x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 29.03.10 | 08:55 • Mis à jour le 29.03.10 | 09:06 ESPRIT-RACING.COM | 29.03.10 | 08:55 • Mis à jour le 29.03.10 | 09:06


C’est le retour des Coupes de France BOXER Promosport avec pour débuter cette nouvelle saison un circuit mythique : le circuit Bugatti du Mans. Théâtre des célèbres 24H du Mans, les pilotes ont répondu nombreux à l’invitation de l’ACO pour venir en découdre malgré une météo annoncée capricieuse.


Retrouvez toutes nos photos des Coupes de France Promosport sur le circuit Bugatti du Mans

 

Comme toujours, l’esprit des Promosport est respecté par son accessibilité financière (limitation des modifications possible et utilisation d’un seul train de pneus - des Dunlop - pour tout le week end) et la bonne ambiance qui règne dans le paddock.

La matinée débute sous un ciel bien gris qui déverse par alternance un peu d’eau par ci par là. La piste est donc fraîche et très piégeuse.

Les essais Chronométrés
Les 125 Promo accueillent en leur sein les Conti Pré GP 80. En effet, après l’essai de l’an dernier, les deux catégories vont cohabiter durant l’ensemble de la saison. Grâce à leur faible cylindrée, les Conti peuvent accueillir des pilotes de 11 ans soit le plus jeune âge du plateau. La premier contact montre un avantage pour deux pilotes, Léo Bauta et Antoine Bilaude qui collent deux secondes au troisième, Thibaud Doutre. Steven Neumann complète la première ligne de départ. Découvrant leurs nouveaux pneus Dunlop, les pilotes Conti doivent s’habituer un peu. Le plus rapide est Renald Castillon Gioanni, il est 10ème et a 13 ans.

Les Promo 500 Cup entrent à leur tour sur la piste. Le début de séance est timide et le circuit bien mouillé. Alors qu’il n’avait participé qu’à quelques courses l’an passé (dont une victoire à Nogaro), Cyril Fouché finit la séance en beauté en signant le meilleur temps en 2:23.319. Si on attendait aux avant postes les Dominique Pénicaud, Sébastien Bonfils ou Olivier Gret, c’est le jeune Kévin Rambure qui se rapproche le plus du pilote Héraultais en 1 :24.381. Thomas Consoli et Jean Marc Dugat complète le top 4.

En 600cc, il y a eu beaucoup de nouveaux arrivants et de départ (que se soit vers le 1000 Promo ou le Championnat de France Superbike). En première série, c’est un ancien pilote 500 Cup qui s’illustre, Amaury Guespin (Yamaha), en s’offrant la pole position en 2:13.436. Erwan Quellet (Kawasaki) et Mathias Chabany (Yamaha) sont dans la même seconde à quelques dixièmes.
En seconde série, David Lebail (Yamaha) et Sylvain Buffard (Yamaha) s’en donnent à cœur joie et ne finiront séparés que de 111 millièmes de seconde.
Au cumul des séries, Guespin conserve la pole position devant Quellet, Chabany et Herillon, tous de la première séance.

Les 1000 Promo viennent chasser le bon chrono. Avec l’arrivée de deux nouveaux constructeurs (BMW et Aprilia), de nouveaux pilotes et d’un nouveau pneu, le Dunlop D211 GP, les pronostics sont ouverts. En première série, la nouveauté (de la machine, c’est une BMW) et l’expérience (le pilote à plus de trente ans de courses) font parler la poudre grâce à Hernani Teixeira qui signe un temps en 2:14.710 devant la Kawasaki de Jérôme Danton et de la Suzuki du pilote local Dominique Messager. Claude Lucas (Suzuki) devance Yann Sotter (Honda) pour la 5ème place.
En seconde série, Christophe Guérouach (Kawasaki) revient aux affaires après une petite absence et profite d’une piste plus séchante qui lui permet de boucler un tour en 2:07.668 devant Vincent Guillermin (Yamaha) protégé de Marc Garcia (ancien pilote de GP). Derrière eux, on retrouve Fernand Dos Santos (Kawasaki) et un autre pilote local, Emmanuel Parisse au guidon d’une Aprilia.

La matinée se termine  et la pause déjeuner arrive accompagnée d’une petite tempête avec de forte pluie et des bourrasques de vent. Après une demie heure de déluge, la piste Mancelle est de nouveau détrempée pour accueillir les courses qualificatives.

