x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 14.06.10 | 11:11 ESPRIT-RACING.COM | 14.06.10 | 11:11


Bonjour! Nous voilà rendus, une fois les beaux jours venus, sur le circuit de Ledenon, théâtre de la 4ème manche de la saison. Enfin libéré dans ma tête car je viens d’obtenir mon agrégation après quelques mois de travail acharné. J’espère bien profiter de ce soulagement pour me rapprocher et pourquoi pas accrocher un podium dès ce week-end. Bien sûr cela ne sera pas évident d’autant que je n’ai fait ni moto, ni sport depuis plus d’un mois pour me consacrer totalement à mon concours qui s’est terminé en milieu de semaine…


Vendredi : Les essais,

Le soleil nous réveille chaudement en cette première matinée d’essais dont les premiers tours sont physiquement difficiles. En effet après seulement quelques boucles, les bras donnent les premiers signes de fatigue, puis se sont les jambes et le souffle qui peinent …
Après un peu de temps afin de me réhabituer à la vitesse et à l’accélération de ma machine, je roule en 1’27’’0 et je m’arrête pour m’économiser pour l’après midi.

Malheureusement la pluie s’invite et perturbe la séance que j’écourte pour ne pas prendre de risques dans ces conditions précaires.


Samedi : essais libres puis la qualification,

A 10h10, c’est la séance d’essais libres qui débute, en vieux pneus pour moi afin de me mettre en régime. Au bout de 3 tours, je suis en 1’26’’4 mais les pneus montrent leurs limites, je m’arrête donc pour passer un arrière neuf.
Cela va tout de suite mieux et bien aidé par un pilote que j’ai en point de mire, j’améliore en 1’25’’8 puis 1’25’’4 et enfin 1’24’’6 ce qui me place 6ème de cette séance libre.

Pour les qualifs, la 1ère demi-heure sert à sélectionner les 20 plus rapides pour la séance SP1. Je réalise donc quelques tours afin d’assurer simplement une place parmi les 20.

On dispose par la suite de 15 minutes pour se départager et les 8 premiers auront le droit à une dernière séance. Après deux tours, un pilote chute devant moi, je touche sa moto mais réussis à éviter de me retrouver à terre.

J’améliore en repartant, mais je n’arrive pas à faire aussi bien que le matin, je roule « seulement » en 1’24’’7 ce qui me positionne 13ème.
Ce n’est pas extraordinaire, mais les chronos sont très serrés (je suis à moins d’une seconde de la 4ème place), j’ai donc bon espoir pour demain, à condition de réussir correctement mon départ.


Dimanche :

Course 1 :
Je suis plutôt confiant après un bon warm up, où j’ai réalisé le 7ème chrono.
Au départ de la course, je suis un peu stressé par ce départ depuis la 12ème position (Thomas Metro blessé la veille, n’a pu prendre part à la course).
Une fois n’est pas coutume je réalise un très bon départ, qui me permet de franchir le 1er tour en 10ème position. Et contrairement à d’habitude, j’arrive même à suivre le rythme des mes concurrents pendant les 1ères boucles.

Au 3ème tour, je passe la seconde, et fais le freinage à Baptiste Guittet. Au tour suivant, c’est Vincent Philippe que je prends au freinage de virage du pont. C’était chaud, car il ne s’est pas laissé faire, nos carénages se sont vus de très près, mais même si les motos ont beaucoup bougé, nous sommes restés sur nos roues…

Très vite je remonte sur un groupe de 3 pilotes, et déborde encore une fois au virage du pont Dos Santos, ce qui me place derrière les deux Kawa officielles.
Après quelques tours, je me retrouve collé à leurs fesses et réalise toujours au même endroit un freinage musclé à Olivier Four et me place dans l’aspi de Julien Da Costa que je déboîte encore et toujours au même virage lors du tour suivant.

Je sais que je suis sur un rythme plus rapide, et alors qu’il reste 5 tours, je veux me mettre à l’abri pour pouvoir gérer la fin de course.

