194, les autres sont plus en contacts. Fourgeaud ne parvient pas à trouver la faille et doit se contenter de la 3ème marche du podium. En 125 Promo, Ken Suire parvient à conserver l’avantage sur Charly Halope et Félix Peron qui double Corentin Brenon dans le dernier tour.

Le reste de la matinée est consacrée aux consolantes et autres finales de coupes annexes.

La pause déjeuner finie, le ciel reste très couvert et très menaçant pour le retour en piste des 125 Promo / Pré GP. Au départ, l’avantage des Pré GP est net et Rousseau, Casadesus et Fourgeaud se retrouvent devant pour la lutte pour la victoire. Rapidement, les écarts se creusent, moins significatifs que ce matin mais les 3 garçons sont assez vite esseulés et finissent la course dans cet ordre. Derrière, les 125 Promo assurent le spectacle avec Ken Suire en meneur face à Jeff Chapelle, Alexandre Golly (Aprilia) et Julian Loison (Metrakit). Si Suire garde l’avantage jusqu’au bout, Chapelle se fait doubler par Golly puis par Loison. Corentin Brenon n’est pas très loin derrière mais échoue au pied du podium.
Avec les doubles victoires (soit 50 pts) de Rousseau et Suire, ces derniers repartent logiquement en tête de leurs catégories devant Casadesus (40 pts) et Fourgeaud (32pts) pour le premier et Golly (31pts) et Peron (27 pts) pour le second.

La seconde finale des Promo 500 Cup retrouve Aurélien Chevallier, Frédéric Besson et Patrice Di Gregorio aux avant-postes tandis que Thibaud Doutre a complètement raté son départ et pointe à la 11ème position à l’issue du premier tour. La lutte pour la victoire entre les 3 premiers est très disputée et le retour de Doutre dans le 4ème tour donne un quatuor dans un mouchoir de poche de quelques dixièmes de seconde. Dans le 8ème tour, Besson profite d’une petite erreur de Chevallier pour s’infiltrer et prendre les commandes mais ce n’est que pour un court instant puisque le plus rapide en course est Thibaud Doutre qui porte une attaque décisive dans le tour suivant. Manque de chance pour le pilote Héraultais, une chute qui laisse des débris sur la piste impose à la direction de course la sortie d’un nouveau drapeau rouge, c’est le classement du tour précédent qui est retenu pour le classement final. Besson empoche ainsi sa première victoire devant Doutre et Chevallier.
Au classement provisoire, Besson (45 pts) devance Chevallier (41 pts) et Doutre (36 pts).

En Promo Découverte, lors de la première finale, Fabien Assemat était absent de la ligne de départ pour cause de souci mécanique. Sa machine réparée, il peut prendre le départ et réalise un holeshot devant le vainqueur de la première manche, Janis Van Der Slikke. Les deux hommes sont sur un rythme supérieur aux autres et creusent rapidement un petit écart. Derrière eux, Anthony Monteil, Maxime Nestor et Karim Saidi sont en lutte pour monter sur le podium. Saidi prend un temps la tête du groupe mais part à la faute dans le 9ème tour. Monteil en profite pour prendre le commandement et s’imposer sur la 3ème marche du podium. Devant, Assemat a augmenté le rythme et a réussi à décrocher Van Der Slikke et empoche ainsi sa première victoire.
Au classement provisoire, la régularité de Janis Van Der Slikke (45 pts) et Anthony Monteil (36 pts) leur permet de devancer Christian Cornelis (26 pts) et Fabien Assemat (25 pts).

Le ciel est toujours très sombre et menaçant pour le départ des Promo 600. Si Thibaut Bertin prend le meilleur départ devant Julien Pilot et Marius Tabaries, c’est bien Pilot qui prend les rênes de la course dès le 3ème tour. Bertin s’accroche mais doit conjuguer avec une machine moins performante depuis sa chute des essais, des adversaires coriaces puisqu’ils sont cinq à pouvoir prétendre à la victoire avec Patrick Mageot et Kevin Longearet. Après un tiers de course, Pilot maintient son cap mais ne parvient pas à creuser un écart significatif qui reste de l’ordre de la grosse seconde. Bertin n’a pas pu résister aux assauts de Mageot et il est sous la pression de Longearet. 5 tours après, Longearet trouve la faille et Bertin doit se résigner à ne pas commettre l’irréparable et à assurer des gros points. Pilot est toujours sous la menace de Mageot qui se trouve à une demi-seconde. Les positions se stabilisent dans le dernier tiers de la course pour les quatre premiers et permet à Julien Pilot de franchir la ligne d’arrivée avec 4,4 secondes d’avance.
Au classement provisoire, Pilot (25 pts) devance Mageot (20 pts), Longearet (16 pts) et Bertin (11 pts). C’est le carton plein pour Yamaha qui occupe la totalité du top 5.

Dernière finale de la journée avec les Promo 1000. Le départ est lancé et c’est Claude Lucas qui réalise le meilleur départ devant Nicolas Salchaud et Cyril De Laville. Dans le premier tour, un gros accrochage entre trois pilotes stoppe la course.
Un nouveau départ est donné et Lucas réitère sa performance et prend les commandes devant Salchaud, Florent Manniez et De Laville. Ces quatre pilotes Kawasaki vont imposer un rythme élevé en 1:33.5 et creuser petit à petit un écart significatif de plusieurs secondes. A la mi-course, Salchaud porte une attaque avec succès  et prend le leadership. Lucas reste en embuscade et doit aussi gérer la pression exercée par Manniez et De Laville qui sont toujours en position de pouvoir gagner. Dans le 9ème tour, Manniez double Lucas et, au tour suivant, s’empare de la tête de la course. A deux tours de l’arrivée, De Laville chute et perd tout espoir de podium tandis que Lucas réagit et passe Salchaud pour pouvoir être en position de porter une attaque dans le dernier tour. Des petites gouttes de pluie commencent à tomber sur le circuit Paul Armagnac et Manniez ne parvient pas à contrer Lucas qui le passe à quelques virages de l’arrivée. Ne voulant pas risquer la chute, Manniez reste en seconde position devant Salchaud.
Avec deux nouveaux venus dans la catégorie sur le podium, la saison s’annoncent pleine de rebondissements. Pour Kawasaki, c’est le carton plein avec le triplé pour ce premier rendez vous des Coupes de France Promosport.
Au classement provisoire, Lucas (25 pts) est devant Manniez (20 pts) et Salchaud (16 pts).

Prochain rendez vous à Ledenon les 24 & 25 avril prochains.

Le Service Communication FFM.



Cliquez pour agrandir l'image
Coupes de France Promosport à Nogaro : nouvelle formule réussie (D.R. FFM)
Coupes de France Promosport à Nogaro : nouvelle formule réussie (D.R. FFM)
  • Dans la même catégorie

  • Promosport Nogaro, Nicolas Salchaud fait la pole position, le meilleur temps en course et une 3ème place finale !

  • Coupes de France Promosport, Nogaro ouvre le Bal !

  • RST, Ouverture Saison 2011 !

  • Xavier Barbancon : Bilan d'une saison 2010

  • Jérome DANTON: Le bilan de l'année 2010

Plus de news »

Publicité