x
Esprit-Racing
|
ESPRIT-RACING.COM | 30.05.11 | 10:17 ESPRIT-RACING.COM | 30.05.11 | 10:17


Le Vigeant, le 30 mai 2011 - La 3ème manche du Championnat de France Superbike se tenait ce week-end sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant (86). Organisée par le Val de Vienne Moto avec le concours du Conseil Général de la Vienne et la FFM, cette épreuve est l’occasion pour les spectateurs de venir gratuitement voir l'élite de la moto française. Côté météo, la journée de samedi est placée sous le soleil et sur une montée progressive des températures. La journée de dimanche est estivale avec un public venu très nombreux (17 000 spectateurs sur la journée de dimanche !).


Les essais chronométrés
Le Trophée Pirelli 600 débute la journée sous le soleil. Les températures sont encore fraîches (8°C) et la piste froide. Dans ces conditions, Johan Nigon (Honda, PoweRacing) ne boucle pas un tour et chute. Il repart en fin de séance et se qualifie en 23ème position. Devant, Richard De Tournay (Yamaha, Tecmas) prend les commandes de la séance et ne les lâche pas jusqu’à la fin avec un temps en 1:44.058. Grégory Di Carlo (Yamaha, Planet Motor Racing) confirme sa bonne adaptation au 4 temps à 371 millièmes du leader. Clément Chevrier (Triumph, Coutelle Racing Team) et Mathieu Marchal (Yamaha, LD Moto) complètent le top 4.

Les Supersport prennent la suite. Mathieu Ginès (Honda, Tecmas) marque les esprits en bouclant son tour le plus rapide en 1:41.204 soit plus d’une seconde de mieux qu’Etienne Masson (Yamaha, Yamaha Junior Team Moto Ain). Lucas Mahias (Yamaha, Team Pro Boost), Mickael Varesco (Honda, PoweRacing) et Olivier Four (Yamaha, Dark Dog Academy) sont juste derrière dans un mouchoir de poche (42 millièmes). Michelin prend ainsi les deux premières places devant 3 pilotes Pirelli. Absent pour cette Manche, David Bouvier s’est cassé le bras hier lors des essais libres du vendredi.

Les Superbike partent à leur tour à la chasse au chrono. Si les ténors de la catégorie sont bien présents en début de séance, la surprise vient de Loïc Napoleone (Up Racing) qui place sa BMW privée devant les deux officielles de Sébastien Gimbert et Erwan Nigon. David Muscat (Ducati) s’intercale entre les BMW et les Kawasaki puisque Anthony Loiseau (Up Racing), passé ce week-end sur Kawasaki, suit devant les deux Kawasaki officielles de Grégory Leblanc et Julien Da Costa (Team SRC). Freddy Foray (Suzuki, LMS) complète le top 8.

Les 125cc, dernière catégorie à utiliser des moteurs 2 temps, commencent leur séance timidement. Victime d’un problème mécanique, Jordan Levy rentre au stand à l’issue de son premier tour et n’en ressortira pas. Christophe Arciero et Kevin Thobois (RMS) se disputent le haut du classement avec un avantage pour Arciero grâce à son temps en 1:51.103. Simon Danilo, en tête du championnat, vient se glisser entre les deux pilotes en 1:51.286. Guillaume Raymond dont c’est la première saison en Superbike (il vient des Coupes de France Promosport) complète la première ligne provisoire à 8 dixièmes de la pole.

Les Top Twin prennent la piste. Le duel KTM / Ducati reprend et c’est Stéphane Pagani qui donnent l’avantage à la marque Italienne devant Ludovic Loeul représentant de la marque Autrichienne. Adrien Protat (Ducati) et Michel Amalric (KTM) complètent le top 4. Jean Yves Mounier (KTM) et Frédéric Bottoglieri (Ducati) n’ont pas pu défendre leurs chances jusqu’à la fin puisqu’ils ont été victimes d’une chute. Ils sont malgré tout qualifiés en 7 et 9ème position.

Les Side Car clôturent cette matinée ensoleillée. Delannoy / Lavorel semblent avoir fait le travail pour obtenir la pole en 1:48.149 mais, c’est sans compter sur la réaction des Bretons Le Bail / Chaigneau qui, en passant sous la barre des 1:48, devancent de 165 millièmes les Savoyards. Barbier / Debroise, le tandem champion de France en titre, est 3ème mais à plus de 3 secondes. Premiers F2, Huet / Le Gourrierec devancent les leaders du provisoire Leblond / Quintre de plus de 7 dixièmes.