Les Courses Qualificatives
Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante.
Ce we, seuls les 600 et les 1000 sont concernés par ces courses qualificatives.

Le début de la série 1 des 1000cc tourne vite au duel entre les deux pilotes franciliens : Yann Sotter et Hernani Teixeira.  Un temps dans la bagarre, Jérôme Danton et Claude Lucas ne peuvent suivre le rythme et voient s’échapper les premiers. Après plusieurs tours accrochés, Sotter maintient son rythme et décroche Teixeira pour remporter la course avec plus de 20 secondes d’avance.
En seconde série, Julien Diguet (Suzuki) est impérial et mène la course de bout en bout devant un Jérémy Cramer (Honda) qui ne sera jamais en mesure de l’inquiéter. A noter la belle performance de Charles Geers (Kawasaki) qui, alors que c’est sa première course dans la catégorie (il finit 2é des 600 Promo en 2009), en partant de la 16ème place, il remonte avec la manière jusqu’à la troisième place.
Pour la finale, Diguet partira en pole devant Sotter, Teixeira et Cramer.

En 600cc, alors que Yoann Gougginsperg (Honda) et Jérémy Vallon (Yamaha) se disputent la première place sur un tracé ultra séchant, Julien Pilot (Yamaha) se faufile depuis la 10ème place pour taxer tout le monde dans l’avant dernier tour. Dans la manœuvre, Noel Roussange (Yamaha) en profite pour prendre la deuxième place.
En seconde série, Erwan Quellet (Kawasaki), Maxime Bourdon (Kawasaki), Sylvain Buffard (Yamaha) et Vincent Didier (Kawasaki) font tout pour être devant sous le regard de Florent Manniez (Kawasaki). Seule Yamaha dans ce nid de Kawasaki, Buffard s’impose devant Bourdon et Vincent.
Pour la Finale, Buffard partira de la pole position devant Pilot, Roussange et Bourdon.

La journée se finit sous un temps clément qui va laisser place en début de soirée à une nuit de pluies très fortes et de vent.
Le lendemain matin, les finales peuvent débuter sous une petite pluie fine, il fait 10°C.

Les Finales
Le départ de la course des 125 / Conti Cup va occasionner une grosse frayeur. En première ligne, un pilote cale alors que le feu vient de passer au vert. Venu de la 5ème ligne, un pilote ne peut éviter le malheureux et le percute violement.
Arrêt de la course, évacuation du pilote et mise en grille pour un nouveau départ.
Après examen, Antoine Bilaude s’en sort bien avec juste de gros hématomes. Côté course, si Léo Bauta est intouchable avec un rythme régulier très rapide et gagne la course avec 4,7secondes d’avance sur le second, la surprise vient justement de ce second. En effet, il s’agit de Renald Castillon Gioanni qui, au guidon de sa Conti 80, va réussir à maintenir 3 à 4 dixièmes de seconde d’écart avec Thibaut Gourin et son Aprilia 125 durant toute la course.
Faisant course commune mais podium séparé, c’est Ken Suire qui complète le podium 125 tandis que Pablo Lamas et Yvan Laetzig montent sur celui des Conti.

Autre départ mouvementé, celui des Promo 500 Cup : une chute dans le tour de chauffe puis une grosse chute collective (sans blessé) à l’entrée de la chicane Dunlop lors du premier tour (9 pilotes impliqués) vont donner du fil à retordre aux commissaires de pistes qui auront été très sollicités ce week-end et qui ont fait un travail formidable.
Nouveau départ et l’ensemble des pilotes cherchent à ne pas prendre trop de risque à la vue des conditions précaires d’adhérence… Très vite, 3 pilotes se détachent : Thomas Consoli, Cyril Fouché et Kévin Rambure. Ce dernier a pris les commandes et emmené les deux autres jusqu’au podium dans cet ordre : Rambure, Fouché et Consoli.

La matinée se poursuit avec les consolantes et des coupes annexes ainsi qu’avec l’arrivée du vent qui va stopper la pluie après le déjeuner et pousser petit à petit les nuages.

