x
Esprit-Racing
 
ESPRIT-RACING.COM | 12.04.10 | 20:53 • Mis à jour le 12.04.10 | 21:06 ESPRIT-RACING.COM | 12.04.10 | 20:53 • Mis à jour le 12.04.10 | 21:06


Nous y sommes ! Après un hiver long et rude, c’est l’heure de retrouver toute la troupe du FSBK pour cette nouvelle saison 2010, sur le circuit de Ledenon.


Pour moi, c’est un nouveau défi ! Je découvre une nouvelle catégorie, une nouvelle moto, un nouveau team, de nouveaux pneus… un nouveau départ en quelque sorte !

C’est aussi un plaisir de retrouver le championnat de France, que j’avais quitté en 2009.

Les essais hivernaux effectués en Espagne et dans l’hexagone me permettent d’arriver plutôt serein sur ce 1er rendez-vous de l’année.

Lors de la 1ère séance qualificative du Samedi matin, je me classe à la 5ème position, à seulement 466 millièmes de la pôle position, avec un chrono de 1’25’278.
L’après-midi, je me sens moins à mon aise sur la moto, et le nouveau pneu arrière essayé ne me convient pas. Je perds 2 places, et me retrouve 7ème, à 653 millièmes.  Lorsque l’on prend en compte l’expérience de tous les pilotes devant moi, je suis plutôt satisfait de ces qualifications, et notamment du faible écart qui me sépare du meilleur chrono.

Le dimanche, la pluie fait son apparition ! Après un warm-up très humide, la course du matin va se dérouler sur piste mouillée. Après avoir longtemps hésité sur le choix du pneu pluie arrière, on décide de monter des pneus tendres, car la piste semble très piégeuse avant le départ. Mais coup de théâtre, mon coéquipier, Anthony Loiseau et moi-même arrivons en retard sur la grille de départ, pour seulement quelques secondes.
En effet, le nouveau règlement du championnat nous donne 2 minutes pour rejoindre la piste pour le tour de formation, après l’alerte sonore (contre 5 dans n’importe quel autre pays…). Cela pour des questions de timing, car pour caser 6 catégories dans un même championnat, il faut optimiser chaque seconde, parfois au détriment du sport et du spectacle… J’ai pris trop de temps pour me concentrer et demander aux mécaniciens de sortir la moto, et voilà que, en guise de pénalité,  je vais devoir partir dernier sur la grille de départ. Erreur bête, c’est ma faute !

En rejoignant la grille de départ pour prendre la dernière place (35ème), je m’aperçois que la piste est bien plus sèche que nos prévisions, et je sens déjà que mon choix de pneu arrière n’est pas bon.

J’effectue un départ moyen, puis remonte quelques places durant les 4 premières boucles. Mais la suite va ressembler à un cauchemar. En effet, mes pneus se dégradent de tour en tour et ma moto devient inconduisible. Je subis toute la course et mes chronos n’évoluent pas, alors que la piste est quasiment sèche. Je termine 20ème de cette 1ère manche.

Le week-end n’est pas terminé, puisqu’une 2ème manche a lieu l’après-midi.

Le soleil fait son apparition quelques minutes avant la course. Tout devrait donc se passer plus normalement !

Plus prévoyant, et donc en avance, je récupère ma 7ème place sur la grille, et effectue un départ correct. Toute la course, je me bats pour la 5ème place dans un groupe de 4 pilotes. Alternant entre la 5ème et la 8ème place, cette course sera une belle bagarre de 18 tours. Je m’amuse sur la moto, mais ai beaucoup de mal à doubler mes adversaires du jour (Stéphane Egea, Etienne Masson, et Peter Polesso). Mon manque d’expérience de la 600 m’empêche de faire ce que je veux avec la moto, et donc de passer les autres pilotes comme je le souhaiterais.

Je termine cette course dans la roue des 3 autres pilotes, à la 8ème position.

Le bilan du week-end est positif, puisque je suis proche des meilleurs, plus rapidement que prévu. De plus, ma marge de progression est très importante, j’espère donc pouvoir évoluer à chaque course, pour me rapprocher des places intéressantes.

Néanmoins, et c’est normal, il reste beaucoup de choses à travailler, comme les départs, les dépassements, ou l’agressivité en course. Je m’y attellerai dès la prochaine course à Nogaro. J’ai aussi pu retenir plusieurs leçons durant ce week-end, et je ne reproduirai plus les erreurs qui ont été faites !

J’en profite pour remercier toute l’équipe Tecmas, notamment Mathieu, Alexandre et Antonin qui s’affairent autour de ma moto tout le week-end, et qui m’aident à évoluer dans les meilleures conditions, Guillaume Valladeau et Gilles Cairoli pour être venu me soutenir, les casques Scorpion, le moto club du circuit d’Albi, TCX, et tous les partenaires du team Dark-Dog Academy Yamaha.

Je vous donne rendez-vous le week-end du 25 Avril pour la 2ème épreuve du championnat, dans le Gers à Nogaro !

Clément Dunikowski #80



Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Wikio Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Face Book Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Yahoo! Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Google Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Digg Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Technorati Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Live-MSN Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenonà del.icio.us Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à BlogMarks Ajouter: Esprit-Racing - FSBK - Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon à Scoopeo
Cliquez pour agrandir l'image
Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon (D.R.)
Clément Dunikowski dans le top ten à Ledenon (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Richard de Tournay, un petit point de paradis contre un coin de parapluie

  • FSBK: Du soutien de poids au BRT et un bon début !

  • FSBK ledenon : Alexandre Perrault nous raconte son week-end

  • FSBK 2010 : Round 1 Lédenon 1 avec Magali Langlois

  • Etienne Masson, première course du Championnat de France Supersport

Plus de news »

Publicité