Les essais de l’après midi reprennent avec les Pirelli 600 en hors d’oeuvre. Richard De Tournay enfonce le clou et signe le meilleur temps en passant sous la barre des 1:44 en 1:43.524. C’est plus d’une seconde de mieux que Grégory Di Carlo, le champion de France  125 en titre. Derrière, Mathieu Marchal améliore sa performance de la matinée et prend la 3ème place de la séance, juste devant Clément Chevrier. Ornella Ongaro ne participe pas à cette séance, elle a cassé son moteur ce matin et ne peut plus rouler.
Au cumul des séances, De Tournay partira donc dimanche en pole position devant Di Carlo, Marchal et Chevrier. Après une bonne séance, malgré leurs chutes de ce matin, Kevin Rambure et Johan Nigon partiront de la 2ème ligne.

Les Supersport partent avec pour objectif de rentrer dans le top 8 afin de pouvoir prendre part à la Superpole, celle qui détermine les deux 1ères lignes de la grille de départ des deux courses de demain. Lucas Mahias part à la faute dans les premiers tours et se retrouve dans l’impossibilité de repartir. Etienne Masson améliore son temps de ce matin et roule en 1:42.099. Mathieu Ginès tient à prendre un avantage psychologique sur les autres et réalise un tour en 1:41.776. C’est un peu moins bien que ce matin, mais il est encore le seul à rouler en 1:41. Derrière, c’est un tir groupé de la Dark Dog Academy avec les trois coéquipiers, Louis Bulle, Olivier Four et Denis Bouan.
Au cumul des séances, les huit qualifiés pour la Superpole sont : Ginès, Masson, Mahias, Bulle, Varesco, Four, Bouan et Maurin.

Les Superbike prennent la suite avec le même objectif : se qualifier en Superpole. Thomas Metro manque à l’appel : après sa grosse chute de ce matin, le week-end est terminé pour lui. Après la séance de la matinée, les BMW officielles ont à coeur de reprendre les commandes. Sébastien Gimbert le fait de la plus belle des manières puisqu’il bat par la même occasion le record de la piste avec un temps de 1:39.039 (l’ancien record, 1:39.064 était détenu par Erwan Nigon). Son coéquipier signe le second temps à presqu’une demi-seconde. David Muscat est le 3ème et dernier pilote à rouler en dessous des 1:40 lors de cette séance. Grégory Leblanc et Julien Da Costa pointent en 4ème et 5ème positions.
Les qualifiés pour la Superpole sont : Gimbert, Napoleone, Nigon, Muscat, Loiseau, Leblanc, Da Costa et Foray.

La Superpole des Supersport confirme la domination des essais de Mathieu Ginès qui enfonce le clou avec son meilleur tour en 1:41.715. Louis Bulle et Olivier Four sont derrière à 0,433 et 0,617 seconde. Etienne Masson se hisse à la 4ème place à seulement 17 millièmes de Four et complète ainsi la 1ère ligne de la grille de départ.

La Superpole des Superbike prend la suite et suit le même scénario pour le poleman : Sébastien Gimbert fait parler la poudre et explose le record qu’il venait d’acquérir à la séance d’avant avec un temps extraordinaire de 1:38.733. Si Erwan Nigon réalise aussi un très bon chrono (1:38.996) il doit se contenter de la 2ème place. Le team Up Racing réalise la bonne performance de la journée en plaçant ses deux motos sur la première ligne grâce au 1:39.230 de Loïc Napoleone et au 1:39.866 d’Anthony Loiseau. David Muscat est 8ème sans avoir pu défendre ses chances puisqu’il chute dans son premier tour lancé.

Les 125cc s’élancent à la quête du chrono absolu. Si Renald Castillon Gioanni fait une nette amélioration de sa séance de ce matin (-1,1 seconde) il se fait doubler par 4 pilotes. Le plus rapide est Lucas Fonvieille qui boucle un tour avec sa moto chaussée de Bridgestone en 1:50.335. Simon Danilo, premier Cadet et actuel leader du championnat, échoue pour 65 millièmes et doit se contenter du 2ème temps. Jordan Levy (autre pilote en Bridgestone face à tous les autres en Dunlop) est 3ème à plus d’une demi-seconde avec à 2 centièmes Kevin Thobois. Les six premiers pilotes sont en 6 dixièmes de seconde.
Au cumul des séances, on retrouve le même ordre qu’en seconde séance, à savoir Fonvieille, Danilo S, Levy et Thobois pour la 1ère ligne de la grille de départ.

