x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 07.06.10 | 10:11 ESPRIT-RACING.COM | 07.06.10 | 10:11


Pour cette quatrième épreuve des Coupes de France Boxer Promosport, les pilotes avaient rendez vous en terre Gersoise à Nogaro (32) sur le célèbre circuit Paul Armagnac. Organisée par l’ASM Armagnac Bigorre, cette épreuve se présentait sous les meilleurs auspices avec des températures estivales (30°C le samedi) et des orages annoncés pour la fin du week-end.


Les Essais Chronométrés :
Les premiers à s’élancer sur la piste sont les Promo 500 Cup. Kévin Rambure se hisse rapidement en haut de la feuille des temps mais Thibault Doutre qui évolue sur les terres de son Moto Club, vient lui contester ce leadership.
Après plusieurs échanges, c’est finalement le pilote nordiste qui l’emporte sur le sociétaire de l’ASM Armagnac Bigorre. Juste derrière eux, à quelques petits dixièmes de seconde, Patrice Di Gregorio et Aurélien Chevalier complètent la première ligne.

Les Promo 600 prennent la suite avec Xavier Deletrez (Kawasaki) qui commence un bon début de séance. Il est dépassé par Sylvain Buffard (Yamaha) qui est leader du classement provisoire. Deletrez réplique sous les yeux de Maxime Bourdon (Kawasaki) et Marius Tabaries (Yamaha) en améliorant d’un millième de seconde. Dans les derniers instants, Deletrez améliore encore en 1:33.647 devant Buffard, Tabaries et Bourdon.
En seconde série, l’empoignade pour la pole concerne Jérémy Vallon (Yamaha), Julien Pilot (Yamaha) et Patrick Mageot (Kawasaki). Ils sont restés dans le même dixième de seconde durant toute la séance, et Vallon est plus rapide de 0,014 seconde face à Pilot, 0,066 face à Mageot, et 0,083 face à Quellet.
Au cumul des séries, Deletrez devance Buffard, Tabaries et Bourdon.

En Promo 1000, la première série est aussi très serrée. Les places varient beaucoup tout au long de la séance entre Xavier Barbancon (Suzuki), Lionel Braun (Kawasaki), Charles Geers (Kawasaki), Yann Sotter (Honda) et Marc Pasquinucci (Suzuki). Geers prend le meilleurs devant Barbancon tandis que Braun, Sotter et Pasquinucci sont séparés que de 34 millièmes (Sotter et Pasquinucci étant à égalité parfaite).
En fin de séance, le pneu de Yann Sotter présente une anomalie et, par mesure de sécurité, doit être changé. Dans ces cas là, le règlement prévoit le déclassement du pilote pour la course qualificative.
En seconde séance, c’est Claude Lucas (Suzuki) qui fait fort : il fait deux tours chronos et « claque » un temps en 1:33.026 soit 2 dixièmes moins rapide que la pole de la première séance. Il décide de rentrer au stand, d’économiser ses pneus et d’attendre de voir comment la séance va évoluer. Sylvain Pierre (Kawasaki), Jérôme Danton (Kawasaki), Nicolas Duprez (Suzuki) et Hernani Teixeira (BMW) n’arrivent  pas à atteindre ce chrono et finissent la séance dans cet ordre.
Au cumul des séries, Geers, Barbancon, Lucas et Braun occupent le top 4 devant Pasquinucci, Pierre, Danton et Duprez.

Pour finir la matinée, on retrouve les 125cc et les Conti Cup préGP 80 avec, aux avant-postes, les leaders du championnat et c’est Thibaud Gourin qui s’empare de la pole devant Guillaume Raymond et Léo Bauta. Les pilotes Conti reviennent tout juste du GP de France MotoGP où ils ont disputé une manche en ouverture des festivités. A peine descendus de leur nuage, les jeunes doivent se remettre dans le rythme. Le plus rapide est comme d’habitude Rénald Castillon Gioanni.

La chaleur est toujours très présente  lorsque l’après midi reprend ses droits pour les courses Qualificatives.


Les Courses Qualificatives :
Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale A et que les autres aillent en Finale B.
Ce week-end, seuls les Promo 600 et les Promo1000 sont concernés par ces courses qualificatives.

Dans la première série des 1000cc, Claude Lucas part très fort et emmène avec lui Hernani Teixeira et Jérémy Cramer (Honda). Très vite, Charles Geers vient se mêler à la bagarre et grignote des positions. A mi course Lucas, Teixeira et Geers sont au coude à coude ; Cramer n’est pas loin mais peu menaçant. Deux tours avant la fin, Geers trouve l’ouverture et prend les commandes. Lucas cherche la faille mais doit aussi conjuguer avec Teixeira qui va réussir à le dépasser dans le dernier tour. Les trois premiers se tiennent en une demie seconde.