L’après midi commence par la seconde finale des 125 Promo / Conti Cup. Les conditions sont à peine mieux pour eux. Le début de course ressemble d’ailleurs pendant deux tours à la première finale mais dans son troisième tour, le jeune Castillon Goanni (il a 13 ans) fait une petite faute qui le décroche immédiatement de l’homme de tête et le fait rétrograder à la 5ème place. Thibaut Gourin n’est pas en mesure de suivre la cadence de Bauta et doit conjuguer avec le retour de Thibaud Doutre qui coiffe sur le poteau Hugo Clere pour l’accès au podium.
Au classement provisoire on retrouve Bauta suivi de Gourin et de Suire.
En coupe Conti, Castillon Gioanni reste le plus rapide et s’offre le doublé pour sa première participation devant le benjamin du plateau, Pablo Lamas qui a tout juste onze ans, et Enzo Boulom.
Au classement provisoire, on retrouve Castillon, Lamas et Boulom ex æquo avec Laetzig.

A l’issue du contrôle technique, la machine de Thibaud Doutre est déclarée non conforme. Cette disqualification fait les affaires d’Hugo Clere qui prend la 3ème place pour un point.

Seconde finale des Promo 500 Cup et bon départ pour Rambure qui se place devant Fouché et Consoli. Les trois pilotes reprennent leurs explications de première finale pendant plusieurs tours mais Fouché ne semble pas en mesure de rester au contact dans la dernière partie de la course. Consoli qui mène la danse parvient même en fin de course à creuser un écart avec Rambure de presque 3 secondes.
Au classement provisoire, Kévin Rambure devance de 4 points Consoli et de 9 points Fouché.

Les 600 Promo prennent le départ. Le meilleur départ est à mettre à l’actif de Julien Pilot qui vire en tête au premier virage  mais se retrouve au tour suivant à la 8ème place. C’est Didier Vincent  qui prend les rennes de la course avec dans sa roue Erwan Quellet, Noel Roussange et Sylvain Buffard. Vincent et Quellet se détachent et creusent l’écart sur le groupe emmené par Buffard. Quellet maintient son effort et va réussi à prendre le large sur les derniers tours en s’imposant avec plus de 5,6 secondes sur Vincent et 10,8 secondes sur Buffard.
A noter la belle remontée de Jérémy Vallon qui passe de la 20ème à la 6ème place en 8 tours.

La piste est très séchante mais aussi très piégeuse par endroit au moment où les 1000 Promo prennent le départ. Yann Sotter est le plus rapide à s’élancer juste devant Hernani Teixeira, Jérémy Cramer et Vincent Guillermin. Après quelques virages, le pilote BMW part à la faute et ne repartira pas. Sotter est rejoint par Guillermin qui met la pression sur le pilote Honda. Cramer reste en embuscade à 1,5 seconde. Les 3 hommes commencent à creuser l’écart quand une nouvelle chute oblige la direction de la course à arrêter la course.
Nouveau départ et nouvelle réussite pour Sotter avec Guillermin et Cramer dans sa roue. Au 3ème tour, Guillermin par à la faute dans la Dunlop alors qu’il était le seul à suivre le leader. Derrière, Claude Lucas, Cyril De Laville (Kawasaki) et Jérôme Cramer sont à la lutte pour accéder au podium. Dans le 5ème tour, les positions se stabilisent mais une nouvelle chute à un endroit sensible provoque un drapeau rouge.
Fin de la course et cumul des deux parties avec une belle domination de Sotter qui réalise le week-end parfait. Jérémy Cramer et Claude Lucas l’accompagnent sur le podium.

Prochain rendez vous, l’épreuve du circuit Carole les 10 et 11 avril prochains

Le Service Communication FFM.

Retrouvez toutes nos photos des Coupes de France Promosport sur le circuit Bugatti du Mans





Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Google Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Digg Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérialà del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - PromoSport - Ouverture Promosport au Mans (72), Yann Sotter impérial à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Yann Sotter Impérial sur le circuit Bugatti du Mans (Esprit-Racing)
Yann Sotter Impérial sur le circuit Bugatti du Mans (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • PromoSport Le Mans, Circuit Bugatti, que la saison 2010 démarre !

  • Promosport et les Challenges des Marques : la combinaison gagnante !

  • Alexandre Mottet et sa GPZ 500 : Champions !

  • Fin de saison pour Vincent Houssin

  • Victoire et titre 600 Promosport pour Nicolas Salchaud !

Plus de news »

Publicité