Mais depuis quelques tours mon pneu avant me donne des signes de faiblesse et cela va être difficile. En 1 tour je gagne près d’une seconde, mais ça je ne le savais pas encore au moment de ma chute. En effet après un freinage un peu limite au bien dénommé virage du « gauche qui tue », je m’élargis très légèrement, je lâche les freins pour éviter de trop contraindre l’avant qui me paraît déjà limite, mais en voulant revenir à la corde, je perds l’avant de ma machine qui termine la courbe dans le bac à gravier… Même pas le temps d’attendre d’être à l’arrêt que je saute sur mes pieds, je relève la moto et repars immédiatement…

Je suis désormais 14ème, et ne pourrais faire mieux, j’assure donc ces deux maigres points.



Course 2 :

Pour la deuxième course, j’aimerai que le schéma de la 1ère se reproduise, mais cette fois-ci en parvenant à rester sur mes roues…
Mais le départ est moins bon, je suis 12ème lorsque je franchis pour la première fois la ligne d’arrivée.
Derrière Laurent Brian, je lutte un peu pour le doubler, même si je me sens plus rapide. Je parviens à mes fins après seulement 4 tours, et déjà un groupe s’échappe. J’augmente immédiatement de rythme ce qui me permet de doubler Baptiste Guittet dans la foulée.
Comme en première manche, je profite de ma moto qui se comporte très bien au freinage du pont pour doubler quasiment à chaque tour, Vincent Philippe, Arnaud Dos Santos et Olivier Four.
Je réalise dans cette remontée et en doublant, mon meilleur tour en 1’24’’1 et remonte légèrement sur le groupe de la 2ème à la 5ème place. Mais je suis encore très loin et surtout je suis épuisé…
Je ressens pleinement mon inactivité physique depuis plus de deux mois pour préparer à fond l’agrégation…
Je commence à avoir du mal à tenir la moto et à l’empêcher de guidonner. Mais je ne lâche pas l’affaire. Malgré une envie de vomir qui monte, à court de souffle, je parviens à conserver des chronos en 1’24 jusqu’à porter mon avance sur Olivier Four à 2 secondes.
Je relâche enfin mon effort pour le dernier tour et franchis la ligne d’arrivée en 6ème position, soulagé, content et mort de fatigue…


Conclusion :

C’est un week-end satisfaisant. Cela se sent à la fois dans mes chronos, dans mon comportement et dans ma confiance que je me suis libéré l’esprit. Je suis revenu dans des bons chronos et je me rapproche encore plus du podium…

C’est de très bon augure pour la fin de saison, d’autant que je vais pouvoir consacrer du temps à me re-préparer physiquement pour la prochaine épreuve qui aura lieu dans un peu plus d’un mois sur le circuit de Magny-Cours.

Je suis toujours 9ème au championnat avec 49 points alors qu’il reste encore 3 week-ends de course…

Un très grand merci à toute l'équipe : Mathieu, Rémi, Fabien, Sébastien, Mouss, François, Murielle, mes parents, Ornella, Robin, Badis et tous nos partenaires : YOHANN MOTO SPORT, SUZUKI FRANCE, DUNLOP, YACCO, MCT distribution, YOSHIMURA, BIHR, EMC 37, AFAM, SPORT BIKE TRAINING, JMF menuiserie, SHoei, IXON, Transport Gaillard, Skeed, molex, MC Lesigny, EMOTO.COM, Bulles Mra.

Merci de votre lecture.

La prochaine épreuve aura lieu à Magny-Cours les 17&18 Juillet.

Salutations sportives et amicales.

Cédric TANGRE



Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Google Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Digg Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui prometà del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - SuperBiKe Ledenon, Cédric Tangre libéré pour une fin de saison qui promet à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Cedric Tangre, si ça passait .. c'était beau ! (D.R.)
Cedric Tangre, si ça passait .. c'était beau ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Supersport France - Ledenon, Mathieu Gines conserve sa 2ème place au championnat

  • FSBK Ledenon : la résistance s'organise

  • Richard de Tournay, ne pas oublier de fermer les portes ...

  • Le PLV Racing au Vigeant !

  • Clive Rambure : Podium au Val de Vienne !

Plus de news »

Publicité