En seconde série, si Jérôme Danton fait un bon départ et mène les débats devant Xavier Barbancon, c’est bien Yann Sotter qui fait sensation puisqu’en partant dernier (cf. son changement de pneus après les essais) il passe le pointage du premier tour en 11ème position. Au 4ème tour, alors que Barbancon s’est placé devant, Sotter est dans le groupe de tête derrière Braun et Danton. A mi course, Sotter compte 3,2 secondes de retard sur le nouveau leader, Lionel Braun. Malgré un bon rythme Braun ne peut s’échapper et l’écart se réduit. Danton est un peu décroché puis beaucoup. Sotter échoue à 1,798 secondes du vainqueur, Braun. Barbancon reste entre les deux, à une demie seconde du leader.
Pour la course de demain, Braun partira en pole devant Geers, Barbancon et Teixeira. Sotter sera en seconde ligne.

En première série 600cc, Marius Tabaries prend le meilleur départ devant Mathieu Charpin et Jérémy Vallon. Tabaries résiste trois tours et cède face aux nombreuses attaques de Vallon. Xavier Deletrez est dans le bon rythme et attend son tour qui arrivera lors du 10ème passage où il prend les commandes et s’échappe inexorablement. Tabaries repasse Vallon mais ne peut aller chercher le leader et se contente de la seconde place à 8 dixièmes de Vallon.

En seconde Série, Erwan Quellet prend la tête devant Maxime Bourdon et Alex Plancassagne. Julien Pilot est dans un rythme supérieur et prend les commandes sans pour autant lâcher ses concurrents. Ils sont rejoints dans le top 4 par Sylvain Buffard. Les quatre hommes sont roues dans roues et se tiennent en une demie seconde. Dans le 10ème tour, Quellet part à la faute lourdement et entraine un drapeau rouge. La course ne repartira et figera les position du 9ème tour : Pilot, Buffard, Plancassagne.
Au cumul des séries, Pilot partira en pole devant Deletrez, Buffard et Tabaries.

Les Finales :
Le dimanche matin débute avec des températures bien plus fraiches que la veille et avec un ciel chargé laissant passer une petite bruine. Les 125cc et la Conti Cup débutent le bal des finales : très bon départ de Thibaut Gourin devant Guillaume Raymond et Léo Bauta. A l’issue du premier tour, Gourin creuse un écart de plus de deux secondes alors que Raymond, Bauta et Anthony Aliern sont dans un mouchoir de poche. Le premier Conti est 12ème il s’agit de Pablo Lamas. Hugo Clere prend la tête du groupe de chasse et se lance à la poursuite de Gourin. Au fil des tours l’écart se réduit pour ne plus être au 5ème tour.
Ken Suire complète le groupe de 5 pilotes qui se tiennent en 5 dixièmes et qui n’arrêtent pas de se doubler. Lamas remonte bien et pointe à la 8ème place. Clere chute dans le 8ème tour et disloque un peu le peloton. Suire est loin et Lamas repasse à la 18ème place laissant le soin à Gaétan Gouget de mener les Conti.
Dans le dernier tour Bauta prend la tête pour  l’emporter avec 285 millièmes devant Bauta, Aliern et Batisse, ces trois pilotes étant en 13 centièmes.
C’est finalement Castillon Gioanni qui, après une belle remontée et les déboires de certains concurrents, finit premier Conti à la 11ème place.

La bruine s’est arrêtée pour la finale 1 des 500 Cup et la piste reste humide par endroits mais est plutôt sèche au niveau des trajectoires. Kevin Rambure fait encore une fois un excellent départ devant Aurélien Chevalier et Thibaut Doutre. Les trois hommes s’échappent petit à petit pour se livrer à un mano à mano de toute beauté. A la mi course, Rambure et Doutre sont dans le même dixième tandis que Chevallier est esseulé à 2, 688 secondes.

Doutre maintient la pression et ca paye au 8ème tour mais, pas pour longtemps puisque Rambure réplique au tour suivant. Ils sont carénage contre carénage et continuent à se doubler sans arrêt sous les yeux de Chevallier qui est trop loin pour pouvoir les attaquer. Et c’est finalement Thibaut Doutre qui remporte cette course très disputée  (première victoire dans cette catégorie) devant Rambure et Chevallier.

La matinée se finit avec les consolantes et l’arrivée de la pluie.

