x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 17.05.10 | 10:18 ESPRIT-RACING.COM | 17.05.10 | 10:18


Cinquième épreuve du championnat, le Grand Prix d’Espagne a confirmé que Steven Frossard avait la vitesse pour gagner un GP. Second de la première manche tout près de Roczen, Steven a tout perdu dans une chute au second départ qui a également impacté Jeremy Van Horebeek.


Après une journée de samedi très arrosée, la météo a été parfaite dimanche et c’est sur un circuit parfaitement refait dans la nuit que s’est disputé le GP.
Vainqueur de la course qualificative samedi, Steven allait parfaitement exploiter sa bonne place sur la grille puisqu’il virait en seconde position derrière Herlings. Très vite le trio Herlings, Frossard et Roczen allait imprimer un rythme élevé à la course, creusant l’écart avec le reste du peloton. La course en tête était superbe à suivre tant les écarts étaient minimes entre eux trois, et tout allait se jouer sur les dépassements d’attardés. Roczen en profitait pour doubler Steven et s’emparer de la seconde place puis de la première, Steven prenant lui aussi le meilleur sur Herlings pour jouer la victoire avec Roczen qui s’imposait au final avec deux petites secondes d’avance. Moins bien parti depuis la sixième grille, Jeremy Van Horebeek décrochait la huitième place malgré une chute lui ayant fait perdre sept places en début de course. Tous les espoirs étaient permis avant le départ de la seconde manche, mais une glissade de Steven au premier virage entrainait au sol un groupe de pilotes dont son équipier Jeremy ! Repartis très attardés ils allaient tous deux faire une superbe remontée aux septièmes (Jeremy) et onzièmes (Steven) places, décrochant respectivement les septièmes et quatrièmes places du GP. Au championnat Steven comble une partie de son retard sur Roczen et Herlings contraints à l’abandon en seconde manche, alors que Jeremy se rapproche du top cinq.


Steven Frossard : « Le week-end aurait pu être meilleur, car il y avait la possibilité de gagner le GP ici. Je suis bien parti en première manche, second entre Herlings et Roczen et nous avons pris un bon rythme qui nous a permis de creuser l’écart avec  le reste du peloton.
Les choses se sont compliquées quand nous avons rejoint les attardés, l’un d’eux ne s’est pas poussé et m’a gêné; Roczen a en profité pour me doubler, puis il a passé Herlings et est passé en tête. J’ai moi aussi doublé Herlings, je tenais le rythme de Roczen jusqu’à ce je perde à nouveau du temps avec les attardés. J’étais content de cette seconde place, je signe le meilleur temps en course et je suis arrivé au second départ confiant. Ils avaient arrosé la piste entre les manches et au premier virage je me suis fait surprendre, j’ai chuté et d’autres pilotes ont buté sur ma Kawasaki qui s’est retrouvée sous d’autres motos. Je suis reparti dernier, et j’ai fait de mon mieux pour revenir en onzième position sur un circuit ou il n’était pas facile de doubler. J’ai raté une belle occasion aujourd’hui, c’est frustrant mais d’un autre côté j’ai prouvé que je pouvais rouler au même rythme que Roczen ou Herlings et je suis sûr qu’avec un bon départ je peux rivaliser avec eux pour la victoire. »


Jeremy Van Horebeek : « Je suis terriblement frustré après ce Grand Prix sur lequel je comptais beaucoup. Mon pilotage est super, la vitesse est là mais la réussite n’est pas de mon côté jusqu’à maintenant.
Je sais que j’ai le potentiel pour être sur le podium, et en seconde manche j’avais la vitesse pour jouer la victoire si je ne m’étais pas retrouvé dans cette chute au premier virage. J’espère que cela va mieux aller dans deux semaines aux Etats Unis, une épreuve que je vais aborder avec beaucoup d’ambitions. »


Jean Jacques Luisetti : « Une fois encore je suis très content de la performance des pilotes, qui ont roulé dans les temps des meilleurs. Il ne manque pas grand-chose pour qu’ils soient sur le podium, la chute collective au second départ à tout ruiné. Les motos ont bien évolué grâce au travail de Mitch Payton et de notre staff technique, désormais elles sont capables de partir devant comme on a pu le voir ce week-end. On va tout faire pour gagner dans deux semaines aux Etats Unis, on a vu ce week-end avec la première manche de Steven que c’était dans le domaine du possible. »


MediaCross



Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Google Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Digg Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLSà del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - MXGP - Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS (MediaCross)
Grand Prix d’Espagne, la victoire est passée tout près pour le team kawasaki CLS (MediaCross)
  • Dans la même catégorie

  • MX GP d'Espagne, Xavier Boog a deux secondes de la victoire !

  • GP de France à St Jean d'Angély, Marvin Musquin et Antonio Cairoli aux commandes

  • Steven Frossard limite les dégâts au Grand Prix du Portugal

  • Xavier Boog au pied du podium Portugais

  • Exploit de Steven Frossard aux Pays Bas

Plus de news »

Publicité