La coupe de France Top Twin reprend la piste pour son ultime séance de qualification. Cette fois ci, le plus rapide est Ludovic Loeul devant Stéphane Pagani. Nicolas Trolard et Ludovic Ancelin complètent le tir groupé ducatiste juste devant deux autres KTM, celles de Michel Amalric et Jean-Yves Mounier. En 13ème position, François Noel place la première 848 du challenge éponyme.
Au cumul des séries, Pagani reprend la pole à Loeul. Protat vient se glisser entre Trolard et Ancelin.

Les Side Car terminent cette journée consacrée aux qualifications. Le tandem le plus rapide lors de cette séance est Delannoy / Lavorel. Plus rapide que ce matin, il devance Le Bail Chaigneau qui sont les seuls du top 5 à ne pas avoir amélioré leur performance. Barbier / Debroise et Poret père et fils complètent le top 4
Au cumul des séances, grâce à leur chrono établi ce matin, Le Bail / Chaigneau conservent la pole position devant Delannoy / Lavorel, Barbier / Debroise et les Poret.



Les Finales
Après des warm up sans encombre, les Supersport sont sur la grille de départ pour leur 1ère finale. Louis Bulle effectue le meilleur départ mais une chute impliquant Laurent Brian et Yoann Reynaud Paligot oblige la direction de course à sortir la Voiture de Sécurité dès le premier tour. Après deux tours, la course reprend et Mathieu Ginès en profite pour doubler Bulle qui se retrouve sous la menace d’Etienne Masson. Ginès creuse un petit écart qui va grossir pour atteindre plus de 7,6 secondes en fin de course. Pendant que Ginès file vers la victoire, Bulle et Masson se disputent les places sur le podium. Au prix de magnifiques passes d’armes, Etienne Masson prend l’avantage dans le 10ème tour tandis que David Perret prend le commandement du groupe de poursuivants, en bagarre avec Denis Bouan. Jusqu’à la fin, Bulle tente tout pour doubler Masson mais en vain. Sur le podium, on retrouve donc Ginès, Masson et Bulle. Vincent Philippe a été contraint à l’abandon sur ennui mécanique et Peter Polesso sur chute.

Les Superbike emboitent le pas des Supersport avec un superbe départ de Sébastien Gimbert devant Julien Da Costa et Erwan Nigon. Le scénario se répète et une chute collective de 3 pilotes (Yann Sotter, Cédric Tangre et Sébastien Prulhière) entraine la sortie du Safety Car pour une courte durée puisqu’au tour suivant, il rentre aux stands. La course reprend de plus belle avec les mêmes acteurs aux mêmes endroits. Gimbert s’échappe petit à petit et Da Costa est sous la menace de Nigon et Napoleone. Dans le 9ème tour, une petite erreur du pilote Kawasaki permet aux deux BMW de passer ; Un peu décroché, Freddy Foray ne peut qu’observer de loin la bagarre en tête. Lorsque Nigon passe second, Gimbert est déjà trop loin pour être vraiment inquiété. Même si Nigon réduit les écarts en fin de course, Gimbert empoche sa première victoire du week-end. Avec Nigon et Napoleone sur le podium, c’est un triplé BMW / Michelin.

La 1ère finale de la coupe de France Top Twin débute par la chute d’Adrien Protat avec deux autres pilotes. Ludovic Loeul en profite pour prendre les rênes devant Stéphane Pagani et Lionel Ancelin. Jean Yves Mounier est 6ème et entame une belle remontée. A mi-course, Loeul part à la faute et se retrouve à la 8ème place. Avec le champ libre, Pagani reste sous la menace d’Ancelin, Mounier et Trolard. Dans le 10ème tour, Mounier porte une attaque décisive et s’empare de la seconde place. Il met la pression au pilote Ducati mais échoue à 117 millièmes de la plus haute marche du podium. Ancelin finit sur le podium malgré la pression et les attaques de Trolard.

La matinée très ensoleillée se termine avec la  1ère course des Side Car. Après un bon départ, l’équipage Delannoy / Lavorel boucle le premier tour en tête mais voit la réplique des polemen Le Bail / Chaigneau dès le second tour. Ces derniers impriment un rythme qui va être difficile à suivre pour les hommes du Side #11. Derrière eux, Barbier / Debroise parviennent à se débarrasser de la menace de leurs poursuivants en creusant un écart significatif sur les Poret. Devant, Le Bail / Chaigneau enfoncent le clou et signent leur première victoire du week-end. En F2, après avoir fait toute la course en tête, Leblond / Quintre s’incline dans le dernier tour face aux attaques de Huet / Le Gourrierec.