Si la pluie a cessé pour le départ de la seconde finale des 125cc et des Conti Cup, la piste reste bien humide et donc bien piégeuse. Très bon départ de Thibaut Gourin juste devant Guillaume Raymond. Renald Castillon Gioanni est 9ème et premier Conti.
Léo Bauta s’échappe un peu alors que Hugo Clere emmène Gourin et Raymond à sa poursuite. Raymond marque un peu le pas et Bauta creuse un peu plus l’écart au moment de la mi course. Au fil des tours, Bauta se met à l’abri de toute attaque tandis que Raymond revient au contact et dans un mouchoir de poche. Ils vont finir la course séparés de 187 millièmes en faveur de Gourin. Clere complète le podium. Le premier Conti, Rénald Castillon Gioanni est 7ème.
A l’issue des contrôles techniques, la moto d’Anthony Aliern est déclarée non conforme et le pilote se fait déclasser de l’ensemble de son week-end.
Au classement général, les écarts entre Gourin et Bauta ne bougent pas, Guillaume Raymond est troisième à 38 points du leader..

Seconde finale pour les 500 Cup avec un bon départ pour Aurélien Chevallier qui coiffe Kevin Rambure pour la prise des commandes et entame une course en solitaire. Rambure s’accroche mais ne parvient pas à suivre le rythme. Derrière, Jean Marc Boyer, Thomas Consoli et Olivier Gret se disputent la troisième marche du podium. Au 3ème tour Chevallier part à la faute suite à l’embrasement de sa machine et donne la tête à Rambure.

A la mi course, Consoli prend les rennes du groupe de chasse et parvient à réduire l’écart sur Rambure. Au fil des tours il se rapproche mais reste hors de portée pour une attaque et espérer mieux que la seconde place. Jean Marc Boyer monte sur la 3ème marche du podium malgré les attaques répétées de Dominique Pénicaud.
Au classement provisoire, Rambure assoit sa domination en obtenant 33 points de plus que Consoli et 82 points que Pénicaud et Chevallier ex aequo.

En 600cc, Julien Pilot prend tout le bénéfice de sa pole et boucle le premier tour en tête devant Tabaries, Buffard, Deletrez et Plancassagne. Ce dernier va passer un à un ses concurrents pour prendre les commandes au 6ème tour. Au même moment, alors qu’il était très mal parti, Jérémy Vallon effectuait une belle remontée et pointait à la 6ème place lorsqu’il chute et voit ses espoirs réduits à néant. A mi course, Tabaries passe 2ème mais ne peut suivre celui qui va rester un solide leader et remporter sa première victoire dans cette catégorie. Pilot et Tabaries se sont disputés l’ordre des marches du podium jusque devant le drapeau à damiers où ils franchissent la ligne d’arrivée avec 66 millièmes d’écart à l’avantage du plus jeune, Tabaries.

Au classement provisoire, non seulement Plancassagne remporte sa première victoire mais en plus, il repart de Nogaro en tête du classement avec 2 points d’avance sur Buffard, 14 sur Chabany et 16 sur Vallon qui paye cher sa chute.

Pour finir la journée, les 1000cc prennent le départ de leur finale où le suspense n’aura pas lieu : meilleur départ, meilleur tour en course, un écart avec le second géré aux petits soins par Yann Sotter et maintenu à 2,4 secondes pratiquement toute la course (en fait il ne va se relâcher qu’au dernier tour et gagne avec 1,7 seconde d’avance). Derrière, la surprise vient de Xavier Barbancon qui, après un bon départ reste second toute la course malgré les attaques de Hernani Teixeira dans les premiers tours puis de Claude Lucas qui ne trouvera pas la faille. Charles Geers est en embuscade mais ne trouve pas de solutions. Ces positions vont restées figées jusqu’au baisser du drapeau à damiers.

Sotter poursuit donc son sans faute avec cette 4ème victoire de rang sur 4 possibles tandis que Barbancon monte sur son premier podium dans cette catégorie devant Claude Lucas.

Au classement provisoire Sotter compte 42 points d’avance sur Lucas et 65 points sur Barbancon.


Prochain rendez vous dans 15 jours le 19 et 20 juin prochain à Croix en Ternois (62) pour attaquer la seconde partie de la saison.


Le Service Communication FFM



Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Google Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Digg Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podiumà del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Promosport à Nogaro : Sotter sans faute, Plancassagne 1er podium à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Promosport à Nogaro : Sotter sans faute (PhotoPress)
Promosport à Nogaro : Sotter sans faute (PhotoPress)
  • Dans la même catégorie

  • Les Coupes de France Boxer Promosport à Nogaro

  • Yann Sotter en Promosport, jamais deux sans trois !

  • Lionel Braun réalise un retour remarqué en Coupes de France Promosport

  • Résultat encourageant pour Sébastien Forest et son team

  • Yann Sotter continue sur sa lancée !

Plus de news »

Publicité