Durant la pause déjeuner, le public profite en masse de la visite de la voie des stands où les pilotes leur ont réservé un accueil chaleureux ponctué de dédicaces, de posters, de poses photos. Les plus chanceux ont gagné un baptême de piste et découvre le tracé viennois sous un autre angle. Très apprécié, le mur d’escalade pour les enfants et un village exposant fourni ont fait la joie de tout le monde. Le record d’affluence établi l’an passé est battu avec la présence de 17 000 personnes sur le site.

La finale des Pirelli 600 marque la reprise des hostilités. Richard De Tournay tire tout le bénéfice de sa pole position pour prendre l’avantage dès le premier virage. Grégory Di Carlo est dans son dos et le double avant la fin du premier tour. De Tournay réplique le tour suivant. Accompagnés de Mathieu Marchal, le duo de tête nous livre une belle bagarre au fil des tours. Personne ne veut lâcher quoi que ce soit et même si De Tournay garde l’avantage à chaque passage de la ligne de chronométrage, il faut attendre les derniers tours et le dépassement des attardés pour que De Tournay se détache. Dans les derniers tours, Clive Rambure et Clément Chevrier ont recollé au groupe de tête. Rambure tente de prendre la 3ème place tandis que Chevrier s’accroche avec un attardé. Il parvient à repartir mas hors des points. Devant, De Tournay signe sa première victoire de la saison devant di Carlo et Marchal. A noter la belle 8ème place de Matthieu Cayrol, le journaliste de Moto Journal hébergé à la Dark Dog Academy, dont c’est la première saison.
Au classement provisoire, Richard de Tournay reste seul aux commandes avec 58 points devant Grégory Di Carlo (53 points) et Clive Rambure (44 points).

Seconde finale de la journée pour les Supersport. Le soleil brille et les températures sont chaudes en ce début d’après midi. Vincent Philippe ne prend pas le départ suite à son abandon de ce matin. Etienne Masson et Louis Bulle effectuent le meilleur départ devant David Perret, Olivier Four et Mathieu Ginès qui s’est raté. Bulle imprime le rythme et Perret attaque Masson avec succès. Ginès prend la 4ème place dans le 6ème tour et revient sur le duo Perret Masson. Devant, Bulle a déjà un petit écart d’une seconde et demie. Ginès remonte fort et, lorsqu’au 10ème tour il passe second, il accuse un retard de 3 secondes sur le leader. C’est dans ce tour que la direction de course est obligée de sortir le drapeau rouge suite à la chute d’un concurrent qui a versé beaucoup d’huile sur la piste. Un nouveau départ est donné pour 5 tours. Pour Louis Bulle, tout est à refaire puisque seul le classement à l’issue de ces 5 tours déterminera l’attribution des points.
Le départ de ce sprint est à l’avantage de Bulle devant Ginès, Perret et Four. Ginès double Bulle dans le 3ème tour sans que ce dernier ne soit en mesure de répliquer. Perret et Four sont juste derrière et Bulle doit rester vigilant pour conserver sa 2ème place. Ginès remporte ainsi sa 4ème victoires consécutives devant Bulle et Perret
Au classement provisoire, Mathieu Ginès conforte sa position de leader avec 110 points devant Louis Bulle et ses 85 points et Denis Bouan et ses 79 points.

Les 125 partent en piste pour leur finale. Jordan Levy effectue un bon départ devant Lucas Fonvieille, Simon Danilo et Enzo Boulom. Parti de la 4ème ligne, Jules Danilo fait un départ canon et se retrouve en 5ème position. Levy mène la danse alors que Fonvieille perd 3 places, puis deux, puis chute. Devant Levy est impérial mais reste sous la menace de Simon Danilo qui doit conjuguer avec le retour de son frère Jules. Ce dernier le double dans le 5ème tour. Au 9ème tour, c’est Renald Castillon Gioanni qui porte une attaque et le double. Dans son élan, le pilote Cannois dépasse l’autre frère Danilo. Il lui reste 3 tours pour tenter d’arracher la victoire. Derrière Simon remonte sur Jules et ne ménage pas son ainé. Dans le dernier tour, Jordan Levy a encore plus d’une seconde et demie d’avance sur Rénald Castillon Gioanni. Simon attaque Jules une nouvelle fois et cette fois ci, la manoeuvre est couronnée de succès et lui ouvre les portes du podium.
La remise des prix s’est faite avec la participation du député du Sud Vienne, Jean-Michel Clément et de Christine Tricotel, Sous Préfète de Montmorillon.
Avec cette seconde victoire, Jordan Levy (50 pts) prend la tête du classement provisoire devant les ex æquo Rénald Castillon Gioanni et Simon Danilo (48 pts).

Il fait très chaud au moment du départ des Superbike. Les machines et les hommes vont être mis à rude contribution. Erwan Nigon prend le meilleur départ mais c’est Julien Da Costa qui boucle le 1er tour en tête. Le pilote Kawasaki fait de la résistance pendant plus de la moitié de la course et parvient à contenir Nigon et Gimbert. Derrière, Grégory Leblanc, Loïc Napoleone, Freddy Foray, Anthony Loiseau et Guillaume Dietrich sont aux coudes à coudes. Au 9ème tour, Nigon trouve la solution et prend le commandement. Gimbert va mettre 4 tours pour réussir à passer le pilote héraultais. Leblanc est un peu décroché et sous la menace de Loiseau. Ces derniers ont une bonne avance sur un groupe de 3 pilotes composé de Foray, Muscat et Dietrich. Lorsque Gimbert passe second, il compte plus de 3,3 secondes de retard sur son coéquipier. Les dés sont jetés et la victoire lui échappe. Le podium final donne Nigon, Gimbert et Da Costa.
La cérémonie de podium a été ponctué d’un trophée supplémentaire destiné à Sébastien Gimbert pour le nouveau record de la piste qu’il a établi hier lors de la Superpole (1:39.733). Ce Trophée a été remis par Roland Debiais, vice-président du Conseil Général de la Vienne et Jean-Michel Clément, député du Sud Vienne.
Au classement provisoire, Gimbert (128 pts) augmente d’un point son avance sur Nigon (110 pts). Julien Da Costa (97 pts) conserve la 3ème place.

Les Top Twin prennent la suite pour leur second finale de la journée. Stéphane Pagani boucle le premier tour en tête devant Ludovic Loeul, Adrien Protat, Jean Yves Mounier et Michel Amalric. Pagani et Loeul sont en bagarre et Loeul semble prendre l’avantage au 5ème tour. Derrière, l’accession au podium est très disputée. Ancelin semble le mieux placer mais il part à la faute dans le 7ème tour et repart en 19ème position. Pagani trouve la faille dans le 10ème tour et parvient à s’échapper pour signer le doublé devant Loeul et Amalric qui a su contenir Nicolas Trolard.
Au classement provisoire, Pagani augmente son avance avec 117 points devant Nicolas Trolard et Lionel Ancelin, ex æquo avec 80 points.

La journée se termine avec l’ultime finale, celle des Side Car. Le Bail / Chaigneau prennent le meilleur départ devant Delannoy / Lavorel. Barbier / Debroise est à la lutte avec les Poret, Père et fils. Dans le 3ème tour, Delannoy / Lavorel passent en tête et au tour suivant, c’est l’abandon des vainqueurs de la matinée, Le Bail / Chaigneau suite à la casse moteur de leur châssis F1. Avec la piste libre, Delannoy /Lavorel font un festival de tours rapides et remportent la victoire avec plus de 7 secondes d’avance sur Barbier / Debroise qui ont pris un petit avantage sur les Poret. Côté F2, si le couple Leblond / Quintre a mené les débats pendant 3 tours, c’est bien l’équipage Huet / Le Gourrierec qui remporte la catégorie avec une dizaine de secondes d’avance.
Au classement provisoire, Delannoy / Lavorel prennent la tête avec 124 points devant Le Bail / Chaigneau et leurs 115 points et Hergott / Moise et leur 68 points.


Prochain rendez vous les 25 et 26 juin à Ledenon (30).


Le Service Communication FFM





  • Championnat de France SuperBiKe Le Vigeant » Voir Championnat de...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Championnat de France Superbike au Vigeant, les records tombent! (Esprit-Racing)
    Championnat de France Superbike au Vigeant, les records tombent! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • FSBK au Vigeant : le spectacle grandeur nature

    • David Bouvier rencontre des problèmes de pneus, mais assure de gros points

    • FSBK Nogaro: Le Team ProBoost au pays Gersois…

    • Nicolas Pouhair sous les couleurs du SH Technologie-SCRUBS au fSBK de Nogaro

    • FSBK Nogaro : Superbe Weekend pour l'EMPP Racing Team

    Plus de news »

    Publicité